L'attentat

Couverture du livre « L'attentat » de Yasmina Khadra aux éditions Pocket
  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266204972
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Dans un restaurant de Tel-Aviv, une femme se fait exploser au milieu de dizaines de clients.
A l'hôpital, le docteur Amine, chirurgien israélien d'origine arabe, opère à la chaîne les survivants de l'attentat. Dans la nuit qui suit le carnage, on le rappelle d'urgence pour examiner le corps... Voir plus

Dans un restaurant de Tel-Aviv, une femme se fait exploser au milieu de dizaines de clients.
A l'hôpital, le docteur Amine, chirurgien israélien d'origine arabe, opère à la chaîne les survivants de l'attentat. Dans la nuit qui suit le carnage, on le rappelle d'urgence pour examiner le corps déchiqueté de la kamikaze. Le sol se dérobe alors sous ses pieds : il s'agit de sa propre femme. Comment admettre l'impossible, comprendre l'inimaginable, découvrir qu'on a partagé, des années durant, la vie et l'intimité d'une personne dont on ignorait l'essentiel ? Pour savoir, il faut entrer dans la haine, le sang et le combat désespéré du peuple palestinien...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • L'attentat nous apporte un regard poignant vers les peuples du Poche-Orient qui souffrent et s'entretuent.
    Un superbe roman qui nous ouvre les yeux sur un monde où la misère et l'oppression engendre la haine et le fanatisme.
    Parce qu'on ne peut vivre aveuglément dans un superficiel confort en...
    Voir plus

    L'attentat nous apporte un regard poignant vers les peuples du Poche-Orient qui souffrent et s'entretuent.
    Un superbe roman qui nous ouvre les yeux sur un monde où la misère et l'oppression engendre la haine et le fanatisme.
    Parce qu'on ne peut vivre aveuglément dans un superficiel confort en ignorant la tourmente.
    Juste pour ne jamais oublier de regarder les autres autour de nous.

    « L'enfant court, plus vite que les peines, plus vite que le sort, plus vite que le temps... Et rêve, lui lance l'artiste, rêve que tu es beau, heureux et immortel...
    Comme délivré de ses angoisses, l'enfant file sur l'arrête des collines en battant des bras, la frimousse radieuse, les prunelles en liesse et s'élance vers le ciel, emporté par la voix de son père : On peut tout te prendre : tes biens, tes plus belles années, l'ensemble de tes joies et l'ensemble de tes mérites, jusqu'à ta dernière chemise... il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l'on t'a confisqué. »

    Car l'espoir est plus fort que la haine.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • on a beau avoir vu tant de drames et d'horreurs sur le conflit israélo-palestinien, le livre de Y.Reza nous fait toucher d'un peu plus près ce conflit . Le cheminement de son héros, un chirurgien Israélien d'origine arabe est bouleversant. Comme chirurgien, il pense être confronté lui-même à...
    Voir plus

    on a beau avoir vu tant de drames et d'horreurs sur le conflit israélo-palestinien, le livre de Y.Reza nous fait toucher d'un peu plus près ce conflit . Le cheminement de son héros, un chirurgien Israélien d'origine arabe est bouleversant. Comme chirurgien, il pense être confronté lui-même à toutes ces horreurs, or, un événement lui tombe dessus et met en pièces tout ce qu'il avait construit dans sa tête et autour de lui. Pourquoi ? là commence un retour aux sources, pour comprendre l'incompréhensible, expliquer l'inexplicable.
    ce livre est magnifique ; cet épouvantable drame est traité avec une grande délicatesse, ce qui rend sa lecture bouleversante.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un très bon roman sur un sujet difficile

    Un très bon roman sur un sujet difficile

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • très bon roman, une très belle réussite sur un sujet brûlant et toujours présent . L'attentat est un livre dur , l'auteur nous offre un roman poignant, une plongée dans l'impensable, une réalité vécue par les juifs et les palestiniens....Un roman de paix au sein d'une guerre fratricide. Aucun...
    Voir plus

    très bon roman, une très belle réussite sur un sujet brûlant et toujours présent . L'attentat est un livre dur , l'auteur nous offre un roman poignant, une plongée dans l'impensable, une réalité vécue par les juifs et les palestiniens....Un roman de paix au sein d'une guerre fratricide. Aucun manichéisme, ni parti prix ...chacun croit avoir raison, chacun a ses torts, chacun lutte avec les mêmes armes , laissant à terre des corps meurtris , parfois méconnaissables , mais un corps reste un corps , et un je t'aime se décline dans les deux langues .
    Yasmina Khadra nous conte l'histoire d'Amine ,de souche arabe et de nationalité israélienne, brillant chirurgien apprécié de tous qui vit dans un quartier résidentiel de Tel Aviv avec son épouse Sihem . Un jour se produit l'effroyable, celle qu'il chérit depuis 15 ans , meurt dans un attentat survenu dans un restaurant , et le comble de l'horreur survient pour lui , quand on lui apprend que son épouse est le Kamikaze qui a tué 17 personnes dont 11 enfants.Comment survivre , comment raisonner face à l'impensable? Amine perd ses repères, beaucoup lui tourne le dos et lui si intégré devient un étranger . Il part en quête de la vérité , d'une vérité pour apaiser ses tourments , faire la paix dans son coeur avec l'inimaginable.
    Belle écriture , sobre , Yasmina Khadra décrit merveilleusement le désarroi d'Amine , sa découverte d'un monde et d'une guerre dont il avait fait abstraction jusque là , il s'ensuit un retour à ses racines ... Enfin le commencement et le final du roman où tout commence et tout fini est triste mais d'un réalisme à s'y méprendre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un thriller si realiste. Comment peut on basculer dans l'integrisme islamiste et le terrorisme lorsque on est européanisé...

    Un thriller si realiste. Comment peut on basculer dans l'integrisme islamiste et le terrorisme lorsque on est européanisé...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Amine Jaafari, chirurgien reconnu a tout pour lui : une jolie femme, un métier prenant mais passionnant, des amis sincères.
    C'est évident que lorsqu'il apprend que l'auteure de l'Attentat qui a eu lieu à quelques rues seulement de l'hôpital où il travaille est sa femme, il a de quoi être...
    Voir plus

    Amine Jaafari, chirurgien reconnu a tout pour lui : une jolie femme, un métier prenant mais passionnant, des amis sincères.
    C'est évident que lorsqu'il apprend que l'auteure de l'Attentat qui a eu lieu à quelques rues seulement de l'hôpital où il travaille est sa femme, il a de quoi être choqué.
    Durant tout le récit, Amine veut savoir pourquoi sa femme s'est faite explosée, pourquoi il n'a rien pu anticiper, pourquoi elle a préféré mettre un terme à sa vie de la façon la plus barbare qui existe, alors qu'elle avait tout pour être heureuse.
    L'abnégation que met Amine à rechercher les "coupables" est incroyable !
    Il agit en mari trompé, voulant à tout prix connaître le nom de celui qui lui a pris ce qu'il avait de plus cher au monde.
    À travers son récit, Yasmina Khadra nous invite à pénétrer les milieux les plus sombres du terrorisme, emplis de fascination et des pires horreurs. Pour découvrir à quel point l'homme peut être faible, et capable des actes les plus odieux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • https://cahiersvarisetplumenacre.wordpress.com/2016/07/27/lattentat-yasmina-khadra/
    Un très beau roman, magnifiquement bien écrit et qui résonne dans l’actualité du moment au-delà du lieu où il se déroule. Il n’est pas étonnant qu’au moment où il est paru, il ait reçu plusieurs prix.

    Un...
    Voir plus

    https://cahiersvarisetplumenacre.wordpress.com/2016/07/27/lattentat-yasmina-khadra/
    Un très beau roman, magnifiquement bien écrit et qui résonne dans l’actualité du moment au-delà du lieu où il se déroule. Il n’est pas étonnant qu’au moment où il est paru, il ait reçu plusieurs prix.

    Un attentat vient d’avoir lieu dans un restaurant de Tel-Aviv. L’hôpital accueille les blessés, le chirurgien Amine Jaafari opère de nombreuses victimes et quitte enfin son poste à 22 heures pour rentrer chez lui, épuisé. Il se fait contrôler plusieurs fois en chemin à cause de son nom arabe « qui chiffonne » (p 26). Avant de se coucher, il prend un cachet pour bien dormir mais le téléphone le réveille en pleine nuit. C’est Naveed Ronnen, un haut fonctionnaire de police, qui lui demande de revenir à l’hôpital immédiatement. Amine lui explique qu’il vient juste de se coucher mais, rien à faire, il se voit obligé d’y aller. Une mauvaise nouvelle l’attend : Sihem, son épouse qu’il pensait chez sa grand-mère, est la kamikaze qui vient de perpétrer cet attentat.

    Rien ne laissait présager un tel acte aux yeux d’Amine. Sa vie bascule. Comment Sihem a-t-elle pu lui cacher son engagement ? Quel signe n’a-t-il pas perçu ? Il a tellement de mal à croire à la culpabilité de sa femme que je me suis demandé pendant un temps si Yasmina Khadra ne nous égarait pas sur une fausse piste.

    Au-delà du conflit israélo-palestinien qui est en toile de fond, le personnage d’Amine nous place du côté de la famille des kamikazes qui n’approuve pas ces actes et qui se trouve alors terrassée d’apprendre ce dont a été capable l’être qu’elle aimait tant et se sent coupable de n’avoir rien pressenti : « Mets-toi à ma place, Kim. Il n’y a pas que le geste de Sihem. Il y a moi aussi. Si ma femme s’est donné la mort, c’est la preuve que je n’ai pas su lui faire préférer la vie. Je dois certainement avoir une part de responsabilité. » (p 107) Amine se heurte aussi à l’incompréhension de ceux qui approuvent que certains meurent pour le salut des autres. Il s’exclame : « Et toi, tu veux me faire croire que je dois m’estimer le plus heureux des hommes parce que mon épouse est une héroïne, qu’elle a fait don de sa vie, de son confort, de mon amour sans même me consulter ni me préparer au pire ? » (p 123) Il comprend aussi que la relation qu’il avait avec Sihem n’était pas juste parce qu’il ne la « vivait pas vraiment, [il] n’arrêtait pas de la rêver. » (p 180)

    Ce roman est le chemin d’Amine qui se lance dans une « douloureuse quête de vérité qui est [son] voyage initiatique, à [lui]. » (p 225).

    Un roman fort que l’on lit très vite : l’histoire nous tient tant !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Très beau livre, très bien écrit. On vit les personnages.

    Très beau livre, très bien écrit. On vit les personnages.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je reviens aux années 30 et démarre ma lecture avec "ce que le jour doit à la nuit"

    Je reviens aux années 30 et démarre ma lecture avec "ce que le jour doit à la nuit"

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.