Un silence de clairière

Couverture du livre « Un silence de clairière » de David Thomas aux éditions Albin Michel
  • Date de parution :
  • Editeur : Albin Michel
  • EAN : 9782226220646
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Adrien Lipnitsky n'est pas en grande forme. Il finit par comprendre que derrière ce malaise existentiel se cache l'absence de son frère, voyageur insatiable, dont il est sans nouvelle depuis un an. Il décide alors de partir à sa recherche. Son périple le mènera au coeur de la Suède. C'est là,... Voir plus

Adrien Lipnitsky n'est pas en grande forme. Il finit par comprendre que derrière ce malaise existentiel se cache l'absence de son frère, voyageur insatiable, dont il est sans nouvelle depuis un an. Il décide alors de partir à sa recherche. Son périple le mènera au coeur de la Suède. C'est là, dans le silence d'une clairière perdue dans une immense forêt, qu'il va être au plus près de son frère. Mais peut-on jamais atteindre ceux qui vous manquent ?

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

David Thomas répond à nos questions ! (10/08/2011)

1) Qui êtes-vous ? ! Un type qui essaye de devenir écrivain. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Le manque de ceux qu'on aime. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Nous en étions tous là, à courir après nos fantômes et à construire des remparts. Et sous cet arbre, je défiais quiconque de s'atteindre soi-même.» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Du hard rock. Parce que c'est ce que le narrateur écoute en s'approchant de son frère lors de son voyage en Suède, parce que j'aime cette musique qui ne me ressemble pas et parce que ces groupes sont souvent les plus grands mélodistes (cf les «slow» de Led Zeppelin, Black Sabbath, Gun N' Roses, Mettalica, Scorpions, UFO...) J'aime, chez eux, cette capacité qu'ils ont de se donner des airs très virils et, en même temps, de composer des musiques très fleure bleue. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Du silence. En fait, je ne pense pas qu'un auteur partage quoi que ce soit avec les lecteurs. Un auteur est seul face à son manuscrit. Puis le lecteur est seul face à son livre. S'il l'aime il se l'approprie. S'il ne l'aime pas il l'oublie. Et c'est très bien ainsi.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Articles (4)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Se frère qui vous manque vous l avez toujours en pensée on ne peu pas l oublier mais lui il a le courage d aller le chercher et j espère que l histoire fini bien car c est une grande preuve d amour formidable

    Se frère qui vous manque vous l avez toujours en pensée on ne peu pas l oublier mais lui il a le courage d aller le chercher et j espère que l histoire fini bien car c est une grande preuve d amour formidable

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce livre est découpé en deux parties: la première décrit la vie de cet écrivain paumé, sans grand succès, qui semble étouffé par sa femme qui a une situation, elle. Il décrit aussi le vide laissé par son frère adoré, parti à la découverte du monde, sans donner de nouvelles à sa famille. Et puis,...
    Voir plus

    Ce livre est découpé en deux parties: la première décrit la vie de cet écrivain paumé, sans grand succès, qui semble étouffé par sa femme qui a une situation, elle. Il décrit aussi le vide laissé par son frère adoré, parti à la découverte du monde, sans donner de nouvelles à sa famille. Et puis, la deuxième partie du livre décrit la quête de ce frère, et surtout le retour à la nature, sauvage, brute, qui va finalement permettre à Adrien de se retrouver.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Adrien, un écrivain quadragénaire, se remet en question. Le dernier roman qu'il a écrit n'a pas le succès escompté et sa vie de couple se désagrège. Sans nouvelles depuis presque un an de Paul (son frère aîné qu'il admire beaucoup depuis son enfance), il décide de partir à sa recherche : "Cela...
    Voir plus


    Adrien, un écrivain quadragénaire, se remet en question. Le dernier roman qu'il a écrit n'a pas le succès escompté et sa vie de couple se désagrège. Sans nouvelles depuis presque un an de Paul (son frère aîné qu'il admire beaucoup depuis son enfance), il décide de partir à sa recherche : "Cela faisait plus de vingt ans que Paul avait quitté notre famille. Lorsqu'il partit de la maison, j'en avais quinze. Autant dire que je perdis mon frère." Contrairement à Paul qui voyage beaucoup, Adrien est plutôt du genre casanier et aime vivre auprès de Sarah, sa femme et de sa fille, Jeanne.
    Obsédé par l'idée de retrouver Paul ("Je n'écrivais plus et je ne baisais plus. Parce que je pensais à autre chose. Je me demandais où pouvait être mon frère"), Adrien va tout faire pour retrouver la trace de celui-ci, ce qui l'amènera jusqu'en Suède.

    Ah ! Ça faisait longtemps que je souhaitais lire ce livre qui a reçu le fameux Prix Orange du livre 2011. J'avais beaucoup aimé le recueil de nouvelles "La patience des buffles sous la pluie" (lire ma critique sur le site du prix Orange livre) et c'est avec un grand plaisir que j'ai abordé son premier roman "Un silence de clairière".

    Je dois avouer que j'y ai trouvé mon compte. Bien que le livre soit court (170 pages), l'humour est au rendez-vous et l'histoire est captivante et plaira, selon moi, à un large public. Il y a en effet dans ce roman un savant mélange de thèmes (l'autre, la fraternité, la nature, l'obsession, etc) que maîtrise l'auteur.

    Ce titre n'est pas un chef d'œuvre mais pour ma part, c'est un roman comme je les aime !

    J'ai hâte de lire son nouveau recueil de nouvelles (75 en tout) intitulé "Je n'ai pas fini de regarder le monde" (Albin Michel) sorti en fevrier 2012.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je me suis terriblement amusée face au personnage, quadra déprimé cherchant un sens à sa vie, amusée parce qu’il s’amuse de lui-même, il garde une distance face à ses malheurs, ne désespère jamais, il reste naturel, et toujours cool, le trait n’est jamais trop forcé, et au lieu d’être sinistre...
    Voir plus

    Je me suis terriblement amusée face au personnage, quadra déprimé cherchant un sens à sa vie, amusée parce qu’il s’amuse de lui-même, il garde une distance face à ses malheurs, ne désespère jamais, il reste naturel, et toujours cool, le trait n’est jamais trop forcé, et au lieu d’être sinistre cela devient drôle.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • David Thomas a reçu le Prix Orange du livre 2011 pour son roman. Prix mérité pour cette quête de soi qui passe par la cherche de son frère et va le mener jusqu'en Suède. Empreint d'humour et de dérision, on se prend de sympathie pour Adrien Lipnitsky dont la vie a besoin d'un regain d'enthousiasme.

    David Thomas a reçu le Prix Orange du livre 2011 pour son roman. Prix mérité pour cette quête de soi qui passe par la cherche de son frère et va le mener jusqu'en Suède. Empreint d'humour et de dérision, on se prend de sympathie pour Adrien Lipnitsky dont la vie a besoin d'un regain d'enthousiasme.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Adrien, quadragénaire, se remet en question. Ecrivain peu ou pas reconnu, son couple bat de l’aile et son dernier livre est un flop. Il décide de partir à la recherche de son frère ainé Paul qui est son opposé. Si Adrien aime le confort de sa vie de bobo parisien, Paul est parti depuis vingt...
    Voir plus

    Adrien, quadragénaire, se remet en question. Ecrivain peu ou pas reconnu, son couple bat de l’aile et son dernier livre est un flop. Il décide de partir à la recherche de son frère ainé Paul qui est son opposé. Si Adrien aime le confort de sa vie de bobo parisien, Paul est parti depuis vingt ans à la découverte du monde et de la nature.

    Même si les thèmes abordés ne sont pas nouveaux, ce livre mérite qu’on s’y attarde. Car l’écriture de David Thomas donne une dimension singulière à ce qui aurait peu avoir un goût de déjà lu. Un style vif, incisif et qui interpelle le lecteur. Pour une lecture tranquille bien au chaud dans ses chaussons, il faudra repasser… La vie d’Adrien prend l’eau, une vie confortable, aisée mais où il n’a plus goût à rien. Entre les séances chez le psy où il s’endort (pour 80 Euros de l’heure), les remarques de sa femme, Adrien pense que retrouver son frère l’aidera. Son voyage le conduit en Suède, loin de tout, au cœur d’une forêt. Le récit est émaillé des souvenirs d’enfance et son admiration pour Paul.
    David Thomas nous dépeint le portait d’un homme qui use d’une autodérision percutante ! Sans apitoiement, les réflexions sur son couple et sa vie sont souvent acides. En plus de sa quête pour aller mieux, il nous offre un regard très incisif sur notre société et nos modes de vie. Mon seul bémol : j’ai trouvé que certains points étaient un peu survolés …

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’ai voté pour Une lointaine Arcadie, j’ai pronostiqué une photo finish entre Les Heures silencieuses et Une lointaine Arcadie, c’est Un Silence de clairière qui est sorti de l’urne virtuelle… Et je suis très fier d’avoir participé à la sélection qui a distingué ce premier roman que les...
    Voir plus

    J’ai voté pour Une lointaine Arcadie, j’ai pronostiqué une photo finish entre Les Heures silencieuses et Une lointaine Arcadie, c’est Un Silence de clairière qui est sorti de l’urne virtuelle… Et je suis très fier d’avoir participé à la sélection qui a distingué ce premier roman que les internautes ont plébiscité. Je me souviens que le premier livre de David Thomas, La Patience des buffles sous la pluie (qui vient d’être édité au Livre de Poche) s’ouvrait sur une préface de l’écrivain Jean-Paul Dubois prédisant un grand avenir à son auteur : « C’est la deuxième fois en trente années de lecture qu’un livre me fait cet effet. » Bien vu, un bon pronostiqueur lui ! La voie était ouverte, David Thomas l’a empruntée en livrant une variation réussie de thèmes éternels par le jeu d’une écriture aiguë, incisive et crue qui donne un ton décalé et moderne à son roman, dans la ligne de son essai originel.
    Fabrice Humbert premier lauréat du Prix Orange du Livre en 2009, Jacques Gélat l’année suivante, David Thomas cette année… Une ébauche de palmarès qui honore un prix que la mécanique de sélection promet, foi de lecteur internaute, à un grand avenir !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • David Thomas sait créer des univers particulier avec une étoffe bien à lui. On en sort enrichi.

    David Thomas sait créer des univers particulier avec une étoffe bien à lui. On en sort enrichi.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Qui est cet autre qui est mon frère ?
    Adrien a perdu le désir d'aimer, d'écrire et peut-être de vivre. Ses rêves lui parlent de son frère, mais qui est ce frère toujours au bout du monde dans des contrées de plus en plus isolées. Ce livre est une quête dont le besoin surgit au cœur du...
    Voir plus

    Qui est cet autre qui est mon frère ?
    Adrien a perdu le désir d'aimer, d'écrire et peut-être de vivre. Ses rêves lui parlent de son frère, mais qui est ce frère toujours au bout du monde dans des contrées de plus en plus isolées. Ce livre est une quête dont le besoin surgit au cœur du brouillard des songes. Où est la place de chacun dans ce monde ? c'est la question que pose ce livre. Pour Adrien, elle est celle que nous donne le hasard de notre naissance pourtant c'est au milieu d'une clairière silencieuse dans un pays qui n'est pas le sien qu'il va se trouver au plus près de ce qu'il cherche. Même si c'est un livre "moderne" qui parle des crises des urbains, il n'en demeure pas moins traversé par des vagues animistes et des résurgences primitives qui apportent du soulagement "J'aimerais tant moi aussi, avoir la faculté, tel un lièvre, pourtant si vif et si rapide,de concentrer cette puissance dans l'immobilité, d'inverser mon énergie pour me fondre dans le monde en attendant des jours meilleurs". En recherchant son frère Adrien va trouver beaucoup plus.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un silence de clairière est le parcours initiatique d’un écrivain à la recherche de son frère, de son identité et de celle de ses proches.
    Sa vie a toujours été une course après quelqu’un ou quelque chose. Adrien, pensant avoir atteint tous ses objectifs, est angoissé à la pensée de ne plus...
    Voir plus

    Un silence de clairière est le parcours initiatique d’un écrivain à la recherche de son frère, de son identité et de celle de ses proches.
    Sa vie a toujours été une course après quelqu’un ou quelque chose. Adrien, pensant avoir atteint tous ses objectifs, est angoissé à la pensée de ne plus avoir de nouvelles motivations : Il pensait mettre le mot fin à sa vie avec Sarah, sa femme. Il pensait connaître ses parents et ses frères. Pourtant cette sensation d’être arrivé à un bout de son existence et d’avoir eu trop de chance, va s’estomper progressivement.
    David Thomas nous livre un très beau portrait d’homme mutique, en proie aux doutes, entouré de seconds rôles soignés tels Ingrid ou le psychologue.
    Son opus est empreint de réflexions et de souvenirs personnels touchants, sur la fidélité et les déceptions des sentiments amoureux à travers le double prisme masculin et féminin.
    Avec une écriture au diapason des sentiments, ce premier roman est un mélange subtil de romance et de récit où désir et obsession sont les maîtres mots.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com