Toxique

Couverture du livre « Toxique » de Tackian Niko aux éditions Calmann-levy
  • Date de parution :
  • Editeur : Calmann-levy
  • EAN : 9782702160916
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Certains aiment entrer dans votre vie, certains aiment exercer leur pouvoir sur vous, Certains aiment vous séduire pour vous détruire. Ce sont les personnalités toxiques. Janvier 2016. La directrice d'une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce... Voir plus

Certains aiment entrer dans votre vie, certains aiment exercer leur pouvoir sur vous, Certains aiment vous séduire pour vous détruire. Ce sont les personnalités toxiques. Janvier 2016. La directrice d'une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l'hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crime envoie le commandant Tomar Khan, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes.
A première vue, l'affaire est simple, "sera bouclée en 24 h", a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu'il y paraît. Et il comprend tout de suite que la pure violence de ce meurtre est un faux-semblant. Tandis qu'il enquête avec son équipe de la Crime, sa vie prend un tour très sombre.
D'abord, il apprend qu'on a retrouvé dans le bois de Boulogne le cadavre d'un violeur récidiviste qu'il connaît bien. La dernière fois qu'il l'a vu, dans ce même bois, le Bob en question était salement amoché par la correction qu'il venait de lui donner, mais vivant. Tomar va devoir veiller à ce que personne ne remonte jusqu'à lui. Et puis, le même jour, ce qu'il redoute depuis près de vingt ans se produit : l'homme qu'il paye chaque année pour se tenir éloigné de sa mère et de son frère ressurgit, avec un chantage imparable.
Un début d'année douloureux, donc, pour Tomar entre batailles intérieures et conflits ouverts.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Nicolas Tackian répond à nos questions ! (08/03/2017)

1) Qui êtes-vous ? ! Et bien je suis un raconteur d'histoires. J'ai la chance de vivre de ma plume depuis une vingtaine d'années et d'avoir pu travailler sur des formats narratifs très différents. D'abord en tant que journaliste, ensuite comme scénariste pour la BD (j'ai publié une trentaine d'album), pour le jeu vidéo, le cinéma et la télévision. J'ai réalisé un film et quelques courts métrages et je suis venu au roman il y a tout juste trois ans. Toxique est mon troisième roman. 2) Quel est le thème central de ce livre ? La complexité des rapports humains et en particulier, leur potentielle toxicité. Tous les personnages de ce roman ont un lien puissant à cette thématique à commencer par Tomar, le flic au passé brisé par un père violent et Marie-Thomas, la sociopathe dont la vie se construit au détriment des autres. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Quand on aime les gens, il faut leur dire. Après c'est trop tard.» Une phrase prononcée par Ara, la mère du héros. 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Un morceau de duduk, un instrument de musique arménien ressemblant à une flûte. Sa sonorité vous emporte immédiatement dans des flots de nostalgie. De l'émotion à l'état pur. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Leur ressenti, leurs émotions, leur enthousiasme... le roman est le seul secteur de l'écriture dans lequel le créateur est directement en contact avec ses lecteurs. Ça n'existe pas ailleurs... C'est donc très important pour moi. 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? Mon rituel c'est la régularité dans une forme d'ascétisme. Tous les jours je dois écrire au moins deux heures mon roman en cours. Sinon pas vraiment, j'ai besoin de calme et de musique sans paroles pour éviter de me laisser distraire par les mots. J'ai d'immense playlists de musiques de films, de séries et même de jeux vidéo. 7) Comment vous vient l'inspiration ? En continue. J'ai la chance ou la malédiction d'avoir dix idées d'histoires par jour qui m'arrivent dans le crâne. Elles ne sont pas toutes bonnes, elles ne se prêtent pas toute à l'exercice du roman, du coup je les note et j'essaie de les proposer ailleurs. C'est sans doute pour ça que je travaille sur de nombreux formats en même temps. C'est en quelque sorte une angoisse de savoir que toutes ces histoires dorment sans trouver leur chemin vers un public... du coup je travaille beaucoup et tout le temps (en tout cas dans ma tête). 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ? L'écriture est venue très rapidement avec la passion des livres et des jeux de rôles. Dans les années 80, j'ai beaucoup pratiqué d'activités ludiques et je pense que c'est cela qui a développé mon imaginaire et ma passion pour les histoires. Ensuite, j'étais un enfant «unique» assez solitaire pour lequel raconter des histoires était en quelque sorte un refuge ou fuir un monde réel que je ne comprenais pas. Avec les années, j'ai appris ce que le mot «travail» signifie pour raconteur d'histoires et je me suis appliqué à développer ma boite à outil en accumulant le plus d'expérience possible. 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ? Asimov - P.K Dick - Lovecraft - Tolkien - Dan Simons - Franck Herbert et ensuite bien entendu le king, S.KING. An fait que des auteurs estampillés «genre» mais qui sont tous d'immenses écrivains et raconteurs d'histoires. 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! À raconter des histoires en proposant aux lecteurs de les continuer dans leur tête. Pour moi les écrivains sont un peu magiciens, ils vous transportent ailleurs, vous font voyager dans le temps et l'espace, vous contraignent à voir des images, à vivre des émotions... Mais c'est une magie blanche et positive, elle ouvre toujours l'esprit.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • Découverte à l’occasion de la lecture de son livre « La nuit n’est jamais complète », j’étais tombée sous le charme de la plume de Niko Tackian. Ayant reçu « Fantazmë » via la plate-forme NetGalley, je me devais de commencer par les prémisses des aventures du commissaire Tomar Khan. Dans les...
    Voir plus

    Découverte à l’occasion de la lecture de son livre « La nuit n’est jamais complète », j’étais tombée sous le charme de la plume de Niko Tackian. Ayant reçu « Fantazmë » via la plate-forme NetGalley, je me devais de commencer par les prémisses des aventures du commissaire Tomar Khan. Dans les séries, je préfère toujours commencer par les premiers tomes afin de pouvoir suivre les parcours des personnages même si parfois, je défaille à cette règle mais cela reste assez rare. C’est pourquoi, je me suis achetée ce livre, peu de temps avant de partir en congé.

    On se trouve ici en plein polar en compagnie d’une équipe de la criminelle de Paris au lendemain des attentats de Paris du 13 novembre 2015. Lorsque le corps d’une directrice d’école est retrouvé dans son bureau, les indices semblent accusés un « banal » crime commis par un parent d’élèves. Alors que l’enquête semble pouvoir se clôturer en deux ou trois mouvements, l’équipe devra faire face à un être sans scrupule, pour qui l’empathie n’est qu’une notion bien abstraite et étrangère.

    Donc second opus de Niko Tackian que je lis et seconde fois, où je succombe à son univers.

    Les personnages se construisent au fil des pages et on découvre petit à petit les fantômes qui hantent Khan ainsi que sa famille. Comme pour « La nuit n’est jamais complète », l’écriture est très imagée et scénarisée ce qui m’a transporté dans les décors et permis d’évoluer avec les protagonistes de l’histoire. On aime ou on n’aime pas ce style d’écriture mais moi j’adore ! J’avais l’impression de me retrouver avec les inspecteurs du 36 et de mener l’enquête à leurs côtés.

    Le contexte des attentats du 13 novembre 2015 est bien présent et y apporte une atmosphère que j’ai trouvé tout à fait particulière à la ville de Paris, ambiance funèbre que nous, les non-parisiens, n’avons pas forcément ressenti aussi fortement. Même si, depuis le terrorisme a hélas touché et touche de plus en plus de villes différentes, à chaque fois un peu plus près de nous.

    Etant définitivement adepte de cette écriture qu’est celle de Niko Tackian, il me tarde de me plonger dans « Fantazmë », deuxième aventure du commissaire Khan, héros torturé mais ô combien attachant. Mais quelle tristesse de devoir tourner la dernière page de ce genre de bouquin…

    Chronique sur le blog : http://musemaniasbooks.blogspot.com/2018/09/toxique-de-niko-tackian-thriller.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Paris, janvier 2016. La capitale se relève à peine des attentats meurtriers qui ont visé sa jeunesse insouciante. Au 36, la brigade anti-terroristes est sur les dents mais la police n'en néglige pas pour autant les crimes plus ''ordinaires''. Comme celui de cette directrice d'école maternelle,...
    Voir plus

    Paris, janvier 2016. La capitale se relève à peine des attentats meurtriers qui ont visé sa jeunesse insouciante. Au 36, la brigade anti-terroristes est sur les dents mais la police n'en néglige pas pour autant les crimes plus ''ordinaires''. Comme celui de cette directrice d'école maternelle, assassinée dans son bureau. Une affaire confiée à Tomar Khan, chef de groupe à la Crim. Une affaire simple, probablement bouclée en 24 heures selon ses hommes. Mais Tomar n'est pas flic à se contenter des évidences. Certes, le coupable est identifié, pourtant quelque chose le tracasse...Et si une personne mauvaise, perverse, ''toxique'' se cachait derrière ce crime en apparence banal.

