Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Mes vrais enfants ; une femme, deux vies, deux univers

Couverture du livre « Mes vrais enfants ; une femme, deux vies, deux univers » de Jo Walton aux éditions Denoel
  • Date de parution :
  • Editeur : Denoel
  • EAN : 9782207134818
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Une femme, deux vies, deux univers.
Née en 1926, Patricia Cowan finit ses jours dans une maison de retraite.
Très âgée, très confuse, elle se souvient de ses deux vies. Dans l'une de ces existences, elle a épousé Mark, avec qui elle avait partagé une liaison épistolaire et platonique, un homme... Voir plus

Une femme, deux vies, deux univers.
Née en 1926, Patricia Cowan finit ses jours dans une maison de retraite.
Très âgée, très confuse, elle se souvient de ses deux vies. Dans l'une de ces existences, elle a épousé Mark, avec qui elle avait partagé une liaison épistolaire et platonique, un homme qui n'a pas tardé à montrer son véritable visage. Dans son autre vie, elle a enchaîné les succès professionnels, a rencontré Béatrice et a vécu heureuse avec cette dernière pendant plusieurs décennies. Dans chacune de ces vies, elle a eu des enfants, différents. Elle les aime tous... Mais lesquels sont ses vrais enfants : ceux de l'âge nucléaire ou ceux de l'âge du progrès ?
Car Patricia ne se souvient pas seulement de ses vies distinctes, elle se souvient de deux mondes où l'Histoire a bifurqué en même temps que son histoire personnelle.

Donner votre avis

Avis (4)

  • Roman qui ouvre une porte de l’imaginaire, sur fond de féminisme, où l’auteur déroule en parallèle deux versions d’un destin de femme en Angleterre au vingtième siècle.

    Lorsque nous faisons connaissance avec Patricia, ou Patsy, ou Trish ou Tricia, sait-on, elle se bat avec sa mémoire, et les...
    Voir plus

    Roman qui ouvre une porte de l’imaginaire, sur fond de féminisme, où l’auteur déroule en parallèle deux versions d’un destin de femme en Angleterre au vingtième siècle.

    Lorsque nous faisons connaissance avec Patricia, ou Patsy, ou Trish ou Tricia, sait-on, elle se bat avec sa mémoire, et les incohérences que suscitent les lacunes de son histoire. L’établissement où elle réside la met à l’abri des besoins élémentaires, le temps passe et emporte avec lui les images du passé.

    Suivent les histoires alternées de Patsy, et de Tricia, par époque et en alternance, selon les règles de l’uchronie. Un oui ou un non modifieront profondément les événements futurs, et au delà du destin individuel, c’est la marche entière du monde qui en est modifiée, à la manière du battement d’aile d’un papillon. L’une est libre l’autre est condamnée à vivre sous le joug d’un mari borné et bien différent de ce que le temps de fiançailles réglementaire lui avait laissé espérer. L’autre se libère des entraves institutionnelles et éducatives qui lui imposaient une vie normée. De même, les alternatives d’évolution de la planète oscillent selon la version entre utopie et dystopie.

    L’écriture est simple et factuelle, et permet de parcourir avec un grand plaisir ces deux romans en un, en abordant des thèmes généraux comme la parentalité, qui se décline à l’aune des modèles ambiants.


    Très belle découverte avec ce roman intelligent et questionnant.

    Club de lecture La Caverne des lecteurs

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Il y a un thème en littérature qui m’intéresse particulièrement c’est celui du choix de vie : et si….. Si je n’avais pas pris cette décision, si je n’avais pas poussé cette porte, rencontré cette personne, qu’elle serait ma vie ? Notre vie tient parfois a peu de choses.

    Jo Walton exploite ce...
    Voir plus

    Il y a un thème en littérature qui m’intéresse particulièrement c’est celui du choix de vie : et si….. Si je n’avais pas pris cette décision, si je n’avais pas poussé cette porte, rencontré cette personne, qu’elle serait ma vie ? Notre vie tient parfois a peu de choses.

    Jo Walton exploite ce thème dans ce récit étonnant car au-delà d’une réponse à une question qui va déterminer la route de Patricia, ses choix de vie, de profession, d’orientation sexuelle etc…, elle le fait en utilisant également la science-fiction : certains événements historiques ont été modifiés, eux aussi ne se sont pas déroulés de la même façon.

    Tout en gardant des points communs : amour de la littérature, une fibre maternelle omniprésente, une femme volontaire malgré tout elle développe les possibilités d’orientation de la vie de cette femme. Se soumettre ou se battre.

    Tout dans ce roman est entre deux mondes : Patricia, dès le début du récit, se trouve entre deux mondes : monde réel dans une maison de retraite médicalisée où ses pertes de mémoire lui suggère un autre monde, d’autres enfants. Qui sont les siens, qui est-elle, qu’a-t-elle réellement vécu, deux mondes dont les destins politiques sont différents, deux familles différentes, deux ambiances familiales.

    Alternant habilement les deux narrations, celle de Pat (celle qui refuse la demande) femme libre, auteure de guides sur l’Italie et plus particulièrement Florence, indépendante et heureuse auprès de Bee dont elle partage la vie et celle de Tricia (celle qui l’accepte), l’une femme « mal » mariée, soumise, femme au foyer puis professeur de littérature, l’auteure sans jamais prendre parti pour l’une ou pour l’autre, retrace deux parcours pour une même femme. A quoi la vie tient parfois !

    Ce que j’ai trouvé de particulièrement intéressant c’est que ni l’un ou l’autre des parcours n’est rose ou noir. Chacun a ses moments de joie, de drame, l’environnement social et politique jouant un rôle important car les conflits et rivalités peuvent faire basculer le destin de personnes (nous le voyons encore maintenant).

    Il est également question de la place de la femme depuis les années 20 jusqu’à nos jours : ses droits, ses devoirs, la maternité, la contraception, ses contraintes à travers l’argent, les enfants, sa sexualité, le mariage etc…. mais aussi des événements qui ont traversé et modifié nos vies : sida, guerre, attentat etc..

    Je ne suis pas férue de science-fiction mais là il s’agit d’une SF très douce, simplement Jo Walton modifie également parfois le sens de l’histoire mondiale : si JFK n’avait pas été assassiné, si son frère avait également présidé, les rivalités est/ouest, orient/occident qui vont jusqu’à l’utilisation de la bombe H…..

    Avoir utilisé la sénilité et la perte de mémoire afin de relier les deux vies permet de se poser la question comme se la pose Patricia : qui suis-je, qui sont mes vrais enfants, où est ma vraie vie.

    Il y a une réelle construction de roman, parfaitement maîtrisée et documentée car au-delà des deux vies de femmes, il fallait envisager deux destins de monde dans lequel évoluerait chaque femme.

    On se plonge dans ces deux vies avec plaisir, l’écriture est fluide et restitue parfaitement leur sensibilité, au fil des pages on s’attache plus pour l’une ou l’autre de ces deux femmes, on ne se perd jamais, suivant notre caractère, notre vécu, et de temps en temps, dans les choix faits on se pose également pour soi la question. Et si ?

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une femme. Deux vies. Deux univers.
    En 2015, Patricia Cowan finit ses jours en maison de retraite. Au pied de son lit, sur sa fiche de suivi médical, y sont inscrites les deux lettres suivantes : VC ... Vraiment Confuse.
    Elle se souvient alors de ses deux vies...
    Dans l'une, elle a épousé...
    Voir plus

    Une femme. Deux vies. Deux univers.
    En 2015, Patricia Cowan finit ses jours en maison de retraite. Au pied de son lit, sur sa fiche de suivi médical, y sont inscrites les deux lettres suivantes : VC ... Vraiment Confuse.
    Elle se souvient alors de ses deux vies...
    Dans l'une, elle a épousé Mark, un homme avec qui elle entretenait qu'une simple relation platonique. En l'épousant, il va se révéler être un mari particulièrement indélicat.
    " Il ne frappait jamais sa femme, mais pourquoi se serait-il donné cette peine ? Ses sarcasmes avaient sur elle autant d'effet que des coups."
    Dans son autre vie, elle tombe follement amoureuse de Bee, une femme avec qui elle partagera une quarantaine d'années.
    "Tous ces mensonges...je déteste ça. Légalement, les femmes ont le droit de s'aimer."
    Leur carrière professionnelle respective sera une réussite.
    Dans chacune de ses deux vies, elle aura des enfants, non sans difficultés, mais elle les aimera tous, inconditionnellement.
    Si dans l'une L Histoire se révèle pleine de progrès et d'optimisme, dans la seconde, elle s'avère emplie de dangers, de violences, d'homophobie, de maladies incurables.
    "Evidemment, ce serait plus simple si cette bombe ne t'avait pas privée de tes jambes. Mais c'est ainsi, on n'y peut rien. La violence aveugle est l'un des risques de l'existence. Les Irlandais, les Basques, les Algériens et les Brigades rouges font sauter les gens au hasard, et ils n'en ont rien à foutre, de ceux qu'ils blessent. Il faut qu'on s'y fasse. C'est exactement comme la foudre. Tu as été frappée par un éclair, je le regrette profondément, mais je suis tellement soulagée que tu aies survécu..."
    Finalement, Jo Walton émet deux hypothèses de vie, nous rappelant que chaque choix, chaque décision influence le cours de notre vie de manière immuable.
    "Dans sa main, il y avait un téléphone en bakélite, et dans son oreille, la voix de Mark. "C'est maintenant ou jamais."
    Alors, maintenant ou jamais ? Trish ou Pat ? La paix ou la guerre ? La solitude ou l'amour ?
    La vie n'avait pas fait d'elle la personne qu'elle était si elle avait pu répondre autre chose."
    Roman considérablement touchant et d'une grande sensibilité. Magnifique !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Tricia, Trish, Pat, Patricia multiples prénoms pour une vie plurielle.
    Avec sa mémoire défaillante, en 2015 Patricia évolue dans deux mondes parallèles pour se remémorer sa vie depuis 1926.
    Femme au foyer aux multiples grossesse mariée à Mark ou enseignante engagée et rédactrice de guide...
    Voir plus

    Tricia, Trish, Pat, Patricia multiples prénoms pour une vie plurielle.
    Avec sa mémoire défaillante, en 2015 Patricia évolue dans deux mondes parallèles pour se remémorer sa vie depuis 1926.
    Femme au foyer aux multiples grossesse mariée à Mark ou enseignante engagée et rédactrice de guide italien auprès de Béatrice. Ces nombreux enfants sont eux bien réels alors quelle vie choisir?
    Les choix que nous faisons, les options que nous retenons déterminent nos vies individuellement, certes mais influent ils aussi véritablement le cours de l'histoire du monde?
    C'est le parti pris de ce roman qui revient sur la vie de Patricia. D'un côté Tricia, Trish, épouse malheureuse de Mark dans un monde semblable au notre qui finit par s'émanciper. De l'autre Pat écrivaine férue d'Italie en couple avec Béatrice, Bree dans un monde violent où l'installation sur la lune et la conquête spatiale sont bien réelles, ainsi que sont les multiples prénoms qu'elle aura connu. Avec sa mémoire défaillante, Patricia réalise qu'elle a connu deux vies très différentes dans deux mondes parallèles . Une vie de femme au foyer mariée et contrainte à de multiples naissances à Mark dans un monde qui ressemble à celui d'aujourd'hui. Et l'autre choix celui de la vie auprès de Bree de leur famille alternative dans un monde violent et soumis aux pollution des bombes nucléaires.
    Le parti pris d'un monde différent selon le choix d'une personne m'a rappelé 22/11/63 de Stephen King. Quels choix, quelles conséquences, tout un univers des possibles exploré par Jo Watson sous l'angle tant de la condition des femmes, que de l'évolution du monde.
    Un roman qui se lit vite avec une écriture fluide.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.