Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Des livres à offrir ? Notre cabinet de curiosités vous ouvre ses portes...

7 ouvrages étonnants et inclassables : des cadeaux surprenants pour Noël !

Des livres à offrir ? Notre cabinet de curiosités vous ouvre ses portes...

La chair est triste ?

Vous avez lu tous les livres ?

 

Osez offrir un livre qui n’a pas obtenu le Goncourt pour Noël, les vôtres vous en sauront gré !

 

La liste qui suit devrait vous réserver de sacrées surprises et ouvrir des appétits littéraires pantagruéliques.

 

  • Lumineuse transmission

    • add_box
      Couverture du livre « Le bonheur, sa dent douce à la mort ; autobiographie philosophique » de Barbara Cassin aux éditions Fayard

      Le bonheur, sa dent douce à la mort ; autobiographie philosophique de Barbara Cassin

      Le cadeau d’une mère à son fils ou d’un fils à sa mère : c’est sans doute ainsi que l’on offrira le mieux ce texte splendide de Barbara Cassin écrit pour et avec son fils, comme la mise en mémoire du récit d’une vie à la fois personnel et poétique.
      La langue de Barbara Cassin, que l’on lit davantage dans des textes philosophiques est à découvrir dans ce chant littéraire et primesautier qui embrasse la Corse, René Char, Heidegger ou Homère et ses chers Grecs. On saute d’un souvenir à un autre, qui nourrissent le parcours intellectuel et sensible de cette jeune Académicienne.
      D’un œil tendre, bon et lumineux, Barbara Cassin donne à regarder le monde, à l’instar de tous ceux qu’elle a rencontrés et aimés dans sa vie. Elle ouvre son cœur avec légèreté, grâce, et instaure un merveilleux dialogue avec le lecteur.
      On plonge dans le livre, le temps passe, comme le battement d’une aile de papillon.

  • Soyez coquins !

    • add_box
      Couverture du livre « Anagrammes dans le boudoir » de Jacques Perry-Salkow et Stephane Trapier et Laurence Castelain aux éditions Actes Sud

      Anagrammes dans le boudoir de Jacques Perry-Salkow - Stephane Trapier - Laurence Castelain

      Qui dresse la dame ? Le Marquis de Sade !
      Ceci n’est pas une affirmation ni un divulgâchage mais une anagramme, de celles, savoureuses, coquines, profondes ou drôles qui émaillent ce nouvel opus du grand anagrammiste oulipien Jacques Perry-Salkow, associé avec l’autrice-compositrice Laurence Castelain. Vous y apprendrez qu’un « décolleté plongeant » attire « le pot de colle gênant », ou que « la demande en mariage » est inéluctablement « la rengaine de Madame ».
      Des anecdotes, personnages célèbres ou héros de romans, noms de films enlevés, de toiles totémiques, comme Les Maisons closes de Toulouse-Lautrec, de sculptures, comme L’Eternelle idole de Rodin : ce joli livre est un cabinet de curiosités à lui seul. Et tel un clou de satin, il exerce la séduction des bijoux littéraires dont on ne se lasse jamais (attention, cette dernière phrase comporte l’anagramme de la page 25).

  • La traduction, irrésistible et malicieuse traîtresse

    • add_box
      Couverture du livre « A comme Babel ; traduction, poétique » de Guillaume Metayer aux éditions La Rumeur Libre

      A comme Babel ; traduction, poétique de Guillaume Metayer

      L’art modeste et puissant de la traduction déployé, effeuillé, révélé par Guillaume Métayer dans un ouvrage qui ne cède jamais à l’esprit de sérieux.
      Il peut être plus difficile de traduire que d’écrire, surtout quand on s’attache essentiellement à traduire la poésie, ainsi que s’y adonne ce poète, chercheur et animateur d’ateliers poétiques. Son domaine, c’est la Mittel Europa, d’Attila Jozsef à Nietzsche, mais peu importe au fond ici, tant sa démarche, séduisante, dépasse le contexte.
      L’alacrité de sa plume est délicieuse quand elle conduit le lecteur à débrouiller, en même temps que l’auteur, les mystères de la traduction, de cette invention d’un monde entre deux langues, quand la métamorphose des mots recrée la magie de la littérature.
      Un livre précieux, drôle et très intelligent.

  • Pointu et esthétique

    • add_box
      Couverture du livre « La littérature, l'autre métaphysique » de Marc Goldschmit aux éditions Manucius

      La littérature, l'autre métaphysique de Marc Goldschmit

      Comment satisfaire un grand lecteur de romans qui connaît déjà tous ses classiques ?
      En lui proposant de se décaler d’une case et d’examiner ce qu’il lit sous l’angle d’une autre compétence, ici celle de la philosophie. Des grands écrivains ont été de grands contre-philosophes, à l’instar de Proust, évidemment, mais de Flaubert, du poète Hölderlin ou de Shakespeare, quand Nietzsche a lui-même été poète.
      Marc Goldschmit qui est directeur de recherches au Collège International de Philosophie, découvre la littérature pour la donner à considérer sous un angle délicieusement « métaphysique ». N’ayez pas peur du mot, il est promesse, en ce livre, d’une jouissance intellectuelle et d’un très bon moment passé dans le ventre vivant de la littérature.

  • Ligne claire et madeleine de Proust

    • add_box
      Couverture du livre « Tintin » de Jacques Langlois aux éditions Francois Bourin

      Tintin de Jacques Langlois

      Quand à 10 ans, le petit Jacques envoie ses dessins issus de ses lectures de la célèbre BD à son créateur Hergé, il entame sans le savoir une correspondance d’une vingtaine d’années, et une vraie amitié.
      Dans ce Petit éloge de Tintin et dans un style frais et rapide, Jacques Langlois raconte son Tintin, celui d’un amateur et collectionneur éclairé, qui a plongé son regard dans l’intimité de ses personnages depuis 1957.
      On croyait pourtant tout connaître du jeune homme blond en culotte de golf, et c’est sous le charme de conteur de Jacques Langlois qu’on tombe, irrésistiblement, en « tintinite » aiguë : impossible de lâcher ce joli livre auquel on s’attache comme à un ami.

  • Baroque !

    • add_box
      Couverture du livre « L'écologie » de Plonk Et Replonk aux éditions Philippe Rey

      L'écologie de Plonk Et Replonk

      Haro sur l’humour suisse de Plonk & Replonk, mélange d’absurde, de pochade et d’esprit critique un tantinet désespéré.
      Avec les frères Froidevaux, camouflés sous le collectif Plonk & Replonk, et connus pour leurs détournements de cartes Belle Epoque, l’écologie devient une expérience illustrée tragi-comique.
      L’Ecologie est un joli livre à l’italienne d’images… court-circuitées, où l’absurde grince ou rit, fait causer ou réfléchir : la légende « Réchauffement des océans. Les sushis sont cuits » accompagne le dessin d’un pêcheur de poisson pané sous une lune rouge, dans une mer glauque.
      La qualité des reproductions est impeccable, le livre ravissant et plus dense qu’il n’y paraît.

  • Irrésistible

    • add_box
      Couverture du livre « Broadway » de Fabrice Caro aux éditions Gallimard

      Broadway de Fabrice Caro

      Les BD ou les romans ? Difficile de choisir chez Fabrice Caro tant son œuvre engage l’addiction au-delà des formes.
      Son héros a du mal avec le monde : une convocation à un dépistage colorectal, les insanités dessinées par son fils collégien, la perspective de vacances avec des voisins à Biarritz pour faire du paddle et c'en est trop pour Axel.
      Voilà que commence un roman auquel on succombera inévitablement, le début d’intenses réjouissances pour le lecteur. Caro a cet humour absurde, hors de propos et d’espoir, qui transforme toute situation en indicible moment de bonheur.
      C’est un très joli cadeau que de faire découvrir son œuvre à quelqu’un qu’on aime.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Evénements et fêtes"

Commentaires (3)