Philippe Besson

Philippe Besson

Né à Barbezieux-Saint-Hilaire le 29 janvier 1967, Philippe Besson est un écrivain français au parcours atypique. Ancien directeur des ressources humaines, l’auteur est également animateur de télévision, journaliste, critique littéraire, scénariste et réalisateur. En 2001, Philippe Besson publie s...

Voir plus

Né à Barbezieux-Saint-Hilaire le 29 janvier 1967, Philippe Besson est un écrivain français au parcours atypique. Ancien directeur des ressources humaines, l’auteur est également animateur de télévision, journaliste, critique littéraire, scénariste et réalisateur. En 2001, Philippe Besson publie son premier roman, En l’absence des hommes, qui est récompensé par différents prix. Après le personnage de Marcel Prouts dans ce premier roman, l’auteur met régulièrement en scène des hommes célèbres dans ses œuvres : James Dean, Arthur Rimbaud. Le style épuré de Philippe Besson rappelle celui de Marguerite Duras.

Philippe Besson est un auteur engagé politiquement. Apportant son soutien à Ségolène Royal en 2007, il publie en 2017 un récit de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, intitulé Un personnage de roman. Certaines œuvres de Philippe Besson ont été adaptées au cinéma et au théâtre, notamment Son frère, adapté au cinéma par Patrice Chéreau en 2003.

Articles (10)

Voir tous les articles

Avis (183)

  • Couverture du livre « L'arrière saison » de Philippe Besson aux éditions Julliard

    dominique petrone sur L'arrière saison de Philippe Besson

    Une histoire d'amour inspiré d'un tableau, une histoire ou trois personnages vont se révéler, il y a Louise qui vivait avec Stephen, il y a Ben le serveur témoin de leur relation et Stephen qui quelques temps après a quitter Louise pour se marié.
    Stephen a eu des enfants mais son mariage bat de...
    Voir plus

    Une histoire d'amour inspiré d'un tableau, une histoire ou trois personnages vont se révéler, il y a Louise qui vivait avec Stephen, il y a Ben le serveur témoin de leur relation et Stephen qui quelques temps après a quitter Louise pour se marié.
    Stephen a eu des enfants mais son mariage bat de l'aile et puis un jour il revient aux sources, retrouve Louise et revoit Ben...
    Une histoire qui pour moi a tourner en boucle, des passages longs, pas de rebondissements majeur, un histoire somme toute "déjà vu" voir "classique".
    Bref pour moi le coup de cœur n'as pas agit peut être encore trop sous le charme "d'un garçon d'Italie" que j'avais adoré!! j'en attendais autant pour celui ci mais le charme n'as pas opéré.

  • Couverture du livre « Son frère » de Philippe Besson aux éditions 10/18

    Nathalie DEFLORAINE sur Son frère de Philippe Besson

    Un livre que j'ai relu pour me réconcilier avec le Besson que j'aime et que j'avais un peu perdu dans "Un personnage de roman".
    Deuxième lecture donc mais l'émotion est toujours intacte ! Je crois que je vais en relire un autre pour retrouver cette sensibilité.

    Un livre que j'ai relu pour me réconcilier avec le Besson que j'aime et que j'avais un peu perdu dans "Un personnage de roman".
    Deuxième lecture donc mais l'émotion est toujours intacte ! Je crois que je vais en relire un autre pour retrouver cette sensibilité.

  • Couverture du livre « Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson aux éditions Julliard

    Zabouille sur Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson

    Concours Facebook Lecteurs.com

    Il suffit parfois d'un petit quelque chose, d'un presque rien, cette petite impression de déjà-vu, et puis le doute. Et c'est dans le hall de cet hôtel, lorsqu'il pense le reconnaître, que tout s'emballe, que les souvenirs refont surface, ces moments partagés,...
    Voir plus

    Concours Facebook Lecteurs.com

    Il suffit parfois d'un petit quelque chose, d'un presque rien, cette petite impression de déjà-vu, et puis le doute. Et c'est dans le hall de cet hôtel, lorsqu'il pense le reconnaître, que tout s'emballe, que les souvenirs refont surface, ces moments partagés, cet amour de jeunesse.

    Philippe se rappelle. 1984. Thomas. Des années lycée. Leur jeunesse, leur fougue, la passion qui les a liés pendant un temps, comme suspendu dans les airs, un temps passé, qu'il n'a pourtant pas oublié.

    Il nous la raconte, cette histoire, leur histoire. Les adolescents amoureux, qui découvrent tout de leur penchant, la tendresse, leurs corps, d'un amour intense, est-il vraiment si différent ?

    "Je m'en tiens à ce que je suis. Dans le silence certes. Mais un silence têtu. Fier."

    Ils vont devoir vivre cet amour, cette passion, cachés, pour que les autres ne sachent pas, peut-être quelque part pour y mettre un peu plus de mystère... Ils devront même parfois s'éviter. Faire semblant.

    "Je découvre la morsure du manque. Plus tard j'écrirai sur le manque. Sur la privation insupportable de l'autre. J'écrirai sur la tristesse qui ronge, la folie qui menace."

    Ils vont s'aimer. Ils s'aimeront. Lors de leurs étreintes, on pourrait parfois avoir l'impression que l'amour n'est qu'à sens unique. Mais au fil de l'histoire qui se déroule sous nos yeux, nous nous rendrons compte très vite qu'il n'en est rien. Que cet amour est bel et bien partagé.

    Et puis la vie nous joue des tours. La vie décide. La vie sépare.  La vie change nos chemins. Les années passent mais les histoires restent. On n'oublie pas. Il suffit d'un instant, d'un moment de faiblesse, d'égarement pour que le cours de la vie change...

    "Je sais aussi tout ce qu'on doit quitter de soi pour ressembler à tout le monde."

    La séparation. Un départ. Un soir un peu trop arrosé et Thomas fait une rencontre qui va bouleverser la suite de sa vie, à lui, mais aussi celle de Philippe, sans encore le savoir. Il aura un enfant, Lucas. Il devra se marier. Contraint. Forcé. Ce n'est tellement pas lui tout ça.
    Pendant si longtemps pensant qu'il l'avait oublié, Philippe apprendra à ses dépens les multiples événements et embûches qui ont jalonné l'existence de Thomas. Comme s'il refaisait à nouveau connaissance avec lui. Une dernière fois... à travers la voix de Lucas...

    Une première lecture de cet auteur. J'ai découvert la plume délicate de Philippe Besson. Il nous chante les sentiments. Il nous dessine l'amour. Le tout d'une écriture fluide, simple mais intense. Le poids des mots. D'une sensibilité déconcertante.
    Une divine lecture coup de coeur !

    "Les mots qui nous crucifient sont les mots les plus simples. Presque des mots d'enfants."

Voir tous les avis

Vidéos (4)

  • Le jury du Prix Orange du Livre 2017 vous présente les 5 finalistes !

Voir toutes les videos

Récemment sur lecteurs.com