Niko Tackian

Niko Tackian

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (58)

  • Couverture du livre « Toxique » de Niko Tackian aux éditions Calmann-levy

    Christelle Point sur Toxique de Niko Tackian

    « Toxique » est un petit polar assez conventionnel dans sa forme, dans la psychologie de ses personnages (de flics notamment) mais qui traite d’un sujet passionnant et prometteur : la psychopathie. Lorsqu’il est chargé de la mort d’une directrice d’école maternelle, le flic Tomar Khan pense que...
    Voir plus

    « Toxique » est un petit polar assez conventionnel dans sa forme, dans la psychologie de ses personnages (de flics notamment) mais qui traite d’un sujet passionnant et prometteur : la psychopathie. Lorsqu’il est chargé de la mort d’une directrice d’école maternelle, le flic Tomar Khan pense que l’affaire va être rondement menée : conflit entre collègue, crime passionnel, peu importe le mobile puisque très vite le coupable est identifié. Mais qu’est qui a poussé cet homme tranquille, ce collègue irréprochable à ce geste incompréhensible ? La vérité est bien plus complexe que Khan ne le suppose, et elle va mettre sur sa route la redoutable Marie-Thomas Martin, une femme étrange, malsaine et redoutablement perverse. Le polar de Niko Tackian « Toxique » se situe vraisemblablement au milieu d’une série, tournant autour du personnage de flic ombrageux et tourmenté Tomar Khan. Moi, je découvre ce personnage que je trouve au premier abord très borderline, pour ne pas dire davantage. Dans le genre flic tourmenté à la vie cabossée et à la vie privée chaotique, celui-là se pose là ! Ce n’est quand même pas très original, ce type de personnage de flic vu 100 fois, on se croirait dans un polar d’Olivier Marchal. Celui là est particulièrement gratiné et les premiers chapitres donnent le ton, ce flic là s’affranchit des règles dans les grandes largeurs, et depuis fort longtemps… Son enquête est intéressante, bien menée mais une bonne partie du roman est occupée par ses problèmes personnels et la difficulté qu’il a à les résoudre. Cela peut se comprendre si le roman fait partie d’une saga, mais en lecture isolée, ça donne l’impression que le roman se disperser trop. C’est dommage car l’histoire de Marie-Thomas, sa psychologie, ses « crimes », son passé, tout cela est anxiogène, intéressant et assez peu fréquent dans le monde du polar. Elle manipule, elle agit toujours indirectement, elle se dissimule et donne le change en permanence, un vrai personnage de psychopathe à l’intelligence supérieure. Mais même là, parfois, le roman déçoit un peu, par une fin sans éclat, par une explication psychologique un tout petit peu légère. Polar efficace et sans prétention, « Toxique » permet sans doute une première incursion dans le travail de Niko Tackian. Mais je persiste à penser qu’il serait sans doute préférable d’appréhender sa bibliographie dans l’ordre et dans sa totalité, pour bien comprendre les enjeux de la psychologie de son personnage principal : en lecture isolée, le personnage de Tomar Khan est quand même très déroutant !

  • Couverture du livre « Toxique » de Niko Tackian aux éditions Calmann-levy

    Musemania sur Toxique de Niko Tackian

    Découverte à l’occasion de la lecture de son livre « La nuit n’est jamais complète », j’étais tombée sous le charme de la plume de Niko Tackian. Ayant reçu « Fantazmë » via la plate-forme NetGalley, je me devais de commencer par les prémisses des aventures du commissaire Tomar Khan. Dans les...
    Voir plus

    Découverte à l’occasion de la lecture de son livre « La nuit n’est jamais complète », j’étais tombée sous le charme de la plume de Niko Tackian. Ayant reçu « Fantazmë » via la plate-forme NetGalley, je me devais de commencer par les prémisses des aventures du commissaire Tomar Khan. Dans les séries, je préfère toujours commencer par les premiers tomes afin de pouvoir suivre les parcours des personnages même si parfois, je défaille à cette règle mais cela reste assez rare. C’est pourquoi, je me suis achetée ce livre, peu de temps avant de partir en congé.

    On se trouve ici en plein polar en compagnie d’une équipe de la criminelle de Paris au lendemain des attentats de Paris du 13 novembre 2015. Lorsque le corps d’une directrice d’école est retrouvé dans son bureau, les indices semblent accusés un « banal » crime commis par un parent d’élèves. Alors que l’enquête semble pouvoir se clôturer en deux ou trois mouvements, l’équipe devra faire face à un être sans scrupule, pour qui l’empathie n’est qu’une notion bien abstraite et étrangère.

    Donc second opus de Niko Tackian que je lis et seconde fois, où je succombe à son univers.

    Les personnages se construisent au fil des pages et on découvre petit à petit les fantômes qui hantent Khan ainsi que sa famille. Comme pour « La nuit n’est jamais complète », l’écriture est très imagée et scénarisée ce qui m’a transporté dans les décors et permis d’évoluer avec les protagonistes de l’histoire. On aime ou on n’aime pas ce style d’écriture mais moi j’adore ! J’avais l’impression de me retrouver avec les inspecteurs du 36 et de mener l’enquête à leurs côtés.

    Le contexte des attentats du 13 novembre 2015 est bien présent et y apporte une atmosphère que j’ai trouvé tout à fait particulière à la ville de Paris, ambiance funèbre que nous, les non-parisiens, n’avons pas forcément ressenti aussi fortement. Même si, depuis le terrorisme a hélas touché et touche de plus en plus de villes différentes, à chaque fois un peu plus près de nous.

    Etant définitivement adepte de cette écriture qu’est celle de Niko Tackian, il me tarde de me plonger dans « Fantazmë », deuxième aventure du commissaire Khan, héros torturé mais ô combien attachant. Mais quelle tristesse de devoir tourner la dernière page de ce genre de bouquin…

    Chronique sur le blog : http://musemaniasbooks.blogspot.com/2018/09/toxique-de-niko-tackian-thriller.html

  • Couverture du livre « Quelque part avant l'enfer » de Niko Tackian aux éditions Scrineo

    Gérald LO sur Quelque part avant l'enfer de Niko Tackian

    Anna a un accident grave et vit une expérience particulière. Dans le même temps, un tueur en série sévit dans Paris et tue des prostituées. Tout est lié, mais de quelles manières. Le récit est assez linéaire et très prévisible. Le dénouement se dessine très longtemps avant la fin du roman...
    Voir plus

    Anna a un accident grave et vit une expérience particulière. Dans le même temps, un tueur en série sévit dans Paris et tue des prostituées. Tout est lié, mais de quelles manières. Le récit est assez linéaire et très prévisible. Le dénouement se dessine très longtemps avant la fin du roman gâchant le plaisir de la lecture. Les personnages sont assez superficiels et presque caricaturaux. L’écriture est aisée mais trop facile. L’auteur a tendance à rajouter des adjectifs inutiles pour faire des pages et le style ressemble aux auteurs de romans de plage. Grosse déception sur cette lecture. Le thème des expérience de mort imminente est abordée mais sans plus uniquement pour avoir une trame de fonds légère. Il aurait été préférable un peu plus de profondeur dans la recherche pour nous apprendre un peu plus. Le sujet est abordé très superficiellement et pas suffisamment pour nous donner envie de continuer à se renseigner. Dommage…

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !