Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Madame Bovary

Couverture du livre « Madame Bovary » de Gustave Flaubert aux éditions Folio
  • Date de parution :
  • Editeur : Folio
  • EAN : 9782070413119
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

C'est l'histoire d'une femme mal mariée, de son médiocre époux, de ses amants égoïstes et vains, de ses rêves, de ses chimères, de sa mort. C'est l'histoire d'une province étroite, dévote et bourgeoise. C'est, aussi, l'histoire du roman français. Rien, dans ce tableau, n'avait de quoi choquer la... Voir plus

C'est l'histoire d'une femme mal mariée, de son médiocre époux, de ses amants égoïstes et vains, de ses rêves, de ses chimères, de sa mort. C'est l'histoire d'une province étroite, dévote et bourgeoise. C'est, aussi, l'histoire du roman français. Rien, dans ce tableau, n'avait de quoi choquer la société du Second Empire. Mais, inexorable comme une tragédie, flamboyant comme un drame, mordant comme une comédie, le livre s'était donné une arme redoutable : le style. Pour ce vrai crime, Flaubert se retrouva en correctionnelle.
Aucun roman n'est innocent : celui-là moins qu'un autre. Lire Madame Bovary, au XXIe siècle, c'est affronter le scandale que représente une oeuvre aussi sincère qu'impérieuse. Dans chacune de ses phrases, Flaubert a versé une dose de cet arsenic dont Emma Bovary s'empoisonne : c'est un livre offensif, corrosif, dont l'ironie outrage toutes nos valeurs, et la littérature même, qui ne s'en est jamais vraiment remise.

Donner votre avis

Articles (6)

Avis (39)

  • Classique …
    le bovarisme est un état ou sentiment d'insatisfaction. le concept de bovarisme définit la tendance de certaines personnes à souffrir de la monotonie de la vie provinciale la grande ville devient un rêve encore renforcé par de multiples lectures.( Wikipédia )
    Dès son plus jeune...
    Voir plus

    Classique …
    le bovarisme est un état ou sentiment d'insatisfaction. le concept de bovarisme définit la tendance de certaines personnes à souffrir de la monotonie de la vie provinciale la grande ville devient un rêve encore renforcé par de multiples lectures.( Wikipédia )
    Dès son plus jeune âge, Emma lit … Elle lit beaucoup ! Pour reprendre ses termes : "j'ai lu tous les livres" Elle s'évade, elle rêve une vie différente de la sienne … Quand son "prince charmant" arrive, elle l'a tellement rêvé que tout n'est que déception !
    J'ai pris énoooormément de plaisir à la lecture de ce livre … Il m'est arrivé d'avoir des petits fous rires avec les habitants de yonville mais aussi d'être très émue avec Emma et Charles ! Je suis passée par pleins d'émotions différentes ! Un classique à lire absolument

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Elle donne envie de la gifler cette femme aux allures d’enfant gâtée (qu’elle n’est pas). Les hommes sont lâches, elle est prise dans ses mensonges, la morale finale est difficile à entendre aujourd’hui (celle qui nous dit qu’une femme adultère détruit sa famille et condamne ses enfants à la...
    Voir plus

    Elle donne envie de la gifler cette femme aux allures d’enfant gâtée (qu’elle n’est pas). Les hommes sont lâches, elle est prise dans ses mensonges, la morale finale est difficile à entendre aujourd’hui (celle qui nous dit qu’une femme adultère détruit sa famille et condamne ses enfants à la misère). L’écriture est belle, on devine chaque chausse trappe dans laquelle elle fonce avec la plus grande des légèretés. Naïveté ? Pas sûr. Ce livre, en dépit de la morale qu’il se doit de porter pour l’époque (et qui vaudra pourtant des soucis à son auteur) est une tranche de vie pas forcément toujours éloignée de celles qui ont cours de nos jours.
    Entre agacement et admiration...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Madame Bovary. Qui ne connait pas ce nom ?
    Madame Bovary, illustre pour cet ennui qu'elle éprouve auprès de son mari, brave médecin de campagne, Charles Bovary, éperdument amoureux d'elle.
    Mais Emma veut plus. elle veut vibrer, elle veut éprouver une passion dévorante, elle veut vivre la vie...
    Voir plus

    Madame Bovary. Qui ne connait pas ce nom ?
    Madame Bovary, illustre pour cet ennui qu'elle éprouve auprès de son mari, brave médecin de campagne, Charles Bovary, éperdument amoureux d'elle.
    Mais Emma veut plus. elle veut vibrer, elle veut éprouver une passion dévorante, elle veut vivre la vie qu'elle a lue dans les romans.

    C'est un classique que je n'avais pas du tout aimé à l'adolescence. C'est une toute autre lecture que j'en ai faite.
    La beauté du texte m'est apparue. Flaubert a une écriture si belle, si vivante ! Les couleurs sont partout, les scènes se dessinent sous nos yeux avec une précision éclatante.

    Les personnages sont très fins, très bien plantés ; Emma peut parfois être d'un égoïsme insupportable mais son désarroi m'a forcément touchée, les hommes, quant à eux, sont d'une lâcheté infinie sans que le trait soit jamais forcé.
    Les personnages secondaires sont également très travaillés. Pour ceux qui ont lu le roman, je pense notamment à Homais, qui cristallise tout ce qu'il y a de détestable dans cette société du 19ème siècle.

    Je suis ravie de m'être réconciliée avec ce roman, je vais sans doute continuer ma lecture de Flaubert, qui s'était arrêtée net après ma découverte de Madame Bovary.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Flaubert aurait déclaré « Madame Bovary, c’est moi ». Or, Madame Bovary, c’est nous ! Le grandiose de cette oeuvre ultra-classique est son caractère intemporel qui résonne dans les couloirs du temps. En effet, ce roman déploie la nature même de l’expérience humaine ; son vide.
    Et quoi de plus...
    Voir plus

    Flaubert aurait déclaré « Madame Bovary, c’est moi ». Or, Madame Bovary, c’est nous ! Le grandiose de cette oeuvre ultra-classique est son caractère intemporel qui résonne dans les couloirs du temps. En effet, ce roman déploie la nature même de l’expérience humaine ; son vide.
    Et quoi de plus contemporain que de mettre en fiction le caractère creux de nos existences ?
    Madame Bovary pourrait d’ailleurs être l’héroïne d’une des séries télévisées qui inondent nos écrans. Elle est une Carrie Bradshaw qui rêve au grand amour, une Jerry Seinfeld de la campagne. Et c’est pourquoi Madame Bovary ne souffre pas du temps qui passe. Née il y a 164 ans, Emma n’a pas pris une ride. Son histoire, c’est en réalité la nôtre.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je ne mentirai pas, je n'ai pas réellement choisi de lire ce livre. C'est le contexte qui l'a déposé dans mes mains.
    Et bien m'en a pris, évidemment, l'appréciation du livre ne peut se faire que si son écriture est ramenée à son contexte.
    La jeune Emma se marie avec Mr Bovary veuf d'une...
    Voir plus

    Je ne mentirai pas, je n'ai pas réellement choisi de lire ce livre. C'est le contexte qui l'a déposé dans mes mains.
    Et bien m'en a pris, évidemment, l'appréciation du livre ne peut se faire que si son écriture est ramenée à son contexte.
    La jeune Emma se marie avec Mr Bovary veuf d'une épouse dont le mariage fut bien court.
    Il est médecin. Ce dernier à une mère qui d'emblée n'aime pas beaucoup cette bru qui a des moeurs un peu légère puisqu'il lui prend la frivolité de lire des livres et des romans de surcroit.
    Emma rêve d'amour. Mr Bovary l'aime à n'en pas douter mais sa manifestation de l'amour est loin de ressembler à l'amour des romans. Alors elle s'éprend de Léon mais sans conséquence, puis de Rodolphe dont elle consommera l'amour puis Léon avec lequel elle consommera également... Puis... L'ennui... Elle s'ennuie... Elle voudrait de l'amour, de la passion, ... elle voudrait....
    Alors il y a des passages entiers de descriptions qui n'en finissent pas, mais cela rappelle que nous ne savons plus nous ennuyer. Le temps est long quelquefois comme le ressent Emma Bovary.
    Evidemment, je ne le lirai pas douze fois mais j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Difficile d'avoir des sentiments constants pour les personnages, on voudrait secouer Mr Bovary, on déteste Rodolphe, on s'éprend de Léon, on honnis Mr Homais, Félicité nous déçoit, quant à Mr Lheurreux !!!
    Vraiment, ce livre ne m'a pas laissé indifférente.
    Lorsqu'on pense qu'il a été écrit en 1857, c'est particulièrement épatant.
    Je le conseille vraiment. Je ne l'avais jamais lu et je crois que je n'aurais pas aimé ce livre il y a quarante ans, trop jeune pour comprendre les tourments de l'envie et du coeur.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Mon dieu ! Quelle histoire ! Tantôt on a encore de dévorer Emma, tantôt on a envie de l'aider à faire des choix intelligent malgré son insatisfaction de la vie.

    Mon dieu ! Quelle histoire ! Tantôt on a encore de dévorer Emma, tantôt on a envie de l'aider à faire des choix intelligent malgré son insatisfaction de la vie.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce livre était une lecture imposée au collège. Mais que comprends t-on de ces tourments à 14 ou 15 ans ? À l'époque je trouvais Emma ennuyeuse et sans intérêt !
    30 ans après, évidemment, mon jugement a changé.
    Emma, femme amoureuse et passionnée m'a fait vibrer !

    Ce livre était une lecture imposée au collège. Mais que comprends t-on de ces tourments à 14 ou 15 ans ? À l'époque je trouvais Emma ennuyeuse et sans intérêt !
    30 ans après, évidemment, mon jugement a changé.
    Emma, femme amoureuse et passionnée m'a fait vibrer !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Comment ne pas céder quelque fois à la tentation d' Emma, de ses passions livresques à l'eau de rose, à ses rêves ridicules et grandioses ?
    Comment ne pas honnir la bêtise d' Homais ?
    Comment ne pas avoir une certaine sympathie pour Berthe ?
    Comment ne pas détester Rodolphe ?

    Comment ne pas céder quelque fois à la tentation d' Emma, de ses passions livresques à l'eau de rose, à ses rêves ridicules et grandioses ?
    Comment ne pas honnir la bêtise d' Homais ?
    Comment ne pas avoir une certaine sympathie pour Berthe ?
    Comment ne pas détester Rodolphe ?

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.