Summer

Couverture du livre « Summer » de Monica Sabolo aux éditions Lattes
  • Date de parution :
  • Editeur : Lattes
  • EAN : 9782709659826
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Lors d'un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d'une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l'eau. Ou ailleurs ?
Vingt-cinq ans ont... Voir plus

Lors d'un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d'une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l'eau. Ou ailleurs ?
Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d'une famille figée dans le silence et les apparences.
Comment vit-on avec les fantômes ? Monica Sabolo a écrit un roman puissant, poétique, bouleversant.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis(35)

  • Avis très mitigé autour de ce roman pourtant très plébiscité

    J’ai aimé le coté haletant et plutôt addictif de Summer, mais j’ai trouvé le style pompeux. Comme un exercice scolaire où l’on aurait demandé à l’auteur d’accumuler le plus de figures de styles possible par phrases. C’est assez...
    Voir plus

    Avis très mitigé autour de ce roman pourtant très plébiscité

    J’ai aimé le coté haletant et plutôt addictif de Summer, mais j’ai trouvé le style pompeux. Comme un exercice scolaire où l’on aurait demandé à l’auteur d’accumuler le plus de figures de styles possible par phrases. C’est assez oppressant. Comme s’il fallait, pour que le lecteur comprenne mieux, que l’on nous explique presque chaque fois le début de la phrase. D’autant que toutes ces comparaisons et métaphores n’apportent à mon sens pas plus de beauté au texte, au contraire. Le texte aurait gagné en profondeur en gardant le coté onirique sans autant de fioritures. J’ai parfois même pensé au cours de la lecture à une sensation de mauvaise traduction… c’est dire à quel point la forme ne m’a pas séduite.

    Concernant le personnage principal, je me suis longtemps demandé si nous n’assistions pas à la naissance d’un psychopathe, ou s’il n’avait pas décompensé et développer une maladie psychiatrique tellement importante, qu’il était sans cesse noyer dans ses pensées. Un peu à la manière de Shutter Island (que j’aime beaucoup par ailleurs).

    A la lecture du roman, on a la sensation de se trouver dans une riche famille américaine, il est étonnant de ne pas reconnaitre les codes francophones, en tout cas les codes de notre société francophone ordinaire. Comme si pour écrire une histoire de ce type, il était nécessaire qu’elle se situe dans un milieu bourgeois. Comme si cela rajoutait au mystère. Pour ma part, je trouve cela ajoute au côté prétentieux que l’auteur semble vouloir donner mais ne donne pas forcément de plus-value.
    La chute est glaçante et nauséeuse mais je l’ai trouvé nécessaire car sans elle et pour moi, la lecture aurait perdu de son intérêt.
    Le roman est construit comme une intrigue, c’est ce que l’on pourrait décrire d’un bon polar, pas forcément abouti au niveau stylistique ou au contraire trop remanié, mais suffisamment prenant pour en apprécier la lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Summer de Monica Sabolo

    Premières phrases: »Dans mes rêves, il y a toujours le lac. L’été où c’est arrivé, cet été dont rien n’a marqué ma mémoire, ou juste quelques images, comme des photographies nettes et brillantes, pendant ce mois de juillet où nos vies ont changé pour toujours, il...
    Voir plus

    Summer de Monica Sabolo

    Premières phrases: »Dans mes rêves, il y a toujours le lac. L’été où c’est arrivé, cet été dont rien n’a marqué ma mémoire, ou juste quelques images, comme des photographies nettes et brillantes, pendant ce mois de juillet où nos vies ont changé pour toujours, il faisait si chaud que les poissons remontaient des profondeurs du lac Léman. »

    Elle n’est plus là, le temps d’une partie de cache- cache ; le temps d’un pique-nique, le temps de l’insouciance.
    Summer a disparu, 19 ans, belle, charmante et charmeuse, elle s’est cachée dans les herbes hautes, personne ne l’a trouvé, personne ne l’a retrouvé …jamais.
    Evaporée dans la chaleur de l’été.
    25 ans se sont écoulés, Benjamin son cadet de 4 ans, essaie de vivre, de survire, essaie de comprendre, de remonter à la surface et de vivre avec et dans l’ombre de Summer.

    Emma aime :

    -La poésie du texte
    -ressentir à ce point le mal être de Benjamin
    -La description incroyable des lieux et des sentiments de chacun
    -le soleil qui scintille sur le lac Léman

    Retrouvez moi sur mon blog : https://emmatourte.wixsite.com/website
    et sur Instagram : les livres d'Emma

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai beaucoup de mal à noter ce livre qui se lit vite et qui oscille d'un chapitre à l'autre entre l'ennui et le génie...Cette famille parfaite suisse semble tellement proche d'une famille nord américaine qu'on se perd un peu parfois dans le choix de l'auteur. Cependant le fil rouge de la...
    Voir plus

    J'ai beaucoup de mal à noter ce livre qui se lit vite et qui oscille d'un chapitre à l'autre entre l'ennui et le génie...Cette famille parfaite suisse semble tellement proche d'une famille nord américaine qu'on se perd un peu parfois dans le choix de l'auteur. Cependant le fil rouge de la tragédie grecque m'a permis de terminer le bouquin tout en me disant que certains passages prennent une ampleur différente une fois le thriller bouclé!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ne tournons pas autour du pot, j’ai eu beaucoup de mal avec cette histoire de mystérieuse disparition d’une splendide jeune fille lors d’un pique-nique familial.

    Summer, c’est le prénom de l’héroïne, a alors dix-neuf ans. Elle est l’aînée des enfants d’une famille parfaite, dont on devine...
    Voir plus

    Ne tournons pas autour du pot, j’ai eu beaucoup de mal avec cette histoire de mystérieuse disparition d’une splendide jeune fille lors d’un pique-nique familial.

    Summer, c’est le prénom de l’héroïne, a alors dix-neuf ans. Elle est l’aînée des enfants d’une famille parfaite, dont on devine très vite les failles et les secrets.

    Vingt-quatre ans plus tard , son jeune frère, toujours traumatisé et profondément dépressif, revient sur les lieux du drame.

    Si le début pouvait laisser présager une intrigue intéressante, le soufflé est bien vite retombé.

    J’ai eu l’impression de tourner en rond, et je n’ai pas réussi à entrer en empathie avec les personnages, élément essentiel à mes yeux pour qu’une lecture m’emporte. Essai non transformé , je suis passée totalement à côté du récit.

    Je n’abandonne toutefois pas tout espoir, et tenterai à nouveau l’aventure… Plus tard !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions