Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Une joie féroce

Couverture du livre « Une joie féroce » de Sorj Chalandon aux éditions Grasset Et Fasquelle
Résumé:

Jeanne est une femme formidable. Tout le monde l'aime, Jeanne.
Libraire, on l'apprécie parce qu'elle écoute et parle peu. Elle a peur de déranger la vie. Pudique, transparente, elle fait du bien aux autres sans rien exiger d'eux. A l'image de Matt, son mari, dont elle connaît chaque regard sans... Voir plus

Jeanne est une femme formidable. Tout le monde l'aime, Jeanne.
Libraire, on l'apprécie parce qu'elle écoute et parle peu. Elle a peur de déranger la vie. Pudique, transparente, elle fait du bien aux autres sans rien exiger d'eux. A l'image de Matt, son mari, dont elle connaît chaque regard sans qu'il ne se soit jamais préoccupé du sien.
Jeanne bien élevée, polie par l'épreuve, qui demande pardon à tous et salue jusqu'aux réverbères. Jeanne, qui a passé ses jours à s'excuser est brusquement frappée par le mal. « Il y a quelque chose », lui a dit le médecin en découvrant ses examens médicaux. Quelque chose. Pauvre mot. Stupéfaction. Et autour d'elle, tout se fane. Son mari, les autres, sa vie d'avant. En guerre contre ce qui la ronge, elle va prendre les armes. Jamais elle ne s'en serait crue capable. Elle était résignée, la voilà résistante. Jeanne ne murmure plus, ne sourit plus en écoutant les autres. Elle se dresse, gueule, griffe, se bat comme une furie. Elle s'éprend de liberté. Elle découvre l'urgence de vivre, l'insoumission, l'illégalité, le bonheur interdit, une ivresse qu'elle ne soupçonnait pas.
Avec Brigitte la flamboyante, Assia l'écorchée et l'étrange Mélody, trois amies d'affliction, Jeanne la rebelle va détruire le pavillon des cancéreux et élever une joyeuse citadelle.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (34)

  • Jeanne, 40 ans, libraire , plutôt réservée et discrète, vient d'apprendre qu'elle est atteinte d'une tumeur cancéreuse au sein. Cette annonce bouleversante va brusquement l'animer d’une rage intérieure. Elle va se lier d’amitié avec trois autres femmes, qu’elle rencontre lors des séances de...
    Voir plus

    Jeanne, 40 ans, libraire , plutôt réservée et discrète, vient d'apprendre qu'elle est atteinte d'une tumeur cancéreuse au sein. Cette annonce bouleversante va brusquement l'animer d’une rage intérieure. Elle va se lier d’amitié avec trois autres femmes, qu’elle rencontre lors des séances de chimio. Pour elle, comme pour ses amies, deux combats sont alors engagés : le premier contre la maladie et l’autre pour conquérir la liberté de vivre comme elles l'entendent . Elles iront jusqu'à braquer une banque parce qu'elles n'ont pas droit au prêt des banques! Une joie féroce est une histoire d'amitié, de lutte, de solidarité entre femmes et une belle leçon de courage ! Un roman lumineux malgré (ou à cause de) sa thématique servi par la jolie plume de Sorj Chalandon. A lire!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je suis une inconditionnelle de Sorj Chalandon.
    Une joie féroce présente l'histoire de 4 femmes .
    Intrigue originale avec du suspense.
    L'auteur montre dans ce livre des femmes courageuses et solidaires face à la maladie. Et le lecteur vit avec elles ce qu'elles subissent, mais aussi leur...
    Voir plus

    Je suis une inconditionnelle de Sorj Chalandon.
    Une joie féroce présente l'histoire de 4 femmes .
    Intrigue originale avec du suspense.
    L'auteur montre dans ce livre des femmes courageuses et solidaires face à la maladie. Et le lecteur vit avec elles ce qu'elles subissent, mais aussi leur complicité.
    Mais, comme tous ses romans, il y a aussi les thèmes de la lâcheté, de la traîtrise, et celui de l'amitié.
    Une écriture différentes des romans précédents mais toute aussi intéressante.
    Si vous aimez l'auteur ou si vous ne le connaissez pas encore, à lire absolument.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Mes souvenirs sur les critiques émises à la sortie de ce roman avaient influencé mon approche et je ne m’attendais pas à un chef-d’œuvre littéraire.
    Faisant fi des influenceurs, j’ai retrouvé sans difficulté la sensibilité et l’imagination de Sorj Chalendon. Pour l’histoire, je n’attendais pas...
    Voir plus

    Mes souvenirs sur les critiques émises à la sortie de ce roman avaient influencé mon approche et je ne m’attendais pas à un chef-d’œuvre littéraire.
    Faisant fi des influenceurs, j’ai retrouvé sans difficulté la sensibilité et l’imagination de Sorj Chalendon. Pour l’histoire, je n’attendais pas l’auteur sur cette pente.

    Quatre femmes : Jeanne la libraire, donc naturellement la narratrice, Brigitte, Mélody et Assia. Il est bien connu que les salles d’attente des chimios ou de les radiothérapies favorisent les rencontres, le dialogue, l’immersion dans l’intime de l’autre… Ces quatre femmes ont en commun des fragilités, des blessures qui les rapprochent. Naturellement, elles érigent un front contre la maladie. « Ensemble, elles ont détruit le pavillon des cancéreuses pour élever une joyeuse citadelle ».
    Liées dans une épopée incroyable, le quatuor devient un gang dans l’objectif de libérer la fille de Mélody, Eva, la « plus belle petite fille du monde ».

    Le roman prend alors la tournure d’une histoire, plus près du conte que du roman policier. Une façon de dédramatiser la situation en invitant la folie pour révéler des sentiments de révolte et de lutte. Contre la maladie, mais aussi contre la condition féminine.

    Pour quelle raison je n’ai pas adhéré? Je n’ai pas retrouvé l’alchimie des éléments réunis dans ses précédents romans qui m’avaient émue, comme « Profession du père » ou « mon traître »,. Ils exprimaient déjà entre autres, l’amitié, les trahisons… enfin, l’ensemble de la diversité et de la complexité de la nature humaine, sur des thèmes moins galvaudés.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Encore un excellent roman de Sorj Chalandon !

    Le thème n'en est pas facile puisqu'il s'agit de 4 femmes atteintes d'un cancer qui se rencontrent pendant leurs séances de chimio.

    Jeanne, la narratrice, abandonnée par son mari qui ne peut affronter sa maladie, trouve refuge auprès de...
    Voir plus

    Encore un excellent roman de Sorj Chalandon !

    Le thème n'en est pas facile puisqu'il s'agit de 4 femmes atteintes d'un cancer qui se rencontrent pendant leurs séances de chimio.

    Jeanne, la narratrice, abandonnée par son mari qui ne peut affronter sa maladie, trouve refuge auprès de Brigitte, Assia, Mélody. Toutes ont eu des vies cabossées et doivent en plus lutter contre ce maudit crabe.

    A quatre, elles sont plus fortes, elles se serrent les coudes, se soutiennent parfois à bout de bras. Quand la jeune Mélody leur apprend que le père, d'origine russe, qui est parti il y a plusieurs mois vivre dans son pays avec leur petite fille Eva, est prêt à lui en redonner la garde en échange de la somme de 100.000 Euros, les trois autres décident de l'aider, même si pour cela elles doivent braquer le plus grand bijoutier de la place Vendôme !

    J'ai adhéré tout de suite à cette histoire, construite en deux parties : la première consacrée à la maladie, l'autre à l'élaboration du braquage qui va leur permettre d'à nouveau se sentir vivantes en dépit de leurs corps blessés, mutilés, affaiblis …. jusqu'à éprouver une « joie féroce ».

    Sorj Chalandon nous raconte une histoire profondément humaine, sans jamais tomber dans le pathos.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Quand Jeanne apprend qu'elle a un cancer du sein et qu'elle doit subir des séances de chimiothérapie, elle ne peut y croire, elle qui a déjà perdu Jules, son fils de sept ans.
    Quant à Matt, son mari,le plus souvent en déplacement pour son travail, il ne supporte pas les hôpitaux, le sang et en...
    Voir plus

    Quand Jeanne apprend qu'elle a un cancer du sein et qu'elle doit subir des séances de chimiothérapie, elle ne peut y croire, elle qui a déjà perdu Jules, son fils de sept ans.
    Quant à Matt, son mari,le plus souvent en déplacement pour son travail, il ne supporte pas les hôpitaux, le sang et en général les gens malades.
    Il s'éloigne de plus en plus de Jeanne ...... ne la soutient pas jusqu'à la quitter provisoirement.
    Lors de ces séances, Jeanne va faire connaissance de Brigitte, malade elle-aussi mais qui réconforte tout le monde.
    Quand Brigitte apprend que Jeanne est désormais seule chez elle, elle lui propose de venir la rejoindre dans son appartement où elle a déjà accueilli Assia et Mélody elles aussi en traitement.
    C'est ainsi que ces 4 femmes vont s'entre-aider , vont apprendre à vivre avec perruque et turban, se remonter le moral, s'accompagner à l'hôpital .
    Mais et oui il y a un mais que le lecteur découvre ........... au fur et à mesure du roman ........

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Sorj Chalandon est un auteur que je suis depuis quelques années et je n'hésite pas à me lancer avec lui dans la découverte d'une nouvelle histoire souvent douloureuse avec des personnages attachants, dont le destin porte à réflexion.
    "Une joie féroce" ne faillit pas à la règle, même si, fait...
    Voir plus

    Sorj Chalandon est un auteur que je suis depuis quelques années et je n'hésite pas à me lancer avec lui dans la découverte d'une nouvelle histoire souvent douloureuse avec des personnages attachants, dont le destin porte à réflexion.
    "Une joie féroce" ne faillit pas à la règle, même si, fait relativement nouveau, les personnages centraux sont des femmes courageuses et que les hommes que ces femmes ont aimés et qui les ont abandonnées sont lâches, égoïstes, violents.
    C'est l'histoire de Jeanne, 40 ans, effacée, terne (elle ne s'habille que de gris, blanc et noir), polie, qui fait passer ses désirs après ceux de son mari et qui apprend brusquement qu'elle est atteinte d'un cancer du sein. Après les phases de sidération, de désespoir et de colère, elle décide de relever la tête et de se battre; l'évolution de Jeanne de femme soumise à son destin à guerrière fière est particulièrement émouvante.
    Elle rencontre Brigitte et Mélody également atteintes du même mal ainsi qu'Assia, la compagne de Brigitte. Elles ont de nombreux points communs, outre la maladie : le manque d'enfant soit parce qu'il a été enlevé, soit parce qu'il est mort, soit parce qu'il rejette sa mère, soit par la stérilité, l'absence d'un homme à leur côté. Elles se trouvent et s'entraident au pire moment de leur vie et vont se battre ensemble.
    Cette bataille prend la forme d'un casse d'une bijouterie car elles ont besoin d'argent que les banques refusent de leur prêter. J'ai aimé l'idée de quelque chose de fort pour souder les 4 femmes, pour se dépasser et dépasser leur douleur psychologique, morale et physique, quelque chose pour faire reculer la mort qui rôde. Mais la préparation du casse et le casse lui-même m'ont éloignée de l'empathie et de l'émotion ressenties au début; cet épisode est trop rocambolesque et invraisemblable.
    Ce roman est un hymne à la sororité, à l'entraide entre femmes, à leur courage ensemble; elles expriment leur peine, leurs peurs, leur douleur, leurs doutes et cette parole leur permet un échange qui les rapproche et les soude.
    Ma note 3,5/5

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Incontestablement le livre qui m'a, comme beaucoup, emballé dans cette rentrée de l'Automne dernier.

    Un livre dans lequel on peut aux premières lignes, se sentir circonspect.... où Sorj Chalandon va t'il nous amener...c'est pas son style habituel.... C'est du moins ce que j'ai ressenti au...
    Voir plus

    Incontestablement le livre qui m'a, comme beaucoup, emballé dans cette rentrée de l'Automne dernier.

    Un livre dans lequel on peut aux premières lignes, se sentir circonspect.... où Sorj Chalandon va t'il nous amener...c'est pas son style habituel.... C'est du moins ce que j'ai ressenti au premier abord avant de me laisse emporter par ce puzzle mi -thriller, mi - roman jusque dans ses dernières pages.

    Un suspense, monté de main de maître ... des femmes qui s'unissent pour braquer, à priori dans la non-violence, un joaillier alors qu'au demeurant elles sont du genre totalement apprenties dans la matière. Mais en fait ce sont des femmes malades, trahies, d'une certaine manière, par la vie, par leur mari pour certaine dont Sorj Chalandon va, en petites touches nous faire le portrait psychologique et le récit des failles dans cette opération destinée d'abord à obtenir l'argent  pour permettre lr réglement des soins les plus coûteux. Tout cela sans pathos, au contraire avec une certain respect pour ces débutantes cambrioleuses pour lesquelles l'auteur comme le lecteur, éprouvent à terme de l'envie, de l'admiration et de la compréhension.

    Brillant scénario avec d'ultimes rebondissements, des trahisons venues de manière totalement inattendues au sein même de ce trio...

    Un style impeccable, de l'originalité, une affaire rondement menée en fait.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Jeanne a 39 ans. Elle a perdu un enfant et on vient de lui diagnostiquer un cancer. Trop à supporter pour Matt, son mari qui la quitte.

    Au cours d'une de ses chimio, elle fait la connaissance de Brigitte qui la prend sous son aile et lui propose de vivre avec Assia, Mélody et elle. Unies par...
    Voir plus

    Jeanne a 39 ans. Elle a perdu un enfant et on vient de lui diagnostiquer un cancer. Trop à supporter pour Matt, son mari qui la quitte.

    Au cours d'une de ses chimio, elle fait la connaissance de Brigitte qui la prend sous son aile et lui propose de vivre avec Assia, Mélody et elle. Unies par la perte d'un enfant, les quatre femmes vont tout mettre en oeuvre pour offrir une belle histoire à Mélody dont la rupture avec sa fille semble encore pouvoir trouver un dénouement heureux.

    J'ai été très touchée par la première partie de ce roman. La maladie de Jeanne, sa solitude et sa fragilité sont décrites de façon très émouvante par Sorj Chalandon. J'ai été happée par de très beaux passages et j'ai retrouvé cette écriture très juste qui m'avait plue dans "Le quatrième mur".

    Je suis descendue de mon petit nuage à la deuxième moitié du roman où l'auteur laisse place à l'action. Ce n'est pas mon domaine de prédilection et "Une joie féroce" n'a pas fait exception.

    Je garderai en mémoire l'émotion des premières pages.

    A lire au Bois de Vincennes en regardant passer les canards.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.