Laetitia Colombani

Laetitia Colombani

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (108)

  • Couverture du livre « La tresse » de Laetitia Colombani aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Calimero29 sur La tresse de Laetitia Colombani

    Un vrai coup de coeur pour ce roman à 3 voix, celles de 3 femmes qui ne se connaissent pas, vivent à des milliers de kilomètres les unes des autres (Inde, Canada et Italie), ont des métiers aux antipodes les uns des autres, ont des destins complètement différents mais qui vont être reliées sans...
    Voir plus

    Un vrai coup de coeur pour ce roman à 3 voix, celles de 3 femmes qui ne se connaissent pas, vivent à des milliers de kilomètres les unes des autres (Inde, Canada et Italie), ont des métiers aux antipodes les uns des autres, ont des destins complètement différents mais qui vont être reliées sans le savoir par les cheveux, un des marqueurs le plus intime de la femme, tellement intime et objet de désir que les 3 religions monothéistes exigeaient ou exigent encore qu'ils soient cachés.
    3 femmes courageuses, combatives, émouvantes :
    * Smita, l'intouchable, qui ramasse à mains nues les excréments des autres et qui ira contre la tradition, le système de castes, son mari, sa peur pour que sa fille puisse faire des études et échappe à cette condition avilissante. Elle offrira à son dieu Vishnou pour qu'il l'aide dans son entreprise son seul trésor, sa chevelure et celle de sa fille, une magnifique tresse à 3 brins douce et soyeuse; elle se sent alors libre et prête à poursuivre le combat. Ses cheveux tombent en même temps que le carcan que sa condition faisait peser sur ses épaules.
    * Giulia, la sicilienne, qui se retrouve confrontée à la dureté de la vie en très peu de temps avec la mort de son père adoré et la faillite de l'entreprise familiale qui travaille les cheveux humains pour en faire des perruques. Les cheveux de Smita et de sa fille vont arriver entre ses mains après qu'elle aussi se soit libérée des carcans imposés par une famille traditionaliste, un commerce qui périclite et auquel les cheveux venus d'Inde assurent renouveau et succès et une vision étroite de la femme italienne; elle gagne la liberté d'aimer un Sikh indien qui fait le lien entre elle et les cheveux de Smita et de sa fille
    * Sarah, une brillante avocate, mariée deux fois et divorcée deux fois, qui mène tambour battant et avec succès une vie professionnelle très exigeante et sa vie de mère de 3 enfants. Elle intériorise tous ses doutes, ses faiblesses afin de donner une image parfaite d'executive woman. Survient alors la terrible épreuve du cancer qui non seulement l'affaiblit physiquement mais la dévalue dans le milieu hypercompétitif du cabinet d'avocats où elle travaille; elle se sent exclue et se laisse sombrer; puis un jour, elle commence à perdre ses cheveux, symbole de sa féminité et elle décide de se battre et d'acheter une perruque; son choix se porte instinctivement sur celle faite à la main dans les ateliers de Giulia avec les cheveux de Smita et de sa fille; elle est alors elle aussi libérée du carcan de la maladie, des non-dits et des diktats de la performance au travail.
    Ce magnifique roman qui entrelace la vie de 3 femmes comme les 3 brins de la tresse de Smita et de sa fille ne peut que nous toucher par les combats menés par ces femmes. le cheveu est le "fil de l'âme" qui a libéré les 3 femmes de leurs prisons personnelles tout en les reliant de façon invisible.
    L'écriture est fluide, la structure qui fait alterner la vie de chaque femme comme la tresse de cheveux est une jolie trouvaille stylistique en accord avec la symbolique du roman.

  • Couverture du livre « La tresse » de Laetitia Colombani aux éditions Grasset Et Fasquelle

    tatibibibi sur La tresse de Laetitia Colombani

    Trois destins liés capillairement, trois femmes déterminées tenues de se dépasser pour pouvoir exister . Exister dans un monde de traditions essentiellement générées par les hommes. Ce roman n'est cependant pas une plaidoirie à charge contre les hommes, même s'ils n'y ont pas forcément le "beau...
    Voir plus

    Trois destins liés capillairement, trois femmes déterminées tenues de se dépasser pour pouvoir exister . Exister dans un monde de traditions essentiellement générées par les hommes. Ce roman n'est cependant pas une plaidoirie à charge contre les hommes, même s'ils n'y ont pas forcément le "beau rôle", c'est avant tout une découverte individuelle chez trois femmes de leur potentiel et de leurs ressources intérieures jusqu'alors inexploitées... Et comme disait je ne sais plus qui, " ce n'est pas parce que c'est difficile que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas que c'est difficile " !!
    Je conseillerais bien ce livre à de toutes jeunes filles, afin qu'elles évitent de trop perdre de temps en hésitations et manque de confiance.....

  • Couverture du livre « La tresse » de Laetitia Colombani aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Anne Larose sur La tresse de Laetitia Colombani

    Quand les destins se croisent, ou quand chaque choix, chaque geste peut impacter une autre personne...l'effet papillon en quelque sorte...

    Quand les destins se croisent, ou quand chaque choix, chaque geste peut impacter une autre personne...l'effet papillon en quelque sorte...

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com