Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La maison des absents

Couverture du livre « La maison des absents » de Tana French aux éditions Calmann-levy
Résumé:

« L'un des 10 meilleurs livres de l'année. [...] Avec une intelligence formidable, Tana French dépeint une tragédie familiale, les aspects les moins reluisants du travail de flic et les chagrins d'une génération. » The Washington Post Broken Harbour, un lotissement fantôme à quelques encablures... Voir plus

« L'un des 10 meilleurs livres de l'année. [...] Avec une intelligence formidable, Tana French dépeint une tragédie familiale, les aspects les moins reluisants du travail de flic et les chagrins d'une génération. » The Washington Post Broken Harbour, un lotissement fantôme à quelques encablures de Dublin : pas tout à fait terminé, pas tout à fait habité, une espèce de chantier laissé à l'abandon. Deux enfants et leur père sont morts. La mère est en soins intensifs. Mike Kennedy se voit attribuer l'affaire parce qu'il est l'as de la brigade criminelle. Et de prime abord, ça ne fait pas un pli : Patrick Spain, victime de la crise, a poignardé ses enfants, tenté de supprimer sa femme Jenny puis retourné l'arme contre lui. Mais trop d'incohérences s'accumulent, et les preuves pointent dans deux directions. Le plus étrange, c'est que cette enquête, censée se résoudre d'elle-même, rouvre chez sa soeur et lui une plaie ancienne : le drame survenu dans leur famille, un été, vingt ans plus tôt, au bord des falaises de Broken Harbour, « quand quelques jours au bord de la mer d'Irlande dans une caravane de location suffisaient à faire de nous des princes »... Dans ce roman emblématique de l'Irlande des années de crise, salué de toutes parts comme son meilleur livre à ce jour, Tana French déploie tout son art du suspense pour raconter le naufrage d'une famille et d'un pays tout entier.

Donner votre avis

Articles (1)

  • Portrait de Tana French ou les crimes de Dublin
    Portrait de Tana French ou les crimes de Dublin

    Nous voilà à quelques kilomètres de Dublin, dans une maison de vacances érigée pendant les heures glorieuses de la croissance galopante irlandaise, et nichée au cœur d’un quartier en construction, mais comme laissé en plan, symbole des conséquences de la crise financière de 2008… Un lieu idéal pour installer l'action de ce thriller tendu signé par l’Américaine Tana French. Ce quatrième volume prolonge la série de récits autour de la section criminelle dublinoise, initié par son formidable « La Mort dans les bois » (« In the Woods », publié en 2007).

Avis (5)

  • Un thriller noir et psychologique d'un suspense et d'un réalisme terrifiants. Excellent !

    Après le grand Adrian McKinty (auteur, entre autres, des formidables "Une terre si froide " et "Dans la rue j'entends les sirènes", parus récemment et à découvrir absolument), Tana French est sans...
    Voir plus

    Un thriller noir et psychologique d'un suspense et d'un réalisme terrifiants. Excellent !

    Après le grand Adrian McKinty (auteur, entre autres, des formidables "Une terre si froide " et "Dans la rue j'entends les sirènes", parus récemment et à découvrir absolument), Tana French est sans conteste l'un de mes auteurs irlandais préférés.
    Elle a un talent exceptionnel, une plume envoûtante qui cisèle la psychologie de personnages pour lesquels on éprouve une totale empathie, vivant leurs déceptions, leurs chagrins, leurs blessures.
    J'ai retrouvé ces mêmes sentiments de mélancolie, d'inéluctabilité qui m'avaient tant subjugué à la lecture de son premier roman, "Ecorces de sang", mais ici on sent qu'elle a gagné en maturité, en efficacité, et nous livre une fin asphyxiante de noirceur, comme une lente agonie, et l'impression que chacune de mes tripes passaient les unes après les autres à la moulinette.
    Tana French signe un thriller noir et psychologique d'autant plus poignant qu'il illustre avec intelligence et subtilité l'un des fléaux de notre époque marquée par la crise.
    Une tragédie d'un réalisme vertigineux, à la conclusion quasi insoutenable.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Tana French aime les histoires simples et les flics traumatisés ! Cette fois çi, le duo d'enquêteur Kennedy/Richie (l'expérimenté et le débutant) cherche à élucider le meurtre de toute une famille dans une banlieue un peu paumée. Un père et ses deux enfants ont été tué, la mère est grièvement...
    Voir plus

    Tana French aime les histoires simples et les flics traumatisés ! Cette fois çi, le duo d'enquêteur Kennedy/Richie (l'expérimenté et le débutant) cherche à élucider le meurtre de toute une famille dans une banlieue un peu paumée. Un père et ses deux enfants ont été tué, la mère est grièvement blessée, la maison est impeccable sauf que... le murs sont truffés de trous et il y a des caméra dans tous les coins ! Sur qu'il y a quelque chose à comprendre sur le fonctionnement de cette famille en apparence très ordinaire et épanouie. Mais comme toujours avec Tana French, l'explication est plus simple et plus tristement banale qu'on pourrait le croire. Mais le duo d'enquêteur est attachant, même si, vers la fin, ils vont un peu (trop) prendre leur distance avec la déontologie, à un point même qu'on flirte avec le "pas crédible". La sœur psychotique de Kennedy est assez pénible (le coup de la petite hystérique, ce n'est pas original et moi çà me gonfle vite ! Quant à la fin, elle laisse un peu sur sa faim. Honnêtement, j'ai préféré "La mort dans les bois" et "Comme deux gouttes d'eau", où les enquêteurs étaient beaucoup plus intéressants et attachants et leur psychologie était plus fouillée.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • cela va vite, les personnages sont attachants, le suspense est bon et la fin surprenante

    cela va vite, les personnages sont attachants, le suspense est bon et la fin surprenante

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Histoire construite sur une base assez peu originale, le duo de flics antagonistes. Le narrateur : Mike Kennedy, est inspecteur de la Criminelle, un personnage assez froid, de la vieille école, mis sur la touche mais qui voit dans cette nouvelle enquête sur un triple assassinat l’occasion de...
    Voir plus

    Histoire construite sur une base assez peu originale, le duo de flics antagonistes. Le narrateur : Mike Kennedy, est inspecteur de la Criminelle, un personnage assez froid, de la vieille école, mis sur la touche mais qui voit dans cette nouvelle enquête sur un triple assassinat l’occasion de revenir sur le devant de la scène. Il est associé à un jeune co-«équipier, Richie Curran, un « bleu », sur cette enquête qui le ramène de surcroit sur les lieux de son enfance, Broken Harbour, un lotissement situé en bord de mer non loin de Dublin.
    Le travail du policier est décortiqué avec précision et minutie, c’est un parcours initiatique pour le jeune Richie. La méthodologie de l’enquête est disséquée de l’intérieur, par Mike Kennedy qui forme son jeune co-équipier. On est un peu comme dans les coulisses, au cœur de l’enquête, et on découvre les aspects les moins reluisants du travail de policier et d’enquêteur. Les scènes d’autopsie sont décrites avec une précision chirurgicale qui fait froid dans le dos, surtout s’agissant d’enfants.
    Le personnage de Kennedy est intéressant car complexe et pas si infaillible qu’il voudrait bien le croire et le faire croire : ce n’est pas un flic comme les autres ; il préfère les victimes mortes plutôt que vivantes, pour ne pas avoir à subir et gérer les aspects psychologiques du drame. C’est un flic qui ne s’encombre pas d’affect. Il fait son boulot, le mieux possible, sans états d’âme. Il ne croit pas d’emblée à l’innocence des victimes et au hasard des circonstances (il ne laisse donc rien au hasard dans son enquête) et cela donne à l’histoire un angle assez original. Kennedy a également une théorie assez peu banale dans l’univers du polar : « La raison du carnage vient des Spain… Ce qui leur est arrivé, la plupart des victimes l’ont cherché ». Alors Kennedy cherche une cause endogène dans la vie de cette famille massacrée, dont seule la mère a survécu.
    L’histoire commence plutôt bien, le suspense est posé, mais il s’essouffle vite pour se perdre dans les méandres de cette histoire de créature que traque le père de famille et qui le rend fou (on ne peut s’empêcher de penser à François Cluzet dans Les petits mouchoirs ! ). C’est surtout la relation entre les deux flics, le jeune « bleu » et le flic aguerri qui est intéressante, leur confrontation et surtout l’évolution de leur relation au fil de l’enquête. Le suspense de ce livre n’est pas tant dans l’identification du coupable, puisqu’elle arrive assez tôt dans le récit, mais bien dans le déroulement de l’enquête et dans l’attente du faux pas de Kennedy.
    La vérité une fois révélée, bien qu'abominable, est décevante. On se dit presque « tout ça (plus de 500 pages) pour ça ! » Le contexte économique de l'Irlande qui sous-tend le drame, et annoncé en 4ede couverture, n'est pas non plus vraiment réellement exploité. Ce n’est que la toile de fond mais le récit aurait pu se dérouler ailleurs.
    J’aurais aimé que les personnages aient un peu plus de relief et d’épaisseur même si les rapports compliqués de Mike et sa sœur Dina sont touchants et en disent un peu plus sur Mike, sur la fêlure qu’il cache et sur le drame personnel à laquelle cette enquête fait écho.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Beaucoup d'amour,des circonstances économiques très défavorables,un désespoir qui entraîne une famille dans une folie irréversible,un drame épouvantable,du suspense.
    Excellent

    Beaucoup d'amour,des circonstances économiques très défavorables,un désespoir qui entraîne une famille dans une folie irréversible,un drame épouvantable,du suspense.
    Excellent

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.