Les jeunes ; on refait tout ; réfection

Couverture du livre « Les jeunes ; on refait tout ; réfection » de David Lescot aux éditions Actes Sud-papiers
  • Nombre de pages : 128
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Poésie Théâtre
  • Thème : Théâtre
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Le phénomène des bébés rockers, la nationalité des joueurs de foot, la violence à l'école : trois questions de société qui concernent la jeunesse actuelle, revues à l'aune des rapports adultes-adolescents, et traitées avec le décalage comique et désabusé de David Lescot.

Les Jeunes :
Les... Voir plus

Le phénomène des bébés rockers, la nationalité des joueurs de foot, la violence à l'école : trois questions de société qui concernent la jeunesse actuelle, revues à l'aune des rapports adultes-adolescents, et traitées avec le décalage comique et désabusé de David Lescot.

Les Jeunes :
Les Jeunes raconte la formation, l'initiation, l'ascension puis la dissolution d'un groupe de rock formé de trois très jeunes adolescents, baptisé "Les Shwartz". Parallèlement, on assiste au succès tout aussi éphémère qu'inexplicable de trois préadolescentes : "Les Pinkettes". Les deux groupes se croisent peu, hormis lors de séances de studio, et s'appréhendent sur le mode d'une rivalité hargneuse ou d'une indifférence hautaine. Trapier, manageur et dénicheur de jeunes talents, profitant du phénomène "bébé rockers", envoie les Shwartz participer à un festival catastrophique en Bourgogne, où vont se multiplier pour eux les périls au milieu d'adultes violents et malsains. Puis le mouvement s'accélère, vient le succès, la notoriété, pour les garçons comme pour les filles, son cortège d'excès et de perte de contrôle. Honoré, le bassiste sort avec Louna, la chanteuse, puis se la fait souffler par Igor, le chanteur. Louna, sous l'emprise de drogues, s'effondre en plein concert. Se dessine la déchéance des deux groupes, qui suit instantanément leur triomphe. Lorsque la voix d'Igor mue, les Shwartz n'intéressent définitivement plus personne.
"De plus en plus valorisée mais aussi récupérée dans la société actuelle, l'adolescence est à la fois un idéal, un paradis perdu, et un point aveugle. Adolescent, les enfants veulent le devenir le plus vite possible, et les adultes le rester le plus longtemps possible. C'est tout à la fois un rêve impossible et un marché juteux.
En cela, l'adolescence est sans doute un bon sujet pour le théâtre. Mais à condition que ce théâtre soit à l'image de cette adolescence, et prenne la forme de ce qu'il raconte. "Le rock", c'est pour cet âge le rêve et l'échappatoire absolus, le fantasme le plus répandu, celui auquel chacun, ou presque, essaie lors de l'adolescence de donner réalité, avec des fortunes très diverses." (David Lescot, note d'intention).
PERSONNAGES : 3 garçons et 3 filles pouvant être joués par 3 femmes ; une dizaine d'adultes.

On refait tout :
Au match de barrage pour la sélection à la coupe mondiale, le but de "notre équipe" est validé alors que le joueur a marqué de la main. Le scandale qui s'ensuit dans toute la presse pousse la fédération à faire rejouer le match, cette fois-ci légitimement remporté par "nous". L'arbitre, radié, convoque une conférence de presse pour révéler les malversations de la fédération nationale pour l'obtention de la "nationalité nationale" du joueur phare de l'équipe. Le footballeur a joué dans l'équipe nationale alors qu'il n'avait pas encore la nationalité. Il est alors exclu par le sélectionneur et il faut à l'équipe rejouer tous les matchs auxquels ce Joueur a participé. Enfin, on lui retire sa nationalité, son expulsion est envisagée, la cote du président est en chute libre. Et les commentateurs de football médisent : "C'est pour ça qu'il faut faire attention avant de refaire les choses." PERSONNAGES : 7 hommes, 1 femme, 2 enfants, nombre indéterminé d'intervenants.

Réfection :
Dans le réfectoire du collège, trois groupes d'élèves bavardent de différents problèmes : table 1, la question est de savoir si les bouchées à la reine sont au porc ou à la dinde, au risque d'en faire manger à la jeune musulmane. Table 2, on discute du salaire du pion et on l'interroge. Celui-ci explique qu'il est là pour assurer la sécurité des élèves à la cantine. Mais tandis que le surveillant, quelque peu paranoïaque, expose ses angoisses aux élèves, à la table 3, un garçon balance le ballon d'un autre par-dessus le mur. Le propriétaire du ballon tente alors de blesser au cutter l'un de ses camarades. Le pion, impuissant, se fraie un chemin dans l'attroupement et convoque tout le monde chez le proviseur.
PERSONNAGES : 1 homme, une dizaine d'adolescents.
Pièces inédites à la scène.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions