Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Lucas Belvaux

Lucas Belvaux
Né à Namur en 1961, Lucas Belvaux est acteur, réalisateur et scénariste. Pour le cinéma, il a réalisé plus d’une dizaine de films dont La Raison du plus faible (2006), Rapt (2009), 38 témoins (2012), Pas son genre (2014), Chez nous (2017), Des hommes (2020). Les Tourmentés est son premier roman. Voir plus
Né à Namur en 1961, Lucas Belvaux est acteur, réalisateur et scénariste. Pour le cinéma, il a réalisé plus d’une dizaine de films dont La Raison du plus faible (2006), Rapt (2009), 38 témoins (2012), Pas son genre (2014), Chez nous (2017), Des hommes (2020). Les Tourmentés est son premier roman.

Articles en lien avec Lucas Belvaux (1)

Avis sur cet auteur (17)

  • add_box
    Couverture du livre « Les tourmentés » de Lucas Belvaux aux éditions Alma Editeur

    Lex_Libris_ sur Les tourmentés de Lucas Belvaux

    C'est l'histoire de Skender, ancien légionnaire et mercenaire. Après quelques années de galère et de prison, sa femme le quitte et part avec ses deux enfants. Skender se retrouve sans abris. Mais, un beau jour au détour d'une rue, il croise Max, son ancien sergent. Plus de dix ans que les deux...
    Voir plus

    C'est l'histoire de Skender, ancien légionnaire et mercenaire. Après quelques années de galère et de prison, sa femme le quitte et part avec ses deux enfants. Skender se retrouve sans abris. Mais, un beau jour au détour d'une rue, il croise Max, son ancien sergent. Plus de dix ans que les deux hommes s'étaient perdus de vue.

    Max est maintenant l'homme a tout faire d'une riche héritière veuve. Et le destin fait bien les choses, cette chère Madame cherche un homme. Madame va proposer un contrat à plusieurs millions à une seule condition : que Skender deviennent l'homme à abattre lors d'une chasse à l'homme grandeur nature en Roumanie.

    Qu'est-ce qui peut amener des êtres humains a se lancer dans une chasse à l'homme ? Quelle détresse psychologique pousse Skender à accepter ce contrat ? Est-ce vraiment le hasard qui a fait se réunir à nouveau ses deux hommes ?

    Un roman inclassable, le genre d'ovni littéraire, tellement prenant, tellement rythmé grâce a des chapitres et des phrases courtes, qui donnent un côté speed au récit. Un roman choral aux mille questions avec en toile de fond des questions fondamentales sur les traumatismes cachés, à la lutte des classes, au pouvoir de l'argent : est-ce que l'on peut tout acheter ?

    Lucas Belvaux livre un roman complètement atypique, glaçant, profond, cinématographique à l'intrigue originale. C'est fort, rempli d'humanité où les personnages sont peu décrits physiquement, seul les sensations, les sentiments, leurs actions et réactions les caractérisent.

    Cependant, ce roman est aussi rempli d'amour et d'amitié.. Bref, un premier roman remarquable qui aspire le lecteur dans la psychologie de ses personnages, où rien n'est laissé au hasard, grâce a une plume directe, efficace, sans fioriture. A recommander !

  • add_box
    Couverture du livre « Les tourmentés » de Lucas Belvaux aux éditions Alma Editeur

    Val et ses lectures sur Les tourmentés de Lucas Belvaux

    Skender, ex-légionnaire abimé par la guerre est aujourd’hui SDF.

    Un jour il est approché par Max, un ancien compagnon d’armes, qui l’emmène chez sa patronne, « Madame », une veuve richissime passionnée de chasse qui propose Skender une coquette somme pour devenir la proie d’une chasse à...
    Voir plus

    Skender, ex-légionnaire abimé par la guerre est aujourd’hui SDF.

    Un jour il est approché par Max, un ancien compagnon d’armes, qui l’emmène chez sa patronne, « Madame », une veuve richissime passionnée de chasse qui propose Skender une coquette somme pour devenir la proie d’une chasse à l’homme.

    Skender est pris au dépourvu devant une telle offre. Quelle va être sa réponse à votre avis ?

    Je n’en dirai pas plus car je veux maintenir le suspense de ce roman époustouflant qui est un peu passé sous les radars de cette rentrée littéraire et c’est bien dommage.

    Il ne s’agit ni d’un polar ni d’un thriller. Ce roman allégorique dépeint avec brio la psychologie de chaque personnage qui va devoir faire face à son passé et interroge sur le rapport à l’argent, à la vie et à la mort.

    Haletant et brillant.

  • add_box
    Couverture du livre « Les tourmentés » de Lucas Belvaux aux éditions Alma Editeur

    Musemania sur Les tourmentés de Lucas Belvaux

    Il s’agit du premier roman du réalisateur belge Lucas Belvaux, mais pas le dernier j’espère, car qu’est-ce qu’il m’a plu ! Même s’il n’est pas présenté en tant que tel, ce livre se lit comme un véritable suspens ! Le lecteur est tenu en haleine quant aux choix que feront le trio diabolique...
    Voir plus

    Il s’agit du premier roman du réalisateur belge Lucas Belvaux, mais pas le dernier j’espère, car qu’est-ce qu’il m’a plu ! Même s’il n’est pas présenté en tant que tel, ce livre se lit comme un véritable suspens ! Le lecteur est tenu en haleine quant aux choix que feront le trio diabolique constitué de Skender, Max et Madame, risquant de les emmener dans les confins les plus sombres de leurs âmes.

    Si vous trouvez que la quatrième de couverture n’en dit pas grand-chose et bien, je n’en rajouterai rien afin de ne pas risquer de vous gâcher le plaisir ! Cette lecture présente tant de qualités, qu’elle mérite d’être mise en lumière et bien plus que ce que je n’ai vu passer pour l’instant !

    Tant l’ambiance que la psychologie précise et pertinente des personnages m’ont scotchée au récit. Par leurs failles respectives et au final leur humanité, ces protagonistes sont vraiment attachants et on ressent l’histoire comme s’il s’agissait de proches.

    Coup de cœur du mois d’octobre, j’ai eu la chance de rencontrer l’auteur à l’occasion de la soirée d’inauguration du Salon du Livre de Wallonie qui s’est tenu début octobre à Mons. Il est aussi accessible et agréable que son livre, cela a été un très bon moment de partage.

  • add_box
    Couverture du livre « Les tourmentés » de Lucas Belvaux aux éditions Alma Editeur

    Chantal Lafon sur Les tourmentés de Lucas Belvaux

    Vaudeville sauvage
    La lecture des premières pages m’a mis en tête la chanson de Jacques Brel Les Remparts de Varsovie, et je l’entendais :
    « Madame promène son cul sur les remparts de Varsovie
    Madame promène son cœur sur les ringards de sa folie
    Madame promène son ombre sur les grand-places...
    Voir plus

    Vaudeville sauvage
    La lecture des premières pages m’a mis en tête la chanson de Jacques Brel Les Remparts de Varsovie, et je l’entendais :
    « Madame promène son cul sur les remparts de Varsovie
    Madame promène son cœur sur les ringards de sa folie
    Madame promène son ombre sur les grand-places de l'Italie
    Je trouve que Madame vit sa vie… »
    Un air obsédant, sur un rythme similaire au déroulement de ce roman.
    D’emblée le lecteur est happé dans cette intrigue tendue à l’extrême.
    Car l’histoire est extrême. Madame a, à son service, Max un ancien légionnaire, une rencontre de hasard qui s’est transformée. Elle est devenue son pygmalion et lui, par sa présence, comble une solitude abyssale.
    Madame a eu une envie : chasser l’homme. Une vraie chasse où le gros gibier sera remplacé par un être humain. Max pense à Skender, légionnaire qui a été sous ses ordres et qui a dévissé jusqu’à la clochardisation.
    « Les deux êtres qui m’ont été les plus proches s’éloignent inexorablement, comme s’ils étaient sur un radeau emporté par un courant contre lequel je ne peux rien. Je les ai menés l’un vers l’autre comme je les aurais menés à l’autel. Ils s’appartiennent maintenant, leurs destins sont liés. Je ne suis plus dans leur monde. Ils me font confiance pourtant, une confiance totale. Ils ont raison, ma loyauté à leur égard a toujours été absolue. Elle l’est encore, elle le sera jusqu’à la fin. Il le faut car je serai juge, le garant principal du respect des règles, l’arbitre de leur folie. »
    Le lecteur va vivre cette préparation sur plusieurs mois, en immersion, car il la vivra dans ses moindres détails et cela chez chacun des protagonistes et avec comme miroir ceux qui seraient touchés par ricochet, notamment la femme et les enfants de Skender.
    Les mots se transforment en voix, en points de vue différents.
    Mais c’est une interrogation en profondeur qui se dégage, une réflexion sur la vie et sa valeur.
    Ces trois personnages sont des « décalés » de la vie. Madame, qui paraissait une riche veuve écervelée se révèle très différente de cette image. Max lui est amoureux d’un monde qu’il n’avait jamais connu, celui de la culture.
    Skender est un fracassé, prêt à tout pour mettre ses enfants et sa femme à l’abri du besoin, leur offrir une vie décente et plus encore. Il oublierait presque que c’est de lui dont ils ont besoin.
    Il n’est pas possible de divulgâcher l’histoire car toute l’écriture est tendue dans le but de faire vivre aux lecteurs, les transformations, et les émotions qui se dégagent de chaque parcours individuel.
    Chacun va muter et révéler ce qu’il y a de puissant à transcender les conditionnements d’une vie.
    L’écriture est puissante, inattendue pour un premier roman, même si l’on sait que Lucas Belvaux a un parcours artistique.
    Il nous interroge en permanence sur nos renoncements, nos déchirements, nos capacité à faire sauter nos carcans, nos liens avec l’Humanité.
    Finalement l’auteur nous fait entendre un chant comme un chant du loup qui par sa sauvagerie nous fait frissonner et par sa beauté nous fait prendre conscience du prix d’une vie.
    C’est dense et c’est aussi une danse du noir vers la lumière.
    Une belle maîtrise pour vous parler de la vie.
    La psychologie des personnages a été travaillée en profondeur, qui rend ce huis-clos étouffant, implacable et fascinant.
    C’est tellement précis et maîtrisé que notre souffle est coupé, notre cœur palpite en accéléré.
    Un réel talent littéraire à savourer.
    ©Chantal Lafon
    https://jai2motsavousdire.wordpress.com/2022/11/07/les-tourmentes-lucas-belvaux/

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !