Bug T.1

Couverture du livre « Bug T.1 » de Enki Bilal aux éditions Casterman
  • Date de parution :
  • Editeur : Casterman
  • EAN : 9782203105782
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Et si l'ensemble des données numériques mondiales étaient prises en otage ?
Le nouveau récit d'anticipation d'Enki Bilal.

La Terre est confrontée à la disparition brutale et inexplicable de toutes les sources numériques planétaires (des plus gros serveurs de la toile aux plus petites clés... Voir plus

Et si l'ensemble des données numériques mondiales étaient prises en otage ?
Le nouveau récit d'anticipation d'Enki Bilal.

La Terre est confrontée à la disparition brutale et inexplicable de toutes les sources numériques planétaires (des plus gros serveurs de la toile aux plus petites clés USB). Le monde est paralysé, désorienté, asséché. Un parallèle s'établit rapidement avec le retour de mission d'un équipage en provenance de Mars. Le seul survivant est porteur d'un alien et semble avoir « hérité » de toutes les données numériques disparues. Il devient un enjeu ultime que se disputeront les États, les entreprises, les maffi as, les religions et même des particuliers...

Donner votre avis

Avis (2)

  • Enki Bilal présentait récemment, à La Grande Librairie et sur France Inter, son deuxième tome BUG. Attirée par ce récit d'anticipation, je suis allée aussitôt chercher le tome 1 à la médiathèque.
    L'action se passe le 13 décembre 2014, à Paris. La première page fait part d'une difficulté de...
    Voir plus

    Enki Bilal présentait récemment, à La Grande Librairie et sur France Inter, son deuxième tome BUG. Attirée par ce récit d'anticipation, je suis allée aussitôt chercher le tome 1 à la médiathèque.
    L'action se passe le 13 décembre 2014, à Paris. La première page fait part d'une difficulté de connexion : une jeune fille vient voir sa mère car elle a un problème de réseaux avec son smartphone, et dès la deuxième, nous apprenons que « Tous les liens, nous disons bien tous, ont disparu de manière – pour le moment – inexplicable. » Il s'agit, en fait, d'un gros méchant bug à l'échelle planétaire.
    Dans les pages suivantes, nous voyons quelles sont les premières conséquences post BNG (Bug numérique généralisé) à Londres, New York, Paris. C'est une planète retournée au chaos en quelques heures.
    Le bug serait lié au retour du vaisseau en provenance de Mars. Kameron Obb, seul survivant de cette mission spatiale, est victime d'un mystérieux virus électronique et toutes les données numériques de la planète se retrouvent étrangement logées dans sa tête. Inutile de vous dire que cet homme va être convoité par tous, que ce soient les États, les entreprises, les mafias, les religieux et même les particuliers. le récit tourne au polar quand un individu d'apparence calme jusque-là, va devenir un véritable psychopathe, n'ayant qu'un seul but : retrouver à tout prix Gemma, la propre fille de Kameron Obb.
    Enki Bilal, dans cette BD, nous montre de façon pertinente les effets que peut avoir la disparition brutale de toute technologie numérique sur une société devenue totalement dépendante. Il démontre ici les limites d'un progrès technologique incontrôlé.
    Ce livre nous interroge sur notre dépendance parfois addictive aux nouvelles technologies et à internet et montre que les gens, une fois privés de toutes leurs connexions, livrés à eux-mêmes, ne savent que faire… « ils n'arrivent pas à se regarder les yeux dans les yeux, la plupart, depuis l'âge de trois ans, ne côtoient que leurs écrans… »
    L'auteur a su créer des ambiances froides pour décrire ce futur anxiogène. Pour cela, il a utilisé une palette de nuances allant principalement du bleu au gris, ce qui donne un ensemble magnifique et effrayant à la fois.
    J'ai aimé aussi le découpage aéré avec de grandes cases. J'ai parfois eu un peu de peine à différencier les personnages d'autant plus que l'on passe souvent des uns aux autres, sans transition. Dans cet univers un peu flippant où la tension va crescendo, l'auteur a néanmoins glissé quelques notes d'humour lorsque, par exemple, une recherche désespérée de vieilles personnes ou de vieilles voitures non connectées est faite pour essayer de pallier à ce bug, ou encore ces pages de journaux truffées de fautes du fait de la disparition des correcteurs d'orthographe.

    J'attends avec impatience de lire le Livre 2.
    Chronique illustrée à lire sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • HUMANITÉ AU TRÉPAS DE SON HISTOIRE.

    Une impossibilité à se connecter à ses sites favoris. Une incapacité de dialoguer via les plateformes numériques. Les banques de données sont à l’arrêt. Le système est mort. C’est la panique qui gronde dès les premières planches. Une avalanche de...
    Voir plus

    HUMANITÉ AU TRÉPAS DE SON HISTOIRE.

    Une impossibilité à se connecter à ses sites favoris. Une incapacité de dialoguer via les plateformes numériques. Les banques de données sont à l’arrêt. Le système est mort. C’est la panique qui gronde dès les premières planches. Une avalanche de conséquences pour ce monde où le numérique est devenu couronne de la société. Des ascenseurs qui ne fonctionnent plus, des voitures automatisées bloquées, des systèmes de sécurité en panne. Bug nous immerge à une possibilité effrayante ; que toutes les données soient effacées, que l’Histoire compilée dans des pc’s soit réduite à néant. C’est une paralysie de la société. Un gouffre pour une civilisation qui ne jurait que par un nouveau dieu - le numérique.

    DÉCONNECTER LE CORTEX.

    Plus de téléphone aux multiples applications. Plus de possibilité de consulter son chemin sur un autre format qu’une carte papier. Etre capable de regarder l’autre dans les yeux, se souvenir que nous vivons avec autrui. Le bug oblige à lever les yeux d’un écran devenu noir. Le bug permet une délivrance vis à vis d’appareils toujours plus gourmands. Et pourtant, c’est la panique qui agite les hautes sphères, le gouvernement, toutes ces tentacules trempant à la sécurisation de données sensibles. Tous sont concernés, tous sont paniqués. Pourtant, d’anciennes techniques émergent, comme ce journal qui permet de relayer les informations - un journal baigné de fautes, en raison d’un stylo que plus personne ne tient, de phrases que plus personne ne prend le temps d’écrire sans correcteur.

    UN POLICIER D’ANTICIPATION.

    Pourquoi. Qui. Comment. En parallèle de la panique planétaire s’ouvre le récit d’un homme Kameron Obbs. Astronaute qui semblerait être la clé du mystère. Les personnages s’articulent autour de lui, l’histoire se met lentement en place, permettant ainsi de présenter tout un univers original et pourtant si peu éloigné du notre. D’un graphisme toujours aussi singulier, Enki Bilal parvient à susciter l’effroi, le questionnement. Un premier tome étonnant, surprenant. A la dernière âge, une seule hâte, connaitre la suite !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions