Toxique

Couverture du livre « Toxique » de Niko Tackian aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253092681
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Janvier 2016. La directrice d'une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l'hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, surnommé le Pitbull,... Voir plus

Janvier 2016. La directrice d'une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l'hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, surnommé le Pitbull, connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. A première vue, l'affaire est simple. "Dans vingt-quatre heures elle est pliée", dit même l'un des premiers enquêteurs.
Mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu'il n'y paraît. Une personnalité toxique, une psychopathe comme vos pires cauchemars ne vous ont jamais permis d'en croiser.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Nicolas Tackian répond à nos questions ! (08/03/2017)

1) Qui êtes-vous ? ! Et bien je suis un raconteur d'histoires. J'ai la chance de vivre de ma plume depuis une vingtaine d'années et d'avoir pu travailler sur des formats narratifs très différents. D'abord en tant que journaliste, ensuite comme scénariste pour la BD (j'ai publié une trentaine d'album), pour le jeu vidéo, le cinéma et la télévision. J'ai réalisé un film et quelques courts métrages et je suis venu au roman il y a tout juste trois ans. Toxique est mon troisième roman. 2) Quel est le thème central de ce livre ? La complexité des rapports humains et en particulier, leur potentielle toxicité. Tous les personnages de ce roman ont un lien puissant à cette thématique à commencer par Tomar, le flic au passé brisé par un père violent et Marie-Thomas, la sociopathe dont la vie se construit au détriment des autres. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Quand on aime les gens, il faut leur dire. Après c'est trop tard.» Une phrase prononcée par Ara, la mère du héros. 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Un morceau de duduk, un instrument de musique arménien ressemblant à une flûte. Sa sonorité vous emporte immédiatement dans des flots de nostalgie. De l'émotion à l'état pur. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Leur ressenti, leurs émotions, leur enthousiasme... le roman est le seul secteur de l'écriture dans lequel le créateur est directement en contact avec ses lecteurs. Ça n'existe pas ailleurs... C'est donc très important pour moi. 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? Mon rituel c'est la régularité dans une forme d'ascétisme. Tous les jours je dois écrire au moins deux heures mon roman en cours. Sinon pas vraiment, j'ai besoin de calme et de musique sans paroles pour éviter de me laisser distraire par les mots. J'ai d'immense playlists de musiques de films, de séries et même de jeux vidéo. 7) Comment vous vient l'inspiration ? En continue. J'ai la chance ou la malédiction d'avoir dix idées d'histoires par jour qui m'arrivent dans le crâne. Elles ne sont pas toutes bonnes, elles ne se prêtent pas toute à l'exercice du roman, du coup je les note et j'essaie de les proposer ailleurs. C'est sans doute pour ça que je travaille sur de nombreux formats en même temps. C'est en quelque sorte une angoisse de savoir que toutes ces histoires dorment sans trouver leur chemin vers un public... du coup je travaille beaucoup et tout le temps (en tout cas dans ma tête). 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ? L'écriture est venue très rapidement avec la passion des livres et des jeux de rôles. Dans les années 80, j'ai beaucoup pratiqué d'activités ludiques et je pense que c'est cela qui a développé mon imaginaire et ma passion pour les histoires. Ensuite, j'étais un enfant «unique» assez solitaire pour lequel raconter des histoires était en quelque sorte un refuge ou fuir un monde réel que je ne comprenais pas. Avec les années, j'ai appris ce que le mot «travail» signifie pour raconteur d'histoires et je me suis appliqué à développer ma boite à outil en accumulant le plus d'expérience possible. 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ? Asimov - P.K Dick - Lovecraft - Tolkien - Dan Simons - Franck Herbert et ensuite bien entendu le king, S.KING. An fait que des auteurs estampillés «genre» mais qui sont tous d'immenses écrivains et raconteurs d'histoires. 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! À raconter des histoires en proposant aux lecteurs de les continuer dans leur tête. Pour moi les écrivains sont un peu magiciens, ils vous transportent ailleurs, vous font voyager dans le temps et l'espace, vous contraignent à voir des images, à vivre des émotions... Mais c'est une magie blanche et positive, elle ouvre toujours l'esprit.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Articles (2)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • « Toxique » est un petit polar assez conventionnel dans sa forme, dans la psychologie de ses personnages (de flics notamment) mais qui traite d’un sujet passionnant et prometteur : la psychopathie. Lorsqu’il est chargé de la mort d’une directrice d’école maternelle, le flic Tomar Khan pense que...
    Voir plus

    « Toxique » est un petit polar assez conventionnel dans sa forme, dans la psychologie de ses personnages (de flics notamment) mais qui traite d’un sujet passionnant et prometteur : la psychopathie. Lorsqu’il est chargé de la mort d’une directrice d’école maternelle, le flic Tomar Khan pense que l’affaire va être rondement menée : conflit entre collègue, crime passionnel, peu importe le mobile puisque très vite le coupable est identifié. Mais qu’est qui a poussé cet homme tranquille, ce collègue irréprochable à ce geste incompréhensible ? La vérité est bien plus complexe que Khan ne le suppose, et elle va mettre sur sa route la redoutable Marie-Thomas Martin, une femme étrange, malsaine et redoutablement perverse. Le polar de Niko Tackian « Toxique » se situe vraisemblablement au milieu d’une série, tournant autour du personnage de flic ombrageux et tourmenté Tomar Khan. Moi, je découvre ce personnage que je trouve au premier abord très borderline, pour ne pas dire davantage. Dans le genre flic tourmenté à la vie cabossée et à la vie privée chaotique, celui-là se pose là ! Ce n’est quand même pas très original, ce type de personnage de flic vu 100 fois, on se croirait dans un polar d’Olivier Marchal. Celui là est particulièrement gratiné et les premiers chapitres donnent le ton, ce flic là s’affranchit des règles dans les grandes largeurs, et depuis fort longtemps… Son enquête est intéressante, bien menée mais une bonne partie du roman est occupée par ses problèmes personnels et la difficulté qu’il a à les résoudre. Cela peut se comprendre si le roman fait partie d’une saga, mais en lecture isolée, ça donne l’impression que le roman se disperser trop. C’est dommage car l’histoire de Marie-Thomas, sa psychologie, ses « crimes », son passé, tout cela est anxiogène, intéressant et assez peu fréquent dans le monde du polar. Elle manipule, elle agit toujours indirectement, elle se dissimule et donne le change en permanence, un vrai personnage de psychopathe à l’intelligence supérieure. Mais même là, parfois, le roman déçoit un peu, par une fin sans éclat, par une explication psychologique un tout petit peu légère. Polar efficace et sans prétention, « Toxique » permet sans doute une première incursion dans le travail de Niko Tackian. Mais je persiste à penser qu’il serait sans doute préférable d’appréhender sa bibliographie dans l’ordre et dans sa totalité, pour bien comprendre les enjeux de la psychologie de son personnage principal : en lecture isolée, le personnage de Tomar Khan est quand même très déroutant !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Découverte à l’occasion de la lecture de son livre « La nuit n’est jamais complète », j’étais tombée sous le charme de la plume de Niko Tackian. Ayant reçu « Fantazmë » via la plate-forme NetGalley, je me devais de commencer par les prémisses des aventures du commissaire Tomar Khan. Dans les...
    Voir plus

    Découverte à l’occasion de la lecture de son livre « La nuit n’est jamais complète », j’étais tombée sous le charme de la plume de Niko Tackian. Ayant reçu « Fantazmë » via la plate-forme NetGalley, je me devais de commencer par les prémisses des aventures du commissaire Tomar Khan. Dans les séries, je préfère toujours commencer par les premiers tomes afin de pouvoir suivre les parcours des personnages même si parfois, je défaille à cette règle mais cela reste assez rare. C’est pourquoi, je me suis achetée ce livre, peu de temps avant de partir en congé.

    On se trouve ici en plein polar en compagnie d’une équipe de la criminelle de Paris au lendemain des attentats de Paris du 13 novembre 2015. Lorsque le corps d’une directrice d’école est retrouvé dans son bureau, les indices semblent accusés un « banal » crime commis par un parent d’élèves. Alors que l’enquête semble pouvoir se clôturer en deux ou trois mouvements, l’équipe devra faire face à un être sans scrupule, pour qui l’empathie n’est qu’une notion bien abstraite et étrangère.

    Donc second opus de Niko Tackian que je lis et seconde fois, où je succombe à son univers.

    Les personnages se construisent au fil des pages et on découvre petit à petit les fantômes qui hantent Khan ainsi que sa famille. Comme pour « La nuit n’est jamais complète », l’écriture est très imagée et scénarisée ce qui m’a transporté dans les décors et permis d’évoluer avec les protagonistes de l’histoire. On aime ou on n’aime pas ce style d’écriture mais moi j’adore ! J’avais l’impression de me retrouver avec les inspecteurs du 36 et de mener l’enquête à leurs côtés.

    Le contexte des attentats du 13 novembre 2015 est bien présent et y apporte une atmosphère que j’ai trouvé tout à fait particulière à la ville de Paris, ambiance funèbre que nous, les non-parisiens, n’avons pas forcément ressenti aussi fortement. Même si, depuis le terrorisme a hélas touché et touche de plus en plus de villes différentes, à chaque fois un peu plus près de nous.

    Etant définitivement adepte de cette écriture qu’est celle de Niko Tackian, il me tarde de me plonger dans « Fantazmë », deuxième aventure du commissaire Khan, héros torturé mais ô combien attachant. Mais quelle tristesse de devoir tourner la dernière page de ce genre de bouquin…

    Chronique sur le blog : http://musemaniasbooks.blogspot.com/2018/09/toxique-de-niko-tackian-thriller.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Paris, janvier 2016. La capitale se relève à peine des attentats meurtriers qui ont visé sa jeunesse insouciante. Au 36, la brigade anti-terroristes est sur les dents mais la police n'en néglige pas pour autant les crimes plus ''ordinaires''. Comme celui de cette directrice d'école maternelle,...
    Voir plus

    Paris, janvier 2016. La capitale se relève à peine des attentats meurtriers qui ont visé sa jeunesse insouciante. Au 36, la brigade anti-terroristes est sur les dents mais la police n'en néglige pas pour autant les crimes plus ''ordinaires''. Comme celui de cette directrice d'école maternelle, assassinée dans son bureau. Une affaire confiée à Tomar Khan, chef de groupe à la Crim. Une affaire simple, probablement bouclée en 24 heures selon ses hommes. Mais Tomar n'est pas flic à se contenter des évidences. Certes, le coupable est identifié, pourtant quelque chose le tracasse...Et si une personne mauvaise, perverse, ''toxique'' se cachait derrière ce crime en apparence banal.

    Rien de nouveau sous le soleil du polar français. Un flic borderline avec ses petits secrets, ses déviances, ses névroses, son divorce mal digéré. Une intrigue un poil tirée par les cheveux, sur les traces d'une psychopathe dont l'identité est très vite révélée. Des tentatives d'explication psychologique pour aborder le comportement de la criminelle, et celui du flic. Le tout mal saupoudré avec le contexte des attentats de Paris (aucun rapport avec l'enquête mais ça fait sûrement bien d'en parler) et des allusions poussives à la mythologie, Minotaure et labyrinthe venant s'égarer dans les méandres des pensées secrètes d'un enquêteur qui devrait prendre un peu de repos pour s'éclaircir les idées et réfléchir au métier de policier et au respect des lois. Bref, un polar peu convaincant, sans originalité et au suspense poussif.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Personnage torturé, boxeur, motard, qui peut aller loin, en résumé une bonne dose de testostérone. Il en a des fantômes cachés dans le placard et on attend qu'une seule chose c'est qu'il les déterre! Ce livre tourne autour d'une personne toxique qui use de violence verbale voire pire afin de...
    Voir plus

    Personnage torturé, boxeur, motard, qui peut aller loin, en résumé une bonne dose de testostérone. Il en a des fantômes cachés dans le placard et on attend qu'une seule chose c'est qu'il les déterre! Ce livre tourne autour d'une personne toxique qui use de violence verbale voire pire afin de détruire ceux qui l'entourent. On se demande jusqu'où tout ça va nous mener et je me suis laissée prendre au jeu jusqu'à la fin. Bref, c'est pour moi un thriller qui remplit totalement son rôle, prenant et bien ficelé! (...)

    http://auchapitre.canalblog.com/archives/2018/08/03/36599779.html

    Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Première rencontre avec la plume de Niko Tackian grâce aux Explorateurs du polar, et première rencontre réussie.
    L'auteur a su m'entrainer dans son histoire dès les premières lignes, et j'ai vraiment eu du mal à interrompre cette lecture. J'ai beaucoup aimé l'intrigue, originale, qui mêle...
    Voir plus

    Première rencontre avec la plume de Niko Tackian grâce aux Explorateurs du polar, et première rencontre réussie.
    L'auteur a su m'entrainer dans son histoire dès les premières lignes, et j'ai vraiment eu du mal à interrompre cette lecture. J'ai beaucoup aimé l'intrigue, originale, qui mêle plusieurs enquêtes distinctes de manière harmonieuse, sans perdre le lecteur et en maintenant un suspense constant du début à la fin. J'ai trouvé l'idée du coupable "toxique" qui se sert des autres pour parvenir à ses fins sans être suspecté vraiment très bonne.
    Les personnages sont vivants et extrêmement attachants, en particulier le héros Tomar Khan, avec ses failles et les lourds secrets qu'il porte difficilement sur ses épaules. J'ai adoré le suivre tout au long de ce roman et j'ai hâte de le retrouver dans de nouvelles aventures.
    Le style de l'auteur est agréable à lire, vif, nerveux. Les courts chapitres, le suspense constant, les secrets qui se dévoilent petit à petit et les retournements de situation jusqu'aux dernières pages induisent un rythme de lecture rapide, haletant. Il y a de la violence, tant physique que morale, mais également de l'émotion et quelques moments de légèreté.
    Toxique est un thriller à découvrir sans hésitation, je vous le recommande chaudement.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ma première rencontre avec l’auteur Niko Tackian est plutôt réussi .
    En tout cas " Toxique " a parfaitement tenu ses promesses: un flic de choc attachant , une histoire qui vous captive des les premiers lignes et un rythme allegro qui maintient le cap jusqu’au bout .
    "Toxique" nous raconte...
    Voir plus

    Ma première rencontre avec l’auteur Niko Tackian est plutôt réussi .
    En tout cas " Toxique " a parfaitement tenu ses promesses: un flic de choc attachant , une histoire qui vous captive des les premiers lignes et un rythme allegro qui maintient le cap jusqu’au bout .
    "Toxique" nous raconte cette histoire d’un meurtre d’une directrice de maternelle dans la banlieue Est de la région parisienne . Une enquête qui semble pliée d’avance quand tout converge immédiatement vers un suspect unique ....et que celui-ci décide d’en terminer avec la vie en se jetant sous les roues d’une rame de métro .
    Mais l’équipe de la Brigade Criminelle sous les ordres du "Pitbull" sait que quand leur chef a quelque chose dans la tête il a du mal à ne pas se fier à son instinct qui lui dit que cette affaire n’est peut être pas complètement terminée ....
    On se laisse facilement emporter par cette histoire haletante et prenante ; convaincre par ce flic , héros des temps modernes, qui nous montre sa part d’ombre sans faux semblants issue d’un passé douloureux ce qui le rend plus humain et plus " vrai" .Le style est incisif , sans temps mort , les rebondissements bien dosés.
    Quelque chose me dit que je vais revoir Tomar Khan bientôt...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Approche prenante dès le début, voire angoissante (domaine du thriller), pour ensuite sombrer dans les problèmes spécifiques de chacun des personnages. En effet, tous ceux-ci, comportent de lourds passés et de situations anxiogènes.
    Il est difficile d'admettre les façons expéditives, de Tomar...
    Voir plus

    Approche prenante dès le début, voire angoissante (domaine du thriller), pour ensuite sombrer dans les problèmes spécifiques de chacun des personnages. En effet, tous ceux-ci, comportent de lourds passés et de situations anxiogènes.
    Il est difficile d'admettre les façons expéditives, de Tomar Khan, dans le contexte actuel. A l'opposé, les traits de la psychologie de Marie-Thomas Petit -sociopathe- m'ont paru terriblement actuels.
    Le suspens existe bien sûr, même si nous connaissons l'auteure de tous ces meurtres.
    Avec un style très fluide, des personnages bien campés, des situations contemporaines, ce thriller se lit rapidement, et donne l'envie de connaître le "prochain épisode"...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Voilà un page-turner grand public réussi, entre thriller et polar.
    Les personnages sont tous bien campés : particulièrement celui de Tomar Khan est très réussi à partir d'un matériel assez classique de flic au passé trouble, aux fêlures innombrables et aux méthodes disons quelque peu...
    Voir plus

    Voilà un page-turner grand public réussi, entre thriller et polar.
    Les personnages sont tous bien campés : particulièrement celui de Tomar Khan est très réussi à partir d'un matériel assez classique de flic au passé trouble, aux fêlures innombrables et aux méthodes disons quelque peu expéditives et brutales. le personnage de la sociopathe ultra flippante sort des sentiers battus ( dommage pour les explications trop psychologisantes pour " expliquer " sa folie ; perso, je préfère quand c'est plus brut pour laisser lecteur se triturer le ciboulot et apporter ses propres propositions ).
    Pour le reste, on est dans un traitement classique entre investigations, interrogatoires, débriefings des flics et intrigue plus familiale pour découvrir Tomar Khan.
    Les chapitres sont courts, se lisent aisément, ça glisse tout seul avec un style net et efficace.
    Peut-être pas aussi puissant que l'annonce la couv' avec la citation de Ian Manook, mais ça m'a donné envie de suivre cet auteur et de me plonger dans la nouvelle enquête de T.Khan qui vient de paraître ( Fantazmë )

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Long, très long, trop long avant de rentrer dans le vif du sujet... À vouloir créer du suspense à tout prix, l’effet escompté n’arrive pas, ou trop tard... C’est dommage, car il faut arriver au milieu du livre avant d’enfin trouver des attraits à cette histoire, malgré tout on a envie de...
    Voir plus

    Long, très long, trop long avant de rentrer dans le vif du sujet... À vouloir créer du suspense à tout prix, l’effet escompté n’arrive pas, ou trop tard... C’est dommage, car il faut arriver au milieu du livre avant d’enfin trouver des attraits à cette histoire, malgré tout on a envie de comprendre alors on va au bout...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • " Elle aime saboter la vie des autres. Elle n'éprouve aucune empathie, elle poursuit un but. Elle est toxique"
    Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, ne laisse échapper aucun détail pendant ces enquêtes. Son instinct imparable lui vient des démons qui le hante depuis son plus jeune...
    Voir plus

    " Elle aime saboter la vie des autres. Elle n'éprouve aucune empathie, elle poursuit un but. Elle est toxique"
    Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, ne laisse échapper aucun détail pendant ces enquêtes. Son instinct imparable lui vient des démons qui le hante depuis son plus jeune âge.
    Encore un flic torturé par son passé. Un flic dur, qui ne laisse rien au hasard. Un flic prêt à tout pour protéger un secret.
    Vous trouverez dans ce livre aucun passage à vide. Cette histoire est ficelée de la première à la dernière page. Niko Tackian a une écriture tellement frappante de réalisme. Tout les éléments sont posé là où il faut, tout est posé bout à bout pour nous happer littéralement dans cette histoire.
    Toxique vas vous intoxiquer jusqu'au dernier mot. À consommer sans modération !!!!!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum