Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les bandes dessinées préférées des lecteurs-jurés du Prix BD Lecteurs 2020

mercredi 15 juillet 2020

En attendant le verdict du Prix en septembre, voici des albums à lire d'urgence !

Les bandes dessinées préférées des lecteurs-jurés du Prix BD Lecteurs 2020

Au sein du jury de notre Prix BD 2020, en plus des trois jurés que vous connaissez déjà - c’est-à-dire la présidente Florence Cestac, Samuel de la Librairie Bulle au Mans, et l’équipe du site SambaBD représentée par Lionel - il y a 6 jurés issus de la communauté Lecteurs.com.

En septembre, nous les mettrons à rude épreuve pour désigner le/la lauréat(e) du Prix BD parmi les finalistes retenus. Alors afin de les préparer à ce choix qui s’annonce extrêmement compliqué au vu de la qualité de la sélection, nous les soumettons dès maintenant à une épreuve qui là aussi relève d’une forme de sadisme !

Quels sont leurs goûts en matière de BD ? Quels sont les albums absolument incontournables, indispensables, essentiels pour ces 6 passionnés du neuvième art ? Ils auraient envie d’en citer des dizaines, mais non, chacun ne pourra en citer que deux ! Voici leurs bandes dessinées coups de cœur…

  • Les coups de cœur BD de Claire

    • add_box
      Couverture du livre « L'oeil du STO » de Nadar et Julien Frey aux éditions Futuropolis

      L'oeil du STO de Nadar - Julien Frey

      STO (Service du Travail Obligatoire) sigle bien connu mais réalité tue dans certaines familles. De 1940 à 1942, le STO se faisait sur la base du volontariat, puis il devint obligatoire dès 1943, avec comme seule solution pour y échapper, quand on était désigné, d'entrer dans la résistance et de prendre le maquis ou bien de se cacher jusqu'à la fin de la guerre.
      Les auteurs sont partis de leur histoire personnelle pour nous montrer ce que fut la réalité du STO à travers l'histoire de Justin, envoyé travailler en Allemagne dans une usine où les cadences sont infernales et les conditions de vie extrêmes. Mais ce qui est surtout mis en avant, c'est la culpabilité de ces hommes, qui furent assimilés à des "collabos" à leur retour en France, alors que 30 000 d'entre-eux sont morts là-bas.
      Magnifique roman graphique que ce soit par son scénario ou par ses dessins, de quoi effectuer un travail de mémoire.

    • add_box
      Couverture du livre « Nous étions les ennemis » de Steve Scott et George Takei et Justin Eisinger et Harmony Becker aux éditions Futuropolis

      Nous étions les ennemis de Steve Scott - George Takei - Justin Eisinger - Harmony Becker

      Histoire méconnue que celle de George Takei, pilote du vaisseau Enterprise dans la série Star Trek, qui, à l'âge de 4 ans, doit partir en compagnie de sa famille dans un camp d'internement en Arkansas, parce que ses parents sont d'origine japonaise.
      En effet, suite à l'attaque de Pearl Harbor par les Japonais en décembre 1941 et par peur de sabotage ou d'espionnage sur le sol américain, le Président Franklin Delano Roosevelt décrète que tous les Nippo-américains devront être internés dans des camps. C'est la vie de cet enfant et de sa famille que ce roman graphique nous propose de suivre.
      Un témoignage touchant et poignant sur le quotidien d'un enfant et sur un pan de l'histoire de la seconde guerre mondiale méconnu. A ne surtout pas louper aussi pour ses dessins aux graphismes variés.
      @Claire fillefan2bd

  • Les coups de cœur BD de Frédéric

    • add_box
      Couverture du livre « Algues vertes ; l'histoire interdite » de Pierre Van Hove et Ines Leraud aux éditions Delcourt

      Algues vertes ; l'histoire interdite de Pierre Van Hove - Ines Leraud

      Inès Léraud a mené une enquête afin de soulever 50 ans d'omerta sur ce tapis vert qui pourrit les plages bretonnes. Elle ne laisse rien au hasard et tire a boulets rouges dans un scénario bien documenté.
      Algues vertes est illustré par Pierre Van Hove , sa mise en couleurs minimaliste apporte la force nécessaire au propos. L'album vient d'obtenir le Prix 2020 du Festival Pen Ar Bed de la BD bretonne.

    • add_box
      Couverture du livre « Le journal d'Anne Frank ; roman graphique » de Ari Folman et David Polonsky et Anne Frank aux éditions Calmann-levy

      Le journal d'Anne Frank ; roman graphique de Ari Folman - David Polonsky - Anne Frank

      J'ai trouvé très bien que le journal d'anne Frank soit adapté en BD, ainsi le public jeune peut le lire sans difficulté. J'ai adoré les dessins et les couleurs qui représentent bien la guerre.
      C'est une BD que tout le monde devrait lire car elle est toujours d'actualité.
      @DUPREZ

  • Les coups de cœur BD de Sara

    • add_box
      Couverture du livre « Fullmetal alchemist T.1 » de Hiromu Arakawa aux éditions Kurokawa

      Fullmetal alchemist T.1 de Hiromu Arakawa

      L’histoire de deux frères alchimistes en quête d’un remède pour retrouver leurs corps, quitte à se retrouver plongés dans les intrigues de l’armée et les secrets les plus sombres de leur pays.
      Savoureux mélange d’action, d’aventure, et d’enquête, dans un univers steampunk, l’intrigue est très bien ficelée, et ses personnages, attachants, nous font passer du rire aux larmes.
      Une saga parfaite pour entrer dans l’univers manga, avec des thématiques variées et matures, qui en font une œuvre que je recommande tant aux ados qu’aux adultes. (saga en 27 tomes)

    • add_box
      Couverture du livre « Peau d'homme » de Hubert et Zanzim aux éditions Glenat

      Peau d'homme de Hubert - Zanzim

      Dans un clin d’œil à Peau d’âne, l’album reprend avec finesse le modèle du conte, pour en faire une histoire moderne.
      Bianca bientôt mariée par son père à un riche inconnu, se voit offrir par sa tante une « peau d’homme » qui lui permettre de se camoufler parmi la gente masculine et d’ainsi découvrir ce monde dont les femmes sont écartées.
      Une fable intelligente, féministe, et drôle, sur l’amour et la découverte de la sexualité, portée par les dessins colorés de Zanzim et le scénario du regretté Hubert.
      @Nilaremn

  • Les coups de cœur BD de Yves

    • add_box
      Couverture du livre « Le cri du peuple ; INTEGRALE T.1 A T.4 » de Jean Vautrin et Jacques Tardi aux éditions Casterman

      Le cri du peuple ; INTEGRALE T.1 A T.4 de Jean Vautrin - Jacques Tardi

      Jacques Tardi adapte le roman de Jean Vautrin sur la Commune de Paris de 1871 et s’empare des personnages en les affublant de « tronches » inoubliables et fortes : le Capitaine Tarpagnan, passé du côté communard et amoureux de la belle CafConc', Grondin, ancien bagnard à la recherche de celui qu'il pense être le meurtrier de sa fille, Hippolyte Barthélémy, policier avide d'avancement tentant de résoudre son enquête.
      Le tout donne une bande dessinée somptueuse en quatre volumes ou en une intégrale de laquelle il sera bien difficile de s’extraire et dans laquelle il sera compliqué de ne pas replonger.

    • add_box
      Couverture du livre « Putain d'usine ; la totale » de Efix et Jean-Pierre Levaray aux éditions Petit A Petit

      Putain d'usine ; la totale de Efix - Jean-Pierre Levaray

      Avant l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen en 2019, bien avant, Efix avait dessiné le roman de Jean-Pierre Levaray sur la vie d’une usine classée Seveso, à Rouen.
      Enfin une BD qui raconte le quotidien des ouvriers, la fatigue, la peur qu’un jour tout pète.
      Trois volumes réunis en une intégrale. Dessin noir et blanc avec quelques taches de rouge pour cette BD sociale, réaliste et humaine.
      @Yves Pol

  • Les coups de cœur BD de Marie

    • add_box
      Couverture du livre « Arte T.1 » de Ohkubo Kei aux éditions Komikku

      Arte T.1 de Ohkubo Kei

      Arte est une jeune femme aristocrate de la renaissance dont le plus grand rêve est de devenir peintre. Pour le réaliser, elle n'a d'autre choix que la fuite.
      Ce manga est une pépite autant visuellement que pour son personnage principal. Pourquoi visuellement ? Entre les détails architecturaux de l'Italie de l'époque et la peinture, ce sont des dessins à couper le souffle que cette série nous proposent. Ensuite, Arte. Cette jeune femme est un soleil, elle est travailleuse, positive et passionnée et ça fait tellement de bien ! Les autres personnages sont super également et la série permet d'aborder des sujets importants et féministes.
      En bref un manga incroyable !

    • add_box
      Couverture du livre « Ces jours qui disparaissent » de Timothe Le Boucher aux éditions Glenat

      Ces jours qui disparaissent de Timothe Le Boucher

      Lubin est un jeune artiste mais surtout un grand rêveur. En se réveillant un matin, il se rend compte qu'il n'a aucun souvenir de la veille. Il va découvrir ce qui provoque cette sorte d'amnésie. Mais je n'en dirai pas plus.
      Tout d'abord, je ne vais pas parler de l'histoire mais juste de la couverture. Quelle splendeur, les couleurs sont superbes, le dessin également et elle prend tout son sens après la lecture ! Ensuite l'histoire, c'est original et c'est incroyable.
      Que vous aimiez ou non, ce roman graphique vous fera vous poser des questions et rien que pour ça, c'est du génie ! Alors bravo l'artiste !
      @Marie Laurent

Prix BD 2020 Lecteurs.com en partenariat avec le Centre National du Livre.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Bandes dessinées, mangas et comics"

Commentaires (5)