Philippe Besson

Philippe Besson

Né à Barbezieux-Saint-Hilaire le 29 janvier 1967, Philippe Besson est un écrivain français au parcours atypique. Ancien directeur des ressources humaines, l’auteur est également animateur de télévision, journaliste, critique littéraire, scénariste et réalisateur. En 2001, Philippe Besson publie son premier roman, En l’absence des hommes, qui est récompensé par différents prix. Après le personnage de Marcel Prouts dans ce premier roman, l’auteur met régulièrement en scène des hommes célèbres dans ses œuvres : James Dean, Arthur Rimbaud. Le style épuré de Philippe Besson rappelle celui de Marguerite Duras.


Philippe Besson est un auteur engagé politiquement. Apportant son soutien à Ségolène Royal en 2007, il publie en 2017 un récit de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, intitulé Un personnage de roman. Certaines œuvres de Philippe Besson ont été adaptées au cinéma et au théâtre, notamment Son frère, adapté au cinéma par Patrice Chéreau en 2003.

Né à Barbezieux-Saint-Hilaire le 29 janvier 1967, Philippe Besson est un écrivain français au parcours atypique. Ancien directeur des ressources humaines, l’auteur est également animateur de télévision, journaliste, critique littéraire, scénariste et réalisateur. En 2001, Philippe Besson publie son premier roman, En l’absence des hommes, qui est récompensé par différents prix. Après le personnage de Marcel Prouts dans ce premier roman, l’auteur met régulièrement en scène des hommes célèbres dans ses œuvres : James Dean, Arthur Rimbaud. Le style épuré de Philippe Besson rappelle celui de Marguerite Duras.


Philippe Besson est un auteur engagé politiquement. Apportant son soutien à Ségolène Royal en 2007, il publie en 2017 un récit de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, intitulé Un personnage de roman. Certaines œuvres de Philippe Besson ont été adaptées au cinéma et au théâtre, notamment Son frère, adapté au cinéma par Patrice Chéreau en 2003.

Articles (10)

Voir tous les articles

Avis (165)

  • Couverture du livre « Les passants de Lisbonne » de Philippe Besson aux éditions 10/18

    0.2

    Julien Rampin sur Les passants de Lisbonne de Philippe Besson

    Mathieu.

    Hélène.

    Lisbonne.

    Trois personnages pour un joli roman. Pour de beaux instants, encore une fois sous la plume de Philippe Besson.

    Deux solitudes, deux "abandonnés", se croisent et se rencontrent lors d'un séjour à Lisbonne. Ils vont se raconter, souvent sans les mots. Et...
    Voir plus

    Mathieu.

    Hélène.

    Lisbonne.

    Trois personnages pour un joli roman. Pour de beaux instants, encore une fois sous la plume de Philippe Besson.

    Deux solitudes, deux "abandonnés", se croisent et se rencontrent lors d'un séjour à Lisbonne. Ils vont se raconter, souvent sans les mots. Et s'aimer surement beaucoup.

    Une rencontre, un battement d'aile de papillon qui va changer les choses ...

    J'ai donc aimé ce roman. Encore une fois.

    Cette façon de parler de mélancolie, de l'absence, ces douleurs universelles si difficiles à décrire. Magicien de l'indicible, Philippe Besson nous brise le coeur 100 fois pour le ramener à la vie dans sa fabuleuse foi en la beauté humaine.

    Toujours cette humanité qui coule dans ces pages. Cette pudeur, cette peur d'être dans le pathos sans jamais y être.

    Allez coup de coeur! Encore une fois.

    Les temps sont durs.

    Lisez Besson.

  • Couverture du livre « Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson aux éditions Julliard

    0.25

    Julien Rampin sur Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson

    Après avoir été séduit par VIVRE VITE de monsieur Besson, je décide de me laisser tenter par les critiques positives de son dernier ouvrage.
    Il ne s'agit que de ma deuxième lecture de Philippe Besson et là je sens que ce livre est énorme dans l'édifice de sa bibliographie. Il semble « tout »...
    Voir plus

    Après avoir été séduit par VIVRE VITE de monsieur Besson, je décide de me laisser tenter par les critiques positives de son dernier ouvrage.
    Il ne s'agit que de ma deuxième lecture de Philippe Besson et là je sens que ce livre est énorme dans l'édifice de sa bibliographie. Il semble « tout » expliquer. Il évoque d'ailleurs très souvent différents ouvrages écrits précédemment, et donne une explication.
    Une belle vérité qui coule dans ces pages.
    Celle du grand amour.
    Tragique ?
    A la Besson.
    Thomas Andrieu, évoqué dés les premières lignes, avant même le premier chapitre, le fameux « amoureux » rappelle à chaque lecteur cet amour là, passé, présent ou à rêver, l'amour tel qu'on le définit dans la pureté du terme.
    Thomas Andrieu, résonne dans le coeur du lecteur comme cet être proche qui pourrait être notre voisin, notre collègue de boulot mais si douloureusement inaccessible.
    Le plus insensible risque d'être touché par cette histoire. Il n'y a pas de clichés car il y n'y a que ça.
    La province et l'ennui. L'homosexualité et la peur du rejet. L'amour lorsqu'il n'est pas possible.
    Et pourtant ça marche.
    Je referme le livre. Il m'a bouleversé.
    Une histoire d'amour.
    Une vie.
    Lisez le.

  • Couverture du livre « Son frère » de Philippe Besson aux éditions 10/18

    0.2

    sophie wagret sur Son frère de Philippe Besson

    La relation de deux frères dont l'un se sait condamné. Très triste, très bien écrit.

    La relation de deux frères dont l'un se sait condamné. Très triste, très bien écrit.

Voir tous les avis

Vidéos (4)

  • Le jury du Prix Orange du Livre 2017 vous présente les 5 finalistes !

Voir toutes les videos

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com