Sorj Chalandon

Sorj Chalandon



Après trente-quatre ans à Libération, Sorj Chalandon est aujourd’hui journaliste au Canard enchaîné. Ancien grand reporter, prix Albert-Londres (1988), il est aussi l’auteur de six romans, tous parus chez Grasset. Le Petit Bonzi (2005), Une promesse (2006 – prix Médicis), Mon traître (2008), La L...

Voir plus



Après trente-quatre ans à Libération, Sorj Chalandon est aujourd’hui journaliste au Canard enchaîné. Ancien grand reporter, prix Albert-Londres (1988), il est aussi l’auteur de six romans, tous parus chez Grasset. Le Petit Bonzi (2005), Une promesse (2006 – prix Médicis), Mon traître (2008), La Légende de nos pères (2009), Retour à Killybegs (2011 – Grand Prix du roman de l’Académie française), Le Quatrième Mur (2013 – prix Goncourt des lycéens).




Articles (5)

Voir tous les articles

Avis (202)

  • Couverture du livre « Le jour d'avant » de Sorj Chalandon aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Couturier sur Le jour d'avant de Sorj Chalandon

    Un roman fort sur la mine, les mineurs et la région minière qui en sont les véritables héros.

    Un roman fort sur la mine, les mineurs et la région minière qui en sont les véritables héros.

  • Couverture du livre « Le petit bonzi » de Sorj Chalandon aux éditions Lgf

    Madame Tapioca sur Le petit bonzi de Sorj Chalandon

    Il fallait bien que ça arrive un jour....
    La lune de miel est terminée....

    Pourtant entre Sorj et moi tout roulait depuis le début.
    « Une promesse », « Le jour d'avant », « Profession du père »: coup de foudre, coup au coeur ou coup de poing, jamais je ne suis resté de marbre devant ses...
    Voir plus

    Il fallait bien que ça arrive un jour....
    La lune de miel est terminée....

    Pourtant entre Sorj et moi tout roulait depuis le début.
    « Une promesse », « Le jour d'avant », « Profession du père »: coup de foudre, coup au coeur ou coup de poing, jamais je ne suis resté de marbre devant ses mots.

    « Le petit bonzi » n'aura pas su me toucher. de courts paragraphes qui hachent la lecture, un style délibérément naïf, des phrases réduites au minimum et une succession de personnages sans corps auront gâché mon plaisir.
    Certes on retrouve toute l'humanité de cet auteur mais impossible d'être en empathie avec Jacques.

    Jacques est bègue. Il n'y a qu'avec Bonzi, son meilleur ami, que les mots sortent sans accrocher. C'est lui qui le convaincra de manger de l'herbe pour se soigner. C'est à lui qu'il confie le soir son mal être, c'est avec lui qu'il tente d'affronter les autres, c'est lui qui le console des coups donnés par le père.

    Une histoire qui aurait du me chambouler mais qui m'a laissé froide.
    Cependant ne vous inquiétez pas, Sorj et moi ce n'est pas terminé. Ce n'est pas un petit accroc au contrat qui me fera oublier les fabuleux moments passer avec lui. Il me reste encore d'autres titres à découvrir et je n'ai pas fini de parler de cette rencontre marquante.

  • Couverture du livre « Mon traître » de Sorj Chalandon aux éditions Lgf

    Bill sur Mon traître de Sorj Chalandon

    Premier titre que je lis de cet auteur, aprè savoir longtemps tourné autour ...

    C'est dans le sac des surprises d'été de ma médiathèque, qui avait pour thème l'Irlande, que j'ai trouvé ce roman qui décrit l'amitié d'un luthier français et d'habitants de Belfast, catholiques sympathisants de...
    Voir plus

    Premier titre que je lis de cet auteur, aprè savoir longtemps tourné autour ...

    C'est dans le sac des surprises d'été de ma médiathèque, qui avait pour thème l'Irlande, que j'ai trouvé ce roman qui décrit l'amitié d'un luthier français et d'habitants de Belfast, catholiques sympathisants de l'IRA, dont l'un s’avérera être un traître à la solde des Britanniques.

    Au fil de la première partie de l'ouvrage, on découvre comment Antoine se découvre une nouvelle famille à Belfast, après avoir appris à boire de la Guinness et à décoder l'accent rocailleux des bars ...

    Après la mort de Jim, il se rapproche de Tyrone, qui deviendra son père adoptif ...

    La découverte de sa traîtrise, de ses 25 ans de collaboration avec l'ennemi britannique n'en sera que plus rude.

    Un roman sur l'Irlande du Nord, celle de la lutte armée, sur l'amitié virile ... bien écrit, mais ce n'est pas un thème que j'affectionne particulièrement ...

    Je lirai d'autres lires de cet auteur dont le style m'a cependant bien plu.

Voir tous les avis

Vidéos (2)

  • Parole de Libraire spécial Rentrée Littéraire 2015

Voir toutes les videos

Discussions autour de cet auteur