Les loyautés

Couverture du livre « Les loyautés » de Delphine De Vigan aux éditions Lattes
  • Date de parution :
  • Editeur : Lattes
  • EAN : 9782709661584
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

« J'ai pensé que le gamin était maltraité, j'y ai pensé très vite, peut-être pas les premiers jours mais pas longtemps après la rentrée, c'était quelque chose dans sa façon se tenir, de se soustraire au regard, je connais ça, je connais ça par coeur, une manière de se fondre dans le décor, de... Voir plus

« J'ai pensé que le gamin était maltraité, j'y ai pensé très vite, peut-être pas les premiers jours mais pas longtemps après la rentrée, c'était quelque chose dans sa façon se tenir, de se soustraire au regard, je connais ça, je connais ça par coeur, une manière de se fondre dans le décor, de se laisser traverser par la lumière. Sauf qu'avec moi, ça ne marche pas.» Théo, enfant du divorce, entraîne son ami Mathis sur des terrains dangereux. Hélène, professeur de collège à l'enfance violentée, s'inquiète pour Théo : serait-il en danger dans sa famille ?
Quant à Cécile, la mère de Mathis, elle voit son équilibre familial vaciller, au moment où elle aurait besoin de soutien pour protéger son fils.
Les loyautés sont autant de liens invisibles qui relient et enchaînent ces quatre personnages.

Donner votre avis

Articles (3)

Avis (45)

  • Les loyautés de Delphine de Vigan . Je suis à la page 37 et je retiens mes larmes quasiment depuis le début, ça promet...
    Voilà, livre fini. C'est le deuxième livre que je lis de cette auteure (lu No et moi il y a plusieurs mois) et là encore il n'y a pas de fin! Ce livre n'est pas à lire pour...
    Voir plus

    Les loyautés de Delphine de Vigan . Je suis à la page 37 et je retiens mes larmes quasiment depuis le début, ça promet...
    Voilà, livre fini. C'est le deuxième livre que je lis de cette auteure (lu No et moi il y a plusieurs mois) et là encore il n'y a pas de fin! Ce livre n'est pas à lire pour se détendre, c'est du sérieux et c'est moche, très moche. Après les premières pages où j'avais envie de pleurer, c'est la colère, l'incompréhension et bien d'autres émotions "tristes" qui ceux sont succédées... L'histoire est finie et moi j'ai l'impression de les avoir abandonné alors qu'ils ont encore besoin d'aide, d'être soutenus, à moins qu'il ne soit déjà trop tard... Pour moi l'auteure dénonce un problème de société, voir plusieurs, le fait que la quatrième de couverture ne nous y prépare pas me dérange. Mais j'encourage chacune à le lire et surtout me donner son impression.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Hélène ,professeure au collège ,s'inquiète d'un de ses élèves;Théo,13 ans ,qu'elle soupçonne d'être maltraité.Mais la vérité est autre,Théo ,ballotté entre ses deux parents qui se sont séparés , a trouvé refuge dans l'alcool avec son copain Mathis.Il ne supporte plus de voir son père sombrer...
    Voir plus

    Hélène ,professeure au collège ,s'inquiète d'un de ses élèves;Théo,13 ans ,qu'elle soupçonne d'être maltraité.Mais la vérité est autre,Théo ,ballotté entre ses deux parents qui se sont séparés , a trouvé refuge dans l'alcool avec son copain Mathis.Il ne supporte plus de voir son père sombrer dans une grave dépression Seule Hélène sent que l'enfant est en danger et cherche par tous les moyens à l'aider.Un bon roman.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Bonjour , les loyautés , c'est la fidélité des uns envers les autres....
    Hélène , professeur découvre que Théo , l'un de ses élèves porte sur ses épaules un chagrin , une souffrance qu'il tait.Elle se donne pour mission de découvrir ce qui ne va pas , malgré les obstacles . Elle essaie de...
    Voir plus

    Bonjour , les loyautés , c'est la fidélité des uns envers les autres....
    Hélène , professeur découvre que Théo , l'un de ses élèves porte sur ses épaules un chagrin , une souffrance qu'il tait.Elle se donne pour mission de découvrir ce qui ne va pas , malgré les obstacles . Elle essaie de mettre Théo en confiance.
    Théo a son avis sur la vie , il est déjà blasé , il n'a pas les épaules d'un adulte et ce à quoi il se raccroche ne pourra que le détruire .
    Mathis est prêt à tout pour rester le meilleur ami de Théo :" ils forment un seul corps , farouche , une sorte de méduse qui se rétracte lorsqu'on l'approche , puis s'étire de nouveau une fois le danger passé".
    Et la mère de Mathis ne veut plus fermer les yeux sur ce qui se passe dans la vie de son fils :"je ne peux m'empêcher de penser que Théo entraîne Mathis sur une mauvaise pente".
    Quant à la mère de Théo , qui est-elle? A-t-elle abandonné?Ferme-t-elle les yeux?N'a-t-elle rien compris à la torture qu'endure son enfant?
    Hélène , le professeur , qui n'a pour lien avec Théo que le souci de bien faire , de ne pas lâcher prise , a-t-elle raison? Qu'attend Théo de la vie?
    Les loyautés , ce sont les doutes , les craintes, le désespoir , le dégoût d'êtres qui essaient de se débattre dans un monde qui semble ne pas les entendre ...mais peut-être qu'il y a toujours une solution...

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Hélène, professeure de SVT (ça s’appelle toujours comme ça ?) dans un collège, croit reconnaître chez un de ses élèves, Théo, un enfant maltraité. Elle en est persuadée car enfant, elle a subi les coups de son père. Théo n’est pas un enfant battu mais il subit les détresses de ses parents...
    Voir plus

    Hélène, professeure de SVT (ça s’appelle toujours comme ça ?) dans un collège, croit reconnaître chez un de ses élèves, Théo, un enfant maltraité. Elle en est persuadée car enfant, elle a subi les coups de son père. Théo n’est pas un enfant battu mais il subit les détresses de ses parents divorcés ; et avec Mathis, son copain de classe, ils commencent à boire… Seule la mère de Théo, Cécile, semble s’apercevoir du réel danger qui guette les deux ados.
    Le livre se lit d’une traite, une journée en ce qui me concerne, et on peut de fait le classer avec ses 200 pages dans la catégorie « roman court ». C’est un roman choral qui alterne les points de vue successifs. Celui des deux ados est écrit à la troisième personne du singulier, à l’inverse, les deux personnages féminins, s’expriment par la voie du « je », les voix de

    Ce que j’en ai pensé :
    les ➕ : 1) l’idée originale du livre : parler de toutes les violences, pas seulement physiques mais aussi morales 2) la fin ouverte, on quitte les personnages à un moment critique
    3) la plume de l’auteure
    les ➖ : 1) certains éléments peu plausibles comme la prof qui s’investit un peu trop pour « sauver » son élève ou l’ado qui recherche sciemment le coma éthylique 2) le livre aurait mérité de compter un centaine de pages supplémentaires pour approfondir les thèmes explorés

    Ce que ça m’a inspiré :
    La loyauté, c’est lorsqu’on regarde par-desssus son épaule, et que l’on aperçoit l’enfant que l’on a été ; et c’est envers lui que devrait aller notre loyauté.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • On retrouve avec plaisir le style de Delphine de Vigan sur un sujet difficile, l'alcoolisme chez les jeunes. Mais l'histoire est un peu caricaturale, ce qui nuit à sa crédibilité. On s'attache aux personnages, mais on a hâte de les quitter car l'atmosphère est pesante. Un livre qui ne donne pas...
    Voir plus

    On retrouve avec plaisir le style de Delphine de Vigan sur un sujet difficile, l'alcoolisme chez les jeunes. Mais l'histoire est un peu caricaturale, ce qui nuit à sa crédibilité. On s'attache aux personnages, mais on a hâte de les quitter car l'atmosphère est pesante. Un livre qui ne donne pas le goût de vivre. A ne pas mettre entre toutes les mains.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Encore un roman choc pour Delphine de Vigan, cette fois sur la maltraitance.
    Hélène es professeur et pour avoir été maltraitée dans son enfance, elle repère rapidement Théo chez qui elle détecte un mal être permanent.
    Les parents de Théo sont divorcés et lui est partagé entre une garde...
    Voir plus

    Encore un roman choc pour Delphine de Vigan, cette fois sur la maltraitance.
    Hélène es professeur et pour avoir été maltraitée dans son enfance, elle repère rapidement Théo chez qui elle détecte un mal être permanent.
    Les parents de Théo sont divorcés et lui est partagé entre une garde alternée avec une mère rempli de haine suite au divorce, toujours prête a exploser et de l'autre coté son père en chute sociale avec une vie plus que précaire.
    Le pauvre Théo doit faire avec en essayant de ne rien montrer et son échappatoire se trouve a l'école avec son ami Mathis avec qui il va faire la découverte de l'alcool, l'alcool fort celle qui fait oublier mais qui aura de graves conséquences.
    Dans ce livre des sujets très douloureux sont abordés et sont malheureusement toujours d'actualité.
    Un livre vrai tout en gravité et qui ne nous laisse pas sans émotions, je déplore juste la fin qui m'as un peu laissée pantoise.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Pour moi, un petit joyau ce roman. Il m'a bouleversée.

    Il se lit très vite et très bien. Delphine de Vigan a cette capacité à me faire croire que je pourrais, moi aussi, écrire (mais pour avoir essayé, je sais très bien que ce n'est pas vrai).

    Elle sait raconter le quotidien, l'infime,...
    Voir plus

    Pour moi, un petit joyau ce roman. Il m'a bouleversée.

