Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jean Echenoz

Jean Echenoz
Jean Echenoz est né à Orange en 1947. Il a obtenu le prix Médicis en 1983 pour Cherokee et le prix Goncourt en 1999 pour Je m'en vais.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Jean Echenoz (6)

Avis sur cet auteur (114)

  • add_box
    Couverture du livre « Envoyée spéciale » de Jean Echenoz aux éditions Minuit

    Elizabeth Pianon sur Envoyée spéciale de Jean Echenoz

    Paris, la Creuse, la Corée du nord.
    Et oui, on se déplace, on voyage.enfin, on, Constance plutôt.
    Jeune femme oisive, elle est séquestrée à Paris, mise en condition dans la Creuse où elle est gardée par deux gentils barbouzes, puis envoyée en mission en Corée du Nord.
    L'histoire est folle et...
    Voir plus

    Paris, la Creuse, la Corée du nord.
    Et oui, on se déplace, on voyage.enfin, on, Constance plutôt.
    Jeune femme oisive, elle est séquestrée à Paris, mise en condition dans la Creuse où elle est gardée par deux gentils barbouzes, puis envoyée en mission en Corée du Nord.
    L'histoire est folle et rocambolesque.
    Les personnages sont à la limite de la caricature.
    Mais qu'est-ce qu'on se régale !
    Grâce bien sûr à l'inégalable plume de l'auteur qui associe le lecteur à ses démarches d'écriture.
    Un excellent moment !

  • add_box
    Couverture du livre « Courir » de Jean Echenoz aux éditions Minuit

    Elizabeth Pianon sur Courir de Jean Echenoz

    Qui m'eût dit que je me serais intéressée à l'histoire d'un coureur.
    Vous me direz, ce n'est pas n'importe lequel, c'est Zapotek.
    Un jeune qui galère dans les usines Bata ou autres et se découvre une passion pour la course à pied.
    Passion telle qu'elle va l'amener au fil des ans à pulvériser...
    Voir plus

    Qui m'eût dit que je me serais intéressée à l'histoire d'un coureur.
    Vous me direz, ce n'est pas n'importe lequel, c'est Zapotek.
    Un jeune qui galère dans les usines Bata ou autres et se découvre une passion pour la course à pied.
    Passion telle qu'elle va l'amener au fil des ans à pulvériser les records du monde.
    C'est un Tchécoslovaquie sous emprise communiste puis socialiste, dans des périodes pas toutes roses.
    Certes le sujet ne me passionnait pas au départ, mais c'était sans compter la belle écriture de Jean Echenoz et je ne suis franchement pas mécontente de l'avoir lu.

  • add_box
    Couverture du livre « Au piano » de Jean Echenoz aux éditions Minuit

    Elizabeth Pianon sur Au piano de Jean Echenoz

    Une première partie où nous est présenté Max, pianiste célèbre qui est mort de trac avant chaque concert.
    Plutôt effacé, beaucoup rêveur, il a tendance à boire pour contrer ses angoisses.
    Deuxième partie, mais où est-il ? Quel est ce centre ?
    Est-ce le purgatoire ?
    Troisième partie, le...
    Voir plus

    Une première partie où nous est présenté Max, pianiste célèbre qui est mort de trac avant chaque concert.
    Plutôt effacé, beaucoup rêveur, il a tendance à boire pour contrer ses angoisses.
    Deuxième partie, mais où est-il ? Quel est ce centre ?
    Est-ce le purgatoire ?
    Troisième partie, le revoilà à Paris, mais sous d'étranges conditions.
    Purgerait-il une peine en enfer ?
    J'ai adoré ce livre.
    Celle d'un grand romancier, pour avoir inventé cette histoire.
    Et celle d'un grand écrivain pour la richesse du style, la recherche et la précision du vocabulaire.
    Quand je trouve des mots comme supination, acédie, animadversion.... et que je dois recourir au dictionnaire, j'ai toujours l'impression de m'enrichir.
    Et outre nous raconter de belles histoires, la littérature est là pour ça aussi.
    Vraiment une excellente lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Ravel » de Jean Echenoz aux éditions Minuit

    Tanis sur Ravel de Jean Echenoz

    Finesse dans le portait, malice dans le style
    On découvre Ravel ,complexe et attachant

    Finesse dans le portait, malice dans le style
    On découvre Ravel ,complexe et attachant