Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le bon sens

Couverture du livre « Le bon sens » de Bernard Michel aux éditions Table Ronde
Résumé:

Novembre 1449, dix-huit ans après la condamnation pour hérésie de Jeanne d'Arc, Charles VII chasse les Anglais de Rouen. La fin de la guerre de Cent Ans est proche : il faut achever la reconquête du territoire, panser les plaies des provinces dévastées et réconcilier les partis engagés dans la... Voir plus

Novembre 1449, dix-huit ans après la condamnation pour hérésie de Jeanne d'Arc, Charles VII chasse les Anglais de Rouen. La fin de la guerre de Cent Ans est proche : il faut achever la reconquête du territoire, panser les plaies des provinces dévastées et réconcilier les partis engagés dans la guerre civile. Promettant le pardon et l'oubli, le roi ordonne pourtant une enquête sur le procès de 1431. Malgré la résistance d'une partie de l'Église et de l'Université, quelques hommes opiniâtres, rusant avec la raison d'État, vont rechercher preuves et témoins pour rétablir la vérité, le droit et l'honneur de la jeune fille.
Après Le Bon Coeur, Michel Bernard relate l'histoire d'une poignée d'hommes en quête de justice. Bouleversés par la parole qu'ils découvrent dans les actes du procès, ils conduiront Charles VII à rendre à Jeanne un peu de ce qu'elle lui a donné. Chez cet homme insaisissable qui fut un grand roi, ils feront jouer au bon moment le bon ressort. Il a le visage d'Agnès Sorel, la beauté morte fixée par Jean Fouquet.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (4)

  • Lorsque j'ai assisté fin juin à la remise du prix des lecteurs Livre de Poche à la librairie Lamartine j'ai eu l'occasion de discuter avec un formidable libraire. J'ai glané mille idées de lecture. Dont celle-ci. Sans ses conseils, je n'aurais jamais acheté ce roman historique sur la révision du...
    Voir plus

    Lorsque j'ai assisté fin juin à la remise du prix des lecteurs Livre de Poche à la librairie Lamartine j'ai eu l'occasion de discuter avec un formidable libraire. J'ai glané mille idées de lecture. Dont celle-ci. Sans ses conseils, je n'aurais jamais acheté ce roman historique sur la révision du procès de Jeanne d'Arc au temps de Charles VII. Attirée par la promesse d'une écriture, d'une langue française un peu perdue, fluide, poétique, tout en nuance. Les pages sur les séances de peinture de Jean Fouquet sont magnifiques. Bref promesse tenue. Et en plus c'est un beau livre au sens graphique du terme.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • A la recherche d'un roman historique, dans une librairie, j'ai eu la bonne surprise de tomber sur ce roman, "Le bon sens" de Michel Bernard. Je consacre une vidéo sur Youtube, booktube agnes idees livres.
    Ce roman historique fait partie d'une série de romans consacrés à Jeanne d'Arc. Le premier...
    Voir plus

    A la recherche d'un roman historique, dans une librairie, j'ai eu la bonne surprise de tomber sur ce roman, "Le bon sens" de Michel Bernard. Je consacre une vidéo sur Youtube, booktube agnes idees livres.
    Ce roman historique fait partie d'une série de romans consacrés à Jeanne d'Arc. Le premier roman de la série, intitulé "Le bon cœur" a reçu le prix France Télévision en 2018 et le prix Louis Barthou, prix de l'académie française, en 2019.
    Même si le roman "Le bon sens" est un roman historique, inutile de ressortir les livres d'histoire pour comprendre le récit. En effet, l'auteur Michel Bernard s'appuie sur l'histoire telle que nous la connaissons dans les grandes lignes. En revanche, l'auteur nous amène dans les coulisses de l'histoire : le roi Charles VII réclame l'annulation du jugement pour hérésie de Jeanne d'Arc pour sauver son sacre. En effet, Jeanne d'Arc étant à l'origine de son sacre, le roi ne peut laisser clamer que cette femme est tout bonnement folle ; son sacre risque de perdre toute sa valeur. Cette requête met en lumière des dossiers que certains voudraient voir mis au tombeau. Dans un univers plein de suspicion, l'auteur nous fait découvrir les coulisses des procès de Jeanne d'Arc, le procès de condamnation et celui de l'annulation. On découvre aussi les histoires d'amour du roi Charles VII, un roi tendrement amoureux de sa maîtresse favorite, Agnès Sorel. Le calme avant la tempête car entre-temps, il continue de bouter les anglais hors de France. Voilà donc un roman à la lecture plaisante.
    Vidéo sur le site youtube.fr, chaîne booktube agnes idees livres
    Abonne-toi, laisse des commentaires, des likes
    Critique littéraire amateur et écrivain français, je suis à la recherche de partenariat pour continuer mon aventure. Pour toutes opportunités, n'hésitez pas à me contacter sur ma chaîne youtube ou agnesideeslivres@gmail.com.
    A bientôt
    agnès firzé

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Vous êtes un passionné d’histoire et vous appréciez la lecture d’un bon roman historique ? Alors, il ne faut pas hésiter à ouvrir ce roman de Michel Bernard. L’auteur nous invite à suivre plusieurs hommes qui vont agir (et même carrément se démener) pour redonner un peu d’honneur post-mortem à...
    Voir plus

    Vous êtes un passionné d’histoire et vous appréciez la lecture d’un bon roman historique ? Alors, il ne faut pas hésiter à ouvrir ce roman de Michel Bernard. L’auteur nous invite à suivre plusieurs hommes qui vont agir (et même carrément se démener) pour redonner un peu d’honneur post-mortem à Jeanne d’Arc en faisant annuler la condamnation qui l’a conduit au bûcher.

    Le contexte historique ? La fin de la guerre de cent ans. Les personnages ? Un notaire (ecclésiastique), des universitaires, des responsables militaires, jusqu’au roi, Charles VII. De nombreux personnages donc, mais on s’y retrouve et c’est plutôt un tour de force car entre le contexte historique, l’histoire passée avec le procès de Jeanne d’Arc et le destin individuel de ces nombreux personnages, il y avait de quoi perdre le lecteur. Pour autant, ce n’est pas le cas, le lecteur s’y retrouve. L’auteur a fait le choix d’un roman court (moins de 200 pages) et cela lui suffit. Il se paye même le luxe de développer des histoires « annexes » tel que la relation de Carles VII avec Agnès Sorel et le portrait peint à l’époque par Jean Fouquet. Il faut aussi noter qu’il n’y a aucun dialogue dans ce roman.

    Avec ces nombreux éléments, il faut une construction sans faille, un rythme léché et une écriture parfaite pour ne pas noyer le lecteur, et il faut bien avouer que c’est le cas pour ce roman. Certes, quelques connaissances historiques ne sont pas superflues avant de se plonger dans ce récit mais pas besoin d’être un historien, ce roman pourra même vous donner envie d’en savoir plus et de creuser un peu cette période riche de l’histoire de France.

    C’est donc un roman historique de qualité que Michel Bernard nous livre. Je pense toutefois qu’il faut une appétence particulière pour les romans historiques afin d’apprécier pleinement ce roman, un lecteur qui n’adhère pas à ce type de roman aura sûrement un peu de mal à en venir à bout. Une lecture très intéressante donc, une belle écriture, mais un livre s’adressant quand même à un lectorat assez spécifique même si il peut conduire des lecteurs moins initiés dans ce genre à s’intéresser de plus près à l’histoire moyennant quelques efforts (efforts que ce livre mérite).

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • http://voyagelivresque.canalblog.com/archives/2020/02/25/38054817.html

    Pardonnez-moi d’avance, si cet avis sera succinct. C’est que je n’ai pas grand-chose à en dire, si ce n’est que ce livre retrace une bonne partie de la vie de Charles VII roi de France.
    Est-ce un roman ? Une enquête ? Un...
    Voir plus

    http://voyagelivresque.canalblog.com/archives/2020/02/25/38054817.html

    Pardonnez-moi d’avance, si cet avis sera succinct. C’est que je n’ai pas grand-chose à en dire, si ce n’est que ce livre retrace une bonne partie de la vie de Charles VII roi de France.
    Est-ce un roman ? Une enquête ? Un croisement entre plusieurs biographies ? Franchement je ne saurais le dire. Mais ce dont je suis certaine, c’est que Jeanne d’Arc et son enquête de réhabilitation – songez donc, un roi ne peut devoir son trône à une sorcière –, m’ont paru finalement comme des sujets bien secondaires. Et ce n'est point ce à quoi je m'attendais.

    Le livre est-il pour autant mauvais ? Assurément non, pour prendre quelques connaissances des hommes de l’époque et de cette réhabilitation il est très bien. Si je dois en effet lui reconnaître une qualité, c’est le désir de faire de l’histoire correctement ; mais je dois bien avouer quand même, que c’est plat et d’une écriture commune. Je me suis ennuyée entre ces pages… tout en m’y intéressant. Chose curieuse…

    Bon, tout n’est pas qu’ennui. En effet j’admets que la description psychique de certains personnages : le peintre Jean Fouquet, Charles VII, Dunois est plutôt agréable à suivre. Le retournement ou comportement de certains personnages, pouvoir oblige, aussi. Mais il ne faut pas m’en demander plus.

    En conclusion, c’est un livre à lire si jamais l’histoire vous intéresse, si jamais vous avez l’occasion de le lire, mais ce n’est pas un bouquin qui vous manquera non plus.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.