La tresse

Couverture du livre « La tresse » de Laetitia Colombani aux éditions Grasset Et Fasquelle
Résumé:

Smita, Julia, Sarah. Trois femmes, trois vies, trois continents. Trois chemins que rien ne destine à se croiser. Trois histoires pourtant liées.

Inde. Smita est une intouchable. Mariée à un chasseur de rats, elle nettoie à mains nues les latrines de son village, comme le faisait sa mère. Son... Voir plus

Smita, Julia, Sarah. Trois femmes, trois vies, trois continents. Trois chemins que rien ne destine à se croiser. Trois histoires pourtant liées.

Inde. Smita est une intouchable. Mariée à un chasseur de rats, elle nettoie à mains nues les latrines de son village, comme le faisait sa mère. Son rêve : voir sa fille échapper à la tradition et apprendre à lire. Lorsque cet espoir est anéanti, elle décide de fuir avec l'enfant, malgré les mises en garde de son mari.

Sicile. Julia est ouvrière dans l'atelier de traitement de cheveux de son père, le dernier du genre à Palerme. Elle trie, lave, décolore et teint des mèches fournies par les coiffeurs de la ville. Lorsque son père est victime d'un grave accident, elle découvre que l'atelier familial est ruiné.

Canada. Sarah est une avocate réputée. Mère de trois enfants, deux fois divorcée, elle enchaîne les dossiers à un rythme effréné. En passe d'être promue associée, elle apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein. Sa vie en apparence parfaite commence à se fissurer.
  On dit parfois que la vie ne tient qu'à un fil... Et si la leur tenait à leur chevelure ?

Trois destins de femmes que tout éloigne sauf l'essentiel: leur exigence de liberté.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    D'une sensibilité époustouflante, comment ne pas aimer La tresse de Laetitia Colombani ? En nous embarquant sur trois continents, l'auteure souffle un vent de fraîcheur malgré des sujets douloureux. De l'Inde à la Sicile, en passant par Montréal, l'émancipation féminine, la misogynie et le...
    Voir plus

    D'une sensibilité époustouflante, comment ne pas aimer La tresse de Laetitia Colombani ? En nous embarquant sur trois continents, l'auteure souffle un vent de fraîcheur malgré des sujets douloureux. De l'Inde à la Sicile, en passant par Montréal, l'émancipation féminine, la misogynie et le sexisme sont autant de figures représentés à travers trois personnages que tout semble opposer. Un point commun les rassemble : leur volonté. Qu'elle soit imposée ou choisie, leur force réside dans leurs faiblesses. D'une simplicité déconcertante, ce roman n'en est pas moins simpliste sans toutefois manquer de reliefs. Un roman chorale donc, où la dureté de la vie côtoie la tendresse pour en dévoiler l'essentiel : l'amour. L'amour maternel, l'amour des autres, l'amour de la vie. Loin d'être sentimentaliste, ce roman est sobrement humain.

    Sur trois continents, trois destins féminins vont se jouer.

    En Inde, Smita est une Intouchable. Considérée comme impure, passant ses journées à ramasser les déjections des autres membres du village, elle rêve d'un autre destin pour sa fille Lalita. Elle décide, avec l'accord de son mari, d'offrir toutes leurs maigres économies à l'instituteur afin d'envoyer Lalita à l'école. Mais le premier jour d'école ne se passe pas comme prévu.

    En Sicile, Giulia travaille dans l'atelier de traitement de cheveux de son père lorsque celui-ci, victime d'un accident, tombe dans le coma. En cherchant des documents, elle découvre que l'entreprise familiale est au bord du gouffre. C'est alors que le destin met sur sa route Kamal, un sikh fuyant le Cachemire, son pays natal.

    Au Canada, Sarah, une avocate ambitieuse et réputée, travaille d'arrache-pied pour décrocher sa promotion. Divorcée deux fois, mère de trois enfants, elle vit une vie "d'executive women" jusqu'à ce qu'elle apprenne être atteinte du cancer du sein. Véritable malédiction dans sa famille, elle pense mener de front, et la maladie, et son job.

    Roman lumineux malgré des sujets sensibles, ce récit est porté par la voix de l'auteure qui intègre ses pensées entre quelques chapitres. Comme un maillon de cette chaîne qu'elle tisse par l'écriture, Laetitia Colombani nous fait part de l'émotion qui l'assaille à travers ses écrits. Et de l'émotion, elle sait l'écrire et surtout la partager. Tout d'abord avec Smita. Évoquer cette femme remisée au banc de la société, mû par la volonté de rompre avec la fatalité est beau. Avoir comme rêve d'offrir la scolarité à sa fille, l'est encore plus. Mais défier l'autorité et bousculer les principes est tout simplement courageux.

    Le portrait de Giulia comporte, lui aussi, son lot d'émoi. Prendre à vingt ans la responsabilité de l'entreprise familiale, chercher à redresser la barre tout en évitant la banqueroute s'avère un pari osé. Le soutien d'un nouvel ami n'est pas négligeable, surtout lorsque l'amour pointe le bout de son nez. Mais en s'interdisant une liaison sérieuse par peur des transgressions ethniques, ne s'interdit-elle pas de vivre ? 

    Enfin, l'image de working girl de Sarah perd vite de sa splendeur. Avocate avant tout, elle semble être de tous les fronts sauf celui de sa famille. L'apparition de la maladie va la confronter à la réalité du monde de l'entreprise face à cette déferlante. Vivre et se battre pour garder son statut ne sont pas forcément les meilleurs choix. 

    Mais alors, quel est le point commun entre toutes ces femmes ? Si les cheveux semblent tout indiqués, la force de leur résilience est encore plus audacieuse.

    D'une écriture simple et abordable, l'auteure reste toutefois en surface. J'aurais aimé un peu plus de profondeurs, de nuances pour explorer ces thèmes actuels. Néanmoins, j'ai apprécié la construction et les courts chapitres qui mesure le roman pour une lecture rapide. Trop rapide ? Sans tomber dans le pathos, Laetitia Colombani à su tirer profit de ses personnages pour exprimer la solidarité, la défiance et insuffler l'espoir qui anime le genre humain.

    Pour accompagner cette lecture quoi de mieux qu'un thé à la menthe Betjeman & Barton et son muffin croquant au beurre de cacahuètes ? 
    http://bookncook.over-blog.com/2018/02/la-tresse.html

  • 0.1

    Je n'avais pas envie de lire ce roman, je sentais bien qu'il n'était pas pour moi. Mais il fait partie de la sélection du Prix Audiolib auquel je participe et j'ai tenté d'oublier mes a priori. Je ne l'ai pas du tout aimé. J'ai trouvé l'ensemble mièvre, sans intérêt, je n'ai rien appris sur les...
    Voir plus

    Je n'avais pas envie de lire ce roman, je sentais bien qu'il n'était pas pour moi. Mais il fait partie de la sélection du Prix Audiolib auquel je participe et j'ai tenté d'oublier mes a priori. Je ne l'ai pas du tout aimé. J'ai trouvé l'ensemble mièvre, sans intérêt, je n'ai rien appris sur les Intouchables que je ne sache déjà et comme il est court et découpé en trois parties, je ne me suis pas attachée à ces trois femmes. Dans l'entretien, l''intervieweuse se demande si on peut qualifier ce roman de féministe. Alors, si être féministe, c'est juste mettre en scène trois femmes qui se débattent contre des hommes (ce qui d'ailleurs, n'est pas tout à fait exact parce que Sarah trouve une vive opposition dans un personnage féminin), c'est très réducteur. Vous l'avez compris, inutile de m'étendre, ce roman, que j'ai fini pourtant, m'a laissée de marbre. Je me rends compte en écrivant ce billet que je ne m'étais même pas rendue compte qu'il y avait trois lectrices différentes (dont l'auteure), j'avais l'impression d'avoir été agacée par la même voix tout au long de l'écoute.

  • 0.2

    un livre agréable à lire
    le personnage qui m'a le plus touchée est celui de l'indoue
    que dire de plus , j'ai prété ce livre deja 5 ou 6 fois et chaque fois les retours sont positifs,donc n'hesitez pas et profiter de ce jolimoment de lecture dont le fils conducteur"la tresse" est original.

    un livre agréable à lire
    le personnage qui m'a le plus touchée est celui de l'indoue
    que dire de plus , j'ai prété ce livre deja 5 ou 6 fois et chaque fois les retours sont positifs,donc n'hesitez pas et profiter de ce jolimoment de lecture dont le fils conducteur"la tresse" est original.

  • 0.25

    Une écriture délicate sur 3 destins de femmes de 3 cultures différentes qui se croisent sans jamais se rencontrer.
    C'est un joli roman qu'on dévore pour page après page reconstituer cette symbolique tresse.

    Une écriture délicate sur 3 destins de femmes de 3 cultures différentes qui se croisent sans jamais se rencontrer.
    C'est un joli roman qu'on dévore pour page après page reconstituer cette symbolique tresse.

  • 0.25

    La tresse, de Laetitia Colombani, est un roman remarquable à plus d'un titre. Il est émouvant, instructif et surtout révélateur du statut des femmes dans des pays comme l'Inde ou dans certaines sociétés traditionnelles de notre bonne vieille Europe. Quant au Canada, faut-il vraiment envier le...
    Voir plus

    La tresse, de Laetitia Colombani, est un roman remarquable à plus d'un titre. Il est émouvant, instructif et surtout révélateur du statut des femmes dans des pays comme l'Inde ou dans certaines sociétés traditionnelles de notre bonne vieille Europe. Quant au Canada, faut-il vraiment envier le choix de Sarah de vouloir être à tout prix une executive woman ? D'ailleurs, pour elle, l'attitude de ses collègues de travail, hommes comme femmes, mérite vraiment l'adjectif de honteuse.
    J'ai été vraiment ému par Smita et sa petite Lalita. Dans cette Inde des Intouchables, combien de vies sont sacrifiées pour servir aux puissants ? Le choix de la religion pour échapper à leur condition est contestable mais impossible de juger. Il faut accepter cela et vibrer à l'odyssée de ces deux héroïnes.
    En Sicile, il y a Giulia et Kamal et leur amour permet de sauver une famille, une entreprise, des emplois.
    Ces trois mèches, en Inde, en Sicile et à Montréal, sont savamment tressées par l'auteure qui a réussi un texte qui mérite d'être lu par le plus grand nombre.

  • 0.2

    Après la lecture de plusieurs avis sur les blogs et cette couverture vue si souvent sur toutes sortes de supports, il était temps que je me lance moi aussi dans ce récit qui a fait succomber plusieurs lecteurs. Nous suivons le parcours de trois femmes vivant dans trois endroits différents à un...
    Voir plus

    Après la lecture de plusieurs avis sur les blogs et cette couverture vue si souvent sur toutes sortes de supports, il était temps que je me lance moi aussi dans ce récit qui a fait succomber plusieurs lecteurs. Nous suivons le parcours de trois femmes vivant dans trois endroits différents à un moment décisif de leur vie, c'est ainsi que nous faisons la connaissance de Smita une intouchable dont le seul rêve est de voir sa fille devenir autre chose que ce que la vie lui destine, Giulia une sicilienne venant d'une famille vivant du commerce de cheveux et enfin Sarah canadienne et avocate qui sera rattrapée par une importante maladie. L'auteur met en relation ces trois femmes en démontrant que le choix de l'une peut provoquer une onde de choc à l'autre bout de la planète.

    J'ai été subjuguée par la volonté de Smita, la plus courageuse des trois à n'en pas douter, qui met sa vie en danger pour offrir à sa fille la possibilité d'avoir le choix et de ne plus subir. L'auteur décrit avec beaucoup de sensibilité les conditions de vie d'une femme en Inde notamment d'une Intouchable et c'est simplement révoltant, j'ai été un peu moins touché même si elle fait à sa façon preuve de courage mais surtout d'optimisme par Giulia une sicilienne qui tente de sauver le gagne-pain de toute une famille. Le personnage de Sarah n'est à mon goût pas assez développé, l'auteur nous fait comprendre que la carapace de cette avocate réputée se fissure tout doucement mais ce n'est qu'en toute fin d'ouvrage que ce personnage prend de la valeur.

    De nombreux sujets sont abordés, des sujets forts et qui ne touchent que des femmes; la volonté et l'espoir restent pour moi les points essentiels du récit, les conditions de vie sont différents selon que l'on se trouve en Inde ou au Canada ce n'est pas un secret mais le fait de mêler la vie de l'une à l'espoir de l'autre est une très belle idée. Le récit coupé en plusieurs chapitre consacré entièrement à l'une de ces trois femme est très prenant, il m'est arrivé de vouloir sauté quelques pages pour retrouver celle que je devais quitter.

    Roman magnifique et fort, une histoire de destin et de courage, celui de croire en soi et dans ce que la vie nous réserve. Ne pas avoir peur de faire des choix c'est donc la clé d'une vie apaisée.

  • 0.25

    À travers La tresse, Laetitia Colombani nous raconte la vie de trois personnages, trois femmes de trois continents différents qui vont se trouver liées sans le savoir.

    Les portraits croisés de ces trois femmes extrêmement courageuses sont magnifiques.

    Il y a Smita, une Intouchable du...
    Voir plus

    À travers La tresse, Laetitia Colombani nous raconte la vie de trois personnages, trois femmes de trois continents différents qui vont se trouver liées sans le savoir.

    Les portraits croisés de ces trois femmes extrêmement courageuses sont magnifiques.

    Il y a Smita, une Intouchable du village de Badlapur, en Inde, qui ne peut concevoir que sa fille, Lalita, vive la même existence misérable qu’elle, et qui décide de fuir le village : « ma fille saura lire et écrire, se dit-elle, et cette pensée la réjouit. » Si elle réussit, elle fera aux dieux, l’offrande des pauvres : ses cheveux.
    Il y a également Giulia, Sicilienne de Palerme. Elle travaille dans l’entreprise familiale de perruques en vrais cheveux. Mais, lors de l’accident survenu à son père, elle apprend que l’atelier est menacé de faillite car les cheveux italiens coûtent cher. Sur les conseils de Kamal, son ami réfugié, et après avoir consulté internet, elle décide d’importer des cheveux depuis l’Inde.
    « Dans l’espoir d’une bonne récolte, d’un mariage heureux ou d’une meilleure santé, des hommes et des femmes viennent offrir leurs cheveux à leurs divinités. Il s’agit pour la plupart de pauvres et d’Intouchables, dont la chevelure constitue la seule richesse. »
    Enfin, il y a Sarah, une brillante avocate qui vit à Montréal, au Canada, qui a sacrifié sa vie personnelle pour sa vie professionnelle. Elle apprend soudain qu’elle a un cancer. Elle décide de faire face : « Il s’agit d’une procédure au long cours, ce sera une guerre des nerfs, une succession de moments d’espoir, de doute, et d’autres où peut-être elle se croira vaincue. Il faudra tenir coûte que coûte. Ce genre de combat se gagne à l’endurance, Sarah le sait. »
    Tout va basculer à la suite d’une indiscrétion et, petit à petit, Sarah sera mise à l’écart : « Cette violence a un nom qu’elle a du mal à prononcer : discrimination. » Elle se sent abandonnée : « la descente vient de commencer. »
    Elle est abattue, se sent trahie et arrête son travail. Elle déprime. À cause de la chimio, elle perd ses cheveux. Mais là, sursaut, elle se ressaisit, elle ne va pas renoncer : elle a besoin d’une perruque !

    Ce superbe premier roman décrit de façon formidable le combat de trois femmes qui prennent leur destin en mains à un moment décisif de leur vie.

  • 0.15

    Trois Femmes.

    Smita. Sarah. Giulia.

    Trois parties du monde.

    L'Inde. le Canada. La Sicile.

    Un bien beau roman. Une ode à la femme, à toutes les femmes.

    Elles ne se connaissent pas. Ne viennent pas de la même culture, ne vénèrent pas les mêmes dieux mais elles ont en commun cette...
    Voir plus

    Trois Femmes.

    Smita. Sarah. Giulia.

    Trois parties du monde.

    L'Inde. le Canada. La Sicile.

    Un bien beau roman. Une ode à la femme, à toutes les femmes.

    Elles ne se connaissent pas. Ne viennent pas de la même culture, ne vénèrent pas les mêmes dieux mais elles ont en commun cette volonté de s'élever au dessus de la société, des clichés et d'elles-mêmes.

    Chacune de ces « amazones » devra se battre contre un monde hostile, chacune à son échelle, pour finir par devenir une autre.

    Laetitia Colombani livre ici un ouvrage touchant, simple et prenant et très bien construit. J'aime lorsqu'on sent bien la maîtrise du récit, l'auteur sait dès la première ligne où elle veut nous mener et ce, jusqu'à la dernière ligne de son roman.

    Du coup, un livre qui se lit vite et qui va droit au but. Il m'aura juste manqué un peu de nuances.

    Peut-être pour moi un peu trop manichéen.

  • 0.25

    Thème très intéressant sur ses 3 femmes différentes et de leurs vies vraiment a découvrir ainsi que l auteur

    Thème très intéressant sur ses 3 femmes différentes et de leurs vies vraiment a découvrir ainsi que l auteur

  • 0.05

    Après le passage de l'auteur à la Grande Librairie il y a quelques mois, je me suis précipitée pour acheter ce roman. Un roman qui parle de femmes qui luttent, c'était obligatoirement pour moi! Et bien non.... Certes l'histoire est plaisante et les pages se tournent vite mais tout est convenu et...
    Voir plus

    Après le passage de l'auteur à la Grande Librairie il y a quelques mois, je me suis précipitée pour acheter ce roman. Un roman qui parle de femmes qui luttent, c'était obligatoirement pour moi! Et bien non.... Certes l'histoire est plaisante et les pages se tournent vite mais tout est convenu et j'avais comme une impression de déjà vu. L'écriture est simple et sans style. Sitôt fermé, sitôt oublié.
    Ce livre est devenu un best-seller mais désolé ce n'est pas pour moi.

Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

Récemment sur lecteurs.com