Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Émile Zola

Émile Zola

Emile Zola nait en 1840 à Paris. Inspiré notamment par sa carrière de journaliste, qui le conduit à observer les hommes et les faits, l’auteur devient le père du naturalisme, un courant littéraire basé sur les sciences humaines et sociales. En plus de ses romans empreints d’un certain engagement ...

Voir plus

Emile Zola nait en 1840 à Paris. Inspiré notamment par sa carrière de journaliste, qui le conduit à observer les hommes et les faits, l’auteur devient le père du naturalisme, un courant littéraire basé sur les sciences humaines et sociales. En plus de ses romans empreints d’un certain engagement politique, Emile Zola est également célèbre pour son article J’accuse, dans lequel il prend position dans l’affaire Dreyfus. Il meurt en 1902 d’une intoxication.

L’œuvre d’Emile Zola est particulièrement dense. La saga des Rougon-Macquart, notamment, est un projet conséquent : à travers un ensemble de 20 romans, l’auteur présente et étudie les membres d’une famille sur 5 générations. L’influence de l’hérédité et du milieu dans lequel évoluent les personnages est particulièrement importante dans ces œuvres. Adaptés sur petit et grand écran, ces romans ont fait d’Emile Zola l’un des romanciers français les plus publiés et les plus traduits au monde.

Articles en lien avec Émile Zola (4)

Avis sur cet auteur (273)

  • add_box
    Couverture du livre « Germinal » de Émile Zola aux éditions Lgf

    Madame Tapioca sur Germinal de Émile Zola

    Je réclame la 6eme étoile !
    Chef d'oeuvre qui prend immédiatement la pole position dans mon cœur parmi les 13 premiers romans des Rougon Macquart que j'ai lu à ce jour.
    Je n'en ferais pas une chronique, cela me semble totalement inutile et puis face à ce monument les mots me manquent...
    Voir plus

    Je réclame la 6eme étoile !
    Chef d'oeuvre qui prend immédiatement la pole position dans mon cœur parmi les 13 premiers romans des Rougon Macquart que j'ai lu à ce jour.
    Je n'en ferais pas une chronique, cela me semble totalement inutile et puis face à ce monument les mots me manquent forcément.
    Un texte qui malheureusement résonne toujours autant en 2022.

  • add_box
    Couverture du livre « La joie de vivre » de Émile Zola aux éditions Folio

    Madame Tapioca sur La joie de vivre de Émile Zola

    Situé entre les deux mastodontes que sont « Au bonheur des dames » et « Germinal », il est bien dommage que ce tome ne soit pas plus connu. Ne vous fiez pas au titre, c'est d'une infinie noirceur. La mort et la maladie sont récurrents tout au long de cette histoire.

    « La joie de vivre » c'est...
    Voir plus

    Situé entre les deux mastodontes que sont « Au bonheur des dames » et « Germinal », il est bien dommage que ce tome ne soit pas plus connu. Ne vous fiez pas au titre, c'est d'une infinie noirceur. La mort et la maladie sont récurrents tout au long de cette histoire.

    « La joie de vivre » c'est Pauline, la fille de Lisa Macquart. Nous l'avions déjà croisée enfant dans « Le ventre de Paris ». Désormais orpheline, elle est recueillie par un lointain parent en Normandie. Lumineuse, joyeuse, elle fait le bonheur de la maison, sans compter qu'elle a hérité d'une petite fortune… Lazare son jeune cousin est tout son opposé. Indécis, pessimiste, oisif, morbide, il subit sa vie. Pourtant entre les deux, un lien fort va se créer.

    Pauline est le personnage le plus charitable croisé depuis le début des Rougon Macquart. le roman repose d'ailleurs sur l'opposition entre sa bonté naïve et l'égoïsme des autres personnages.
    Pauline n'aura de cesse de contrer la tristesse, la désolation, la mort et la peur de la mort qui semblent attaquer de toute part la maisonnée, quitte à se sacrifier.

    En résumé, encore un très bon tome. Et au bout de 12 romans, je suis toujours aussi impressionnée par la capacité de Zola à ne jamais écrire la même histoire, à transporter le lecteur dans un décor différent à chaque fois, à ne pas ménager ses personnages.

    Maintenant place à Germinal !

  • add_box
    Couverture du livre « Pot-bouille » de Émile Zola aux éditions Lgf

    Madame Tapioca sur Pot-bouille de Émile Zola

    Zola excelle une nouvelle fois à dénoncer l'hypocrisie de la morale bourgeoise.
    L'immeuble parisien dans lequel se déroule quasiment toute l'intrigue, cache derrière un luxe de façade des comportements peu respectables. Zola nous fait visiter les coulisses. On y découvre un petit monde rongé...
    Voir plus

    Zola excelle une nouvelle fois à dénoncer l'hypocrisie de la morale bourgeoise.
    L'immeuble parisien dans lequel se déroule quasiment toute l'intrigue, cache derrière un luxe de façade des comportements peu respectables. Zola nous fait visiter les coulisses. On y découvre un petit monde rongé par la fausseté et la vénalité. Tartuferie et sournoiserie à tous les étages !
    Ce tome est à mon avis moins descriptif que les précédents, ce qui lui confère un rythme très alerte, parfois digne d'un vaudeville.
    On ne s'ennuie pas un instant à épier les hommes et leurs maîtresses, les femmes et leurs amants, les filles à marier, les domestiques trop bavards.

  • add_box
    Couverture du livre « Pour une nuit d'amour » de Émile Zola aux éditions Folio

    Bill sur Pour une nuit d'amour de Émile Zola

    Fan des Rougon Macquart depuis près de 50 ans, je ne me suis que rarement aventurée dans les autres productions d'Emile Zola, hormis Thérèse Raquin au programme d'une de mes classes de lycée.

    Ce n'est que tout récemment que j'ai appris qu'il avait aussi écrit des nouvelles, et j'ai déniché...
    Voir plus

    Fan des Rougon Macquart depuis près de 50 ans, je ne me suis que rarement aventurée dans les autres productions d'Emile Zola, hormis Thérèse Raquin au programme d'une de mes classes de lycée.

    Ce n'est que tout récemment que j'ai appris qu'il avait aussi écrit des nouvelles, et j'ai déniché 'Pour une nuit d'amour' au fin fond de ma liseuse, perdue parmi ses Oeuvres Complètes numériques !

    Le titre m'a attirée : Zola écrivit aussi de la romance !!! 

    Mais si cette nouvelle traite bien d'une histoire d'amour, elle est a sens unique et prend un tour bien tragique.

    Amour à trois : une femme, deux hommes, chacun de ces deux garçons étant le souffre-douleur d'un autre jusqu'à un jour fatal.

    Une histoire très bien construite, où l'auteur, toujours respectueux de la cause naturaliste, décrit des faits et ne laisse échapper aucun indice quant à la conclusion de cette histoire.

    Bref 44 pages qui en valent un long roman. 

    L'art de la nouvelle est difficile, mais Zola montre ici qu'il le maîtrise aussi bien que celui des romans.

    Je suis ravie ... j'en ai encore plein d'autres à découvrir !