Yasmina Khadra

Yasmina Khadra

De son vrai nom Mohamed Moulessehoul, Yasmina Khadra est un écrivain algérien qui a choisi une identité féminine pour publier ses œuvres. Né le 10 janvier 1955, l’auteur fait d’abord carrière dans l’armée jusqu’en 2000 : il quitte alors son grade de commandant pour se consacrer à l’écriture. A pa...

Voir plus

De son vrai nom Mohamed Moulessehoul, Yasmina Khadra est un écrivain algérien qui a choisi une identité féminine pour publier ses œuvres. Né le 10 janvier 1955, l’auteur fait d’abord carrière dans l’armée jusqu’en 2000 : il quitte alors son grade de commandant pour se consacrer à l’écriture. A partir de 1984, Mohamed Moulessehoul  écrit et publie plusieurs romans et nouvelles sous son véritable nom. En 1997, le roman Morituri sort en France, sous le pseudonyme de Yasmina Khadra. C’est en 2001 que l’auteur révèle son identité masculine dans son roman autobiographique L’Ecrivain.   

Les romans de Yasmina Khadra sont traduits en 33 langues dans le monde entier. Si l’auteur a acquis sa renommée internationale avec Morituri, il consacre également son écriture à la transcription du « dialogue de sourds qui oppose l’Orient et l’Occident ». En 2015, le roman La Dernière Nuit du Raïs raconte les dernières heures du dirigeant Mouammar Khadafi à travers sa propre voix.  Plusieurs œuvres de Yasmina Khadra ont été adaptées au cinéma, au théâtre et en chorégraphie.

Articles (10)

Voir tous les articles

Avis (229)

  • Couverture du livre « Les hirondelles de Kaboul » de Yasmina Khadra aux éditions Pocket

    GWEN L.S sur Les hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra

    C'est un livre sur des vies bouleversées, pillées, humiliées ou lapidées par les talibans. Baigné dans un régime de terreur l'humain est happé par la folie destructrice qui ne laisse pas de place à l'espérance mais ne pourra empêcher l'Amour de renaître.

    C'est un livre sur des vies bouleversées, pillées, humiliées ou lapidées par les talibans. Baigné dans un régime de terreur l'humain est happé par la folie destructrice qui ne laisse pas de place à l'espérance mais ne pourra empêcher l'Amour de renaître.

  • Couverture du livre « L'attentat » de Yasmina Khadra aux éditions Pocket

    isav sur L'attentat de Yasmina Khadra

    L'attentat nous apporte un regard poignant vers les peuples du Poche-Orient qui souffrent et s'entretuent.
    Un superbe roman qui nous ouvre les yeux sur un monde où la misère et l'oppression engendre la haine et le fanatisme.
    Parce qu'on ne peut vivre aveuglément dans un superficiel confort en...
    Voir plus

    L'attentat nous apporte un regard poignant vers les peuples du Poche-Orient qui souffrent et s'entretuent.
    Un superbe roman qui nous ouvre les yeux sur un monde où la misère et l'oppression engendre la haine et le fanatisme.
    Parce qu'on ne peut vivre aveuglément dans un superficiel confort en ignorant la tourmente.
    Juste pour ne jamais oublier de regarder les autres autour de nous.

    « L'enfant court, plus vite que les peines, plus vite que le sort, plus vite que le temps... Et rêve, lui lance l'artiste, rêve que tu es beau, heureux et immortel...
    Comme délivré de ses angoisses, l'enfant file sur l'arrête des collines en battant des bras, la frimousse radieuse, les prunelles en liesse et s'élance vers le ciel, emporté par la voix de son père : On peut tout te prendre : tes biens, tes plus belles années, l'ensemble de tes joies et l'ensemble de tes mérites, jusqu'à ta dernière chemise... il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l'on t'a confisqué. »

    Car l'espoir est plus fort que la haine.

  • Couverture du livre « Khalil » de Yasmina Khadra aux éditions Julliard

    Nathalie Chartier sur Khalil de Yasmina Khadra

    Un récit qui débute lors des attentats du 13 novembre 2015 qui ont ensanglanté Paris.
    Khalil, jeune radicalisé, doit se faire exploser au Stade de France. Or, à sa grande surprise, la charge reste muette au moment où il enclenche le détonateur.
    Il va alors fuir Paris, retrouver ses comparses,...
    Voir plus

    Un récit qui débute lors des attentats du 13 novembre 2015 qui ont ensanglanté Paris.
    Khalil, jeune radicalisé, doit se faire exploser au Stade de France. Or, à sa grande surprise, la charge reste muette au moment où il enclenche le détonateur.
    Il va alors fuir Paris, retrouver ses comparses, toujours rivé dans ses certitudes, ne dérogeant pas à son idéal, bien décidé à prouver qu’il ne s’est pas soustrait à sa mission, que l’échec ne lui est pas imputable.
    Le lecteur va alors croiser d’autres personnages dont aucun n’a réussi à emporter mon adhésion ou à me convaincre. Y compris la sœur de Khalil.
    J’ai donc lu très vite ce texte, prenant certes, mais sans surprise, ni révélation et surtout sans nuances.
    Nul doute que ce récit pourra plaire car il est bien écrit et parce que l’auteur est suffisamment habile pour distiller une tension jusqu’à la fin (pourtant prévisible).
    En clair, j’ai été déçue par ce roman que je n’ai pas trouvé suffisamment abouti.
    Je remercie #netgalleyfrance » et les #Editions Juliard » pour cette lecture.

Voir tous les avis

Vidéos (2)

  • "Dieu n’habite pas la Havane". A Cuba, Yasmina Khadra a découvert un peuple

Voir toutes les videos