Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Voici venir les rêveurs

Couverture du livre « Voici venir les rêveurs » de Imbolo Mbue aux éditions Belfond
  • Date de parution :
  • Editeur : Belfond
  • EAN : 9782714470997
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Aux États-Unis et au Cameroun, en 2007.
Nous sommes à l'automne 2007 à New York et Jende Jonga, un immigrant illégal d'origine camerounaise, est en passe de réaliser son rêve : après avoir été plongeur et chauffeur de taxis, il vient de décrocher un emploi de chauffeur pour Clark Edwards, riche... Voir plus

Aux États-Unis et au Cameroun, en 2007.
Nous sommes à l'automne 2007 à New York et Jende Jonga, un immigrant illégal d'origine camerounaise, est en passe de réaliser son rêve : après avoir été plongeur et chauffeur de taxis, il vient de décrocher un emploi de chauffeur pour Clark Edwards, riche banquier à la Lehman Brothers. Pour Jende, tout est désormais possible : il va enfin pouvoir offrir à Neni, son amoureuse, les études de pharmacienne dont elle rêve. Et surtout, pour les Jonga, le Graal est en vue : obtenir leur carte verte et devenir enfin des Américains.
Mais rien n'est simple au pays de l'American Dream. Entre Jende, loyal, discret, compétent, et son patron Clark, noyé dans le travail et les difficultés de la banque se noue une vraie complicité. Les deux familles se rapprochent, mais si les Jonga sont soudés malgré l'épée de Damoclès de l'expulsion, les Edwards sont en proie à de nombreux problèmes. Pour tous, l'interminable demande d'asile des Jonga et la menace d'éclatement de la bulle des subprimes vont remettre en question leurs certitudes.   

Donner votre avis

Articles (3)

Avis (22)

  • Un roman très pertinent sur l'immigration et particulièrement sur le mythique rêve américain qui l'est beaucoup moins en réalité, c'est ce que nous enseigne ce premier roman de Mbue à travers l'histoire d'une famille camerounaise, les Jonda, qui vient de débarquer à New York. Ils vont se lancer...
    Voir plus

    Un roman très pertinent sur l'immigration et particulièrement sur le mythique rêve américain qui l'est beaucoup moins en réalité, c'est ce que nous enseigne ce premier roman de Mbue à travers l'histoire d'une famille camerounaise, les Jonda, qui vient de débarquer à New York. Ils vont se lancer dans un combat sans relâche pour devenir de vrais Américains et espèrer une vie meilleure. Ça commence bien, les Edwards, une famille riche new yorkaise les embauche! Mais l'aventure ne fait que commencer ! A vous de lire pour la suite !
    les personnages sont attachantes, l'auteur ne manque pas de sincérité dans son écriture, un vrai régal !!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le rêve américain. Ce mythe que la société a fait miroiter aux yeux de tous depuis si longtemps. Ce rêve américain est-il aussi inaccessible et merveilleux qu'il y paraît ou n'est-ce que mirage et poudre aux yeux.

    Gende Jonga est camerounais, en situation illégale aux États-Unis, il rêve...
    Voir plus

    Le rêve américain. Ce mythe que la société a fait miroiter aux yeux de tous depuis si longtemps. Ce rêve américain est-il aussi inaccessible et merveilleux qu'il y paraît ou n'est-ce que mirage et poudre aux yeux.

    Gende Jonga est camerounais, en situation illégale aux États-Unis, il rêve d'une vie meilleure, et surtout du graal ultime à ses yeux, obtenir la carte verte. Après une succession de petits boulots il trouve, grâce à son cousin, une place de chauffeur pour un des banquiers de Lehman Brother (la fameuse!). Une certaine cordialité s'installe entre le riche blanc et le pauvre noir, tout heureux avec ce salaire de faire venir son fils et sa femme, et de permettre à cette dernière de suivre des études de pharmacienne. Mais ce n'est sans compter sur les aléas de la vie et les mécanismes trafiqués du système...

    Ce premier roman offre un regard sans filtre sur cette illusion merveilleuse qu'est la vie américaine. Imbolo Mbue a des points communs avec l'attachante famille Jonga, elle est camerounaise, vivant aux États Unis. L'auteure offre un regard réaliste et sans haine ou ressentiment sur cette société capitaliste idéalisée par tous les immigrés qui souhaitent faire partie du voyage.

    Le lecteur se laisse prendre par cette plume agréable et efficace, qui dépeint la lente et difficile insertion sociale de cette petite famille camerounaise. Il espère avec eux, s'attriste avec eux et leur souhaite le meilleur. Imbolo Mbue aborde des thématiques importantes comme le rêve américain, l'ambition, l'espoir de changement et du meilleur pour soi et les siens, le racisme, les magouilles, la désillusion, le capitalisme, etc; et les traite en toute simplicité, et un grand réalisme. (...)

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Magnifique roman qui traite à la fois de ces hommes et ces femmes arrivant du continent africain pour vivre une vie meilleure aux états-unis et à ces hommes et ces femmes vivant dans les hautes sphères new-yorkaise. Le choc des cultures est évident, mais la force d'Imbolo Mbue est d'avoir réussi...
    Voir plus

    Magnifique roman qui traite à la fois de ces hommes et ces femmes arrivant du continent africain pour vivre une vie meilleure aux états-unis et à ces hommes et ces femmes vivant dans les hautes sphères new-yorkaise. Le choc des cultures est évident, mais la force d'Imbolo Mbue est d'avoir réussi à nous montrer les nombreuses facettes du rêve américain et de l'immigration. Son récit est vivant et est parsemé de dialectes et images du Cameroun, ce qui rend le roman tellement réaliste. Les personnages (tous que ce soit le chauffeur camerounais, son patron et surtout les personnages féminins) sont tellement attachants et pétris d'ambition, de regrets, d'espoir. Le roman est aussi une réflexion sur le couple. Un roman riche de tellement de chemins! Un coup de cœur.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Imbolo Mbue est une toute jeune femme d’origine camerounaise qui nous parle de son rêve américain. Pas uniquement une idée projective : elle traite du rêve américain qu’elle a vécu dans sa chair. Dans Voici venir les rêveurs, elle conte la vie d’une famille camerounaise émigrée à New York. Le...
    Voir plus

    Imbolo Mbue est une toute jeune femme d’origine camerounaise qui nous parle de son rêve américain. Pas uniquement une idée projective : elle traite du rêve américain qu’elle a vécu dans sa chair. Dans Voici venir les rêveurs, elle conte la vie d’une famille camerounaise émigrée à New York. Le New York contemporain, contrasté, au sein duquel coexistent toutes les origines. Nous sommes en 2007. Jende Jonga a un rêve on ne peut plus humain : devenir quelqu’un ! Un africain voulant décrocher l’Amérique. Un homme noir cherchant le respect et l’égalité longtemps promis dans une société où la lutte des classes est toujours présente. Il quitte tout pour se rendre aux Etats-Unis et, grâce à ses petits boulots de forgeron et à son obstination, permet à Neni, son épouse, et leur fils Limio, de venir s’installer avec lui.

    Il décroche alors un job de chauffeur pour un banquier de chez Lehman Brothers. Il l’emmène de Manhattan au Hampton, haut lieu de villégiature de la côte Est, et devient petit à petit son confident. A la veille du scandale financier d’ampleur mondiale que nous connaissons, lesquels de ces deux hommes sera le plus à même de s’adapter au changement de vie ? Sur quel plan ces deux hommes tendront-ils à s’élever grâce à l’autre ? Les Amériques, terres d’exil et d’espoir, tiendront-elles toutes leurs promesses ? Imbolo Mbue met face à face ces deux familles, leur quotidien, leurs tourments et leur quête parallèle. Sur un sujet maintes fois traité, l’auteure propose une version authentique et juste, écrite avec une grande émotion.

    J’aurais envie de demander la part de vécu à l’auteure. Servie par une claire et belle écriture, elle dépeint l’immigration comme nous le faisons trop souvent aujourd’hui : de manière idéalisée et grande. Et l’histoire des hommes nous rattrape, les migrants coulent et le rêve américain se brûle les ailes au contact de l’ogresque société de consommation. Un beau roman et surtout une nouvelle auteure talentueuse.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • C’est un livre plein d’optimisme, de soleil, de petits bonheurs au début qui évolue vers un texte beaucoup moins léger sur la vraie vie et ce qu’elle nous réserve.
    C’est un livre qui parle de nostalgie du pays, d’immigration, du poids du souvenir, de la culpabilité, de ce que l’on s’autorise à...
    Voir plus

    C’est un livre plein d’optimisme, de soleil, de petits bonheurs au début qui évolue vers un texte beaucoup moins léger sur la vraie vie et ce qu’elle nous réserve.
    C’est un livre qui parle de nostalgie du pays, d’immigration, du poids du souvenir, de la culpabilité, de ce que l’on s’autorise à faire ou non dans sa vie, des relations humaines entre un patron et ses employés, entre deux conjoints, de l’image de soi, de ce qu’on dit à ses amis et de ce que l’on pense vraiment.
    C’est aussi un livre qui invite à penser que tout ce qui nous arrive peut être transformé à condition de ne pas subir une situation.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Cela faisait un bon moment que je voulais lire "Voici venir les rêveurs", le format livre audio était une première pour moi, un peu déstabilisant à la lecture du premier chapitre puis très fluide et très agréable.
    Julien Chatelet est un très bon narrateur, ses différentes intonations...
    Voir plus

    Cela faisait un bon moment que je voulais lire "Voici venir les rêveurs", le format livre audio était une première pour moi, un peu déstabilisant à la lecture du premier chapitre puis très fluide et très agréable.
    Julien Chatelet est un très bon narrateur, ses différentes intonations facilitent la compréhension du texte et le changement de personnage est très net.
    Imbolo Mbue parle dans ce roman du rêve Américain, de l'exil et de ses désenchantements. Le parallèle entre deux familles que tout oppose, la riche famille Américaine et la famille Camerounaise loin de son pays d'origine et de ses codes, est intéressant.
    J'ai vraiment aimé ce premier roman, les personnages sont tous attachants, l'écriture d'Imbolo Mbue est très vivante et rythmée.
    J'ai hâte de lire son prochain roman.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Jende Jonga a quitté sa ville natale de Limbé au Cameroun pour réaliser son rêve: émigrer à New-York. A force de travail et d'abnégation, mais aussi grâce à l'aide financière de son cousin, il est parvenu à faire venir sa mère et son fils. Jende fait le taxi pendant que sa femme, très motivée,...
    Voir plus

    Jende Jonga a quitté sa ville natale de Limbé au Cameroun pour réaliser son rêve: émigrer à New-York. A force de travail et d'abnégation, mais aussi grâce à l'aide financière de son cousin, il est parvenu à faire venir sa mère et son fils. Jende fait le taxi pendant que sa femme, très motivée, poursuit des études pour devenir pharmacienne. Et puis, en 2007, la chance leur sourit puisque Jende est embauché en tant que chauffeur par un riche homme affaire qui travaille pour Lehman Brothers. Il ne compte pas ses heures, obéit aussi bien au patron qu'à ses fils mais en échange, il gagne suffisamment pour mettre de l'argent de côté. Et de l'argent, il va lui en falloir parce qu'il a besoin d'un avocat pour rester sur le territoire américain.
    Vous allez dire, oui, c'est une énième version du rêve américain. Certes, mais en plus de nous présenter une galerie de personnages vraiment attachants et pourtant capables d'actions moralement répréhensibles, autant du côté des immigrés que dans la famille riche de l'employeur, Imbolo Mbue parvient à faire un tableau tout en nuances dont le dénouement est n'est pas totalement un constat d'échec. Parmi les portraits qui m'ont particulièrement marqués, il y a celui de
    la femme de Jende qui travaille dur pour réussir et doit affronter les remarques acerbes d'un doyen lui disant que vu sa situation d'immigrante sans le sou, elle devrait revoir son ambition à la baisse. Et il y a Vince aussi, le fils aîné né du bon côté qui refuse de se laisser enfermé dans le moule américain. Il y a bien sûr une dénonciation pas toujours originale (mais sans doute fondée) sur le manque de culture des américains qui leur fait prendre l'Afrique pour un seul pays et penser que tous les pays africains sont proches et interchangeable. Ce roman fut pour moi une agréable surprise quand je l'ai lu et le plaisir fut décuplé par la lecture qu'en fait Julien Chatelet. C'est un lecteur qui ne m'a jamais déçue

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Jende Jonga et son épouse Neni arrivent à New-York, ils ont quitté Limbé au Cameroun, leur terre natale, pour une vie meilleure.
    Ils l’ont rêvé cette Amérique de tous les possibles ils sont émerveillés, mais une petite voix en eux ne les lâche pas, elle leur dit avec insistance que pour rester...
    Voir plus

    Jende Jonga et son épouse Neni arrivent à New-York, ils ont quitté Limbé au Cameroun, leur terre natale, pour une vie meilleure.
    Ils l’ont rêvé cette Amérique de tous les possibles ils sont émerveillés, mais une petite voix en eux ne les lâche pas, elle leur dit avec insistance que pour rester dans ce paradis il leur faut un sésame : la green card.
    Jende trouve un poste de chauffeur d’un riche banquier, Edwards, et là tout semble permis, comme pour les joueurs à la loterie qui avec des si refont leur vie…
    Je vous laisse découvrir la façon dont Jende obtient ce travail, le système D est efficace.
    Ils voient le miracle à leur portée, ils se placent du point de vue de l’humain et ils sont prêts à tout pour s’adapter aux exigences de leur employeur.
    Mais ils ne pouvaient pas prévoir la crise des subprimes et ses conséquences. Jende le prend comme un échec personnel, Neni elle vendrait son âme au diable s’il le fallait pour rester à New-York.
    La famille Edwards, la femme Cindy est née pauvre et ne veut pas le redevenir et la famille Jende venue pour ne plus être pauvre vont avoir des liens de complicité, mais les déterminismes sociaux ne s’effacent pas même en Amérique…
    Ces doux rêveurs nous font vivre leur histoire avec la drôlerie de l’adaptation du monde camerounais au monde américain, mais ils nous bouleversent par l’ampleur que les revers de la vie leur infligent.
    Presque douze heures d’écoute pour ce livre, mais une merveille d’interprétation par Julien Chatelet, qui avec sobriété sait nous restituer les couleurs de ce roman et nous faire ressentir la dramaturgie de l’histoire.
    Les dialogues ont une saveur rehaussée par cette lecture et le jeu de Julien Chatelet met en valeur l’humanisme qu’Imbolo Mbue a mis dans cette histoire.
    ©Chantal Lafon-Litteratum Amor 20 février 2017

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.