• Un vrai coup de cœur, un roman qui m’a percutée de plein fouet, un livre que j’ai lu d’une traite et qui m’accompagne encore alors que je l’ai refermé.
    Le monde de la narratrice, jamais nommée, une petite fille de 10 ans et de son petit frère, Gilles, 6 ans, est tout sauf aseptisé. Un pavillon...
    Voir plus

    Un vrai coup de cœur, un roman qui m’a percutée de plein fouet, un livre que j’ai lu d’une traite et qui m’accompagne encore alors que je l’ai refermé.
    Le monde de la narratrice, jamais nommée, une petite fille de 10 ans et de son petit frère, Gilles, 6 ans, est tout sauf aseptisé. Un pavillon de banlieue dans un quartier terne, gris dont le nom est Démo (à une lettre près, démon…), une famille en apparence normale mais à l’intérieur, une pièce est réservée aux trophées de chasse du père, dont une hyène empaillée qui hante les enfants de ses yeux jaunes. Le ton est donné et on devine que ce semblant de normalité va, à un moment ou un autre voler en éclat. Une bombe à chantilly va être le catalyseur.
    Le père est violent, indifférent aux enfants, il bat sa femme à la moindre contrariété. La seule émotion qu’il manifeste est due à l’écoute de Claude François ; la mère est soumise, sans volonté, surnommée l’amibe par sa fille qui la méprise. Les enfants tentent de survivre dans cette atmosphère délétère en se créant leur petite bulle à eux.
    Un terrible accident dont ils sont témoins fait exploser cette bulle : Gilles, le petit garçon, devient absent, comme vidé de tout sentiment ; il devient cruel avec les animaux, s’éloigne de sa sœur, se rapproche de son père auquel il commence à ressembler. La narratrice va se battre pour sauver son frère, pour qu’il retrouve l’innocence, le sourire, la joie d’avant le drame mais aussi se sauver elle-même. Elle s’échappe de cette atmosphère étouffante en se passionnant pour la physique quantique dans laquelle elle excelle mais son père n’accepte pas qu’elle échappe à son emprise. Pour son père, elle n’est qu’une fille qu’il faut soumettre, une proie, ce qu’elle sera d’ailleurs physiquement au cours d’une partie de chasse.
    On suit son combat pendant 5 ans, le développement de sa volonté, de sa hargne, de son désir, de son amour pour son petit frère.
    Le rapport aux animaux, à leur vie et à leur mort, est omniprésent dans ce roman et est symbolique de la relation aux autres ; le père ne les voit que comme des proies à abattre, le fils comme des jouets de sa cruauté alors que la mère trouve auprès d’eux l’amour dont elle est privée dans sa famille et que la fillette fait d’une chienne, Dovka, sa compagne, sa confidente.
    On est happé, sonné par la force de ce roman au climat lourd, lugubre, malsain et dérangeant. L’écriture est tellement tendue, ciselée, percutante qu’on sait que la violence va apparaître et le lecteur est aussi tendu que l’écriture. Le style est âpre mais il sait se faire doux lorsque la fillette évoque son petit frère. Et pourtant, ce roman se termine sur l’espoir : la fille se rapproche de sa mère car co

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • A lire absolument. Ce livre m'a subjugué !
    C 'est un livre simple et précis dans lequel on est très vite embarqué. Impossible de le lacher! On y trouve des oppositions permanentes entre l'amour et la haine, la joie et la peine, le courage et la peur et c'est ce qui fait tout l'intérêt de ce...
    Voir plus

    A lire absolument. Ce livre m'a subjugué !
    C 'est un livre simple et précis dans lequel on est très vite embarqué. Impossible de le lacher! On y trouve des oppositions permanentes entre l'amour et la haine, la joie et la peine, le courage et la peur et c'est ce qui fait tout l'intérêt de ce livre.
    L'histoire de cette petite fille qui porte un regard lucide nous transporte et nous transmet une belle leçon de vie.
    C'est le 1er roman d'Adeline Dieudonné, j attends le second avec impatience...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • D’emblée, l’atmosphère est très bizarre dans ce roman. La narratrice qui a une dizaine d’années parle de chambre de cadavres, d’une mère comme une amibe, de chèvres miniatures, d’une vallée qui aurait été créée par les griffes d’un dragon mais j’ai tout de suite été entraîné dans cette...
    Voir plus

    D’emblée, l’atmosphère est très bizarre dans ce roman. La narratrice qui a une dizaine d’années parle de chambre de cadavres, d’une mère comme une amibe, de chèvres miniatures, d’une vallée qui aurait été créée par les griffes d’un dragon mais j’ai tout de suite été entraîné dans cette atmosphère à la limite du fantastique, œuvre magistrale signée Adeline Dieudonné, un premier roman !
    C’est donc La vraie vie ou plutôt celle que recherche cette fille pour son petit frère, Gilles, qu’elle aime voir rire en découvrant ses dents de lait. Hélas, un terrible accident se déroule sous leurs yeux et l’enfant devient subitement triste, parle à la hyène empaillée, dans la chambre des cadavres qui sont les trophées de chasse d’un père au physique impressionnant.
    Plus les pages tournaient et plus j’étais passionné par cette histoire en forme de thriller qui rappelle par moments, l’atmosphère de Shining de Stephen King.
    Machine à remonter le temps pour retrouver le Gilles d’avant l’accident, quête effrénée d’un savoir en physique quantique, traque effroyable en forêt, éveil à l’amour d’une adolescente et surtout les violences faites aux femmes font l’essentiel d’un excellent roman angoissant, intriguant, passionnant et bien écrit.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • D’emblée, l’atmosphère est très bizarre dans ce roman. La narratrice qui a une dizaine d’années parle de chambre de cadavres, d’une mère comme une amibe, de chèvres miniatures, d’une vallée qui aurait été créée par les griffes d’un dragon mais j’ai tout de suite été entraîné dans cette...
    Voir plus

    D’emblée, l’atmosphère est très bizarre dans ce roman. La narratrice qui a une dizaine d’années parle de chambre de cadavres, d’une mère comme une amibe, de chèvres miniatures, d’une vallée qui aurait été créée par les griffes d’un dragon mais j’ai tout de suite été entraîné dans cette atmosphère à la limite du fantastique, œuvre magistrale signée Adeline Dieudonné, un premier roman !
    C’est donc La vraie vie ou plutôt celle que recherche cette fille pour son petit frère, Gilles, qu’elle aime voir rire en découvrant ses dents de lait. Hélas, un terrible accident se déroule sous leurs yeux et l’enfant devient subitement triste, parle à la hyène empaillée, dans la chambre des cadavres qui sont les trophées de chasse d’un père au physique impressionnant.
    Plus les pages tournaient et plus j’étais passionné par cette histoire en forme de thriller qui rappelle par moments, l’atmosphère de Shining de Stephen King.
    Machine à remonter le temps pour retrouver le Gilles d’avant l’accident, quête effrénée d’un savoir en physique quantique, traque effroyable en forêt, éveil à l’amour d’une adolescente et surtout les violences faites aux femmes font l’essentiel d’un excellent roman angoissant, intriguant, passionnant et bien écrit

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Adeline Dieudonné peint des histoires d'enfants.
    Son héroïne de 10 ans est née au XIXeme siècle. L' écriture est candide, attendrissante, naturaliste, surréaliste, horrible, violente. La fillette vit dans une zone pavillonnaire et côtoie un père tueur de bêtes en voie d'extinction, une mère...
    Voir plus

    Adeline Dieudonné peint des histoires d'enfants.
    Son héroïne de 10 ans est née au XIXeme siècle. L' écriture est candide, attendrissante, naturaliste, surréaliste, horrible, violente. La fillette vit dans une zone pavillonnaire et côtoie un père tueur de bêtes en voie d'extinction, une mère fracassée, un marchand de glace au destin tragique, un petit frère qui sombre inexorablement, un champion de karaté un peu cassé, un professeur dévoué et sa femme défigurée. Au fil des pages, j'ai redouté les coups. Ce thriller est le combat d'une enfant qui veut redonner le goût de vivre à son petit frère et changer le passé.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dévoré en une poignée de jours ! Un portrait de famille dans une atmosphère de polar, palpitant et truculent à souhait ; j'ai adoré !

    Dévoré en une poignée de jours ! Un portrait de famille dans une atmosphère de polar, palpitant et truculent à souhait ; j'ai adoré !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Entre un père à qui le passé a dû écrire une trajectoire de violence, une mère ayant la personnalité d’une amibe, naturellement les deux enfants se soudent , la grande sœur de 10 ans veillant sur son petit frère Gilles. Mais, n’importe quelle protection, aussi forte soit-elle, ne parviendra à...
    Voir plus

    Entre un père à qui le passé a dû écrire une trajectoire de violence, une mère ayant la personnalité d’une amibe, naturellement les deux enfants se soudent , la grande sœur de 10 ans veillant sur son petit frère Gilles. Mais, n’importe quelle protection, aussi forte soit-elle, ne parviendra à effacer le spectacle du dramatique accident dont le jeune enfant sera spectateur.

    Après s’être brûlée aux illusions de Monica, voisine loufoque, elle est convaincue que seule la science lui livrera la formule d’accès à la vraie vie, celle dans laquelle Gilles retrouverait son âme d’enfant, où l’amour existerait, où les rêves seraient permis..

    Conte ou roman initiatique, peu importe le qualificatif, Adeline Dieudonné frappe fort dans tous les sens du terme : elle mêle le sordide des faits, la misère sociale, la bestialité de certains personnages, la candeur enfantine, la promesse de l’amour, la poésie des mots, autant de choses qui pourraient se heurter mais qui au contraire permettent de passer de la légèreté de l’enfance à la violence du monde adulte, dans une société pas tout à fait imaginaire.

    Un premier roman bouleversant, une plume habile et prometteuse.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un premier roman magistral !
    Un livre qui se dévore avidement et laisse presque sans voix.
    Dans un lotissement banal, des familles banales, des biens, des moins biens.
    Et puis celle de cette petite fille de 11 ans qui adore son petit frère de 8 ans, Gilles.
    La mère, c’est une « amibe »,...
    Voir plus

    Un premier roman magistral !
    Un livre qui se dévore avidement et laisse presque sans voix.
    Dans un lotissement banal, des familles banales, des biens, des moins biens.
    Et puis celle de cette petite fille de 11 ans qui adore son petit frère de 8 ans, Gilles.
    La mère, c’est une « amibe », terrorisée par son mari
    Le père, c’est un chasseur, un vrai. Il y a d’ailleurs dans la maison la « chambre des morts », pleine de trophées dont une défense d’éléphant, et surtout, la hyène.
    Il est très violent le père !
    Un drame fait perdre le sourire du petit frère. Et, de ce jour, pendant des années, la fillette surdouée va tout faire pour que tout redevienne comme avant.
    Tout démarre presque gaiment, dans une ambiance d’enfance heureuse, du moins entre les enfants. Mais au fil des ans, l’état de Gilles psychique empire et tout devient lourd, violent.
    Adeline Dieudonné a créé des personnages magnifiques, tant dans le mal que dans le bien.
    Des personnages entiers, sauvages.
    Et que dire de cette atmosphère qui va crescendo dans la violence.
    Tout cela avec une très belle écriture, qui passe de poétique à dure, parfaitement maîtrisée.
    Pas un mot de trop, mais toujours le mot juste.
    Ah des romans comme ça, on en redemande !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'en attendais un tout petit peu plus aux vues des critiques, bien que ce fut moment littéraire très plaisant. Une lecture rapide, intense et poignante. Le récit a la première personne d'une héroïne très attachante.

    J'en attendais un tout petit peu plus aux vues des critiques, bien que ce fut moment littéraire très plaisant. Une lecture rapide, intense et poignante. Le récit a la première personne d'une héroïne très attachante.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "La vraie vie" est le roman d' une jeune auteure belge, Adeline Dieudonné. L'héroïne du roman, une petite fille de 10 ans (Elle) habite avec ses parents et son petit frère Gilles dans un lotissement d'une grande banalité dont les maisons vieillissent mal et les habitants pour la plupart sont...
    Voir plus

    "La vraie vie" est le roman d' une jeune auteure belge, Adeline Dieudonné. L'héroïne du roman, une petite fille de 10 ans (Elle) habite avec ses parents et son petit frère Gilles dans un lotissement d'une grande banalité dont les maisons vieillissent mal et les habitants pour la plupart sont misanthropes et solitaires. Elle s'occupe de son petit frère pendant que son père est a son travail et que sa mère fait les courses et prépare les repas . Elle s'invente des jeux avec Gilles un petit garçon toujours de bonne humeur. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse d'à côté, ou rendent visite à une gentille voisine un peu fantasque et guettent chaque fin d'après-midi la petite musique qui annonce l'arrivée du marchand de glaces.

    Cette famille qui paraitrait presque ordinaire, cache en fait un père chasseur de gros gibier qui, lorsqu'il ne chasse pas ou n'est pas au stand de tir, passe son temps à regarder la télé en buvant du whisky et une mère absente, transparente, vivant dans la crainte des humeurs violentes de son mari et manifestant plus d'amour à ses animaux domestiques qu'à ses enfants .

    Mais un jour, les enfants assistent à un violent accident qui provoque le décès du marchand de glace . Des lors tout bascule chez Gille . Elle n'a alors plus qu'une idée, celle de revenir en arrière pour tout annuler, retrouver son petit frère comme avant. Sa vie lui apparaît dorenavant comme un brouillon de "La vraie vie".
    Pour cela elle va pendant 5 ans chercher dans cet univers familial étouffant à protéger son petit frère Gilles de l'influence du père qui s'avère de plus en plus forte. Intelligente, passionnée par Marie Curie et la physique quantique, elle se lie d'amitié avec son professeur de sciences physiques, , qui l'aide a progresser.
    Elle fait également du baby sitting chez Plume et Le Champion auprès de qui elle découvre la sensualité …
    L' univers du livre devient de plus en plus étouffant, et la tension monte crescendo. Si le suspens est intense et fait qu'on ne lâche pas le livre j'ai trouvé superflus les relations qui s'installent entre Elle et le Champion et qui à mon sens n'apportent rien a l'histoire elle-même.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com