Olivier Bourdeaut

Olivier Bourdeaut

Olivier Bourdeaut est un écrivain français, né en 1980 à Nantes dans la Loire-Atlantique.

Son premier roman En attendant Bojangles, paru en janvier 2016 chez Finitude, est récompensé du prix France Culture-Télérama 2016, du grand prix RTL-Lire 2016 et du prix Roman France Télévisions 2016.

créd...

Voir plus

Olivier Bourdeaut est un écrivain français, né en 1980 à Nantes dans la Loire-Atlantique.

Son premier roman En attendant Bojangles, paru en janvier 2016 chez Finitude, est récompensé du prix France Culture-Télérama 2016, du grand prix RTL-Lire 2016 et du prix Roman France Télévisions 2016.

crédit photo Télérama.

Articles en lien avec Olivier Bourdeaut (6)

Avis sur cet auteur (178)

  • add_box
    Couverture du livre « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    HEIM sur En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut

    L'un des romans coups de coeur de 2016, ce livre est un bijou de la littérature avec une profusion d'émotions dans laquelle le lecteur passe du rire aux larmes, de l'amusement à la surprise, de la nostalgie à la tristesse. L'histoire de cette famille autour d'une mère excentrique et différente...
    Voir plus

    L'un des romans coups de coeur de 2016, ce livre est un bijou de la littérature avec une profusion d'émotions dans laquelle le lecteur passe du rire aux larmes, de l'amusement à la surprise, de la nostalgie à la tristesse. L'histoire de cette famille autour d'une mère excentrique et différente est une ode à l'amour. La première chose qu'on pourrait se dire c'est que cela n'a pas dû être une vie facile pour le fils et le père de vivre dans ces conditions face aux exubérances et aux coups de sang de la mère. Pourtant, beaucoup de lecteurs vont sûrement éprouver de la sympathie et d'envie pour cette famille en se disant qu'ils vivent des aventures incroyables, loin d'une vie monotone et linéaire. Ce livre nous réconcilie quelque part sur le fait qu'il n'y a pas qu'une bonne façon de grandir et de vivre, comme un modèle imposé par la société et la bien-bien-pensance.
    A lire absolument tellement c'est beau et émouvant !

  • add_box
    Couverture du livre « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    VERONIQUE FALLOUS sur En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut

    Affreusement beau

    Affreusement beau

  • add_box
    Couverture du livre « Pactum salis » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    Francine POITEVIN sur Pactum salis de Olivier Bourdeaut

    après avoir lu "en attendant Bojangle" j'ai retrouvé Olivier Bourdeaut et ses idées originales.
    Ici, il associe un agent immobilier à un paludier breton . cette confrontation est surprenante et intéressante ; deux mondes qui s'opposent et qui se retrouvent seulement dans leurs beuveries.
    ce...
    Voir plus

    après avoir lu "en attendant Bojangle" j'ai retrouvé Olivier Bourdeaut et ses idées originales.
    Ici, il associe un agent immobilier à un paludier breton . cette confrontation est surprenante et intéressante ; deux mondes qui s'opposent et qui se retrouvent seulement dans leurs beuveries.
    ce livre est original. On passe beaucoup de temps au bord des marais salants, ce livre sent le sel......et sa lecture n'en est que plus agréable.

  • add_box
    Couverture du livre « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    Les Lectures de Cannetille sur En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut

    Le narrateur est un jeune garçon, qui ne comprend pas tout de la vie de ses parents, mais ce qui est sûr, c’est qu’un amour profond les lie, illuminant leur existence fantaisiste et échevelée qui n’a qu’un seul mot d’ordre : s’amuser. Pourtant, derrière les rires, les larmes ne sont pas loin, et...
    Voir plus

    Le narrateur est un jeune garçon, qui ne comprend pas tout de la vie de ses parents, mais ce qui est sûr, c’est qu’un amour profond les lie, illuminant leur existence fantaisiste et échevelée qui n’a qu’un seul mot d’ordre : s’amuser. Pourtant, derrière les rires, les larmes ne sont pas loin, et une dure réalité va bientôt s’imposer avec brutalité, lorsque l’extravagance ira un cran trop loin.

    Voici un petit livre absolument délicieux.
    On le commence le sourire aux lèvres, charmé par l’irrésistible humour de ce rafraîchissant tourbillon de bonheur. Puis la lecture prend une tonalité douce-amère lorsqu’on comprend le désespoir et l’incommensurable amour qui sous-tendent cette folie de plus en plus incontrôlable. Et c’est les larmes aux yeux que l’on quitte les personnages et leur drame.

    En fait, la perception du lecteur est d’abord celle du fils, longtemps protégé par le courage paternel qui lui permet de vivre une enfance émerveillée sans se douter du drame qui couve. Le regard change complètement lorsqu’on découvre les carnets intimes du père et qu’on réalise à quel point rien n’aurait pu être drôle du tout.

    A la fois tragique et léger, drôle et triste, tendre et cruel, ce pétillant et savoureux roman se lit comme une parenthèse enchantée qui vous fait passer du rire aux larmes et vous laisse impressionné, ému par cet extraordinaire numéro de clown triste et cette magnifique démonstration d’amour. Au-delà du coup de coeur.

Discussions autour de cet auteur