Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le sacre de l'inutile

Couverture du livre « Le sacre de l'inutile » de Thierry Luterbacher aux éditions Bernard Campiche
Résumé:

Début des années septante, Gaston Latraviole, cordonnier, est mort en blaguant. Après une fête, il n'a pas fait la différence entre la fenêtre et la porte. Il a enjambé la fenêtre. Tous ses amis riaient, jusqu'au moment où ils ont réalisé qu'il venait de sauter du troisième étage. Son fils,... Voir plus

Début des années septante, Gaston Latraviole, cordonnier, est mort en blaguant. Après une fête, il n'a pas fait la différence entre la fenêtre et la porte. Il a enjambé la fenêtre. Tous ses amis riaient, jusqu'au moment où ils ont réalisé qu'il venait de sauter du troisième étage. Son fils, Raoul, était orphelin. De sa mère, Irene, il a hérité de la maladresse à vivre. Elle est morte d'une pleurésie. Raoul s'est dit qu'une pleurésie, c'était mourir de trop pleurer. De son père, Gaston, il a hérité l'amour de l'inutile. Raoul ne savait pas quoi faire de sa vie. Alors, il peignait et vivait dans une communauté. La route était le seul endroit sur Terre où il ne se demandait pas pourquoi les femmes qu'il aimait le quittaient. Alors, il voyageait. La route, il lui parlait, il la prenait. Il voyait ses ténèbres et ses lumières, sa paix et ses guerres. Il la regardait et parfois la route dormait sur un lit de pierres et parfois elle s'agitait sur un tapis d'herbe tendre. Il roulait loin de lui sans savoir pourquoi en s'accompagnant de fumette. Tellement plus beau quand c'est inutile.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Lechoixdeslibraires.com

    Venez rencontrer Raoul Latraviole, orphelin qui a perdu sa mère d'une pleurésie et son père d'un accident après qu'il a confondu la fenêtre et la porte de son appartement. Raoul prend la route, aventures et rencontres enrichissent ce voyage de l'inutile : «C'est tellement plus beau quand c'est...
    Voir plus

    Venez rencontrer Raoul Latraviole, orphelin qui a perdu sa mère d'une pleurésie et son père d'un accident après qu'il a confondu la fenêtre et la porte de son appartement. Raoul prend la route, aventures et rencontres enrichissent ce voyage de l'inutile : «C'est tellement plus beau quand c'est inutile... J'ai hérité de mon père l'amour de l'inutile...». Quinze chapitres, quinze témoignages de ses voyages illustrant une philosophie de vie où l'Homme reste le héros mais quelque peu en marge de la société actuelle («Je fréquente le monde avec retenue»). Une tragi-comédie souvent à la limite du burlesque avec un héros attachant («J'avais la gravité drôle. J'avais le drame clownesque. J'étais tragi-comique»). Une écriture imagée et poétique pour cet hymne aux rencontres imprévues, à l'acte gratuit, à l'amitié.

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.