Les hautes falaises

Couverture du livre « Les hautes falaises » de Jean-Paul Goux aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782742781218
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Presque quarante ans après la séparation qui a sonné le glas d'une amitié de jeunesse, un coup de téléphone de bastien convoque brutalement simon à un rendez-vous, contraignant ainsi ce dernier à renouer avec le souvenir de cet ami disparu qui, après avoir fait naître chez l'enfant solitaire... Voir plus

Presque quarante ans après la séparation qui a sonné le glas d'une amitié de jeunesse, un coup de téléphone de bastien convoque brutalement simon à un rendez-vous, contraignant ainsi ce dernier à renouer avec le souvenir de cet ami disparu qui, après avoir fait naître chez l'enfant solitaire qu'il était un rêve de beauté, de communauté et d'harmonie, devait, à la fin de l'adolescence, le laisser aux prises avec l'énigme d'un abandon aussi soudain que définitif.
Dans l'espoir d'obtenir enfin l'explication à un événement qui a pris en otage une partie de sa vie, simon se résout à accepter l'invitation de bastien à venir le rejoindre sur les lieux de l'enfance et à confronter le démon de l'interprétation aux surprises du réel. radiographie de toute relation humaine en ce qu'elle recèle toujours d'insondable mystère, remémoration, écorchée vive, d'une expérience de fascination restituée au fil d'une écriture musicale, ample et précise, cet étonnant roman d'apprentissage à rebours replace magistralement le principe d'incertitude au coeur des préoccupations de la fiction.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Jean-Paul Goux répond à nos questions ! (14/01/2009)

Je pensais que je ne vous verrais pas pendant quelque remps : vous savez bien que j'évite toujours de venir chez vous quand j'ai un livre qui sort. J'aurais l'impression bien gênante de vous forcer la main pour que vous vous occupiez de mon livre. Mais tout même, à propos de ces Hautes Falaises, je voulais vous dire : je suis très heureux de la couverture. N'est-ce pas qu'elle est très belle ? Je voulais appeler mon livre La Falaise morte : c'était une mauvaise idée, car c'est un livre heureux, lui aussi. Une histoire d'amitié, cette amitié que nous avons sans doute tous connue, nouée dans l'enfance et continuée dans l'adolescence, et puis interrompue brutalement, mais, ici, renouée bien des années plus tard. Une vraie amitié, avec les réconforts qu'elle apporte, les découvertes fondatrices qu'elle permet, mais où peut jouer aussi - et c'est le cas pour Simon qui évoque ses retrouvailles avec Bastien, quarante ans après l'avoir perdu de vue - ce sentiment très particulier de l'ascendant que l'un peut exercer sur l'autre et qui exige l'espace d'un livre pour être approfondi. Et puis, il y a plein d'autres choses qui surgissent de la mémoire de Simon, à l'occasion de ses retrouvailles avec Bastion : sur la beauté, le masculin et le féminin, l'architecture, les paysages, les années politiques, le sentiment du temps... Je crois finalement que je vais venir vous voir : comme c'est un livre heureux, je serai heureux de vous en parler. Jean-Paul Goux

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • Parce que je l’ai vécu physiquement comme tel et au risque du jeu de mots lamentable, j’ose le dire : ce livre dresse devant le lecteur une muraille de mots, moins impressionnante par sa hauteur que par son incapacité à offrir des prises. Un piéton au pied des Grandes Jorasses : d’interminables...
    Voir plus

    Parce que je l’ai vécu physiquement comme tel et au risque du jeu de mots lamentable, j’ose le dire : ce livre dresse devant le lecteur une muraille de mots, moins impressionnante par sa hauteur que par son incapacité à offrir des prises. Un piéton au pied des Grandes Jorasses : d’interminables phrases pour l’essentiel, des paragraphes de plusieurs pages sans aucun retour à la ligne puisque les (très rares)dialogues sont intégrés au récit, la concession de quelques interlignes à défaut de chapitres, le tout en format Actes Sud ; des colonnes rocheuses, des orgues basaltiques, des pics neigeux, des aiguilles glacées… Hermétisme rimant avec alpinisme. Je suis resté en bas !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce roman n’est pas fait pour moi. Une présentation serrée des chapitres, pas d’espace, de pause dans la lecture. D’ailleurs j’en ai lu un tiers, le reste je l’ai survolé. Pas de chapitres, mais il faut au minimum 20 pages, afin de finir, ne serait ce que la description d’un enfant qui fait...
    Voir plus

    Ce roman n’est pas fait pour moi. Une présentation serrée des chapitres, pas d’espace, de pause dans la lecture. D’ailleurs j’en ai lu un tiers, le reste je l’ai survolé. Pas de chapitres, mais il faut au minimum 20 pages, afin de finir, ne serait ce que la description d’un enfant qui fait l’aller-retour entre chez lui et son école. Des phrases longues (2 à 3 phrases font en moyenne une page entière), une histoire somme toute banale, racontée à des amis compatissants, des descriptions à n’en plus finir, les états d’âme, les tourments d’un enfant, puis d’un adolescent face à un ami qu’on admire, craint, envie, espère, et qui semblent, enfin !, se dénouer des dizaines d’années après, lors de retrouvailles….. ; Étouffant

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Juste une recommandation.

    En lisant ce livre faites attention aux effets secondaires qu'il peut entraîner.

    Chez moi par exemple, il m'a fait perdre la notion du temps tant et si bien que dans le métro, persuadée d'être arrivée à la station où je devais prendre une correspondance, je lève...
    Voir plus

    Juste une recommandation.

    En lisant ce livre faites attention aux effets secondaires qu'il peut entraîner.

    Chez moi par exemple, il m'a fait perdre la notion du temps tant et si bien que dans le métro, persuadée d'être arrivée à la station où je devais prendre une correspondance, je lève les yeux et je m'aperçois qu'en fait, je l'avais dépassée de 5 stations ! Aucun livre ne m'avait encore fait un tel effet. Rater la station ça oui ça m'est déjà arrivée de nombreuses fois, mais tant et tant, ça non.

    Donc, vous êtes prévenus. Alors si vous arrivez en retard au travail, demandez une attestation de responsabilité à l'auteur, à qui est du cette situation !

    En tout cas, bonne lecture

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com