Arrête avec tes mensonges

Couverture du livre « Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson aux éditions Julliard

4.4

55 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Julliard
  • EAN : 9782260029885
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Quand j'étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter : « Arrête avec tes mensonges. » J'inventais si bien les histoires, paraît-il, qu'elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J'ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier.
Aujourd'hui, voilà que j'obéis enfin à ma mère : je... Voir plus

Quand j'étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter : « Arrête avec tes mensonges. » J'inventais si bien les histoires, paraît-il, qu'elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J'ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier.
Aujourd'hui, voilà que j'obéis enfin à ma mère : je dis la vérité. Pour la première fois. Dans ce livre.
Autant prévenir d'emblée : pas de règlement de comptes, pas de violence, pas de névrose familiale.
Mais un amour, quand même.
Un amour immense et tenu secret.
Qui a fini par me rattraper.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    Un roman dont le titre m'a attiré , mais je ne m'attendais pas à ce genre de récit. J'ai découvert cette autobiographie avec le texte audio et j'ignore si c'est la voix du lecteur, ou la monotonie de la lecture , j'ai trouvé ce texte ennuyeux, notamment le milieu du texte. Le début m'a surpris et donné envie d'écouter. Les thèmes : le premier amour et ses répercussions, l'homosexualité...sont des thèmes qui m'intéressent.
    J'ai aimé aussi le fait que ce livre porte en lui les explications des thèmes, des prénoms ...la genèse finalement de l'œuvre de l'auteur, mais n'ayant lu aucun autre livre pour l'instant , cela ne me laissera pas grand souvenir. La fin par contre m'a émue. Bref une œuvre reçue de façon inégale.

  • 0.25

    Je referme ce livre en frissonnant ; cette histoire est belle, puissante, intense et en même temps triste à mourir.
    C'est l'histoire d'un amour de jeunesse dont la fin des années lycée a signé l'arrêt.
    Ce sont deux êtres qui vivront chacun leur existence avec un souvenir qui hante leurs jours.

    L'écriture de Philippe Besson est juste, délicate, elle scrute les sentiments et les traduit avec nuances.

    Et, dans ce récit, conformément au titre, monsieur Besson n'invente pas, il se livre ou , plutôt, il nous livre son vécu en hommage à celui qui est parti sans jamais avoir su ou pu franchir le pas.
    C'est en quelque sorte un testament littéraire, Monsieur besson se met à nu et c'est un formidable cadeau aux lecteurs que nous sommes.

    "Ma plus belle histoire d'amour c'est vous" chantait Barbara, ces mots pourraient être ceux de Thomas.

    Merci au site de m'avoir offert cette lecture.

  • 0.2

    Comme j'ai aimé savourer ce livre. L'auteur se livre dans cette autofiction portée par une plume magnifique de simplicité.
    Il y a dans ce récit une tendresse, une poésie, une douce amertume. Comme le dit si bien le résumé, il ne s'agit pas de règlement de compte ou de drame familial. Non, juste une histoire d'amour, de vie. Un passage.

    Les douces souffrances entre les lignes, l'amour qui s'y trouve aussi m'ont touchée et même apaisée.

    Un coup de cœur pour moi!

    Merci à lecteurs.com et aux éditions Julliard et surtout merci à l'auteur!

  • 0.2

    Tout d'abord merci à Lecteurs.com de m'avoir offert ce roman. Je n'avais jamais lu Philippe Besson auparavant, et c'est une vraie belle découverte, tant par la qualité d'écriture que par l'humanité qui se dégage de ce récit. Récit de vie plein de sensibilité et de pudeur, de questionnement aussi sur l'acceptation de soi et de sa nature, lorsqu'elle ne semble pas "conforme" au standard. Un regard juste et lucide sur la vie, les sentiments, le renoncement, l'évidence, beaucoup de souffrance, mais surtout beaucoup d'amour.

  • 0.25

    Philippe Besson a depuis l'enfance la manie d'inventer des histoires, au point que sa mère lui disait "Arrête avec tes mensonges". Alors plus tard il en a fait son métier, en écrivant des livres, en inventant des histoires, parsemées de quelques touches de vérité, des indices qui tous ramènent au même évènement de sa jeunesse... Dans ce roman qui n'en est pas un (à moins que...), l'auteur se livre comme il ne l'a probablement encore jamais fait.Il nous raconte ce jeune homme qu'il était en 1984, lycéen provincial de 17 ans sans histoire et sans drame, mais avec la conscience assumée d'une certaine différence, une préférence qu'on lui suppose et pour laquelle on le brocarde un peu, mais sans plus, avec le silence pour seule riposte ; et puis il rencontre un garçon taciturne au sourire rare, Thomas Andrieu, T.A. comme deux initiales gravées sur une écorce par un ado amoureux, coqueluche des garçons et des filles.

    Avec Thomas il débute une relation cachée, ils font "l'amour à la dérobée", ils apprennent le désir qui brûle et le manque qui ronge, sa première histoire d'amour ce sera lui. Mais tous deux sont si différents, de milieu et de tempérament, forcément Philippe partira parce qu'il est d'ailleurs, alors que Thomas est lui tout désigné pour prendre la succession de la ferme paternelle, et pour rester coincé dans ce patelin de Charente. Entre eux d'eux pas d'avenir commun possible, mais qui sait si la vie ne se chargera pas de les remettre en présence un jour ou l'autre - à sa façon. Comme à son habitude Philippe Besson va droit au but en phrases narratives, brèves et justes, qui pincent le coeur de quiconque a connu une passion douloureuse. Les deux jeunes garçons sont poussés l'un vers l'autre, comme une urgence, comme une évidence, mais avec une lucidité et une gravité qui forcent le respect, chacun sait que l'histoire est vouée à l'échec mais qu'ils la porteront en eux toute leur vie - c'est le propre des premières fois. Sans cet évènement fondateur de sa vie d'homme l'écrivain n'aurait peut-être pas écrit les mêmes livres, et c'est une forme d'hommage qu'il rend à Thomas à travers des pages poignantes et émouvantes.

    Un grand Merci à Lecteurs.com et aux Editions Julliard pour cette lecture marquante !

  • 0.2

    j'ai eu la bonne surprise de trouver ce livre dans ma boite au lettre.
    Dès hier soir, je me suis plongée dans la lecture de ce livre.
    La vie toute tracée du narrateur, choisie pour lui , il rentre dans la conformité attendue après une rencontre bouleversante
    et puis 20 ans après.....
    Les mentalités commencent peu à peu à changer mais le poids des convenances reste lourd.
    Les années 80 avec l'homosexualité toujours condamnable, classé maladie mentale et le sida qui fait des ravages.
    Les différences sociales , une rencontre d'adolescents au statut social très éloigné, le secret , la honte, les interdits qui ruinent la promesse d'un amour naissant.
    Puisse ce livre arriver dans de nombreuses mains, être lu avec bienveillance et permettre de changer les idées préconçues.
    Il s'agit , ici, d'amour et de rien d'autre

  • 0.2

    Un très bon Besson ! Du sentiment, un style exemplaire.

  • 0.2

    « Arrête avec tes mensonges », une phrase que répétait sa mère lorsque Philippe Besson inventait des histoires sur les personnes qu’il croisait. Que la mise à nu dans laquelle il se livre soit teintée de mensonges, peu m’importe.
    J’ai lu ce roman avec enthousiasme. Les sentiments, les attitudes, les émotions, s’inscrivent avec précision dans les portraits de deux jeunes lycéens qui découvrent l’amour. Si ces deux- là avaient été attirés par le sexe opposé, ils n’auraient pas été obligés de se cacher et auraient vécu leur passion librement. Eux, ils sont contraints de vivre une passion qui se cache, qui expose les amants face à une société qui exclut.
    Outre ces interdits sociétaux, l’histoire familiale de chacun prend part à l’aventure : Thomas est fils d’agriculteurs, c’est un garçon séduisant, introverti, on a l’impression qu’il a encore plus à cacher que le narrateur, ce qui attribue à ce jeune homme taiseux, un rôle de dominateur. Il est toujours l’initiateur des jours et heures des rendez-vous. Quant au narrateur, fils d’enseignants, excellent élève, il vit dans un milieu plus ouvert et n’hésite pas à prendre des risques en faisant de son domicile un lieu de leurs rencontres.
    Ainsi au-delà des interdits, ces différences de statut social sont perçues par Thomas, conscient que cet amour sera sans lendemain « …parce que tu partiras et que nous resterons ».

    S’il en est effectivement ainsi de l’amour physique, l’éloignement contribuera à atténuer la douleur mais rien n’effacera les blessures des désirs inassouvis. Alors que l’auteur tente de « se résoudre aux adieux » dans un précédent roman, se produira cet instant magique, quand, depuis le hall d’un hôtel, comme dans un mirage, il voit une « image qui ne peut pas exister, il crie son nom « Thomas », sans réponse, et lui pose la main sur l’épaule… l’homme se retourne…

    Il est important de replacer l’histoire dans le contexte des années 80 ; il ne faut pas oublier qu’il a fallu attendre 1981 pour que la France retire l’homosexualité de la liste des maladies mentales et 1990 pour l’OMS au niveau mondial. Elle n’aurait sans doute pas connu le même dénouement aujourd’hui.
    Quant au style employé, il rythme le cours de l’histoire par des phrases courtes, lacunaires et des mots crus pour qualifier l’étreinte des corps, les actes furtifs et violents.
    Beaucoup de nostalgie, de questionnements, le point final « d’un immense amour tenu secret » et le deuil d’un pan de vie qui devait se raconter pour mieux accepter.

    Je remercie Lecteurs.com et l’Editeur Juillard qui m’ont permis de connaître et de découvrir le talent de Philippe Besson. Je n’attendrai sans doute pas longtemps avant de lire son prochain roman ; la vérité livrée, délivré d’un poids, qui sera-t-il ? comment écrira-t-il la suite ?

  • 0.25

    J'ai tout aimé, l'écriture, l'histoire. Merci à Lecteurs.com pour cette magnifique découverte. Cela faisait longtemps que je n'avais pas été autant émue, remuée. Très belle histoire d'un premier amour, fort et fragile. Les premiers émois de deux ados. La découverte de l'homosexualité, ce poids sur leurs épaules. C'est un secret difficile car il y a le regard des autres... Il y a cette fragilité et cette tendresse entre eux mais qu'ils n'osent pas se montrer.
    C'était ma première lecture de cet auteur et je le répète une lecture bouleversante.
    Je vais me plonger dans ses romans.
    Grâce à Lecteurs.com on fait de belles découvertes de lecture. Voilà c'est dit !

  • 0.2

    Je viens de terminer ce livre sans concessions. Belle plume. J'ai aimé. Biographie ou mensonges ? À vous de vous faire une idée. Pour ma part, je dirai... Et puis non! À vous de le découvrir.
    Une histoire magnifique. Des termes crus. Toujours cette obligation de se cacher pour échapper à la stupidité des âmes bien pensantes. Je recommande la lecture de se livre qui nous comte une magnifique histoire d'amour

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Autres éditions

Arrête avec tes mensonges Philippe Besson JULLIARD

4.4

Voir toutes les éditions