En attendant Bojangles

Couverture du livre « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude
  • Date de parution :
  • Editeur : Finitude
  • EAN : 9782363390639
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Ici seule la fantaisie a le droit de cité ; travail, école, contingences sont oubliés. Celle qui donne le ton, c'est la mère, un véritable feu... Voir plus

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Ici seule la fantaisie a le droit de cité ; travail, école, contingences sont oubliés. Celle qui donne le ton, c'est la mère, un véritable feu follet, imprévisible et extravagante. C'est elle qui a adopté Mademoiselle Superfétatoire, une grue de Guinée qu'elle promène en laisse, qui arrose les meubles, qui change de prénom chaque jour. Elle entraîne sa famille dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour pourtant, elle va trop loin, et le monde rationnel s'invite chez eux. Père et enfant vont tout faire pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue coûte que coûte, pour la protéger. L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

Donner votre avis

Articles (8)

Avis (159)

  • L'un des romans coups de coeur de 2016, ce livre est un bijou de la littérature avec une profusion d'émotions dans laquelle le lecteur passe du rire aux larmes, de l'amusement à la surprise, de la nostalgie à la tristesse. L'histoire de cette famille autour d'une mère excentrique et différente...
    Voir plus

    L'un des romans coups de coeur de 2016, ce livre est un bijou de la littérature avec une profusion d'émotions dans laquelle le lecteur passe du rire aux larmes, de l'amusement à la surprise, de la nostalgie à la tristesse. L'histoire de cette famille autour d'une mère excentrique et différente est une ode à l'amour. La première chose qu'on pourrait se dire c'est que cela n'a pas dû être une vie facile pour le fils et le père de vivre dans ces conditions face aux exubérances et aux coups de sang de la mère. Pourtant, beaucoup de lecteurs vont sûrement éprouver de la sympathie et d'envie pour cette famille en se disant qu'ils vivent des aventures incroyables, loin d'une vie monotone et linéaire. Ce livre nous réconcilie quelque part sur le fait qu'il n'y a pas qu'une bonne façon de grandir et de vivre, comme un modèle imposé par la société et la bien-bien-pensance.
    A lire absolument tellement c'est beau et émouvant !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le narrateur est un jeune garçon, qui ne comprend pas tout de la vie de ses parents, mais ce qui est sûr, c’est qu’un amour profond les lie, illuminant leur existence fantaisiste et échevelée qui n’a qu’un seul mot d’ordre : s’amuser. Pourtant, derrière les rires, les larmes ne sont pas loin, et...
    Voir plus

    Le narrateur est un jeune garçon, qui ne comprend pas tout de la vie de ses parents, mais ce qui est sûr, c’est qu’un amour profond les lie, illuminant leur existence fantaisiste et échevelée qui n’a qu’un seul mot d’ordre : s’amuser. Pourtant, derrière les rires, les larmes ne sont pas loin, et une dure réalité va bientôt s’imposer avec brutalité, lorsque l’extravagance ira un cran trop loin.

    Voici un petit livre absolument délicieux.
    On le commence le sourire aux lèvres, charmé par l’irrésistible humour de ce rafraîchissant tourbillon de bonheur. Puis la lecture prend une tonalité douce-amère lorsqu’on comprend le désespoir et l’incommensurable amour qui sous-tendent cette folie de plus en plus incontrôlable. Et c’est les larmes aux yeux que l’on quitte les personnages et leur drame.

    En fait, la perception du lecteur est d’abord celle du fils, longtemps protégé par le courage paternel qui lui permet de vivre une enfance émerveillée sans se douter du drame qui couve. Le regard change complètement lorsqu’on découvre les carnets intimes du père et qu’on réalise à quel point rien n’aurait pu être drôle du tout.

    A la fois tragique et léger, drôle et triste, tendre et cruel, ce pétillant et savoureux roman se lit comme une parenthèse enchantée qui vous fait passer du rire aux larmes et vous laisse impressionné, ému par cet extraordinaire numéro de clown triste et cette magnifique démonstration d’amour. Au-delà du coup de coeur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • j'ai beaucoup aimé ce livre. Sans l'avoir lu, j' étais attirée par l'originalité du titre et du dessin de couverture. On peut à première vue déjà se permettre de donner libre cours à son imagination . Ce couple si beau s'aime sûrement avec passion et c'est sur la chanson de Nina Simone " En...
    Voir plus

    j'ai beaucoup aimé ce livre. Sans l'avoir lu, j' étais attirée par l'originalité du titre et du dessin de couverture. On peut à première vue déjà se permettre de donner libre cours à son imagination . Ce couple si beau s'aime sûrement avec passion et c'est sur la chanson de Nina Simone " En attendant Bojangles" qu'il danse avec autant d'élégance.
    On a donc immédiatement envie d'en savoir plus sur cet homme et cette femme. C'est à travers un enfant, le fils de ce couple qu'on découvre qui ils sont. L'enfant voit ses parents tout le temps en train de danser dans le salon, de recevoir leurs amis , de s'amuser .Il est heureux dans cette atmosphère joyeuse et extravagante. On comprend très rapidement que la mère est folle mais ce thème de la folie est traité de façon légère , poétique et c'est là la grand force de ce livre : l' ambivalence des impressions qu'il provoque. On est à la fois joyeux et triste.
    La musique est très présente dans ce livre et nous avons nous aussi envie de danser dans ce salon avec ce couple.
    Un premier livre vraiment très réussi !





    .

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « En attendant Bojangle » est un premier roman signé Olivier BOURDEAUT. Il est sorti des presses en août 2016 et il a fait un carton plein de critiques, le plus souvent élogieuses, et d’invitations pressantes à le lire. Or, voilà seulement que je l’ouvre, pourquoi ? Très probablement parce que,...
    Voir plus

    « En attendant Bojangle » est un premier roman signé Olivier BOURDEAUT. Il est sorti des presses en août 2016 et il a fait un carton plein de critiques, le plus souvent élogieuses, et d’invitations pressantes à le lire. Or, voilà seulement que je l’ouvre, pourquoi ? Très probablement parce que, justement, il a été l’objet de trop de bonnes critiques…

    Ce petit roman (160 pages) se lit très vite, très facilement, sans aucune prise de tête mais avec une multitude de bulles pétillantes, de pieds de nez à la raison raisonnante, de gifles aux croyances en matière d’éducation, de culture, de travail, de gestion du temps et, surtout, de ces grands écarts qui existent – ou non – entre les vérités ou les mensonges bienfaisants.

    Ce n’est pas si souvent qu’une quatrième de couverture dit exactement ce qui est, ce qu’il faut savoir, sans trop en dire trop et ôter toute envie de lire le roman. C’est donc avec facilité et joie que je la cite :
    « Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur ‘Mr Bojangles’ de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
    Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet, imprévisible et extravagant. Celle elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Melle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
    Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
    L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom. »

    Alors, ai-je aimé ? Oui, je peux le dire. Est-ce que ce livre m’a plu ? Non, pas vraiment !
    Ma cote ne peut que résulter d’une moyenne entre la taquinerie faite aux étoiles du style et le vide abyssal d’une réflexion profonde sur l’enfance. Entre 0 et 10, je me résigne à donner un 5 !
    J’ai aimé le côté champagne de l’écriture qui, même si la ficelle est connue, donne la parole à un enfant et lui fait porter sur le monde adulte un regard faussé par l’accumulation de vérités à l’envers qui jalonnent l’éducation qu’il reçoit et le plaisir immédiat qu’il ressent à pouvoir fuir toutes les réalités et les frustrations qui, ‘normalement’ cadrent l’apprentissage à la vie (Il n’y a plus d’horaire, plus d’obligation scolaire, plus de distance entre les rôles, fonctions et devoirs des parents ou de l’enfant). L’écriture est légère, fluide, inattendue, cocasse, burlesque. On sourit beaucoup !
    Et comme certains caractères typographiques peuvent être ombrés pour en augmenter le relief, les dires de l’enfant sont soutenus par le journal tenu par le père qui, tout en disant la même chose (et rien de plus, ce qui est, à mes yeux, regrettable), en augmente cependant la profondeur et souligne la faille entre mensonge et vérité.

    Mais je n’ai pas du tout apprécié le manque de regard critique sur ce type de vie. Il n’y a aucune place laissée à la réflexion, à l’interrogation, au questionnement sur ce qu’il convient – ou non – de vivre. Pire, tout est occulté par la sublimation de cet amour fou qui unit père et mère, dans, pour, grâce et à travers et la folie. Celle de la mère, et, plus subtilement, celle cachée du père qui n’est pas moins féroce et égoïste alors même que le roman feint de le décrire comme altruiste et tout au service, secours et épanouissement de cette femme aimée par-dessus tout !
    Or, le vrai drame de ce livre, c’est l’impossibilité d’avenir pour l’enfant. C’est la négation même de l’enfance ! Et, à ce sujet, pas un mot, pas une place laissée à la respiration, le questionnement. Tout, dans ce livre, est pétri du désintérêt total d'un possible pour l’enfant. Ce dernier est occulté par l’extravagance dont les parents font preuve. Pourtant, qui est finalement, profondément seul, perdu, sans ressource ? L’enfant !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je suis passée totalement à côté de ce roman qui m'a profondément ennuyée.
    L'écriture ne m'a pas plu.

    Je suis passée totalement à côté de ce roman qui m'a profondément ennuyée.
    L'écriture ne m'a pas plu.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un sublime roman, drôle & très émouvant, impossible de ne pas rire & pleurer !

    Un sublime roman, drôle & très émouvant, impossible de ne pas rire & pleurer !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'étais sceptique.
    Parce qu'une histoire de vie transformée en fête perpétuelle, de grue de Namibie nommée Melle Superfétatoire qui déambule dans l'appartement, de château en Espagne ...tout çà me paraissait déjanté et en général je n'aime pas ce type de lecture.
    Sauf que je n'avais pas encore...
    Voir plus

    J'étais sceptique.
    Parce qu'une histoire de vie transformée en fête perpétuelle, de grue de Namibie nommée Melle Superfétatoire qui déambule dans l'appartement, de château en Espagne ...tout çà me paraissait déjanté et en général je n'aime pas ce type de lecture.
    Sauf que je n'avais pas encore lu Olivier Bourdeaut. Normal c'est son premier roman. Et quel roman !
    Une fois plongée dedans je l'ai lu presque d'une traite emportée par cette histoire racontée à hauteur d'enfant, histoire déjantée certes mais pétillante, pleine de joyeuses trouvailles, d'une écriture fraîche, inventive et poétique, une magnifique histoire tragique d'amour fou. Lisez-le en écoutant Mr. Bojangles de Nina Simone, la musique omniprésente du roman, à la fois mélancolique et joyeuse à l'image de cette histoire envoûtante.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Forum

Afficher plus de discussions