Philippe Besson

Philippe Besson

Né à Barbezieux-Saint-Hilaire le 29 janvier 1967, Philippe Besson est un écrivain français au parcours atypique. Ancien directeur des ressources humaines, l’auteur est également animateur de télévision, journaliste, critique littéraire, scénariste et réalisateur. En 2001, Philippe Besson publie s...

Voir plus

Né à Barbezieux-Saint-Hilaire le 29 janvier 1967, Philippe Besson est un écrivain français au parcours atypique. Ancien directeur des ressources humaines, l’auteur est également animateur de télévision, journaliste, critique littéraire, scénariste et réalisateur. En 2001, Philippe Besson publie son premier roman, En l’absence des hommes, qui est récompensé par différents prix. Après le personnage de Marcel Prouts dans ce premier roman, l’auteur met régulièrement en scène des hommes célèbres dans ses œuvres : James Dean, Arthur Rimbaud. Le style épuré de Philippe Besson rappelle celui de Marguerite Duras.

Philippe Besson est un auteur engagé politiquement. Apportant son soutien à Ségolène Royal en 2007, il publie en 2017 un récit de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, intitulé Un personnage de roman. Certaines œuvres de Philippe Besson ont été adaptées au cinéma et au théâtre, notamment Son frère, adapté au cinéma par Patrice Chéreau en 2003.

Articles (10)

Voir tous les articles

Avis (188)

  • Couverture du livre « Les passants de Lisbonne » de Philippe Besson aux éditions 10/18

    Sylvie BILY sur Les passants de Lisbonne de Philippe Besson

    Hélène et Mathieu, deux êtres, deux solitudes séjournent dans le même hôtel à Lisbonne.
    Ils vont faire connaissance et de confidences en confidences, vont livrer leur mal être l'un à l'autre.
    On apprend qu'Hélène a perdu son mari Vincent dans un tremblement de terre qui a détruit la ville de...
    Voir plus

    Hélène et Mathieu, deux êtres, deux solitudes séjournent dans le même hôtel à Lisbonne.
    Ils vont faire connaissance et de confidences en confidences, vont livrer leur mal être l'un à l'autre.
    On apprend qu'Hélène a perdu son mari Vincent dans un tremblement de terre qui a détruit la ville de San Francisco.
    Mathieu lui a été abandonné par son petit ami Diego, après 5 ans de vie commune.
    J'ai aimé ce roman rempli d'émotions. L'écriture est belle, les mots sont choisis avec précision. On remarque une grande sensibilité chez l'auteur. Ce livre est un condensé de pudeur et d'émotions.
    Un très beau roman sur le deuil, la perte de l'être cher.

  • Couverture du livre « Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson aux éditions Julliard

    P'tite Baf sur Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson

    Je referme ce livre en frissonnant ; cette histoire est belle, puissante, intense et en même temps triste à mourir.
    C'est l'histoire d'un amour de jeunesse dont la fin des années lycée a signé l'arrêt.
    Ce sont deux êtres qui vivront chacun leur existence avec un souvenir qui hante leurs...
    Voir plus

    Je referme ce livre en frissonnant ; cette histoire est belle, puissante, intense et en même temps triste à mourir.
    C'est l'histoire d'un amour de jeunesse dont la fin des années lycée a signé l'arrêt.
    Ce sont deux êtres qui vivront chacun leur existence avec un souvenir qui hante leurs jours.

    L'écriture de Philippe Besson est juste, délicate, elle scrute les sentiments et les traduit avec nuances.

    Et, dans ce récit, conformément au titre, monsieur Besson n'invente pas, il se livre ou , plutôt, il nous livre son vécu en hommage à celui qui est parti sans jamais avoir su ou pu franchir le pas.
    C'est en quelque sorte un testament littéraire, Monsieur besson se met à nu et c'est un formidable cadeau aux lecteurs que nous sommes.

    "Ma plus belle histoire d'amour c'est vous" chantait Barbara, ces mots pourraient être ceux de Thomas.

    Merci au site de m'avoir offert cette lecture.

  • Couverture du livre « Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson aux éditions 10/18

    Ellemlire sur Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson

    Bouleversant.

    Sublime.

    J’ai refermé ce livre, les larmes aux yeux. Philippe Besson y raconte son premier amour, sans fard, sans filtre. Tout en sincérité et en émotion. En sensibilité et en délicatesse.

    Je n’ai pas lu d’autres livres de cet auteur, mais je sais maintenant qu’Arrête avec...
    Voir plus

    Bouleversant.

    Sublime.

    J’ai refermé ce livre, les larmes aux yeux. Philippe Besson y raconte son premier amour, sans fard, sans filtre. Tout en sincérité et en émotion. En sensibilité et en délicatesse.

    Je n’ai pas lu d’autres livres de cet auteur, mais je sais maintenant qu’Arrête avec tes mensonges est la base de tous les autres, la genèse de son œuvre et de son être. Cette histoire d’amour avec Thomas qu’il nous livre ici est l’origine de la suite de sa vie.

    Arrête avec tes mensonges, c’est l’histoire d’un amour interdit et clandestin entre deux lycéens. C’est l’histoire d’une passion, d’un désir irrépressible et sauvage. Mais c’est aussi l’histoire d’une séparation. L’histoire d’une grande souffrance. Il n’est pas facile de montrer son homosexualité au grand jour quand on a dix-sept ou dix-huit ans, en 1984.

    Différence. Violence. Souffrance. Silence. Rester soi-même.

    "Plus tard, donc, j’affronte la violence que provoque cette différence supposée. J’entends les fameuses insultes, au moins les insinuations fielleuses. Je vois les gestes efféminés qu’on surjoue en ma présence, les poignets cassés, les yeux qui roulent, les fellations qu’on mime. Si je me tais, c’est pour ne pas avoir à affronter cette violence. De la lâcheté ? Peut-être. Une manière de me protéger, forcément. Mais jamais je ne dévierai. Jamais je ne penserai : c’est mal, ou : j’aurais mieux fait d’être comme tout le monde, ou : je vais leur mentir afin qu’ils m’acceptent. Jamais. Je m’en tiens à ce que je suis. Dans le silence certes. Mais un silence têtu. Fier."

    Après une passion brève et intense, les chemins de Philippe et Thomas se séparent. Pour Thomas, il le sait d’avance, cette relation n’ira pas plus loin, la vie les séparera vite, trop vite. Sauver les apparences. Satisfaire sa famille.

    "Parce que tu partiras et que nous resterons."

    Mais rien n’empêche le sentiment de manque de l’autre et le souvenir. Vient le temps de l’absence. Celle qui vous ronge, vous détruit à petit feu, et que vous comblez comme vous le pouvez. Rien ne remplacera ce premier amour.

    "Plus tard, j’écrirai sur le manque. Sur la privation insupportable de l’autre. Sur le dénuement provoqué par cette privation ; une pauvreté qui s’abat. J’écrirai sur la tristesse qui ronge, la folie qui menace. Cela deviendra la matrice de mes livres, presque malgré moi. Je me demande quelquefois si j’ai même jamais écrit sur autre chose. Comme si je ne m’étais jamais remis de ça : l’autre devenu inaccessible. Comme si ça occupait tout l’espace mental."

    La plume de Philippe Besson est belle, fluide. Les mots jaillissent les uns à la suite des autres. L’écriture est une lumière dans le noir. Il faut continuer à vivre et à avancer.

    Je n’ai pas les mots pour exprimer vraiment ce que j’ai ressenti lors de cette lecture. Je dirais simplement qu’Arrête avec tes mensonges m’a emportée dans un tourbillon d’émotions. J’ai respiré à l’unisson avec chaque mot. Mais surtout j’ai été très touchée par la fin. La lettre de Thomas est si belle et si glaçante à la fois.

    Arrête avec tes mensonges est un récit intime, jusqu’au bout, et qui explore en profondeur les thèmes de l’acceptation de soi, du regard des autres, des secrets et des non-dits. Un coup de cœur pour moi. A lire absolument !

    https://ellemlireblog.wordpress.com/2018/10/18/arrete-avec-tes-mensonges-philippe-besson/

Voir tous les avis

Vidéos (4)

  • Le jury du Prix Orange du Livre 2017 vous présente les 5 finalistes !

Voir toutes les videos

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com