Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sami Tchak

Sami Tchak
Sami Tchak est né en 1960 au Togo où il a obtenu une licence de philosophie qu'il a enseignée en lycée pendant 3 ans. En France, il poursuit ses études supérieures et obtient un doctorat de sociologie à la Sorbonne. Ses recherches se poursuivent à Cuba sur le thème de la prostitution. S'il est ha... Voir plus
Sami Tchak est né en 1960 au Togo où il a obtenu une licence de philosophie qu'il a enseignée en lycée pendant 3 ans. En France, il poursuit ses études supérieures et obtient un doctorat de sociologie à la Sorbonne. Ses recherches se poursuivent à Cuba sur le thème de la prostitution. S'il est habité par l'univers latino-américain, la toile de fond de ses récits fait toujours penser à l'Afrique. Auteur de romans(publiés chez Gallimard et au Mercure de France) et d'essais, il a obtenu le Grand prix littéraire d'Afrique noire.

Avis sur cet auteur (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Les fables du moineau » de Sami Tchak aux éditions Gallimard

    Bill sur Les fables du moineau de Sami Tchak

    Un court roman, où, en donnant la parole à un moineau, Sami Tchak nous montre comment tous les êtres vivants sont inter-dépendant. 

    Comment chacun se nourrit d'un plus petit, ou d'un plus gros, lorsqu'il est mort.

    Comment tout s'imbrique, et, dans un cercle permanent comment la vie passe...
    Voir plus

    Un court roman, où, en donnant la parole à un moineau, Sami Tchak nous montre comment tous les êtres vivants sont inter-dépendant. 

    Comment chacun se nourrit d'un plus petit, ou d'un plus gros, lorsqu'il est mort.

    Comment tout s'imbrique, et, dans un cercle permanent comment la vie passe d'être en être, d'asticot en oiseau, de l'œuf au serpent, de l'antilope au lion.

    Comment l'homme n'est qu'un maillon, prédateur peut être, mais grignoté par les insectes dès lors qu'il est mis en terre.

    Dans un style plein de circonvolutions qui collent au propos, j'ai entendu l'auteur dérouler sa fable, et me la raconter, beaucoup plus que je ne l'ai lue ...

    Un style envoûtant pour une histoire qui aurait pu n'être qu'un paragraphe décrivant les chaînes alimentaires dans un livre de biologie mais qui devient une parabole de la vie - et de la mort - dans cette langue imagée remplie des animaux d'Afrique ... et de pigeons parisiens !