Ananda Devi

Ananda Devi
Ethnologue et traductrice, Ananda Devi est née à l’île Maurice. Auteur prolifique, elle a publié des recueils de poèmes, des nouvelles et des romans, notamment Ève de ses décombres (prix des Cinq Continents, prix RFO, Gallimard, 2006), Le sari vert (prix Louis Guilloux, Gallimard, 2010), et...
Voir plus
Ethnologue et traductrice, Ananda Devi est née à l’île Maurice. Auteur prolifique, elle a publié des recueils de poèmes, des nouvelles et des romans, notamment Ève de ses décombres (prix des Cinq Continents, prix RFO, Gallimard, 2006), Le sari vert (prix Louis Guilloux, Gallimard, 2010), et dernièrement L’Ambassadeur triste (Gallimard, 2015). Couronnée par le Prix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises en 2014, elle est considérée comme l’une des figures majeures de la littérature de l’océan Indien.

Articles (2)

Voir tous les articles

Avis (8)

  • Couverture du livre « Manger l'autre » de Ananda Devi aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Valerie Brz sur Manger l'autre de Ananda Devi

    Je me suis demandé si finalement ce roman pouvait s’appeler "celle qu'on ne nommait pas " ou un titre de ce genre car enfin on ne parle jamais du prénom de ce personnage ?!
    J'avoue ne pas y avoir fait attention tout de suite et en réfléchissant à ma critique j'ai découvert ce détail qui pour...
    Voir plus

    Je me suis demandé si finalement ce roman pouvait s’appeler "celle qu'on ne nommait pas " ou un titre de ce genre car enfin on ne parle jamais du prénom de ce personnage ?!
    J'avoue ne pas y avoir fait attention tout de suite et en réfléchissant à ma critique j'ai découvert ce détail qui pour ma part n'en est pas un .Quand on n'a pas de prénom,pas de contour ,pas de forme comment voulez vous exister?
    On parle de ce fait d'une allégorie ?

    C'est donc un joli tour de passe passe que nous joue Ananda Devi en sortant le lecteur de son ronronnement confortable . En premier en faisant de son personnage un bébé macrosome qui fait fuir sa propre mére et en second en faisant de son père un esclave de son hyperphagie qui cultive la monstruosité en affublant sa fille d'une anthropophagie fratricide .
    On est presque dans un déni Gargantuesque !

    J'ai tout de suite aimé le contexte .Fan de la couverture (oui j'avoue ...j'ai un faible pour les belles images ou photo en 1er de couverture) j'ai "avalé " le roman en quelques jours . Que dire ensuite ?
    Pas si simple ! Beaucoup de critiques parlent de l’allégorie du consumérisme ,j'avoue être passé à côté .J'ai surtout assisté à la longue agonie d'une enfant "hors norme" qui subit et encaisse les insultes du regard des autres et qui s'isole . L'isolement terrible est effectivement pratiqué avec l'entretien méticuleux des couches successives de graisse qui marque la distance avec les autres. Pas une fois en effet on ne ressent l'empathie chez ses camarades ,pas un seul ami à part son père qui ne devrait pas en être un. Tout semble irrémédiable dans cette monstruosité irréversible où même les coups de cœur se transforme en coups de grâce .
    C'est un regard troublant finalement sur le monstre que nous portons en chacun de nous et sur le caractère intraitable de la norme dans notre société moderne qui par son effet de masse se transforme bien souvent en rouleau com-presseur .
    Pas étonnant qu'il soit dans les finalistes du prix Orange 2018 !

  • Couverture du livre « Manger l'autre » de Ananda Devi aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Nathalie DEFLORAINE sur Manger l'autre de Ananda Devi

    Récit d'une adolescente obèse.
    Un livre dérangeant qui impose une réflexion sur la société actuelle et le paraître, sur la norme, la solitude, l'amour et ses mystères.
    Un livre très bien écrit dont j'ai du mal à dire si je l'ai aimé ou non !

    Récit d'une adolescente obèse.
    Un livre dérangeant qui impose une réflexion sur la société actuelle et le paraître, sur la norme, la solitude, l'amour et ses mystères.
    Un livre très bien écrit dont j'ai du mal à dire si je l'ai aimé ou non !

  • Couverture du livre « Manger l'autre » de Ananda Devi aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Lilia Tak-Tak sur Manger l'autre de Ananda Devi

    Un nouveau-né de 10 kilos tel un bouddha plein de chairs et de plis. Une mère épuisée, usée qui ne trouve d’autres issues que la fuite. Un père plein d’admiration devant cette petite qui a selon lui mangé sa sœur jumelle in utéro.

    Voilà comment démarre dans la vie cette enfant poussée par un...
    Voir plus

    Un nouveau-né de 10 kilos tel un bouddha plein de chairs et de plis. Une mère épuisée, usée qui ne trouve d’autres issues que la fuite. Un père plein d’admiration devant cette petite qui a selon lui mangé sa sœur jumelle in utéro.

    Voilà comment démarre dans la vie cette enfant poussée par un père à se montrer, être fière d’elle, mais pourtant jetée en pâture à la cruauté des enfants de son âge. Adolescente, elle est surnommée « la couenne » et exhibée comme sujet de moquerie sur les réseaux sociaux. Elle ne représente rien d’autre et d’ailleurs n’a pas de nom dans tout le récit.

    Elle est le sacrifice de tous dans cette société de surconsommation, du culte du physique, du voyeurisme « Je suis l’agneau d’Abraham. Le sacrifice humain des Aztèques. Le rat responsable de la peste. La nuit de la malédiction s’abattant sur le monde ». Et donc, pour elle un seul refuge encore et toujours la nourriture. Son obésité s’accroît ne laissant plus de place à rien ou peut être à l’amour ?

    Une écriture belle, fluide, puissante qui nous emporte. Une fable savamment menée pour exprimer les tabous du corps, les affres d’une société où tout est excès. Cela dérange, interpelle non sans humour.

    On savoure le mordant d’Anandi Devi pour nous faire réagir face au monde actuel et ses dérives

    C’est brillant ! A découvrir !

    https://lamadeleinedelivres.blogspot.fr/

Voir tous les avis

Vidéos (1)

  • Les délibérations du jury du Prix Orange du Livre 2018

Voir toutes les videos

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com