Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Delphine De Vigan

Delphine De Vigan

Delphine de Vigan vit à Paris. Après Jours sans faim sous le nom de Lou Delvig, et Les Jolis Garçons, recueil de nouvelles, elle signe avec Un soir de décembre son second roman.

Articles en lien avec Delphine De Vigan (8)

Avis sur cet auteur (425)

  • add_box
    Couverture du livre « Les enfants sont rois » de Delphine De Vigan aux éditions Gallimard

    S. T sur Les enfants sont rois de Delphine De Vigan

    Mélanie a toujours rêvé d’être sélectionnée pour une émission de télé-réalité et devenir célèbre et aimée de tous. Ayant loupé sa chance, ce sont ses enfants qui vont lui apporter la gloire !
    Les réseaux sociaux et les vidéos de parents filmant sans arrêt leurs enfants, les marques de produits...
    Voir plus

    Mélanie a toujours rêvé d’être sélectionnée pour une émission de télé-réalité et devenir célèbre et aimée de tous. Ayant loupé sa chance, ce sont ses enfants qui vont lui apporter la gloire !
    Les réseaux sociaux et les vidéos de parents filmant sans arrêt leurs enfants, les marques de produits divers qui profitent de l’aubaine, Delphine de Vigan nous fait découvrir un triste aspect d’internet. Il est affligeant de voir à quel point certaines personnes ne vivent que pour se faire voir et s’abreuvent des « likes » données à leurs vidéos. Question de survie, sans le regard des autres ils ne sont plus rien.
    Un livre intéressant et prenant. J’ai trouvé la dernière partie un peu moins bien mais elle montre tout de même les dégâts sur les enfants qui sont confrontés trop jeunes et trop longtemps à une surexposition médiatique.

  • add_box
    Couverture du livre « Les gratitudes » de Delphine De Vigan aux éditions Lattes

    EmmanuelleM06 sur Les gratitudes de Delphine De Vigan

    Coup de COEUR pour ce LIVRE
    “Les Gratitudes” de Delphine de Vigan
    dédicace et pensées pour le #SalonduLivre de Paris -à des milliers de km- et à mes amis qui y sont ! Peut-être aurez-vous la chance de la rencontrer,
    petits veinards!!
    Encore un roman très drôle
    sur le temps qui passe,...
    Voir plus

    Coup de COEUR pour ce LIVRE
    “Les Gratitudes” de Delphine de Vigan
    dédicace et pensées pour le #SalonduLivre de Paris -à des milliers de km- et à mes amis qui y sont ! Peut-être aurez-vous la chance de la rencontrer,
    petits veinards!!
    Encore un roman très drôle
    sur le temps qui passe, passé , l’âge, la vieillesse.... Sujet pas facile avec ses confidences, ses regrets....
    Rire tristement à la fois.
    Mais tout y est si juste, justement.
    Je ne referai pas l’histoire ici
    à vous de le lire -je vous le conseille vivement vous l’aurez compris-
    sans vous raconter, rien, même pas les premières pages, surtout pas les premières pages,
    je peux juste vous dire
    le bonheur que c’est de retrouver le ton et les contrepèteries de F. Luchini dans l’excellent film “l’Homme pressé” -que j’ai revu dans l’avion d’ailleurs-
    si vous doutez encore, prenez un exemplaire et lisez les pages 54 et 55 en librairie, tout est dit : l’écriture, la tendresse et la vie tout court.
    Quel talent cette Delphine!
    Et comme à chaque fois que je découvre une auteure qui m’a touchée, je veux tout lire, tout savoir d’elle
    bonne lecture et bon week-end à vous chers IG #delphinedeVigan
    @editionsjclatteslemasque
    #editionsJCLattes
    RETROUVEZ D AUTRES LIVRES SUR MON INSTAGRAM : EMMANUELLEM06

  • add_box
    Couverture du livre « Rien ne s'oppose à la nuit » de Delphine De Vigan aux éditions Lgf

    EmmanuelleM06 sur Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine De Vigan

    Si je pouvais raconter ma maman aussi bien que Delphine de Vigan...
    encore un roman touchant,
    Sujet pas facile s’il en est mais qui permet d’être sincère et sans filtre, un moment très cocooning, comme sous une couette épaisse, tantôt empreint d’infini chagrin, ou au contraire de merveilleux...
    Voir plus

    Si je pouvais raconter ma maman aussi bien que Delphine de Vigan...
    encore un roman touchant,
    Sujet pas facile s’il en est mais qui permet d’être sincère et sans filtre, un moment très cocooning, comme sous une couette épaisse, tantôt empreint d’infini chagrin, ou au contraire de merveilleux souvenirs....
    Mon deuil à moi est vital aussi.
    Laissez-nous avoir du chagrin,
    nous avons eu la chance d’avoir une mère formidable.
    Certes, des flash, des signes reviennent intempestivement pour moi aussi,
    et on se force parfois d’en chercher d’autres précis, pour tenter de comprendre...
    et de se consoler?
    Rire tristement...
    Romain Gary savait très bien le faire aussi
    ou Albert Cohen dans le poignant “Livre de ma mère”
    et je n’ai pas encore lu le dernier “ma mère cette héroïne” de @ericemmanuelschmitt_officiel
    il évoque le chagrin, le deuil, mais aussi les secrets et la dépression, certainement le plus intime de ses romans merci @lagrandelibrairie de l’avoir invitée pour cette belle émission avec des auteurs qui écrivent sur leur mère
    “Rien ne s’oppose à la nuit” (paru en 2011)
    Ici, tout y est si juste, justement.
    Je ne referai pas le récit de ces vies, de mère, grand-mère et enfants, pas que des filles, qui se mêlent, se croisent et s’aiment follement tous à leur manière.

    A vous de le lire -je vous le conseille vivement vous l’aurez compris-
    sans rien vous raconter,
    je peux vous dire
    le bonheur que c’est de retrouver le ton et la plume douce et lisse de #delphinedevigan
    si vous doutez encore, prenez un exemplaire -il est sorti en poche depuis!- pour un doux moment de répit, de vies folles, pour le plaisir de la lecture, de la belle écriture, et de tendresse
    Quel talent cette Delphine!
    Et comme à chaque fois que je découvre une auteure qui m’a touchée, je veux tout lire, tout savoir d’elle
    bonne lecture à vous
    on se retrouve sur INSTAGRAM: EMMANUELLEM06

  • add_box
    Couverture du livre « Les enfants sont rois » de Delphine De Vigan aux éditions Gallimard

    EmmanuelleM06 sur Les enfants sont rois de Delphine De Vigan

    "les enfants sont rois" de Delphine de Vigan
    aux #editionsgallimard

    Évidemment, on s’intéresse aux Réseaux Sociaux : addicts ou totalement récalcitrants, on soupçonne les dérives qui exposent ou surexposent nos progénitures... que ce soit dans un but commercial, pour être gâtés par les...
    Voir plus

    "les enfants sont rois" de Delphine de Vigan
    aux #editionsgallimard

    Évidemment, on s’intéresse aux Réseaux Sociaux : addicts ou totalement récalcitrants, on soupçonne les dérives qui exposent ou surexposent nos progénitures... que ce soit dans un but commercial, pour être gâtés par les marques, être invités partout, au restaurant, en voyage ou être propulsés au rang de star, être vus, reconnus, adulés…
    Sous la plume de DDV on vit le phénomène de l’intérieur, au sein d’une famille composée d’une mère aimante mais ambitieuse, un père suiveur et deux enfants qui trinquent.
    Tableau auquel s’ajoute celui de la justice, sous les yeux d’une femme flic, Clara, avec son lot de casseroles, comme Mélanie, la mère.
    Ce roman-fiction qui n’en n’est peut être pas une finalement est déstabilisant, hypnotique… très réussi! MERCI !
    certains, certaines lectrices se reconnaitront -dans leurs excès?- et/ou d’autres comme moi, seront effrayé(e)s et encore plus inquiets pour l'avenir...

    Extrait p225
    « (…) la notion d’intimité avait profondément évolué (…) Cette mise en scène de soi, de sa famille, de son quotidien, la quête du like, Mélanie ne les avait pas inventées. Elles étaient aujourd’hui une manière de vivre, d’être au monde. Un tiers des enfants qui naissaient avaient déjà une existence numérique. En Angleterre, des parents avaient partagé l’enterrement de leur fils… »

    Est-ce que l’intrigue, -le rapt de la petite fille si attachante, Kimmy, sous les projecteurs depuis l'âge de 6 mois- qui nous permet d’en apprendre beaucoup sur les rouages, les %, les enjeux financiers de cette véritable industrie, dont l’envahissante machine Youtube, servira d’electrochocs pour la famille HAPPY RECRE et même ses concurrents? Ou rien ne l’arrêtera voire, au contraire cette épreuve sera-t-elle une opportunité de générer encore plus de millions de vues?

    P227
    « En échange d’un clic, d’un coeur, d’un pouce levé, on montrait ses enfants, sa famillle, on racontait sa vie. Chacun était devenu l’administrateur de sa propre exhibition, et celle-ci était devenue un élément indispensable à la réalisation de soi. »

    Suite en commentaire sur mon Instagram EMMANUELLEM06