    Rien de nouveau sous le soleil du polar français. Un flic borderline avec ses petits secrets, ses déviances, ses névroses, son divorce mal digéré. Une intrigue un poil tirée par les cheveux, sur les traces d'une psychopathe dont l'identité est très vite révélée. Des tentatives d'explication psychologique pour aborder le comportement de la criminelle, et celui du flic. Le tout mal saupoudré avec le contexte des attentats de Paris (aucun rapport avec l'enquête mais ça fait sûrement bien d'en parler) et des allusions poussives à la mythologie, Minotaure et labyrinthe venant s'égarer dans les méandres des pensées secrètes d'un enquêteur qui devrait prendre un peu de repos pour s'éclaircir les idées et réfléchir au métier de policier et au respect des lois. Bref, un polar peu convaincant, sans originalité et au suspense poussif.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un bon polar, un peu court pour moi, il ne fait que 300 pages. Janvier 2016, Tomar Klan enquête sur le meurtre de la directrice d'une maternelle. L'affaire paraît simple, mais ce ne sera pas le cas. une enquête bien menée avec ce flic que son passé hante et qui revient le torturer. Bon livre

    Un bon polar, un peu court pour moi, il ne fait que 300 pages. Janvier 2016, Tomar Klan enquête sur le meurtre de la directrice d'une maternelle. L'affaire paraît simple, mais ce ne sera pas le cas. une enquête bien menée avec ce flic que son passé hante et qui revient le torturer. Bon livre

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Nicko Tackian écrit des romans depuis quelques années, mais c’est surtout grâce à « Toxique » qu’il s’est fait remarquer dans le monde du polar français et que la blogosphère a commencé à s’intéresser à lui. Recommandé par un grand nombre, ce livre me faisait de l’œil depuis un moment.

    Dès...
    Voir plus

    Nicko Tackian écrit des romans depuis quelques années, mais c’est surtout grâce à « Toxique » qu’il s’est fait remarquer dans le monde du polar français et que la blogosphère a commencé à s’intéresser à lui. Recommandé par un grand nombre, ce livre me faisait de l’œil depuis un moment.

    Dès les premières pages, la plume simple de l’auteur vous promet une lecture fluide et sans contraintes. On est tout de suite dans le cœur de l’action. Les évènements sont racontés en suivant plusieurs angles de vue. Le lecteur est omniscient et connaît toutes les pensées des deux camps. On sait donc tout des enquêteurs et de la meurtrière. Les éléments de l’enquête s’enrichissent au fil du livre. Et en connaissant la coupable dès le début, il ne faut donc pas s’attendre à un suspense insoutenable. L’ambition du récit n’est pas de nous surprendre mais de rentrer dans la psychologie des protagonistes pour nous immerger dans la réalité. Aux côtés des inspecteurs, on veut comprendre les motivations de cette femme et savoir comment se sont déroulés les faits.

    La force du roman ne repose pas non plus sur l’intrigue. Elle est intéressante mais pas incroyable. Même si j’adore le côté sombre et malsain du déroulement, on ne peut pas dire que j’ai été scotché par les péripéties. Non ! La véritable clé de ce polar réside dans l’acteur principal. En effet, Niko Tackian a créé un flic au passé trouble qui est tourmenté par ses mauvais actes. En parallèle des incidents, il doit faire face à son histoire plutôt houleuse et régler ses problèmes. Malgré ses nombreuses dérives, je me suis attaché à ce personnage patibulaire et j’ai ressenti une certaine empathie envers lui.

