Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Estelle Tharreau

Estelle Tharreau
Passionnée de littérature depuis l'adolescence, Estelle Tharreau parcourt les genres, les époques et les pays au fil des auteurs qu'elle rencontre. De cet amour de la littérature est née l'envie d'écrire. Il aura fallu attendre l'âge de 40 ans avant qu'elle tente cette aventure. Ayant travaillé d... Voir plus
Passionnée de littérature depuis l'adolescence, Estelle Tharreau parcourt les genres, les époques et les pays au fil des auteurs qu'elle rencontre. De cet amour de la littérature est née l'envie d'écrire. Il aura fallu attendre l'âge de 40 ans avant qu'elle tente cette aventure. Ayant travaillé dans le secteur public et privé, elle vit actuellement en Franche-Comté où elle partage son temps entre sa famille et l'écriture. Avec « Orages », quand le passé tient le présent dans ses griffes, prenez garde à ne pas vous y attarder.

Avis sur cet auteur (60)

  • add_box
    Couverture du livre « Il était une fois la guerre » de Estelle Tharreau aux éditions Taurnada

    Les livres de K79 sur Il était une fois la guerre de Estelle Tharreau

    Depuis sa découverte avec « la peine du bourreau », je suis un fervent lecteur d’Estelle Tharreau. Au fil de mes lectures, je retrouve avec plaisir une autrice pleine d’imagination, capable de se renouveler.

    Cette fois-ci, on suit le destin du soldat Braqui qui, après avoir rempli plusieurs...
    Voir plus

    Depuis sa découverte avec « la peine du bourreau », je suis un fervent lecteur d’Estelle Tharreau. Au fil de mes lectures, je retrouve avec plaisir une autrice pleine d’imagination, capable de se renouveler.

    Cette fois-ci, on suit le destin du soldat Braqui qui, après avoir rempli plusieurs missions à l’étranger pour les intérêts de son pays, est mis au placard. Au traumatisme des évènements tragiques vécus sur place s’ajoute l’abandon du soutien de la société. En effet, l’institution qui l’avait envoyé au casse-pipe, dénigre son travail et l’abandonne dans le même temps à la vindicte populaire. Le militaire passe alors du statut de héros à celui de paria.

    D’autre part, les horreurs dont il a été témoin et le retour difficile à la réalité crée une relation difficile avec sa femme et sa fille. L’accumulation de toutes ces mésaventures le pousse dans une situation où tout lui échappe. Par ses cauchemars et ses désillusions, il dérive dans une véritable descente aux enfers.

    Le récit est rythmé par un décompte de jours avant « explosion ». Le lecteur est donc sous tension dans l’attente de cette fin qui s’annonce foudroyante. Les allers-retours avec le passé créent une multitude de pistes quant au dénouement de ce drame. 

    Ce thriller psychologique est une grande réussite. Il déclenche une multitude d’émotions durant la lecture. Malgré son comportement souvent discutable, on est empathie avec le personnage principal. La violence des scènes, ses sacrifices personnels et les conséquences de ses actes, déclenchent une forme d’injustice qui nous révolte. On assiste alors impuissant à cette haine qui monte en lui et que l’on comprend.

    « Il était une fois la guerre » est un roman qui prend aux tripes et qui confirme tout le talent d’Estelle Tharreau. Son écriture maîtrisée et l’efficacité de ces intrigues vous convaincront, j’en suis sûr ! Grâce à vous, elle aura enfin la reconnaissance qu’elle mérite !

    https://leslivresdek79.wordpress.com/2022/11/24/805-estelle-tharreau-il-etait-une-fois-la-guerre/

  • add_box
    Couverture du livre « Il était une fois la guerre » de Estelle Tharreau aux éditions Taurnada

    Sophie Songe sur Il était une fois la guerre de Estelle Tharreau

    Sébastien Braqui est un soldat que la guerre a brisé, entrainant avec lui sa famille dans son sillage. À travers la voix d'un reporter qui l'a suivi en mission, c'est tout son malaise qui s'exprime, entre obsessions tenaces et sentiment ultime d'abandon...

    Ce récit, c'est l'histoire d'un...
    Voir plus

    Sébastien Braqui est un soldat que la guerre a brisé, entrainant avec lui sa famille dans son sillage. À travers la voix d'un reporter qui l'a suivi en mission, c'est tout son malaise qui s'exprime, entre obsessions tenaces et sentiment ultime d'abandon...

    Ce récit, c'est l'histoire d'un homme affecté par ce qu'il a vu sur le terrain et qui s'enfonce inexorablement, sans pouvoir en parler. Mais ce sont aussi les répercussions du métier qui pèse sur sa famille, avec tout ce que cela comporte de peur et de rejet.

    On est catapulté en convoi avec lui au Shonga, où l'horreur et les violences sont aveuglantes. On y dit l'engagement, la fierté pour son pays qui tourne au fil des années en cauchemar et en désillusion amère. C'est dur, insoutenable, criant de vérité. On a mal pour son épouse et sa fille qui sont témoins impuissants de cette descente aux enfers.

    J'ai été marquée profondément par la solitude que Sébastien s'est infligée comme un rempart pour ne pas faire sombrer l'Autre. L'écriture est sombre et n'épargne pas nos émotions. C'est construit de telle manière que des images se gravent dans nos esprits et viennent cristalliser nos perceptions.

    Un drame psychologique que rien, ni personne ne peut retenir, jusqu'à cette fin renversante et indomptable. Ce roman agit comme une déflagration qui n'en finira plus de vous hanter.

  • add_box
    Couverture du livre « Digital Way of Life - L'Intégrale » de Estelle Tharreau aux éditions Epagine

    Bagus35 sur Digital Way of Life - L'Intégrale de Estelle Tharreau

    Merci aux éditions Taurnada de m'avoir permis la lecture de ce bon recueil de nouvelles dystopiques .Estelle Tharreau nous livre des nouvelles plutôt inquiétantes de ce qui pourrait être le monde numérique de demain où le formatage des personnes serait la règle .A partir d'articles de presse...
    Voir plus

    Merci aux éditions Taurnada de m'avoir permis la lecture de ce bon recueil de nouvelles dystopiques .Estelle Tharreau nous livre des nouvelles plutôt inquiétantes de ce qui pourrait être le monde numérique de demain où le formatage des personnes serait la règle .A partir d'articles de presse réels ,elle force le trait pour nous donner un aperçu d'un futur où les libertés s'amenuisent .A lire en espérant qu'il en sera autrement .

  • add_box
    Couverture du livre « La peine du bourreau » de Estelle Tharreau aux éditions Taurnada

    DesLivresEtMoi7 sur La peine du bourreau de Estelle Tharreau

    Si je crois avoir pratiquement tous ses livres dans mes bibliothèques, je n’avais finalement lu qu’un seul titre d’Estelle Tharreau avant de découvrir celui-ci dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus en catégorie littérature noire, pour laquelle j’ai la chance de faire partie du jury. Avant...
    Voir plus

    Si je crois avoir pratiquement tous ses livres dans mes bibliothèques, je n’avais finalement lu qu’un seul titre d’Estelle Tharreau avant de découvrir celui-ci dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus en catégorie littérature noire, pour laquelle j’ai la chance de faire partie du jury. Avant d’aborder ce roman plus en détails, j’en profite ici pour remercier les organisateurs de cet excellent Prix pour leur confiance, leur disponibilité et leur efficacité, outre l’indéniable qualité de leur travail !

    A travers un récit saisissant de réalisme, l’autrice nous entraîne avec elle dans le couloir de la mort d’un pénitencier texan, et aborde ainsi le système judiciaire américain à travers les yeux d’un bourreau pour une expérience à la fois originale et immersive, troublante et prenante.
    Car à l’image de son décor, l’autrice nous propose ici un huis clos particulièrement oppressant aux côtés de trois personnages fort bien croqués et particulièrement intéressants. A l’instar du Gouverneur, dont nous ne voudrions toutefois pas la place, nous recueillons tantôt les confidences de l’exécuteur, tantôt les souvenirs du condamné, et c’est ainsi que l’autrice évoque la justice et ses injustices sans pour autant se permettre d’émettre le moindre jugement.
    Pris au piège avec eux entre les opposants et les défenseurs de la peine capitale, il nous reste donc quatre heures et 250 pages pour statuer sur le sort d’un homme, ce qui rend ce court roman, déjà servi par une plume fluide et élégante avec un style direct et efficace, d’autant plus haletant tandis que la tension ne cesse de grimper.

    En bref, jolie prouesse que ce thriller psychologique, tout à la fois fort et audacieux, sombre mais non dénué d’humanité.

    Lu en novembre 2021
    Ma chronique complète : https://deslivresetmoi7.fr/2021/10/chroniques-2021-la-peine-du-bourreau-destelle-tharreau.html

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com