Sorj Chalandon

Sorj Chalandon



Après trente-quatre ans à Libération, Sorj Chalandon est aujourd’hui journaliste au Canard enchaîné. Ancien grand reporter, prix Albert-Londres (1988), il est aussi l’auteur de six romans, tous parus chez Grasset. Le Petit Bonzi (2005), Une promesse (2006 – prix Médicis), Mon traître (2008), La Légende de nos pères (2009), Retour à Killybegs (2011 – Grand Prix du roman de l’Académie française), Le Quatrième Mur (2013 – prix Goncourt des lycéens).







Après trente-quatre ans à Libération, Sorj Chalandon est aujourd’hui journaliste au Canard enchaîné. Ancien grand reporter, prix Albert-Londres (1988), il est aussi l’auteur de six romans, tous parus chez Grasset. Le Petit Bonzi (2005), Une promesse (2006 – prix Médicis), Mon traître (2008), La Légende de nos pères (2009), Retour à Killybegs (2011 – Grand Prix du roman de l’Académie française), Le Quatrième Mur (2013 – prix Goncourt des lycéens).




Articles (5)

Voir tous les articles

Avis (180)

  • Couverture du livre « Le jour d'avant » de Sorj Chalandon aux éditions Grasset Et Fasquelle

    0.25

    Mes échappées livresques sur Le jour d'avant de Sorj Chalandon

    Le Jour d’avant signe ma première rencontre avec Sorj Chalandon et sûrement pas la dernière, car cette lecture m’a bouleversée.

    Dans ce roman, l’auteur nous conte l’histoire de deux frères, Michel et Joseph, qui vont être touchés par la terrible tragédie de la fosse de Liévin qui a coûté la...
    Voir plus

    Le Jour d’avant signe ma première rencontre avec Sorj Chalandon et sûrement pas la dernière, car cette lecture m’a bouleversée.

    Dans ce roman, l’auteur nous conte l’histoire de deux frères, Michel et Joseph, qui vont être touchés par la terrible tragédie de la fosse de Liévin qui a coûté la vie à 42 mineurs le 27 décembre 1974.

    Quarante plus tard, Michel est toujours hanté par la disparition de son frère. Il n’a qu’une idée en tête : faire payer les responsables de ce drame qui aurait pu être évité.

    La plume percutante de Sorj Chalandon nous restitue avec une grande justesse toute l’atmosphère de cette époque et de cette ville minière typique du nord de la France.

    Une histoire de vengeance, de culpabilité et de mensonges mais aussi un roman sur la fraternité empreint de chagrin et de colère. L’auteur explore avec brio l’âme humaine par le biais de ce récit prenant, sombre et plein de surprises.

    A travers cette bouleversante histoire de vengeance, Sorj Chalandon rend un vibrant hommage aux 42 mineurs morts dans la fosse de Liévin. Un roman magistral, poignant et captivant.git sta

  • Couverture du livre « Le jour d'avant » de Sorj Chalandon aux éditions Grasset Et Fasquelle

    0.25

    Anthony Descaillot sur Le jour d'avant de Sorj Chalandon

    Depuis « Mon traître », je suis devenu un adepte de Sorj Chalandon. J’ai lu quatre de ses livres qui m’ont tous enthousiasmé. Avec une plume minimaliste, cet écrivain sait parfaitement retranscrire les émotions des personnages et m’entraîne à chaque fois dans son univers au plus près des...
    Voir plus

    Depuis « Mon traître », je suis devenu un adepte de Sorj Chalandon. J’ai lu quatre de ses livres qui m’ont tous enthousiasmé. Avec une plume minimaliste, cet écrivain sait parfaitement retranscrire les émotions des personnages et m’entraîne à chaque fois dans son univers au plus près des sentiments. Pour ce nouvel ouvrage, il s’est intéressé à une catastrophe oubliée.

    J’ai vraiment été emballé par la première partie du roman. Même si les drames autour du narrateur se cumulent et l’addition des morts asphyxie un peu le lecteur, c’est dans ces 200 premières pages que le talent incomparable de Sorj Chalandon fait le plus merveille. Avec son style toujours épuré, il entre au centre du drame, dans l’esprit d’une victime collatérale de l’accident. En empathie totale, on éprouve tous les souvenirs du narrateur et on comprend son ressentiment. On vit ses épreuves et on veut être à ses côtés pour venger son frère.

    A cet instant de l’histoire, un évènement (assez surprenant) va chambouler nos convictions et le livre va alors basculer dans une dernière tranche tout à fait différente. Elle se passe au tribunal où l’acteur principal va être jugé pour ses actes. Cette accusation va permettre de placer le débat au-dessus de ce simple forfait et de mettre en exergue le drame humain dans sa globalité. J’ai trouvé ce troisième tiers moins émotionnel, plus bavard et finalement plus stérile dans son discours. L’auteur cherche à rendre justice aux défunts mais n’obtient pas vraiment l’effet escompté. Dans cette procédure judiciaire, les discussions tournent un peu en rond, on perd un soupçon d’intérêt. Mais ce n’est qu’un petit bémol et ça n’endommage en rien le rendu global.

    A l’instar de ses précédentes productions, Sorj Chalandon s’attaque à un thème assez dur. Nos émotions sont mises à rudes épreuves et j’en ressors comme toujours emballé. L’auteur a su me transporter à une période et dans un monde que je n’ai pas connu. Avec des phrases courtes mais percutantes, il m’a immergé dans l’atmosphère étouffante et meurtrière des mines de charbon, pour apporter un témoignage fort sur les conditions de travail de l’époque et rendre hommage aux oubliés de cette tragédie. Encore un livre qui compte !git sta

  • Couverture du livre « Le jour d'avant » de Sorj Chalandon aux éditions Grasset Et Fasquelle

    0.25

    amelie lorthios sur Le jour d'avant de Sorj Chalandon

    Un coup de coeur !

    Particulièrement touchée par cette histoire, j'habite près de Lens et mon grand père était mineur, ce livre rend un très bel hommage à ma région et surtout à ces hommes fiers et forts.

    Michel ,après la mort de sa femme, se retrouve seul et décide d'accomplir sa...
    Voir plus

    Un coup de coeur !

    Particulièrement touchée par cette histoire, j'habite près de Lens et mon grand père était mineur, ce livre rend un très bel hommage à ma région et surtout à ces hommes fiers et forts.

    Michel ,après la mort de sa femme, se retrouve seul et décide d'accomplir sa vengeance. En effet en 1974 la mine a tué son frère...

    Il retourne donc dans sa région d'origine qu'il avait quitté suite au drame qui avait coûté la vie à son frère mais aussi un an plus tard à son père et cherche les responsables du drame de la fosse 3 , 3 bis de 1974.

    Il y avait eu un procès à l'époque mais aucun responsable n'avait payé. Seul au monde, n'ayant plus rien à perdre Michel revit le drame et nous aussi par la même occasion ...

    Je ne vous en direz pas plus pour ne pas vous gâcher la lecture mais sachez que c'est plus qu'une histoire de vengeance, il y a des retournements de situation , de l'histoire et beaucoup d'émotions...

    Je dirais juste un grand merci à l'auteur qui a su restituer l'ambiance et le caractère de ces hommes formidables et leur rendre un grand hommage avec son style simple et en même temps fort comme ses héros.

    Je vous recommande vivement la lecture de ce livre qui est pour moi l'un de mes gros coups de coeur de l'année.git sta

Voir tous les avis

Vidéos (2)

  • Parole de Libraire spécial Rentrée Littéraire 2015

Voir toutes les videos

Discussions autour de cet auteur

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com