May the fourth be with you

mercredi 02 mai 2018

En ce 4 mai "Je suis ton père" pour fêter dignement Star wars avec vous !

May the fourth be with you

Heureux retour à l’envoyeur que ce détournement du slogan de Margareth Thatcher, May the fourth be with you, pour fêter Star wars le 4 mai.

Il y a donc bel et bien un jour dédié à Star wars et son univers, et c’est Walt Disney qui a fixé la date que les puristes de la saga choisissaient jusqu’alors au petit bonheur. Une sorte de Saint Darth Vador, en somme, propulsée par les fans et encouragée par l’industrie. Si l’on n’a pas très envie de courir dans un parc Disneyland pour fêter la journée à grands coups de sabre laser, on pourra rendre un hommage discret et décalé au peuple de la Force depuis son fauteuil, avec ces quelques romans aux héros ombrageux.

  • Joue la comme Darth

    • Couverture du livre « Deux étrangers » de Emilie Frèche aux éditions Actes Sud

      Deux étrangers de Emilie Frèche

      Une fille qui a coupé les ponts depuis sept ans avec son père, part le rencontrer au Maroc, après qu’il lui a téléphoné. Le long de son périple qu’elle accomplit en guimbarde, elle réinterroge son enfance sous l’égide de ce père despotique, qui aurait quelques circonstances « atténuantes » selon l’auteur. Roman en demi-teintes, inoubliable, où rien n’est si simple et le jugement suspendu, Deux étrangers a reçu le Prix Orange du Livre 2013.

    • Couverture du livre « Profession du père » de Sorj Chalandon aux éditions Lgf

      Profession du père de Sorj Chalandon

      La figure du père qui hantait tous ses livres est enfin incarnée dans ce terrible roman. Sorj Chalandon y raconte la vie romancée d’un petit garçon qui lui ressemble, soumis à un père pour le moins… fantasque. Mythomane, délirant, fabuleux mais violent, il projette avec son marmot d’assassiner de Gaulle, rien que ça. Il y a plusieurs façons de dire la maltraitance. Sorj Chalandon raconte une relation père-fils rude et malheureuse, où l’enfant n’abdique pas les sentiments, confus certes, mélangés, mais réels qu’il a pour son père. Un roman initiatique, une sorte de fabrique de l’écrivain, un roman bouleversant.

    • Couverture du livre « Des gens très bien » de Alexandre Jardin aux éditions Lgf

      Des gens très bien de Alexandre Jardin

      Dans la famille Jardin, après le père amoureusement raconté dans Le Zubial, on respectera plutôt la thématique darth vadorienne en évoquant le livre consacré au grand-père, Jean Jardin. Homme respectable, charismatique, généreux en société et en famille, il n’en avait pas moins été le directeur de cabinet de Pierre Laval sous Vichy. Un double fond qu’Alexandre Jardin n’a pas pardonné à un grand père plus qu’ambigu, à qui il règle son compte au terme d’une enquête fouillée dans les archives de la collaboration en France. Le roman a donné lieu à une grande houle de prise de conscience dans les familles à sa sortie en 2011 et il est passionnant.

  • Les anti Darth

    • Couverture du livre « Ainsi parlait mon père » de Sami Tchak aux éditions Lattes

      Ainsi parlait mon père de Sami Tchak

      Il est le premier de sa famille à avoir fait des études mais c’est dans la forge de son père qu’il avait appris l’essentiel de la vie. Sami Tchak dit son amour à son père dans un livre en deux parties, une confession, et puis les « miettes » des paroles de son père rassemblées comme autant de versets du livre saint de sa mémoire. Un livre de sagesse, où la candeur est profonde, qui raconte la condition noire d’un continent à l’autre.

Le Roman des Goscinny, Anne Goscinny et Catel (Grasset, …2019).

On triche un peu mais on reste dans l’esprit Starwars fait d’attente et d’images. Comme pour les épisodes de Star Wars, il va donc falloir attendre un peu : en 2019, un roman graphique dessiné par Catel racontera la grande saga de la famille Goscinny, emmenée par le génial René. Il y aura deux tomes, et tout sera, contrairement à Star Wars, complètement tiré du réel.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Bibliothèque thématique"

Commentaires

Forum

Afficher plus de discussions