Emilie Frèche

Emilie Frèche
Emilie Frèche a rejoint les éditions Actes Sud en 2010 avec son cinquième roman, Chouquette. Auparavant, elle avait publié Les Vies denses (Ramsay, 2001), Une femme normale (Ramsay, 2002), Le Sourire de l'ange (Ramsay, 2004), Le Film de Jacky Cukier (Anne Carrière, 2006). Ainsi que de deux docume... Voir plus
Emilie Frèche a rejoint les éditions Actes Sud en 2010 avec son cinquième roman, Chouquette. Auparavant, elle avait publié Les Vies denses (Ramsay, 2001), Une femme normale (Ramsay, 2002), Le Sourire de l'ange (Ramsay, 2004), Le Film de Jacky Cukier (Anne Carrière, 2006). Ainsi que de deux documents autour de la mort d'Ilan Halimi : La Mort d'un pote (Panama, 2006) et, en 2009, 24 jours : la vérité sur la mort d'Ilan Halimi, avec Ruth Halimi (Seuil, 2011). Elle est aussi l'auteur de deux livres pour la jeunesse : Un jour qui n'existe pas (Actes Sud Junior, 2012) et Un petit garçon tout lisse (Actes Sud Junior, 2013), ainsi que d'une histoire brève, Les Collectionneurs, publiée aux Éditions du Moteur (maison qu'elle a créée en 2010) et en cours d'adaptation au cinéma par Récifilms.

Articles (17)

Voir tous les articles

Avis (73)

  • Couverture du livre « Chouquette » de Emilie Frèche aux éditions Actes Sud

    Pen Parrau sur Chouquette de Emilie Frèche

    Grosse déception que la lecture de ce livre. Je me doutais bien que ce serait léger mais je n'avais pas imaginé le déluge de clichés qu'il porterait. Ça se lit très facilement, sans aucun doute. Mais le désagréable sentiment d'avoir perdu mon temps était bien présent lorsque je l'ai refermé.

    Grosse déception que la lecture de ce livre. Je me doutais bien que ce serait léger mais je n'avais pas imaginé le déluge de clichés qu'il porterait. Ça se lit très facilement, sans aucun doute. Mais le désagréable sentiment d'avoir perdu mon temps était bien présent lorsque je l'ai refermé.

  • Couverture du livre « Vivre ensemble » de Emilie Frèche aux éditions Stock

    Stéphanie Drouette sur Vivre ensemble de Emilie Frèche

    Un roman dense et touffu qui aborde plusieurs thèmes :celui de la difficulté d'une famille recomposée, celui de la difficulté d'aider son prochain, notamment les migrants, celui de vivre dans notre société.
    Le roman nous plonge dans une ambiance pesante, celle de la peur, celle de...
    Voir plus

    Un roman dense et touffu qui aborde plusieurs thèmes :celui de la difficulté d'une famille recomposée, celui de la difficulté d'aider son prochain, notamment les migrants, celui de vivre dans notre société.
    Le roman nous plonge dans une ambiance pesante, celle de la peur, celle de la violence . C'est l'atmosphère bizarre qui flotte sur Paris et la France depuis les attentats qui est relatée ici.
    C'est la vie actuelle avec ses banalités, ses volontés d'avancer malgré tout. 2 adultes et 2 enfants tentent de vivre, au milieu de cette ambiance, au sein d'une société qui a mis en avant le "vivre ensemble" et toutes les situations relatées dans ce texte mettent ce concept à l'œuvre et en montrent les échecs.
    Un texte qui comme la vie n'approfondit rien, comme certains le déplorent mais nous plonge dans les méandres de la difficulté d'exister avec les autres.
    Un beau roman !

  • Couverture du livre « Vivre ensemble » de Emilie Frèche aux éditions Stock

    Dominique Sudre sur Vivre ensemble de Emilie Frèche

    Deborah et Pierre sont en terrasse d’un café parisien lorsqu’ils assistent impuissants aux attentats sanglants qui meurtrissent la France. Sortir vivant de l’horreur, cela vous change profondément... Peu de temps après, lucides quant à la fragilité de la vie, ces rescapés conscients d’être des...
    Voir plus

    Deborah et Pierre sont en terrasse d’un café parisien lorsqu’ils assistent impuissants aux attentats sanglants qui meurtrissent la France. Sortir vivant de l’horreur, cela vous change profondément... Peu de temps après, lucides quant à la fragilité de la vie, ces rescapés conscients d’être des miraculés décident de vivre ensemble. Au fil des jours, Salomon, le fils de Pierre largement manipulé par celle que Pierre nomme MdS (mère de Salomon, c’est dire !) va se rebeller contre cette famille qu’il rejette de toutes ses forces d’adolescent sensible et différent, violent et solitaire.
    Chaque semaine Pierre part à Calais. Dans la jungle il assiste bénévolement les migrants dans leurs démarches pour obtenir des papiers et un accueil digne. Pourtant, là aussi, ces hommes et ces femmes qui ont traversé des frontières, mers et montagnes, pays en guerre, recomposent les haines et les combats fratricides qui leur ont fait quitter leur pays…
    Dans le Vivre ensemble d’Emilie Frèche il y a cette famille recomposée que l’on tente parfois en vain de composer, il y a la difficulté à vivre avec un enfant difficile, différent, l’acceptation de la religion de l’autre, de ses habitudes, de son passé. Il y a aussi l’ombre des attentats terroristes qui ont touché le pays en novembre puis en juillet et la capacité de résilience des rescapés.
    C’ est un roman qui parle sans se cacher de l’utopie que représente le Vivre ensemble, qui avoue qu’il est parfois difficile d’accepter l’autre, celui qui est différent, qui vous interpelle mais vers qui on a tant de mal à aller. Qu’il s’agisse de la famille, des relations avec les enfants, entre hommes et femmes, ou même de migrants, l’inconnu, le repli sur soi comme le communautarisme sont souvent des freins trop importants à l’acceptation de l’autre. Une fois de plus Emilie Frèche a les mots pour nous faire réfléchir, son talent nous emporte dans une intrigue à plusieurs niveaux qui ne nous lâche pas jusqu’à la toute dernière page.
    Chronique complète sur le blog Domi C Lire : https://domiclire.wordpress.com/2018/09/08/vivre-ensemble-emilie-freche/

Voir tous les avis

Vidéos (2)

  • Entretien autour d'un verre avec Emilie Frèche

Voir toutes les videos

Récemment sur lecteurs.com