    Il se lit très vite et très bien. Delphine de Vigan a cette capacité à me faire croire que je pourrais, moi aussi, écrire (mais pour avoir essayé, je sais très bien que ce n'est pas vrai).

    Elle sait raconter le quotidien, l'infime, ce que personne ne voit ou décèle, ce que chacun garde au fond de soi mais n'ose exprimer. C'est d'une telle vérité que ça éclabousse et que ça dérange. Ce roman m'a bousculée et tant mieux.

    Une narration à quatre personnages.
    Une histoire simple mais pas banale.
    Une fin comme elle sait si bien les faire.

    Mon coeur battait très vite après avoir fermé ce livre. Mes yeux ont pleuré quelques minutes encore.

    Merci Delphine de Vigan pour ce moment

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • LES LOYAUTES est un ballet de personnages dans un huis-clos intense.

    Théo, enfant de parents séparés, ne va manifestement pas bien. Son professeur Hélène se convainc de reconnaître en lui les symptômes de la maltraitance - qu'elle connaît bien - et intervenir va devenir pour elle une...
    Voir plus

    LES LOYAUTES est un ballet de personnages dans un huis-clos intense.

    Théo, enfant de parents séparés, ne va manifestement pas bien. Son professeur Hélène se convainc de reconnaître en lui les symptômes de la maltraitance - qu'elle connaît bien - et intervenir va devenir pour elle une obssession. Mais Théo est secret et seul son ami Mathis sait un peu de sa souffrance et la partage. Pendant que Mathis regarde son ami sombrer, sa propre mère Cécile est trop occupée à remettre son couple en cause pour comprendre l'aide dont son fils aurait besoin pour gérer un problème qui le dépasse.

    Delphine de VIGAN nous propose ici une variation sur le thème des loyautés, puisqu'elles sont multiples comme le démontre ce roman.

    Hélène représente la loyauté envers soi-même. Cet adulte, victime de maltraitance lorsqu'il était enfant, qui refuse de se trahir en fermant les yeux sur la souffrance d'un enfant dont il s'est persuadé qu'il vit le même enfer, même quand tout le détrompe.

    Cécile, c'est la loyauté de l'épouse, qui courbe l'échine lorsqu'elle découvre la vraie nature de celui qui partage sa vie, parce qu'elle l'a juré : pour le meilleur et pour le pire. C'est la même forme de loyauté qui imposait le silence à la mère d'Hélène lorsque son père la frappait.

    Loyauté de l'ami avec Mathis, celui qui garderait coûte que coûte le pire de vos secrets. Quitte à vous nuire en gardant le silence quand il faudrait parler, quitte à se nuire en sombrant avec vous.

    Loyauté de l'enfant enfin avec Théo, le fameux conflit de loyauté de l'enfant vis à vis de ses parents.

    C'est sans conteste cet aspect qui m'a le plus ému et que Delphine de VIGAN décrit avec le plus de justesse.

    Chaque parent séparé devrait lire LES LOYAUTES pour ouvrir les yeux. Pour saisir comment, inconsciemment, les rôles s'inversent, l'enfant protégeant ses parents et prenant sur ses épaules leurs problèmes d'adulte, jusqu'à recourir aux mêmes échappatoires illusoires qu'eux pour les supporter, et jusqu'à s'oublier.

    Ces différents aspects des loyautés permettent à l'auteur de décliner différents thèmes - maltraitance, alcoolisme, chômage, responsabilité des enseignants et de l'Education nationale, haine déversée impunément sur le net - de les confronter justement à cette loyauté protéiforme et d'examiner notre façon d'y réagir.

    Elle démontre notamment comment, centrés sur nous-même et nos propres problèmes, nous ne saisissons plus les imperceptibles signaux d'alerte du mal-être de nos proches... oubliant ainsi nos loyautés. Ou comment, au contraire, on peut parvenir à être suffisamment fort et courageux pour assumer que la loyauté oblige parfois à une trahison salutaire; briser le serment pour agir.

    La force de l'écriture de Delphine de VIGAN vous plonge immédiatement au coeur du récit. Cet auteur a vraiment une qualité rare dans l'expression des émotions, et leur transmission aux lecteurs. Dès les premières lignes vous êtes au coté des personnages; l'inquiétude obsessionnelle d'Hèlène est la vôtre et vous vous sentez oppressée. Il se dégage des LOYAUTES une impression d'urgence.

    Et c'est bien parce que le récit est si intense, si poignant, si juste, que la fin en est si décevante. Une impression d'inachevé, une rupture bien trop brutale avec des personnages que l'on aurait aimé accompagner encore un peu, une sorte d'arrachement qui m'a fait vérifier qu'il ne manquait pas des pages à mon exemplaire.

    http://cousineslectures.canalblog.com/archives/2019/05/12/37331515.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions