Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Au bonheur des dames

Couverture du livre « Au bonheur des dames » de Émile Zola aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253002864
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Zola Au Bonheur des Dames Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s'amoncellent, éblouissants, délicats, de faille ou de soie. Tout ce qu'une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des... Voir plus

Zola Au Bonheur des Dames Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s'amoncellent, éblouissants, délicats, de faille ou de soie. Tout ce qu'une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des techniques révolutionnaires. Le succès est immense. Mais ce bazar est une catastrophe pour le quartier, les petits commerces meurent, les spéculations immobilières se multiplient. Et le personnel connaît une vie d'enfer. Denise échoue de Valognes dans cette fournaise, démunie mais tenace. Zola fait de la jeune fille et de son puissant patron amoureux d'elle le symbole du modernisme et des crises qu'il suscite. Zola plonge le lecteur dans un bain de foule érotique. Personne ne pourra plus entrer dans un grand magasin sans ressentir ce que Zola raconte avec génie : les fourmillements de la vie.

Edition de Sophie Guermès.

Donner votre avis

Articles (3)

  • Au Bonheur des Dames, l’édition enrichie : une application gratuite et accessible à tous !
    Au Bonheur des Dames, l’édition enrichie : une application gratuite et accessible à tous !

    La Fondation Orange, la BnF et le Musée d’Orsay lancent une nouvelle application de livre enrichi entièrement gratuite

  • La Bibliothèque des souvenirs
    La bibliothèque des souvenirs

    On les a tous lus , et on s’en souvient. Ou alors on ne les a pas lus, ces livres fondateurs de l’inconscient collectif des trentenaires et quarantenaires, mais ça nous dit quelque chose quand même. 

  • Paris, des siècles de lumières
    Paris, des siècles de lumières

    Chaque ère a marqué Paris de son sceau. De la Révolution française à la Belle Epoque, de Mai 68 au Paris d'aujourd'hui, les événements joyeux ou tragiques ont battu le pavé de cette capitale captivante pour la façonner encore. Des Catacombes aux transformations haussmaniennes, des Halles de Baltard aux architectures les plus récentes, Paris est un perpétuel mouvement, propice aux agissements les plus inattendus. Alors, curieux, offrez-vous un ticket pour une jolie ballade, rendez-vous station Gaité !

Avis (40)

  • Vous en rêviez ? Octave Mouret l’a fait ! Imaginez un grand magasin « Au bonheur des dames » temple de la consommation rêve de la femme qui ne manquera pas de s’étourdir devant la profusion d’articles ! Dans cette ruche où il règne en maître tout y est, de la vendeuse prête à tout pour ne pas...
    Voir plus

    Vous en rêviez ? Octave Mouret l’a fait ! Imaginez un grand magasin « Au bonheur des dames » temple de la consommation rêve de la femme qui ne manquera pas de s’étourdir devant la profusion d’articles ! Dans cette ruche où il règne en maître tout y est, de la vendeuse prête à tout pour ne pas manquer sa vente, en passant par la bourgeoise avide de nouveauté ou à la recherche de l’article bon marché. Le mécanisme du grand commerce moderne qui démocratise le luxe et qui écrase tout sur son passage est en marche au grand désarroi des petits commerces alentours qui ne peuvent que se résoudre à la faillite une fois que tout a été tenté.
    Ces idées révolutionnaires de grands magasins, Denise, jeune provinciale orpheline, montée à Paris en compagnie de ses frères y adhérera sans jamais se départir de sa simplicité, grimpant, un à un les échelons ignorant même les amours bruyantes de son patron.
    Ce personnage de femme forte et libre donne un souffle de légèreté et de modernité à ce roman du XIX siècle.
    Un roman optimiste qui fait la part belle aux femmes vous en rêviez ? Zola l’a fait !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce grand roman est une fois de plus une occasion pour Emile Zola, journaliste et auteur du fameux article "J'accuse...", de dénoncer les travers de la société. C'est avec l'histoire d'un amour impossible entre Octave Mouret, riche propriétaire du majestueux et luxueux magasin Bonheur des Dames...
    Voir plus

    Ce grand roman est une fois de plus une occasion pour Emile Zola, journaliste et auteur du fameux article "J'accuse...", de dénoncer les travers de la société. C'est avec l'histoire d'un amour impossible entre Octave Mouret, riche propriétaire du majestueux et luxueux magasin Bonheur des Dames et Denise Baudu, veuve agée de 20 ans, nièce d'un propriétaire d'un petit magasin qui fait malheureusement faillite et plus tard employée dans le centre commercial de Mouret.
    Ils font connaissance rapidement et Mouret la trouve dès le début charmante. Cependant la jalousie que ressentent les nobles clientes à l'égard de Denise s'accumule et la jeune femme est souvent insultée. Cela attriste Mouret qui, jusqu'à maintenant se sentait "maître" des femmes est soudainement prêt à tout pour vivre aux côtés de Denise.
    L'histoire peut sembler difficile à lire pour les habitués aux livres jeunesse, tout comme moi, mais croyez-moi, une fois qu'on comprend l'engagement du roman dans la société et l'économie française lors de la seconde moitié du XIX ème siècle, cela nous donne envie de continuer sa lecture malgré le style parfois complexe de Zola (surtout avec les descriptions, personnellement j'ai du mal à m'y "accrocher").
    Je pourrais vous en dire plus, mais je ne veux pas vous gâcher tout le plaisir de le lire!
    Lisez le, je vous le conseille vivement!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Superbe classique de Zola, passionnant, pour qui aime Paris, ses boulevards, ses magasins. Ici tout tourne autour des tissus, dentelles, calicots.... Même si l'histoire sentimentale est cousue de fil blanc, et le personnage de Denise un peu désuet par moments, on aime la manière avec laquelle...
    Voir plus

    Superbe classique de Zola, passionnant, pour qui aime Paris, ses boulevards, ses magasins. Ici tout tourne autour des tissus, dentelles, calicots.... Même si l'histoire sentimentale est cousue de fil blanc, et le personnage de Denise un peu désuet par moments, on aime la manière avec laquelle Zola nous décrit à travers elle, et les autres personnages, les mentalités du 19è siècle. Pour décrire la lutte des grands contre les petits, l'auteur a choisi des personnages dont les noms se ressemblent, Baudu, Bourras, ces "vieux" qui haïssent au plus haut point ce magasin surdimensionné qui souhaite tout balayer sur son passage, afin d'augmenter encore son prestige. Les nombreuses descriptions des rayons nous immergent complètement dans le magasin, et le style de Zola m'a souvent fait sourire "une armée de mannequins sans tête et sans jambes, n'alignant que des torses, des gorges de poupées aplaties sous la soie, d'une lubricité troublante d'infirme." C'était une autre époque, et pourtant, le choix des rayonnages et du marketing mis en place, tout pour plaire aux dames, ne nous est pas étranger. Un bon classique à lire et relire sans hésiter et dont on apprend beaucoup sur les âmes humaines, la misère, les bassesses, la cupidité, la jalousie, mais aussi les sentiments sincères, les valeurs, le dévouement et (aussi) l'humilité.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Au bonheur du lecteur qui assiste à l'éclosion des grands magasins sur fond sentimental dans un style admirable

    Au bonheur du lecteur qui assiste à l'éclosion des grands magasins sur fond sentimental dans un style admirable

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • La vie d'un grand magasin du début du vingtième siècle raconté ici dans un foisonnement de tissus, une effervescence de tout les instants. On sent palpiter le cœur de Paris dans cet ancêtre des grands magasins d'aujourd'hui. Zola y fait revivre les "élégantes" à la recherche de la dernière mode,...
    Voir plus

    La vie d'un grand magasin du début du vingtième siècle raconté ici dans un foisonnement de tissus, une effervescence de tout les instants. On sent palpiter le cœur de Paris dans cet ancêtre des grands magasins d'aujourd'hui. Zola y fait revivre les "élégantes" à la recherche de la dernière mode, comme ce petit personnel si précieux au confort de l'exigente clientèle de l'époque.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Quelques décennies après ma première lecture de cette œuvre de Zola pour l’épreuve du bac, il me semblait avoir gardé le souvenir d’un texte foisonnant de détails pour raconter l’émergence d’une nouvelle façon de commercialiser et de consommer, de la caricature de la bourgeoise parisienne de la...
    Voir plus

    Quelques décennies après ma première lecture de cette œuvre de Zola pour l’épreuve du bac, il me semblait avoir gardé le souvenir d’un texte foisonnant de détails pour raconter l’émergence d’une nouvelle façon de commercialiser et de consommer, de la caricature de la bourgeoise parisienne de la fin du 19ème siècle…

    Je n’avais pas réalisé que Zola avait écrit un roman d’anticipation. Il raconte la fin des petits commerces, énonce les lois de la grande distribution, la jungle de la spéculation, les concepts du nouveau commerce, les prémisses du libre-service, la naissance des catalogues, les dures lois de la concurrence… Et l’écrivain visionnaire décrit les conditions de travail, la précarité de l’emploi.

    Enfin, dans le rôle de la principale actrice de ce scénario, la femme. La vendeuse, telle Denise Baudu, femme vertueuse, et les autres, les acheteuses atteintes d’une fièvre compulsive, des femmes futiles et faibles, exploitées. En parallèle, le principal acteur, Mouret, le patron, et une histoire sentimentale qui noue parfaitement ce qui se termine comme un conte.

    Dans un style aussi foisonnant que les soies et autres tissus des étalages, Zola offre au lecteur une abondance de couleurs, d’odeurs, de goût qui s’entremêlent dans le tourbillon du capitalisme naissant.
    Cette relecture m’a donné envie de relire l’œuvre complète des Rougon-Macquart. Un sacré talent oserai-je dire !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • C'est la premier livre d'Emile Zola que j'ai lu. J'ai été scotchée par la sublime écriture de l'auteur qui réussie à nous embarquer. Et nous aussi, les lecteurs, nous devenons addicte à ce nouveau magasin. J'ai tout simplement adorée ce livre.

    C'est la premier livre d'Emile Zola que j'ai lu. J'ai été scotchée par la sublime écriture de l'auteur qui réussie à nous embarquer. Et nous aussi, les lecteurs, nous devenons addicte à ce nouveau magasin. J'ai tout simplement adorée ce livre.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je dois dire que j'ai été surprise par ce roman. Je ne m'attendais pas du tout à le lire si vite.

    C'est l'histoire des débuts des grands magasins, au coeur de Paris. Et malheureusement, la faillite des petits commerçants face à l'ampleur de ces nouveaux "monstres". A la fois, triste et...
    Voir plus

    Je dois dire que j'ai été surprise par ce roman. Je ne m'attendais pas du tout à le lire si vite.

    C'est l'histoire des débuts des grands magasins, au coeur de Paris. Et malheureusement, la faillite des petits commerçants face à l'ampleur de ces nouveaux "monstres". A la fois, triste et poignant, on s'attache à Denise petite demoiselle frêle qui grandit ! On s'attache à Mouret (le directeur), aux clientes, aux ragots, aux vendeurs... à tellement de monde dans ce roman !

    J'ai été agréablement à l'aise dans cette histoire, malgré les loooongues descriptions ^^ Je conseille vraiment ce livre, surtout aux personnes réticentes comme je l'étais envers cet auteur. Comme quoi on peut lire de tout, et à tout âge :)

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.