    Alors bien sûr, nous ne sommes pas dans la littérature stylistiquement haut de gamme, mais est-ce vraiment le but ? L’objectif est l’efficacité et elle est au rendez-vous. De plus, le charisme de Tomar m’a donné envie de creuser un peu plus sa carapace. De ce fait, je lirai surement le prochain épisode, en espérant que Niko Tackian continue d’étoffer son héros.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Après avoir mangé, bouffé, dévoré Toxique de Niko Tackian, en une journée, je viens vous donner mon avis. Le format poche vient de sortir alors plus d’excuses pour ne pas lire ce petit bijoux. C’est un excellent polar, finement écrit avec moultes enquêtes et personnages qui se croisent. Nous...
    Voir plus

    Après avoir mangé, bouffé, dévoré Toxique de Niko Tackian, en une journée, je viens vous donner mon avis. Le format poche vient de sortir alors plus d’excuses pour ne pas lire ce petit bijoux. C’est un excellent polar, finement écrit avec moultes enquêtes et personnages qui se croisent. Nous faisons la connaissance de Tomar Khan, inspecteur en chef à la Crim au 36 Quai des orfèvres. D’origine Kurde comme toute sa famille, sa mère a fait partie de ses combattantes nommées les Peshmergas, elle a fuit sa patrie et se retrouve seule à Paris. Elle va se marier et avoir deux petits garçons Tomar l’ainé et Goran, avec un homme qui s’avèrera violent avec elle et ses enfants. Cette thématique de la maltraitance des enfants sera un peu la pierre angulaire de ce roman. La directrice de l’école maternelle de Fontenay sous Bois est retrouvée morte et l’enquête commence. Très rapidement une piste se dégage mais cela semble trop beau pour être vrai. On va ainsi rencontrer le personnage qui a donné son nom au livre et oui cette femme est particulièrement toxique auprès des gens qu’elle approche. Une véritable sociopathe dans toute sa splendeur et on en prend plein les mirettes, accrochez vous bien car celle-ci est une vrai méchante. Il faut dire que l’intrigue se déroule juste après les attentats sanglants et meurtriers de Paris. Impossible de s’arrêter dans sa lecture nous voici piégés tout comme Tomar face à ses propres blessures qui refont surface de plus en plus noires, de plus en plus fortes et nous laisse avec une sensation de fin du monde. J’espère bien retrouver Tomar et Rhonda qui forme une belle équipe dans le prochain roman de Niko Tackian : Fantazmë.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Toxique – adjectif et nom masculin (grec toksikos, qui convient pour les flèches) – Produit ou substance nocifs pour l’organisme.

    Deux histoires = un polar. Hiver 2016, Tomar Khan et son équipe sont appelés pour le meurtre d’une directrice d’école maternelle. Une enquête simple à première...
    Voir plus

    Toxique – adjectif et nom masculin (grec toksikos, qui convient pour les flèches) – Produit ou substance nocifs pour l’organisme.

    Deux histoires = un polar. Hiver 2016, Tomar Khan et son équipe sont appelés pour le meurtre d’une directrice d’école maternelle. Une enquête simple à première vue. La veille, le commandant Kahn a puni un violeur multirécidiviste en dehors de toute procédure dans une forêt sombre. Le flic est bordeline incapable de s’investir émotionnellement, pourtant il est respecté par son équipe.

    Nicolas Tackian va au plus simple. En style comme en écriture. Fluide, sans effet sur-joué. Il s’attache à l’efficacité. Ses chapitres très courts donnent un vrai rythme au livre. Toxique se dévore. Ces descriptions sont cinématographiques. Il use des codes du polar pour bâtir son intrigue et ses personnages – rien d’anormal pour un scénariste.

    Son flic est bien entendu atypique. Il s’est construit sur un passé brisé. Sa seconde a des sentiments pour lui. Tomar et Rhonda forment un duo qui n’est pas sans rappeler Sharko et Henebelle à leurs débuts (Tackian & Thilliez collaborent à l’écriture des scénarios d’Alex Hugo). Nombreux sont ses personnages torturés, qui trainent des passés chargés. Ils bénéficient tous de leurs petites histoires, parmi eux, Tomar bien plus intéressant qu’il n’y parait au premier abord et l’autre héroïne toxique.

    C’est au niveau de l’ambiance que Niko Tackian se détache du lot. Il joue sur le réalisme et la proximité. C’est presque dans notre quartier que cela se joue. L’approche de notre quotidien, la juxtaposition du roman avec l’innocence des enfants, la maternelle, font leur effet. Cette approche délibérée joue sur le lecteur. Il se projette aisément dans cet ersatz d’intimité pour ensuite couler dans une ambiance glauque pétrie de violence. La violence apparait sous toutes ses formes. Brute, physique mais aussi insidieuse. Les sociopathes et les secrets enfouis grouillent entre les pages de ce polar classique dans le traitement mais original pour ce qui est du personnage principal.

    Me concernant, deux points saillants.

    J’aurais aimé voir la relation Tomar / Rhonda plus conséquente tout comme celle entre Tomar et Ara (sa mère)
    J’ai été un poil frustré par la fin. Mais à y réfléchir, elle laisse libre court à une suite. Ce qui en soi, serait une bonne nouvelle.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une directrice d'école maternelle assassinée dans son bureau... voilà l'enquête dont hérite Tomar KHAN, flic à la Crim, parce qu'on le sait particulièrement attentif à tout ce qui touche les femmes et les enfants. Tous ses collègues pensent que l'affaire est résolue d'avance, mais Tomar n'est...
    Voir plus

    Une directrice d'école maternelle assassinée dans son bureau... voilà l'enquête dont hérite Tomar KHAN, flic à la Crim, parce qu'on le sait particulièrement attentif à tout ce qui touche les femmes et les enfants. Tous ses collègues pensent que l'affaire est résolue d'avance, mais Tomar n'est pas du genre à se contenter des évidences et il sait que rien n'est jamais simple. Surtout quand le coupable tout désigné est à son tour retrouvé mort. Difficile pourtant de se concentrer sur l'enquête quand un père violent qu'il a banni de sa vie resurgit trente après et fait planer son ombre menaçante sur la mère et le frère de Tomar.

    TOXIQUE est mon premier roman de Niko TACKIAN. Je découvre un auteur dont la plume est très moderne, réaliste avec ses références aux actualités récentes qui ancrent le récit dans le réel et nous le font vivre avec plus d'intensité.

    Ce qui m'a le plus plu dans ce livre, c'est le personnage du méchant. Il est glaçant à souhait (et le lecteur de thrillers aime ça, les méchants...). Il m'a tant plu que j'aurais aimé en apprendre davantage, qu'il soit plus fouillé, que son passé - comme celui de Tomar - soit davantage exploité. Et qu'est-ce qui a bien pu arriver à ses pieds?

    En tout cas l'originalité du méchant (et il faut vraiment espérer que ce soit un modèle unique!) compense le personnage un peu trop déjà vu du flic abîmé par la vie et incapable de s'investir émotionnellement (au moins Tomar échappe-t-il à l'alcoolisme). Pour autant, ça n'empêche pas le personnage de Tomar d'être très intéressant et touchant. Tourmenté, borderline, impulsif, doué d'un sens de la Justice aïgu et implacable, autant de qualificatifs déjà rencontrés chez d'autres mais qui fonctionnent quand même.

    La fin est extrêmement frustrante et rend une suite obligatoire (ça veut dire que le pari de l'auteur est réussi). Pare que moi, je veux absolument savoir ce que va devenir Tomar KHAN, ce que cachent ses origines et son histoire familiale. C'est en tout cas une fin qui fera tourner et retourner l'histoire dans votre tête, et qui vous amènera à la continuer, longtemps une fois le livre refermé. Or une lecture qui ne s'oublie pas et qui fait cogiter (d'une manière ou d'une autre) est forcément une bonne lecture.

    http://cousineslectures.canalblog.com/archives/2017/09/06/35649703.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Déjà premier point positif, j'adore la couverture. Quant au résumé il laisse entendre une excellente intrigue et un personnage fort avec ce Tomar. Ensuite, avant de commencer ce livre, je n'en ai lu que des éloges. Autant dire qu'en l'ouvrant, j'en attendais énormément. Et je n'ai pas été déçue....
    Voir plus

    Déjà premier point positif, j'adore la couverture. Quant au résumé il laisse entendre une excellente intrigue et un personnage fort avec ce Tomar. Ensuite, avant de commencer ce livre, je n'en ai lu que des éloges. Autant dire qu'en l'ouvrant, j'en attendais énormément. Et je n'ai pas été déçue. Toxique est bien à la hauteur de sa réputation.
    Janvier 2016, Tomar Khan et son équipe sont appelés pour le meurtre d'une directrice d'école maternelle. Au premier regard, il semblerait que ce soit une enquête simple qui sera bouclée en 24 heures selon un des enquêteurs. Oui mais voilà, Tomar possède un sixième sens et l'équipe va rapidement s'apercevoir qu'en fait c'est une affaire bien plus complexe qu'elle n'y paraît. En parallèle, Tomar va devoir gérer une affaire personnelle difficile. En effet, après plusieurs années d'un silence forcé, son "père" a décidé de réapparaître. Pris entre ses démons personnels, l'enquête et Rhonda, sa collègue avec qui il a une liaison, Tomar va devoir faire preuve de beaucoup de sang-froid.

    Voilà, je m'arrête là pour l'histoire. Et quelle histoire !! Toxique est un livre que je qualifierai de livre "coup de poing". Dès les premières lignes on est tout de suite mis dans l'ambiance du bouquin. On s'aperçoit rapidement que Tomar est un de ces personnages fort et torturé. En général j'aime beaucoup ce genre de personnages.

    Les chapitres sont très courts, ce qui donne un certain ryhtme au livre. De ce fait, en tant que lecteur, on n'a pas le temps de souffler, tout s'enchaîne et c'est pour notre plus grand plaisir. Le style est percutant, et on sait direct où on met les pieds. L'intrigue est menée d'une main de maître jusqu'à un final en beauté. Tomar est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Il est très facile de s'attacher à lui, malgré son côté sombre. C'est un être brisé par une enfance traumatisante, mais il a fait de ce passé une force pour avancer.

    Vous l'aurez compris, avec Toxique, Niko Tackian nous offre là un roman digne d'un grand film policier. Je ne peux donc que vous le recommander.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce thriller nommé « Toxique » que nous livre Niko Tackian nous immerge dans la réalité d’aujourd’hui. Dans ce Paris où tout est possible, son héros Tomar Khan, flic à la Crim, aime jouer au justicier face aux violeurs qui épient les jolies jeunes filles dans les soirées des cafés parisiens. Mais...
    Voir plus

    Ce thriller nommé « Toxique » que nous livre Niko Tackian nous immerge dans la réalité d’aujourd’hui. Dans ce Paris où tout est possible, son héros Tomar Khan, flic à la Crim, aime jouer au justicier face aux violeurs qui épient les jolies jeunes filles dans les soirées des cafés parisiens. Mais Tomar a tendance à dépasser la ligne.

    Ce flic, plutôt solitaire, n’est pas contre une petite aventure tant que cela reste occasionnel. Il aime pratiquer la boxe pour se détendre avec son frère Goran.

    Tomar est un ancien de la brigade des mineurs. Il a gravit les échelons jusqu’à la Crim. Et lorsqu’une directrice d’une école maternelle est retrouvée morte dans son bureau à Fontenay-sous-Bois, le dossier est donné à Tomar.

    Un suspect était sur les lieux du meurtre ce soir-là mais celui-ci a disparu. Une investigation commence et l’on interroge le personnel de l’école.

    Heureusement que Tomar Khan fait confiance à son intuition de flic et ne laisse pas l’affaire se résoudre trop rapidement à son goût. Il sent que tout n’est pas si clair dans ce meurtre de femme.

    Ce thriller, en plus de l’enquête pour meurtre, a surtout comme thème principal la manipulation. En effet, lorsqu’une personne connaît tout de vous jusqu’à votre vie privée, alors vous êtes en danger. Si vous avez des failles, des choses à vous reprocher, on peut faire pression sur vous. Et qui peut dire ce que vous feriez alors ?

    L’auteur, Niko Tackian, nous plonge dans la tête d’un manipulateur sociopathe qui n’éprouve aucune empathie, prêt à tout pour assouvir ses désirs les plus secrets. Vous saurez très vite de quoi il retourne, mais vous serez pris par l’histoire qui vous embarquera très loin des sentiers balisés de votre quotidien.

    Le style de l’auteur est incisif et percutant. Ses personnages sont attachants dans leur solitude mais ont aussi des problèmes de couple ou des soucis familiaux.

    Ce thriller se lit rapidement car on se surprend à tourner les pages frénétiquement pour connaître la suite. Et même si l’identité du manipulateur nous est très vite révélée, son plan d’action et les raisons de ses actes ne seront connus qu’à la fin de ce roman. D’où une très bonne surprise pour ce final.

    Merci à Niko Tackian d’avoir imaginer ce héros torturé et cette histoire originale qui restera gravée dans mon esprit comme un mauvais cauchemar.

    https://lecygnenoirblog.wordpress.com/2017/02/18/toxique-niko-tackian/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • ** Explorateur du Polar **

    Un polar plein de testostérone ! Mais pas que…

    Un flic baraqué au passé difficile et trouble, une femme qui se révèle terrifiante et toxique, des meurtres, des suicides, des affaires suspectes entourant des enfants en Maternelle… Voilà les ingrédients d’un roman...
    Voir plus

    ** Explorateur du Polar **

    Un polar plein de testostérone ! Mais pas que…

    Un flic baraqué au passé difficile et trouble, une femme qui se révèle terrifiante et toxique, des meurtres, des suicides, des affaires suspectes entourant des enfants en Maternelle… Voilà les ingrédients d’un roman qui semble plutôt sombre, vous ne trouvez pas ?

    Et bien vous avez raison, mais attention, si nous posons les yeux sur un polar noir, nous ne sommes pas plongés dans le glauque (ouf). Bien que truffé d’hormones mâles et de bestialité, ce roman contient une bonne dose de psychologie masculine et féminine. Nous entrons dans la peau de deux personnages principaux, un homme, flic, et une femme, ATSEM. Ils ne se connaissent pas mais si leur passé respectif est troublé d’une même violence enfantine, s’il on ne peut pas nier les répercussions sur leur présent, l’essence même de leur personnalité est bien différente. Et ce jeu des esprits et leurs actes nous accompagnent jusqu’aux dernières pages. Le talent de l’auteur est de retranscrire la force de caractère de ses personnages, de nous permettre de les connaître mais aussi de les comprendre.

    « Cet homme, il l’avait craint depuis toujours et sa mémoire effaçait le souvenir de son visage pour le remplacer par la gueule avide de la bête. Il était le fils d’un monstre, une créature prête à cogner sa propre progéniture, à l’enfermer dans une cave, à la priver de lumière et de soins. Même sa mère n’avait pu empêcher son calvaire. Le froid et la peur étaient son héritage et sa malédiction, et il avait commis l’irréparable pour sortir du labyrinthe. »

    L’histoire de Tomar Khan, le flic de la Crim, est en toile de fond et largement mise en avant, ce qui le pose en personnage central, en position de pilier, de leader. Alors que celle de la femme toxique, qui est au cœur même de l’enquête et en pôle position sur la couverture du roman, n’est malheureusement pas autant fouillée. Ce sujet sur la toxicité, très intéressant, aurait bénéficié d’encore plus de substance si cela avait été le cas. Dommage !

    Mais je dois dire que j’ai dévoré les chapitres, d’autant plus qu’ils sont courts et qu’ils fluidifient la lecture. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, Niko Tackian a bel et bien réussi à susciter mon intérêt du début à la fin.
    L’intrigue se dévoile tout au long du roman, ainsi ne vous attendez pas à une fin époustouflante mais plutôt à une attention sans cesse renouvelée au fil des chapitres.

    « – Autrement dit, nous sommes entourés de gens qui nous veulent potentiellement du mal ?
    – Oui, les médias parlent parfois de gens toxiques. Comme le gaz ou le poison, ils répandent leur influence négative au point d’intoxiquer tout ce qu’ils touchent. Je pense que nous pouvons tous trouver un exemple de ce genre de personnes dans notre entourage… »

    Étant donné la façon dont l’auteur a présenté et traité ses personnages, et notamment via leur évolution relationnelle, cela ne m’étonnerait pas que ce tome soit le début d’une série. Et ce serait une bonne nouvelle !

    En bref, "Toxique" est un bon polar noir dont le thème central nous captive de bout en bout, notamment grâce à la psychologie des personnages qui est fort bien développée. Même s’il m’a manqué un petit quelque chose, ce fut une lecture très divertissante que j’ai peu lâchée.

    Je remercie infiniment Lecteurs.com pour m’avoir permis de découvrir ce livre dans le cadre des Explorateurs du polar.
    https://ducalmelucette.wordpress.com/2017/05/22/lecture-toxique-de-niko-tackian-explorateurs-du-polar/
    Ma note pour ce roman : 7/10.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com