L'homme qui avait soif

Couverture du livre « L'homme qui avait soif » de Hubert Mingarelli aux éditions J'ai Lu
  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290100240
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Articles (2)

  • Confidences des finalistes du Prix Orange du Livre 2014
    Confidences des finalistes du Prix Orange du Livre 2014

    Cinq romans sont en lice pour le Prix Orange du Livre 2014. Cinq romans sélectionnés par le jury pour leurs indéniables qualités littéraires. Cinq romans soumis au vote des internautes pour déterminer qui sera le lauréat de cette 6e édition. Mais qui se cache derrière ces pages, cette plume, cette verve ? Comment ont réagi les auteurs à l'annonce de leur nomination ? Hubert Mingarelli, Lola Lafon, Marc Lambron et Maylis de Kerangal ont accepté de répondre à quelques questions.

  • Les cinq finalistes du Prix Orange du Livre 2014
    Les cinq finalistes du Prix Orange du Livre 2014

    Après avoir établi une liste de trente romans le 20 mars dernier, le jury du Prix Orange du Livre s'est à nouveau réuni ce lundi 28 avril pour sélectionner les cinq finalistes.

Avis(18)

  • En 1946, dans les décombres d'un Japon exsangue, Hisao récemment démobilisé, tente de rejoindre Aomori où se trouve la femme qu'il va épouser.
    La soif obsédante qui le fait souffrir depuis qu'il a été quasi enterré vivant par les bombardements lui a fait perdre la tête et le train est parti...
    Voir plus

    En 1946, dans les décombres d'un Japon exsangue, Hisao récemment démobilisé, tente de rejoindre Aomori où se trouve la femme qu'il va épouser.
    La soif obsédante qui le fait souffrir depuis qu'il a été quasi enterré vivant par les bombardements lui a fait perdre la tête et le train est parti avec sa valise alors qu'il s'abreuvait dans une flaque d'eau. Il marche le long des routes creusées de trous d'obus en pleurant son ami Takeshi qui n'a pas eu la chance de survivre à leur ensevelissement.
    Sur ce même thème, Akira Yoshimura raconte la fuite d'un soldat dans un Japon également exsangue dans La guerre des jours lointains : j'ai trop peu lu de littérature japonaise pour avoir un avis pertinent sur l'écriture japonaise, mais ce qui m'a frappé dans ce petit roman d'Hubert Mingarelli, c'est que j'ai eu l'impression étonnante de lire un livre traduit du japonais !
    L'écriture, sobre à l'extrême, la subtilité des sentiments à peine effleurés, la poésie, tout dans ce court texte, m'a fait penser à un auteur japonais, ce qui tend à prouver que l'écriture d'un bon écrivain est protéiforme.
    J'ai bien aimé cette épopée d'un homme fuyant ses cauchemars vers un avenir plein d'espoir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Terré dans les montagnes japonaises avec son ami Takeshi afin de se protéger des bombardements américains, Hisao souffre affreusement de la soif. Au sein de la montagne, les deux hommes se croyaient « protégés des ombres ». Pourtant, la poussière et l’obscurité auront raison d’eux. Takeschi y...
    Voir plus

    Terré dans les montagnes japonaises avec son ami Takeshi afin de se protéger des bombardements américains, Hisao souffre affreusement de la soif. Au sein de la montagne, les deux hommes se croyaient « protégés des ombres ». Pourtant, la poussière et l’obscurité auront raison d’eux. Takeschi y laissera la vie. Pour Hisao, il s’agira de fuir les ténèbres, de retrouver la lumière, la vie, les autres. Démobilisé, mais hanté par la figure de son double, il part rejoindre sa future épouse – qu’il ne connaît pas encore –, avec pour tout bagage un œuf de jade en guise de cadeau de mariage.
    Mais le train s’arrête et taraudé par une soif intense, le jeune homme en descend à la vue d’un robinet extérieur. Le train repart sans le jeune homme en emportant sa valise, sa vie, ses rêves.
    Et Hisao court derrière le train. Il court derrière une promesse et au-devant des cauchemars qui l’oppressent. De gares en rencontres, il touchera au but sans parvenir à conjurer ses traumatismes.
    Ce magnifique roman pourrait emprunter le titre d’un livre de John Irwing : « L’épopée du buveur d’eau », car c’est à une véritable épopée que va se livrer ce pauvre soldat.
    Le thème est grave, mais le texte est à la fois léger et puissant, poétique et joyeux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un court roman plein de poésie. L'auteur nous invite au voyage dans le Japon d'après-guerre entre quête et fuite. Une narration subtilement distanciée des graves sujets traités ici, dans un style qui m'a évoqué celui d'Haruki Murakami. Original.

    Un court roman plein de poésie. L'auteur nous invite au voyage dans le Japon d'après-guerre entre quête et fuite. Une narration subtilement distanciée des graves sujets traités ici, dans un style qui m'a évoqué celui d'Haruki Murakami. Original.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce livre m'a intéressée parce qu'il parle d'un sujet peu abordé de cette manière: le Japon, après sa défaite et l'occupation américaine vu par un soldat démobilisé qui veut porter un bijou à sa future épouse mais dont le voyage est perturbé par la maladie du héros: il a toujours atrocement soif...
    Voir plus

    Ce livre m'a intéressée parce qu'il parle d'un sujet peu abordé de cette manière: le Japon, après sa défaite et l'occupation américaine vu par un soldat démobilisé qui veut porter un bijou à sa future épouse mais dont le voyage est perturbé par la maladie du héros: il a toujours atrocement soif et est descendu du train pour s'abreuver; malheureusement le train repart sans lui mais avec la valise qui contient le précieux cadeau...Je connaissais déjà l'auteur et n'ai pas été déçue.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions