Monica Sabolo

Monica Sabolo

Monica Sabolo est une journaliste et romancière française, née en 1971 à Milan. Elle a grandi à Genève (Suisse).

Elle a publié son premier roman Le Roman de Lili en 2000. Monica Sabolo a reçu le Prix de Flore en 2013 pour Tout cela n'a rien à voir avec moi.

 

Photo Francesca Mantovani © Éditio...

Voir plus

Monica Sabolo est une journaliste et romancière française, née en 1971 à Milan. Elle a grandi à Genève (Suisse).

Elle a publié son premier roman Le Roman de Lili en 2000. Monica Sabolo a reçu le Prix de Flore en 2013 pour Tout cela n'a rien à voir avec moi.

 

Photo Francesca Mantovani © Éditions Gallimard

Articles en lien avec Monica Sabolo (1)

Avis sur cet auteur (80)

  • add_box
    Couverture du livre « Eden » de Monica Sabolo aux éditions Gallimard

    Marie Nel sur Eden de Monica Sabolo

    Je ne connaissais pas du tout Monica Sabolo avant de l'avoir vue par hasard à l'émission La grande librairie sur France 5. Elle y parlait justement de ce dernier roman, Éden. Le sujet et la façon dont elle en parlait m'ont tout de suite plu et intriguée. Lorsque j'ai vu qu'il était disponible à...
    Voir plus

    Je ne connaissais pas du tout Monica Sabolo avant de l'avoir vue par hasard à l'émission La grande librairie sur France 5. Elle y parlait justement de ce dernier roman, Éden. Le sujet et la façon dont elle en parlait m'ont tout de suite plu et intriguée. Lorsque j'ai vu qu'il était disponible à ma médiathèque, je n'ai pas hésité longtemps avant de le réserver. Maintenant que cette lecture est terminée, je peux dire que je suis vraiment très contente d'avoir fait cette double découverte, celle d'un roman et de son auteure. J'ai pu surtout apprécier sa plume, son style et sa façon de dépeindre des personnages ou des lieux.

    Ici, il n'y a pas de mention exacte du lieu de l'histoire. On sait juste qu'on est à proximité d'une forêt, et on se doute que cela se passe en Amérique, à proximité des réserves amérindiennes. Il n'y a pas non plus de date, cette histoire pourrait très bien se passer maintenant comme il y a plusieurs années. J'ai fait la connaissance de Lucy, une jeune fille blanche et Nita, une jeune amérindienne. La vie n'est pas simple pour ces jeunes. Ils ont comme les autres leurs soucis que tous les adolescents ont, mais il faut en plus qu'ils s'intègrent aux autres. Lucy est un jour découverte nue à la lisière de la forêt, traumatisée par le viol qu'elle a subi, recouverte de griffures et d'égratignures. Le choc la rend muette, elle reste enfermée dans le silence et ne dit rien. D'autres agressions ont d'ailleurs lieu sur des hommes dans la forêt, certains ont vu des ombres, d'autres des animaux, personne n'en sait davantage. Nita, de son côté, nous raconte sa vie à la réserve, le lycée, les copains, elle nous parle aussi de Lucy avant l'agression, son comportement. Nita vit seule avec sa mère qui s'occupe très peu d'elle. Son père est parti un jour sans rien dire, est-ce la forêt qui l'a avalé, ou s'est-il enfui pour mener une autre vie, Nita ne cesse de se poser la question.

    Bien que le roman ne soit pas divisé, j'ai ressenti à la lecture deux parties distinctes. La première où Nita raconte sa vie, ses rêves, ses espoirs. Où elle parle de Lucy avant son agression, ce qu'elles faisaient ensemble, leurs relations avec les garçons de la réserve. La seconde, pour moi, commence après l'agression de Lucy, quand Nita veut prendre les choses en main et enquêter sur ce qui a bien pu se passer. Elle va intégrer une équipe de serveuses du bar local où elle va pouvoir examiner les hommes qui y viennent. À partir de ce moment là, elle va prendre des décisions importantes pour elle mais aussi pour son amie Kishi ou Lucy. Elle ne peut en même temps pas compter sur la police qui ne protège pas ce peuple, bien au contraire.
    Un autre personnage très important ici est représenté par la forêt. L'auteure lui a donné vie, avec les animaux qui y habitent, les humains qui veulent la détruire pour construire une route. Il s'y passe des drames dedans, elle donne un côté très sombre à l'histoire, parfois même étouffante. On peut sentir son cœur battre à travers les pages du roman. Nita veut la protéger, elle représente pour elle tout un monde qu'elle a hérité de ses ancêtres et il est inconcevable de la massacrer. Il est très facile de comprendre ce que ressent la jeune fille. Qui n'a pas eu cette sensation en se promenant dans une forêt d'être observé par les arbres et toute la population qui la peuple. Quand on pose une main sur un arbre, on a la sensation qu'il vit. Alors pour un peuple comme celui de Nita, bercé par des légendes, on comprend aisément l'importance qu'elle a à leurs yeux.

    Ce roman est porteur d'un tas de messages et véhicule tant de valeurs. Il nous parle de l'adolescence avec son lot de mal-être ou d'exaltation que l'on connait tous, son envie d'indépendance et pourtant ils ont encore tellement besoin des adultes. Et justement, ces adultes ne se comportent pas toujours comme il faudrait avec eux. Les scènes de viol ou d'agression ne sont pas détaillées et dépeintes, et c'est très bien ainsi, on devine aisément la violence des actes au travers des souffrances des personnes, pas besoin d'en ajouter de plus. Et ça, j'ai vraiment beaucoup apprécié que l'auteure soit délicate et sensible à ce sujet. Ce roman nous parle aussi de la société américaine, celle qui a envahi tout un peuple y habitant déjà en les déracinant de leur terre, en les parquant dans des réserves avec la destruction de leur nature pour y mettre toujours plus de béton. Des sujets graves abordés par l'auteure avec beaucoup de sensibilité dans les mots et les descriptions. Elle dépeint avec talent chaque parcelle de la forêt, j'aurais presque pu sentir les branches craquer sous mes pas ou respirer l'odeur des arbres.

    C'est une histoire sombre, qui pourrait ressembler à un thriller plus porté sur la psychologie des personnages que sur les actes. Il règne un suspense noir et intense, à partir du moment où Lucy est retrouvée, et cela se passe au tout début du roman. En tant que lecteur, on suit des pistes, on se demande si c'est lié aux autres agressions d'adultes, ou si cela pourrait être d'autres jeunes. Le mystère reste total tout le long. Les réponses arrivent petit à petit, ainsi que l'esprit de revanche que Nita connait. Et on la comprend parfaitement.
    Je me suis d'ailleurs très vite attachée à ces deux jeunes filles, Nita ou Lucy. Leur fragilité à chacune que Nita cache d'ailleurs derrière une carapace. J'ai ressenti parfaitement ce qu'elle vivait ou ses sentiments. Ceci est d'ailleurs renforcé par le choix narratif de l'auteure puisqu'elle emploie la première personne du singulier. Ce « je » représente Nita et permet ainsi d'être au plus près d'elle, de rentrer dans sa tête et de connaître le moindre de ses secrets. C'est un procédé que j'aime beaucoup car il me permet de vivre dans la peau de l'héroïne le temps d'une histoire.

    Pour conclure, je dirais que ce fut une très bonne lecture. Je n'ai pas vu les pages défiler, j'ai trouvé l'histoire prenante et j'ai eu beaucoup de mal à quitter ces personnages. La fin n'est pas celle à laquelle je m'attendais, elle fait partie des bonnes surprises de ce roman. Je me suis tellement sentie imprégnée par l'atmosphère créée par Monica Sabolo que j'ai l'impression qu'elle me colle encore même une fois la lecture terminée. J'ai été happée dès les premières pages et n'en suis sortie qu'à la dernière.
    Ce qui est sûr, c'est que je vais continuer à lire cette auteure, j'aime la façon dont elle traite son sujet et dont elle raconte. En lisant les résumés de ses autres romans, je serais assez tentée de lire Crans-Montana ou Summer, j'ai vu qu'elle parlait une nouvelle fois de la jeunesse, serait-ce un thème récurrent pour l'auteure ? En tout cas, je prendrais plaisir à la lire de nouveau.
    Bien sûr, je vous recommande la lecture de ce roman, c'est une belle aventure qui marque.

  • add_box
    Couverture du livre « Summer » de Monica Sabolo aux éditions Lattes

    jml38 sur Summer de Monica Sabolo

    Il est beaucoup question d'eau dans ce roman. Les eaux du lac Léman au bord duquel se passe une partie de l'histoire. Des eaux dans lesquelles Summer apparaît en rêve à son frère Benjamin, toujours vêtue d'une chemise de nuit bleue, et qui l'appelle dans les ondes, au milieu des poissons et des...
    Voir plus

    Il est beaucoup question d'eau dans ce roman. Les eaux du lac Léman au bord duquel se passe une partie de l'histoire. Des eaux dans lesquelles Summer apparaît en rêve à son frère Benjamin, toujours vêtue d'une chemise de nuit bleue, et qui l'appelle dans les ondes, au milieu des poissons et des algues.

    Car Summer a disparu l'été de ses dix-neuf ans, lors d'un pique-nique. Ses amies étaient là, son jeune frère Benjamin aussi, et personne ne sait ce qui a bien pu se passer : elle s'est comme volatilisée. Après beaucoup d'agitation, des recherches, des battues, des appels télévisés, la tension est peu à peu retombée, les amies de la jeune fille et ceux de la famille ont pris leurs distances.

    Benjamin a traversé les années qui ont suivi comme un zombie, baladé de psychologues en psychiatres, se perdant dans des expériences à bases de produits psychotropes, fortement perturbé par cette disparition, lui qui l'était déjà dans son enfance, l'idée l'ayant effleuré qu'il n'appartenait pas vraiment à cette famille dans laquelle sa soeur ainée avait toutes les qualités et toutes les attentions. Famille qu'il nous dépeint à travers ses souvenirs comme très attachée à son train de vie, ayant une certaine facilité à attirer la lumière, vivant dans un monde d'apparence, de strass et de paillettes.

    À l'approche de la quarantaine et à la faveur d'une nouvelle thérapie, Benjamin se repose les questions sur la disparition inexpliquée de Summer, nous entraînant avec lui dans une quête de la vérité dont au final on n'attend pas grand-chose, comme lui d'ailleurs, après autant d'années sans nouvelles, bonnes ou mauvaises.

    Monica Sabolo joue sur cette impression que tout est plié dans cette histoire, qu'il n'y aura pas de révélation, et que seule la désespérance éternelle de Benjamin va nous accompagner dans cette lecture. J'avoue m'être demandé dans quelle galère je m'étais embarqué, avec la nette impression que j'allais lire un roman dans lequel rien n'allait se passer, juste pour la beauté du style et des mots. Et puis je me suis aperçu que j'avançais facilement dans ma lecture, que je prenais même du plaisir à découvrir une histoire plus profonde qu'elle ne le laissait penser de prime abord, avec des personnages moins lisses que prévus, pour finalement refermer ce roman avec la satisfaction d'avoir passé un bon moment et découvert une auteure au style agréable.
    Quant à Summer...

  • add_box
    Couverture du livre « Summer » de Monica Sabolo aux éditions Lattes

    Amelielit sur Summer de Monica Sabolo

    Roman qui nous fait partager la quête du personnage principal qui regrette sa soeur disparue et ne parvient pas à avancer tant il manque des réponses à ses questions.
    J'ai eu du mal à entrer véritablement dans l'histoire, certains passages sont restés obscurs, d autres sont glaçants....
    Voir plus

    Roman qui nous fait partager la quête du personnage principal qui regrette sa soeur disparue et ne parvient pas à avancer tant il manque des réponses à ses questions.
    J'ai eu du mal à entrer véritablement dans l'histoire, certains passages sont restés obscurs, d autres sont glaçants.
    Cependant la fin m'a déçue.

  • add_box
    Couverture du livre « Eden » de Monica Sabolo aux éditions Gallimard

    danielle cubertafon sur Eden de Monica Sabolo

    Le sujet est très prenante mais le déroulement ma paru trop long ,des détails qui n en finissent pas , on aimea- rais rentrer plus vite dans le sujet de cette petite fille et sa disparition ,de savoir l intrigue un peu plus vite car le sujet est captivant voilà mon avis personnelle

    Le sujet est très prenante mais le déroulement ma paru trop long ,des détails qui n en finissent pas , on aimea- rais rentrer plus vite dans le sujet de cette petite fille et sa disparition ,de savoir l intrigue un peu plus vite car le sujet est captivant voilà mon avis personnelle

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !