Madeleine Chapsal

Madeleine Chapsal

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Articles (1)

  • Le corps des femmes – Madeleine Chapsal
    Le corps des femmes – Madeleine Chapsal

    Née à Paris en 1925, Madeleine Chapsal est journaliste, essayiste, romancière et dramaturge. Une vie riche de rencontres avec les figures les plus illustres du XXe siècle, au premier rang desquelles celle avec Jean-Jacques Servan-Schreiber qui devint son mari. Connue pour son engagement féministe, Madeleine Chapsal est une écorchée vive, dont chaque souffrance donne naissance à un livre. 

Voir tous les articles

Avis (15)

  • Couverture du livre « Souvenirs involontaires » de Madeleine Chapsal aux éditions Fayard

    Miss Marple sur Souvenirs involontaires de Madeleine Chapsal

    1925.2018..
    93 ans, une vie, longue, pour tout un chacun, interminable parfois, « la vieillesse, un naufrage » disait de Gaulle, pour la majorité des nonagénaires qui ont perdu mobilité et/ou agilité intellectuelle. Pas pour Madeleine Chapsal, dont j’ignorais qu’elle était encore de ce monde,...
    Voir plus

    1925.2018..
    93 ans, une vie, longue, pour tout un chacun, interminable parfois, « la vieillesse, un naufrage » disait de Gaulle, pour la majorité des nonagénaires qui ont perdu mobilité et/ou agilité intellectuelle. Pas pour Madeleine Chapsal, dont j’ignorais qu’elle était encore de ce monde, je dois dire !
    Non seulement elle est encore en vie, mais bien en forme. Sa vivacité intellectuelle intacte lui a permis de rédiger ses « souvenirs involontaires », et non pas des mémoires !
    Quelle différence, demandez-vous ? Le coté involontaire s’entend par la rédaction de courts chapitres avec en titre, soit un événement soit le nom d’une personne, généralement connue !
    Chronologique, de sa naissance à aujourd’hui, les dates importantes sont énumérées ainsi que les conséquences sur sa vie personnelle.
    Au fil des pages, nous rencontrons donc des couturiers, des étudiants, des jeunes hommes et jeunes filles de bonne famille, des hommes politiques, une femme politique, des éditeurs, tout un monde vivant et remuant, bouillonnant que ce soit entre les deux guerres ou après la seconde guerre mondiale quand, liberté retrouvée et énergie en abondance ont, ensemble créé un monde nouveau.
    Tout un monde..qui vit un peu dans un entre soi, les femmes et les hommes s’échangeant leurs partenaires de façon très libre ; Madeleine mariée très jeune à Jean Jacques Servan Schreiber, accepte, mais avait-elle le choix ? de partager son mari avec Françoise Giroud, puis avec une autre, des autres..tout en citant un nombre incalculable « d’affaires » de son coté !!
    Et on dit que notre siècle est léger !!!
    J’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre car je connais, de nom, tous les personnages et l’opinion de Madeleine Chapsal aide à mieux les cerner, mais bien sûr, il s’agit de SON avis, avec SON ressenti, SES ressentiments, SES regrets ou SES déceptions.
    Cependant traverser le siècle, n’en conserver que quelques anecdotes et ne pas en tirer de réflexions personnelles sur la période post guerre, ou sur les changements radicaux de notre société auxquels elle a participé lors de la création de l’’Express par exemple me semble à peine croyable ou bien révélateur de l’auteure qu’elle fut..écrire sur ses aventures, sa vie avant, après, pendant tel ou tel « homme de sa vie », et recommencer après ce qu’elle appelle « ses impasses » qui ont jalonné sa vie.

  • Couverture du livre « Madeleine Vionnet, ma mère et moi » de Madeleine Chapsal aux éditions J'ai Lu

    DELPHINE PALISSOT sur Madeleine Vionnet, ma mère et moi de Madeleine Chapsal

    Quel destin extraordinaire que celui de Madeleine Vionnet!
    J'avais été fascinée par l'exposition qui lui avait été consacrée aux arts décoratifs. Toutes ses robes donnent envie d'être portées aujourd'hui. Quel travail phénoménal pour élaborer chacun des modèles...entièrement à la main.
    Grâce à...
    Voir plus

    Quel destin extraordinaire que celui de Madeleine Vionnet!
    J'avais été fascinée par l'exposition qui lui avait été consacrée aux arts décoratifs. Toutes ses robes donnent envie d'être portées aujourd'hui. Quel travail phénoménal pour élaborer chacun des modèles...entièrement à la main.
    Grâce à ce livre, dont le style est lourd, les éléments trop souvent redondants, j'ai néanmoins appris BEAUCOUP de choses sur le Paris de l'époque et la condition des femmes.
    Incroyable qu'elle soit enterrée dans un minuscule village du Jura, ma région d'origine est décidément pleine de surprise!

  • Couverture du livre « Brume légère sur notre amour » de Madeleine Chapsal aux éditions Fayard

    Sophie Songe sur Brume légère sur notre amour de Madeleine Chapsal

    Cette lecture m'aura émue, ou bien plus encore chamboulée. On parle ici du couple dans son intimité et sa complexité majeure. Si au tout début d'une histoire, la rencontre est évidente et naturelle, quand est-il de traverser les années sans entraver la liberté de l'autre ?

    Roger et Martine à...
    Voir plus

    Cette lecture m'aura émue, ou bien plus encore chamboulée. On parle ici du couple dans son intimité et sa complexité majeure. Si au tout début d'une histoire, la rencontre est évidente et naturelle, quand est-il de traverser les années sans entraver la liberté de l'autre ?

    Roger et Martine à cinquante ans ont passés trente ans côte à côte sans vapeurs ou accrocs réels... Les années passent, la routine et parfois l'ennui s'installe parce qu'on croit tout connaître de l'autre. Il suffit parfois de silences et d'inconnu pour s'inquiéter et se ré-apprivoiser. Martine se confie et se raconte dans une lettre adressée à son amie disparue. Elle doute...

    Roger sent que sa femme s'éloigne, lui échappe. L'ambiance fonctionne sur un fil tendu nuancée par une note de douce mélancolie. Entre petits secrets et grandes tentations, ils se mettent en danger. On se laisse happer, envelopper et séduire par ce court récit profond et intérieur.

    L'écriture est juste, vraie, sincère. La vie à deux n'est pas et ne doit pas être un long fleuve tranquille. L'amour mérite ses tracas, ses élans, ses combats et ses métamorphoses.

    Aimer, c'est aussi écouter, construire et laisser vivre. Un joli roman qui illumine. Je vous le recommande.

    Lisez-le, mais surtout parlez en deux à l'unisson des coeurs !

Voir tous les avis

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com