Delphine De Vigan

Delphine De Vigan

Delphine de Vigan vit à Paris. Après Jours sans faim sous le nom de Lou Delvig, et Les Jolis Garçons, recueil de nouvelles, elle signe avec Un soir de décembre son second roman.

Articles (7)

  • La manipulation : un meurtre avec préméditation
    La manipulation : un meurtre avec préméditation

    Une liste des indispensables qui traitent du harcèlement

  • #Partenariat : une belle journée à Manosque pour une seule passion, le livre.
    #Partenariat : Une belle journée à Manosque pour une seule passion, le livre.

    Une belle journée à Manosque, comme un été indien littéraire, la rencontre de deux femmes,deux ambiances, deux styles, deux visons pour une seule passion, le livre : Delphine de Vigan et Anne-Marie Garat, aux Correspondances de Manosque Découvrez le reportage de Christophe Robert, fidèle lecteur et explorateur de la rentrée littéraire 2015

  • Les romancières françaises nouvelle génération
    Les romancières françaises nouvelle génération

    Très médiatisées, les nouvelles romancières françaises ont beaucoup de choses à raconter et s’imposent avec succès dans le top des ventes de livres de littérature provoquant même un engouement plutôt rassurant pour le monde des livres. Certaines font déjà partie du paysage littéraire ayant acquis une notoriété grâce à des romans plébiscités par un public surtout féminin, d’autres sont en passe de l’être, invitées prestige de nombreux les festivals. Petite revue des auteures en vue.

  • Au top des lectures de l’été
    Au top des lectures de l’été

    Depuis l’automne 2011, quelques pépites ont vu le jour, alors si vous les avez manquées, la période estivale s’avère propice à ce rattrapage, pur plaisir littéraire. Entre les découvertes, les auteurs primés, les confirmés toujours aussi talentueux, que de styles à découvrir. A commencer par un titre qui donne le ton et qui fait un tabac, La listes de mes envies de Grégoire Delacourt. Alors, bel été et bonnes lectures !

Voir tous les articles

Avis (303)

  • Couverture du livre « Les loyautés » de Delphine De Vigan aux éditions Lattes

    0.2

    Joëlle Guinard sur Les loyautés de Delphine De Vigan

    http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2018/01/les-loyautes-de-delphine-de-vigan_31.html

    La parution d'un nouveau roman de Delphine de Vigan, une de mes auteurs préférées, est forcément pour moi un petit évènement.

    Après ses deux précédents romans qui mêlaient fiction et réel, Delphine de...
    Voir plus

    http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2018/01/les-loyautes-de-delphine-de-vigan_31.html

    La parution d'un nouveau roman de Delphine de Vigan, une de mes auteurs préférées, est forcément pour moi un petit évènement.

    Après ses deux précédents romans qui mêlaient fiction et réel, Delphine de Vigan nous offre ici une histoire humaine très forte mettant en scène quatre blessés de la vie, deux femmes et deux jeunes adolescents de 12-13 ans. Hélène, professeure à la "mélancolie diffuse" est restée marquée par la violence de son père. Cécile, femme au foyer effacée devant son mari, se rend compte qu'elle ne connait pas l'homme avec qui elle vit depuis des années lorsqu'elle découvre les zones d'ombre de son mari. Mathis, le fils de Cécile, ne quitte plus son copain Théo rencontré l'année précédente, jeune ado à la dérive, tiraillé entre ses parents depuis leur séparation six ans plus tôt.

    Pour retracer l'histoire de ces quatre personnages, Delphine de Vigan adopte pour certains chapitres une narration à la première personne et pour les autres une narration à la troisième personne. Dans un récit à la tension savamment dosée, elle aborde de multiples sujets. Il est question de culpabilité, de la place des enseignants dans la vie des jeunes ados et dans la détection de leurs difficultés, de la garde alternée entre deux parents adversaires de part et d'autre de la frontière érigée par une mère, du poids pour les enfants des failles et dérives de leurs parents, de l'impossibilité pour une femme de se libérer de sa haine envers son mari au point d'en oublier son enfant, de l'addiction, de limites que peuvent parfois chercher les ados pour trouver l'oubli, d'enfants qui portent des choses trop lourdes pour eux et sont contraints de se poser en protecteurs de leurs parents... Au milieu de tous ces sujets forts sont effleurés, par petites touches bien instillées, le harcèlement sexuel, la téléréalité, les réseaux sociaux...
    J'ai tout aimé dans ce roman, son écriture précise et juste, l’absence de jugement de l'auteur et la fin qu'on pourrait qualifier d'abrupte mais qui m'a semblé, au contraire, très adroite.

  • Couverture du livre « Les loyautés » de Delphine De Vigan aux éditions Lattes

    0.2

    Nathalie DEFLORAINE sur Les loyautés de Delphine De Vigan

    Delphine de Vigan décrit avec beaucoup d'acuité les relations qui se nouent entre les différents personnages.
    Un livre poignant.

    Delphine de Vigan décrit avec beaucoup d'acuité les relations qui se nouent entre les différents personnages.
    Un livre poignant.

  • Couverture du livre « Les loyautés » de Delphine De Vigan aux éditions Lattes

    0.05

    TIRAND Catherine sur Les loyautés de Delphine De Vigan

    Un livre alimentaire, pas le meilleur de Delphine de Vigan...

    Un livre alimentaire, pas le meilleur de Delphine de Vigan...

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !