Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les victorieuses

Couverture du livre « Les victorieuses » de Laetitia Colombani aux éditions Grasset Et Fasquelle
Résumé:

A 40 ans, Solène a tout sacrifié à sa carrière d'avocate : ses rêves, ses amis, ses amours. Un jour, elle craque, s'effondre. C'est la dépression, le burn-out.

Tandis qu'elle cherche à remonter la pente, son psychiatre l'oriente vers le bénévolat : sortez de vous-même, tournez-vous vers les... Voir plus

A 40 ans, Solène a tout sacrifié à sa carrière d'avocate : ses rêves, ses amis, ses amours. Un jour, elle craque, s'effondre. C'est la dépression, le burn-out.

Tandis qu'elle cherche à remonter la pente, son psychiatre l'oriente vers le bénévolat : sortez de vous-même, tournez-vous vers les autres, lui dit-il. Peu convaincue, Solène répond pourtant à une petite annonce : «  association cherche volontaire pour mission d'écrivain public  ». Elle déchante lorsqu'elle est envoyée dans un foyer pour femmes en difficultés... Dans le hall de l'immense Palais de la Femme où elle pose son ordinateur, elle se sent perdue. Loin de l'accueillir à bras ouverts, les résidentes se montrent distantes, insaisissables. A la faveur d'un cours de Zumba, d'une lettre à la Reine d'Angleterre ou d'une tasse de thé à la menthe, Solène va découvrir des femmes aux parcours singuliers, issues de toutes les traditions, venant du monde entier. Auprès de Binta, Sumeya, Cynthia, Iris, Salma, Viviane, La Renée et les autres, elle va se révéler étonnamment vivante, et comprendre le sens de sa vocation : l'écriture.

Près d'un siècle plus tôt, Blanche Peyron a un combat. Capitaine de l'Armée de Salut, elle rêve d'offrir un toit à toutes les femmes exclues de la société. Sa bataille porte un nom : le Palais de la Femme.

Le Palais de la Femme existe. Laetitia Colombani nous invite à y entrer pour découvrir ses habitantes, leurs drames et leur misère, mais aussi leurs passions, leur puissance de vie, leur générosité.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (44)

  • Ravie de retrouver la plume de Laetitia Colombani ! Nous serons auprès de Solène, elle ira vers un bénévolat qui lui fera découvrir des "autres vies" de femmes ! on se rappellera "les Invisibles" !

    Ravie de retrouver la plume de Laetitia Colombani ! Nous serons auprès de Solène, elle ira vers un bénévolat qui lui fera découvrir des "autres vies" de femmes ! on se rappellera "les Invisibles" !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Solène, suite à un burn out, se reconstruit en faisant du bénévolat au Palais des femmes. Alors qu'elle doute de ce que cette action va lui apporter, elle découvre les femmes qui vivent dans ce foyer de l'Armée du Salut et vont lui redonner gout à la vie, en ses capacités et sa vraie place dans...
    Voir plus

    Solène, suite à un burn out, se reconstruit en faisant du bénévolat au Palais des femmes. Alors qu'elle doute de ce que cette action va lui apporter, elle découvre les femmes qui vivent dans ce foyer de l'Armée du Salut et vont lui redonner gout à la vie, en ses capacités et sa vraie place dans la société.

    Une écriture fluide et vivante décrit les doutes, les joies et les petites actions qui vont changer petit à petit la vie de Solène. On y découvre tout un pan de la société, celui qu'on ignore, que l'on cache et que l'on ne veut pas voir, ses femmes qui vivent dans la rue, avec ou sans enfants. L'auteure nous y dévoile certaines histoires sans misérabilisme, ni tabou, en toute pudeur.

    En parallèle, on suit le parcours pour ne pas dire le combat de Blanche Peyron, qui a fait que ce lieu est né et existe encore aujourd'hui.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • « Les médias l'évoquent rarement, le viol des femmes sans-abri n'est pas un sujet présentable. Pas assez chic pour passer au journal de 20 heures, lorsque la France est à table. Les gens n'ont pas envie de savoir ce qui se passe en bas de chez eux lorsqu'ils ont fini de dîner et vont se coucher....
    Voir plus

    « Les médias l'évoquent rarement, le viol des femmes sans-abri n'est pas un sujet présentable. Pas assez chic pour passer au journal de 20 heures, lorsque la France est à table. Les gens n'ont pas envie de savoir ce qui se passe en bas de chez eux lorsqu'ils ont fini de dîner et vont se coucher. Ils préfèrent fermer les yeux. »

    Un roman bouleversant mettant à l’hommage Blanche Peyron.
    Dans les années 20, elle a fondé la maison pour les femmes, qui existe encore aujourd’hui, pour protéger les femmes des dangers de l’isolement et de la précarité.

    J’ai eu un coup de cœur pour ce roman qui confirme mon coup de cœur pour l’écriture de cette autrice que j’avais découvert avec La Tresse.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • "Colibri ! Tu n'es pas fou? Ce n'est pas avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu!.....Et le colibri répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."
    Moins enthousiasmant que La tresse ce roman a le mérite d'explorer la condition féminine et de faire découvrir la figure de Blanche Peyron...
    Voir plus

    "Colibri ! Tu n'es pas fou? Ce n'est pas avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu!.....Et le colibri répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."
    Moins enthousiasmant que La tresse ce roman a le mérite d'explorer la condition féminine et de faire découvrir la figure de Blanche Peyron fondatrice du Palais de la femme dans le 11 ème arrondissement.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Lu d’une traite. Comment deux destins de femmes volontaires se rejoignent dans le combat contre la précarité des femmes.
    Écriture directe, authentique et remplie d’émotions simples.
    Un autre merveilleux roman après la tresse et très efficace.

    Lu d’une traite. Comment deux destins de femmes volontaires se rejoignent dans le combat contre la précarité des femmes.
    Écriture directe, authentique et remplie d’émotions simples.
    Un autre merveilleux roman après la tresse et très efficace.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un livre qui mêle d'humour et l'émotion.
    Le destin d'une femme qui se retrouve.
    J'ai été touché par ce livre que je recommande.

    Un livre qui mêle d'humour et l'émotion.
    Le destin d'une femme qui se retrouve.
    J'ai été touché par ce livre que je recommande.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • c'est une magnifique histoire que celle de Blanche Peyron qui créa un refuge pour les femmes seules abandonnées, ou battues au début du 20e siècle. A force de courage et de tenacité elle retrouva gout à la vie en s'investissant dans ce projet.

    c'est une magnifique histoire que celle de Blanche Peyron qui créa un refuge pour les femmes seules abandonnées, ou battues au début du 20e siècle. A force de courage et de tenacité elle retrouva gout à la vie en s'investissant dans ce projet.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J’ai été touchée en plein coeur par cette lecture. J’avais déjà été profondément bouleversée par La Tresse. Ce deuxième roman de l’auteur a juste fini de m’achever émotionnellement.

    On en prend plein la poire, ces souffrances de femmes à n’en plus finir, c’est juste intolérable.

    Dans son...
    Voir plus

    J’ai été touchée en plein coeur par cette lecture. J’avais déjà été profondément bouleversée par La Tresse. Ce deuxième roman de l’auteur a juste fini de m’achever émotionnellement.

    On en prend plein la poire, ces souffrances de femmes à n’en plus finir, c’est juste intolérable.

    Dans son premier roman, l’auteur nous emmenait découvrir la vie de trois victimes d’abus en tout genre. Ici, on se positionne du côté des sauveurs. A la fois, quand on suit le parcours de Blanche dans les années 20 ; et de nos jours, quand on découvre en même temps que Solène, sa nouvelle vocation.

    Le récit est magnifique, les personnages créés admirables, si le monde était peuplé de plus de personnes comme ça, il n’en serait que meilleur!

    Je trouve le parallèle fait par l’auteur entre passé et présent remarquable, il nous aide à comprendre le pourquoi du comment, c’est beau, émouvant.

    Toutes ces histoires m’ont littéralement happées. Parfois avec une fin malheureuse, et d’autres fois avec une fin à la hauteur de nos espérances comme seuls les romans peuvent se le permettre.

    Je tire mon chapeau à Laétitia Colombani qui, dans ses deux romans, arrive à mettre le doigt sur l’injustice de ce monde et ce, tout en douceur. Sans culpabiliser qui que ce soit, elle annonce simplement les faits tels qu’ils sont.

    En ce qui me concerne, je me suis sentie grandie, en quelque sorte, et avec l’envie d’apporter moi-même ma pierre à l’édifice en me rendant utile.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.