Cochon d'Allemand

Couverture du livre « Cochon d'Allemand » de Knud Romer aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070358076
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Avec l'humour des enfants qui sont plus raisonnables que ceux qui les maltraitent, Knud Romer compose l'émouvante histoire de sa famille, rejetée par les Danois de Nykobing à cause des origines allemandes de sa mère. Dans de brèves séquences presque cinématographiques défilent les personnages... Voir plus

Avec l'humour des enfants qui sont plus raisonnables que ceux qui les maltraitent, Knud Romer compose l'émouvante histoire de sa famille, rejetée par les Danois de Nykobing à cause des origines allemandes de sa mère. Dans de brèves séquences presque cinématographiques défilent les personnages des années trente aux années soixante-dix. Le grand-père, un entrepreneur dont tous les projets échouent immanquablement, le père, qui ne vit que pour éviter le pire, la grand-mère, qui a la larme facile et le goulasch incomparable... Mais surtout la mère, trop fière pour répondre à ses voisins qui la prennent pour une nazie, qui dissout son chagrin dans l'alcool. Et cet enfant, témoin du mépris dont est frappée sa mère, trop petit pour l'aider, malgré son amour.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Un titre curieux, un livre qui relate une blessure d'enfant, où ses copains d'école n'acceptaient ni lui ni sa famille.

    Un titre curieux, un livre qui relate une blessure d'enfant, où ses copains d'école n'acceptaient ni lui ni sa famille.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Déjà cité de nombreuses fois, un premier roman remarquable pour dire une blessure d'enfance avec les humiliations subies. Une autobiographie pleine d'amour et de tendresse pour cette mère allemande ayant fui le régime nazi mais qui, en pays danois, reste "la salope" à vilipender....
    Voir plus

    Déjà cité de nombreuses fois, un premier roman remarquable pour dire une blessure d'enfance avec les humiliations subies. Une autobiographie pleine d'amour et de tendresse pour cette mère allemande ayant fui le régime nazi mais qui, en pays danois, reste "la salope" à vilipender. Remercions les Editions Les Allusifs pour tous ces romans qu'elles nous offrent, des oeuvres denses souvent exceptionnelles, entre autres : "Du mercure sous la langue", "le Cantique de Méméia", "Un siècle de Novembre", "Le bal des vipères" et le fabuleux "Jour des corneilles". Tous et les autres à découvrir d'urgence.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Déjà cité de nombreuses fois, un premier roman remarquable pour dire une blessure d'enfance avec les humiliations subies. Une autobiographie pleine d'amour et de tendresse pour cette mère allemande ayant fui le régime nazi mais qui, en pays danois, reste "la salope" à vilipender....
    Voir plus

    Déjà cité de nombreuses fois, un premier roman remarquable pour dire une blessure d'enfance avec les humiliations subies. Une autobiographie pleine d'amour et de tendresse pour cette mère allemande ayant fui le régime nazi mais qui, en pays danois, reste "la salope" à vilipender. Remercions les Editions Les Allusifs pour tous ces romans qu'elles nous offrent, des oeuvres denses souvent exceptionnelles, entre autres : "Du mercure sous la langue", "le Cantique de Méméia", "Un siècle de Novembre", "Le bal des vipères" et le fabuleux "Jour des corneilles". Tous et les autres à découvrir d'urgence.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Déjà cité de nombreuses fois, un premier roman remarquable pour dire une blessure d'enfance avec les humiliations subies. Une autobiographie pleine d'amour et de tendresse pour cette mère allemande ayant fui le régime nazi mais qui, en pays danois, reste "la salope" à vilipender....
    Voir plus

    Déjà cité de nombreuses fois, un premier roman remarquable pour dire une blessure d'enfance avec les humiliations subies. Une autobiographie pleine d'amour et de tendresse pour cette mère allemande ayant fui le régime nazi mais qui, en pays danois, reste "la salope" à vilipender. Remercions les Editions Les Allusifs pour tous ces romans qu'elles nous offrent, des oeuvres denses souvent exceptionnelles, entre autres : "Du mercure sous la langue", "le Cantique de Méméia", "Un siècle de Novembre", "Le bal des vipères" et le fabuleux "Jour des corneilles". Tous et les autres à découvrir d'urgence.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Déjà cité de nombreuses fois, un premier roman remarquable pour dire une blessure d'enfance avec les humiliations subies. Une autobiographie pleine d'amour et de tendresse pour cette mère allemande ayant fui le régime nazi mais qui, en pays danois, reste "la salope" à vilipender....
    Voir plus

    Déjà cité de nombreuses fois, un premier roman remarquable pour dire une blessure d'enfance avec les humiliations subies. Une autobiographie pleine d'amour et de tendresse pour cette mère allemande ayant fui le régime nazi mais qui, en pays danois, reste "la salope" à vilipender. Remercions les Editions Les Allusifs pour tous ces romans qu'elles nous offrent, des oeuvres denses souvent exceptionnelles, entre autres : "Du mercure sous la langue", "le Cantique de Méméia", "Un siècle de Novembre", "Le bal des vipères" et le fabuleux "Jour des corneilles". Tous et les autres à découvrir d'urgence.

  • Lechoixdeslibraires.com

    «Son père est danois, sa mère allemande. On est dans les années 1960, la haine envers l'Allemand n'a pas de limites. Plus le livre avance plus on découvre la vérité sur sa mère, et ça devient franchement insupportable car on découvre peu à peu qu'elle a participé à la Résistance allemande au...
    Voir plus

    «Son père est danois, sa mère allemande. On est dans les années 1960, la haine envers l'Allemand n'a pas de limites. Plus le livre avance plus on découvre la vérité sur sa mère, et ça devient franchement insupportable car on découvre peu à peu qu'elle a participé à la Résistance allemande au nazisme. Au fil de la lecture, tout se retourne sans qu'on s'en rende compte. C'est un grand livre sur l'ironie sadique du destin.»

    Vu sur le Le Nouvel Observateur du 23 août 2007

  • Lechoixdeslibraires.com

    «Son père est danois, sa mère allemande. On est dans les années 1960, la haine envers l'Allemand n'a pas de limites. Plus le livre avance plus on découvre la vérité sur sa mère, et ça devient franchement insupportable car on découvre peu à peu qu'elle a participé à la Résistance allemande au...
    Voir plus

    «Son père est danois, sa mère allemande. On est dans les années 1960, la haine envers l'Allemand n'a pas de limites. Plus le livre avance plus on découvre la vérité sur sa mère, et ça devient franchement insupportable car on découvre peu à peu qu'elle a participé à la Résistance allemande au nazisme. Au fil de la lecture, tout se retourne sans qu'on s'en rende compte. C'est un grand livre sur l'ironie sadique du destin.»

    Vu sur le Le Nouvel Observateur du 23 août 2007

  • Lechoixdeslibraires.com

    «Son père est danois, sa mère allemande. On est dans les années 1960, la haine envers l'Allemand n'a pas de limites. Plus le livre avance plus on découvre la vérité sur sa mère, et ça devient franchement insupportable car on découvre peu à peu qu'elle a participé à la Résistance allemande au...
    Voir plus

    «Son père est danois, sa mère allemande. On est dans les années 1960, la haine envers l'Allemand n'a pas de limites. Plus le livre avance plus on découvre la vérité sur sa mère, et ça devient franchement insupportable car on découvre peu à peu qu'elle a participé à la Résistance allemande au nazisme. Au fil de la lecture, tout se retourne sans qu'on s'en rende compte. C'est un grand livre sur l'ironie sadique du destin.»

    Vu sur le Le Nouvel Observateur du 23 août 2007

  • Lechoixdeslibraires.com

    «Son père est danois, sa mère allemande. On est dans les années 1960, la haine envers l'Allemand n'a pas de limites. Plus le livre avance plus on découvre la vérité sur sa mère, et ça devient franchement insupportable car on découvre peu à peu qu'elle a participé à la Résistance allemande au...
    Voir plus

    «Son père est danois, sa mère allemande. On est dans les années 1960, la haine envers l'Allemand n'a pas de limites. Plus le livre avance plus on découvre la vérité sur sa mère, et ça devient franchement insupportable car on découvre peu à peu qu'elle a participé à la Résistance allemande au nazisme. Au fil de la lecture, tout se retourne sans qu'on s'en rende compte. C'est un grand livre sur l'ironie sadique du destin.»

    Vu sur le Le Nouvel Observateur du 23 août 2007

Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions