Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le parfum

Couverture du livre « Le parfum » de Patrick Suskind aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253044901
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Patrick Süskind Le Parfum Au xviiie siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n'aurait pas survécu. Mais... Voir plus

Patrick Süskind Le Parfum Au xviiie siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n'aurait pas survécu. Mais Grenouille n'avait besoin que d'un minimum de nourriture et de vêtements, et son âme n'avait besoin de rien.
Or ce monstre de Grenouille, car il s'agissait bel et bien d'un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout-puissant de l'univers, car « qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes ».
C'est son histoire, abominable... et drolatique, qui nous est racontée dans Le Parfum, un roman qui, dès sa parution, eut un succès extraordinaire et est devenu très vite un best-seller mondial.

A vue de nez, un chef-d'oeuvre.
Bernard Pivot.

Ici, chaque page sent, on n'a jamais lu ça. Odeur de ßeurs, de tourbe ou de sanie, tout est mêlé, avec une extraordinaire virtuosité...
Sylvie Genevoix, Madame Figaro.

Donner votre avis

Articles (3)

Avis (81)

  • Classique ...
    Ce livre est un petit chef d'oeuvre !!
    je reste stupéfaite à la fin de cette lecture ... Et dire que je l'ai dans ma bibliothèque depuis des années !! Mais pourquoi ai-je attendu si longtemps pour le lire ???
    Intense, puissant, démoniaque ... Ce livre dégage une atmosphère...
    Voir plus

    Classique ...
    Ce livre est un petit chef d'oeuvre !!
    je reste stupéfaite à la fin de cette lecture ... Et dire que je l'ai dans ma bibliothèque depuis des années !! Mais pourquoi ai-je attendu si longtemps pour le lire ???
    Intense, puissant, démoniaque ... Ce livre dégage une atmosphère terrible ! Incroyable et absolument immorale ... Quel bonheur de se plonger dans ces pages !!!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • C'est un livre que l'on n'oublie pas ! C'est la première fois que des phrases arrivaient à me mettre une odeur dans le nez... Magnifiquement écrit, nous vivons l'horreur et le génie de ce garçon mal né au fil des phrases et des parfums. Âmes sensibles, s'abstenir...

    C'est un livre que l'on n'oublie pas ! C'est la première fois que des phrases arrivaient à me mettre une odeur dans le nez... Magnifiquement écrit, nous vivons l'horreur et le génie de ce garçon mal né au fil des phrases et des parfums. Âmes sensibles, s'abstenir...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • C'est en visitant Grasse, LA capitale mondiale du parfum, en voyant tous ses champs de fleurs à perte de vue (des roses, du mimosa, des violettes, du jasmin, de la lavande et bien d'autres ainsi que des plantes), que j'ai pensé au livre de Patrick Süskind (né en Bavière), « le parfum », son...
    Voir plus

    C'est en visitant Grasse, LA capitale mondiale du parfum, en voyant tous ses champs de fleurs à perte de vue (des roses, du mimosa, des violettes, du jasmin, de la lavande et bien d'autres ainsi que des plantes), que j'ai pensé au livre de Patrick Süskind (né en Bavière), « le parfum », son premier roman qui a connu un très grand succès et a eu l'avantage d'être adapté au cinéma.
    Bien entendu, un petit tour à la préparation des parfums s'imposait et j'avais nagé dans toutes les effluves et les multiples et très subtiles fragrances. On en ressort tout impressionné (étourdi par les odeurs et avec quelques achats évidemment…)

    Mais revenons à l'ouvrage en question, malgré le nombre impressionnant de critiques publiées. Je n'ai pas tenté de les lire mais j'ai vu les étoiles .
    Alors, c'est à mon tour d'essayer de me caser parmi tout cela.
    Une indication sur le personnage principal : Jean-Baptiste Grenouille, considéré comme un monstre, un personnage horrible à son époque (au XVIIIe siècle), mais…. Il a du nez, LE nez. Une expression qui, à l'origine, désignait une personne au flair infaillible. Grenouille, lui, « maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes. »
    Mais il n'y a pas que son super odorat, car en fait, tous ses sens sont en éveil, comme par exemple la vue, car il peut se diriger dans l'obscurité totale.

    Oui, mais, s'il n'y avait que cela, ce serait une histoire bien simple. Or, pas du tout, le Sieur Grenouille devient un assassin et pourquoi ? Pour collectionner l'odeur des femmes ! Voici donc un être monstrueux.
    Ainsi, la photo de couverture montre donc une de ses victimes ?

    Finalement, c'est une histoire que l'on peut qualifier d'abominable avec des pointes d'humour (il fallait le faire). Mais c'est aussi un roman d'aventures où l'on trouve de nombreuses réflexions sur les « essences. » : « Car l'odeur était soeur de la respiration. Elle pénétrait dans les hommes en même temps que celle-ci ; Ils ne pouvaient en dépendre que d'elle, s'ils voulaient vivre. (…) Qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait les hommes.»

    On trouve également des notifications historiques mais aussi de l'horreur – pas seulement de bons effluves car on trouve aussi de la puanteur…
    Donc, au final car je ne tiens pas à m'appesantir plus que cela, cette « Histoire d'un meurtrier », ne sent pas tellement bon car « ce » Grenouille est vraiment trop malfaisant et à mon avis, ce livre « le parfum » est un roman policier.

    Quant à mon propre ressenti, : j'ai certes eu du nez avec son acquisition et la lecture m'a laissée perplexe avec ce héros d'un machiavélisme étonnant. Pourtant, je ne rechigne pas devant des histoires horribles et ici, on trouve aussi de la poésie. Bon, au moins, je vous ai mis au parfum.
    Quant à la fin ? A découvrir…..

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • De tous les livres, c'est celui qui a su révélé le côté olfactif de mon être. Captivant et choquant... Enivrant !

    De tous les livres, c'est celui qui a su révélé le côté olfactif de mon être. Captivant et choquant... Enivrant !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Incontournable et tellement enivrant !!!

    Incontournable et tellement enivrant !!!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Incontournable ! Ce roman est d’une richesse incroyable, l’écriture est sublime, le style est irréprochable. Décrire une odeur, un parfum, une senteur semble être l’un des exercice les plus compliqués. Et pourtant, Patrick Suskind y parvient admirablement. Sa plume très poétique sait attraper le...
    Voir plus

    Incontournable ! Ce roman est d’une richesse incroyable, l’écriture est sublime, le style est irréprochable. Décrire une odeur, un parfum, une senteur semble être l’un des exercice les plus compliqués. Et pourtant, Patrick Suskind y parvient admirablement. Sa plume très poétique sait attraper le vocabulaire et le lexique le plus varié, divers, exhaustif pour rendre compte de ce sens si invisible. Le lecteur apprend à sentir par les mots qui deviennent aussi efficaces qu’une bouffée d’air en pleine narine.

    Ainsi Jean-Baptiste Grenouille, génie encore incompris, apprend que son don est unique. Il a un nez si développé que sa vie tourne autour de lui. S’enchaîne plusieurs événements avant qu’il trouve enfin sa place dans ce monde si puant, maussade et désintéressé. Certains passages très intéressants plonge le lecteur dans un monde dénué de sens, où seules les odeurs guident l’homme et où la nature devient l’essentiel. Le Parfum offre un monde encore caché, dissimulé et qui pourtant, nous accompagne tous les jours. On s’attache à ce anti-héros qui nous guide parmi ce monde où la puanteur et les délices se côtoient. On y découvre peu à peu ses intentions, son cheminement.

    Véritable chef-d’œuvre de la littérature, Le Parfum propose une œuvre unique et extraordinaire. Plein de poésie et de délicatesse cruelle, ce roman marque l’histoire littéraire par son projet original et par cette écriture si riche et si recherchée. Un réel voyage olfactif qui entraîne aussi bien les personnages et envoûte le lecteur, emprisonné dans cette vision du monde que construit le personnage, rejeté et trop différent pour s’y assimiler. Cette lecture ne laisse pas indifférent et continue de hanter le lecteur par cette justesse inatteignable du sens le plus indescriptible. C’est du très grand et ça vaut largement le détour ! À lire absolument dès que l’occasion se présente.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un chef d'oeuvre d'inventivité. Le héros de ce roman échappe à toute comparaison du fait de son originalité. Un destin hors du commun et une histoire magistralement construite.

    Un chef d'oeuvre d'inventivité. Le héros de ce roman échappe à toute comparaison du fait de son originalité. Un destin hors du commun et une histoire magistralement construite.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le Parfum est un chef d’œuvre de sensualité et de suspense. A renfort de descriptions complexes, il projette dans des univers olfactifs bien précis. Le lecteur est complètement immergé dans les souvenirs de Jean-Baptiste Grenouille, protagoniste principal du récit, et parvient quasiment à les...
    Voir plus

    Le Parfum est un chef d’œuvre de sensualité et de suspense. A renfort de descriptions complexes, il projette dans des univers olfactifs bien précis. Le lecteur est complètement immergé dans les souvenirs de Jean-Baptiste Grenouille, protagoniste principal du récit, et parvient quasiment à les ressentir avec lui. Plus encore, il est poussé à appréhender sa cruauté au prisme du parfum de ses victimes. Dès les premières lignes, on suit l’assassin dans sa vie olfactive hors du commun ; il naît dans un marché de poissons à l’odeur infecte ; on comprend que cela conditionne sa vie future.

    On est happés dans sa quête criminelle de ville en pays, on traverse des atmosphères olfactives différentes au fil du roman. J’ai particulièrement aimé la partie du roman qui se déroule auprès du parfumeur Baldini, l’univers typique de ce siècle qui est un tournant dans l’histoire du parfum. La plongée dans la société du dix-septième siècle est une réussite ; on y comprend les problèmes relatifs à l’hygiène publique, notamment dans les villes.

    Le suspense est savamment maîtrisé du début à la fin, montant en puissance au fil du récit construit comme un thriller. Thriller original puisqu’il repose sur une intrigue ayant cours au dix-septième siècle et liée au parfum. J’ai beaucoup apprécié la manière dont la cruauté est dépeinte, dans ses aspects les plus sombres, donnant à voir un personnage à la psychologie complexe. Un récit passionnant sur l’obsession ! Il est intéressant aussi quant à la perception des femmes, en particulier l’imaginaire autour des jeunes femmes vierges. Leur parfum envoûtant pour Grenouille apparaît comme la métaphore d’un désir malsain et obsessionnel, traversant les siècles jusqu’à nous.

    Le film, sorti en 2006, est réussi mais il est impossible de rendre honneur à la richesse narrative du roman, dont les mots sont tout puissants.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com