La cité sauvage

Couverture du livre « La cité sauvage » de T. J. English aux éditions 10/18
  • Date de parution :
  • Editeur : 10/18
  • EAN : 9782264061188
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Le 28 août 1963, le jour où Martin Luther King Jr déclara : "I have a dream..." sur les marches du Lincoln Memorial à Washington, deux femmes blanches furent sauvagement assassinées dans leur appartement de Manhattan. Ce crime, promptement baptisé "Meurtre des Career Girls", les deux victimes... Voir plus

Le 28 août 1963, le jour où Martin Luther King Jr déclara : "I have a dream..." sur les marches du Lincoln Memorial à Washington, deux femmes blanches furent sauvagement assassinées dans leur appartement de Manhattan. Ce crime, promptement baptisé "Meurtre des Career Girls", les deux victimes étant de jeunes employées de bureau, propagea la peur à travers toute la ville, et déclencha un conflit brutal entre des forces.
De police profondément corrompues, cyniques et racistes, et une communauté afro-américaine marquée par la détresse économique, la violence et la drogue. La Cité sauvage s'attache à retracer cet événement crucial et la terrible décennie qui s'ensuivit à travers le parcours de trois hommes : George Whitmore Jr, jeune Noir de dix-neuf ans, pauvre, quasi aveugle, appelé à devenir un bouc émissaire. Bill Phillips, agent effrontément véreux de la police new-yorkaise, à l'origine du plus grand scandale de toute l'histoire du NYPD.
Dhoruba Bin Wahad, membre historique du Black Panther Party, dont l'activisme militant fit l'une des cibles privilégiées des forces de l'ordre municipales et fédérales. Sur la base d'entretiens avec les protagonistes et d'une analyse détaillée des comptes rendus de procès, rapports de police et autres archives, T.J. English tisse une narration épique, dont l'injustice et la défiance sont les principaux ressorts.
Il révèle l'histoire captivante d'une époque où la ville de New York, frappée par l'effroi et la haine, lutta pour sauver son âme, sur fond de bouleversements sociaux, politiques et économiques.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • New-York, 1963. Un homicide violent. Deux jeunes filles sont tuées, deux filles blanches. Les policiers traquent le meurtrier et tombent sur George Whitmore, un noir. Analphabète, naïf, simple, il est le coupable idéal qui avouera les meurtres sous les coups et la fatigue. Vice de procédure. La...
    Voir plus

    New-York, 1963. Un homicide violent. Deux jeunes filles sont tuées, deux filles blanches. Les policiers traquent le meurtrier et tombent sur George Whitmore, un noir. Analphabète, naïf, simple, il est le coupable idéal qui avouera les meurtres sous les coups et la fatigue. Vice de procédure. La justice s'en moque et le condamne. Cette injustice est celle de trop, celle qui deviendra le symbole d'une génération, d'une communauté qui souhaite l'égalité et qui sera prête à l'obtenir dans la violence.

    Ce livre retrace dix ans d'histoire dans la ville de New-York mais aussi des Etats-Unis dans lesquels la communauté noire va se rebeller contre l'oppression des blancs. C'est une source inimaginable sur cette époque pourtant synonyme de baba cool, de musique psychédélique, de drogue et d'alcool. Mais la cité est gangrenée. La corruption règne dans toutes les strates de la police et de l'administration judiciaire de la ville. Les communautés minoritaires que sont les noirs et les portoricains sont violentés, opprimés, tués jusque dans leur propre maison.

    Le récit est surprenant et étonne par le comportement de la population et des témoignages. Nous découvrons dans ce livre une amérique raciste et violente, un pays où être noir, c'est être un juif dans l'allemagne nazie. C'est choquant à plusieurs niveaux et le récit ne peut laisser indifférent. L'injustice, la violence, l'impunité sont les maîtres mots de cette période "noire" de la ville.

    Ce récit est assez conforme aux traces qu'il peut laisser aux lecteurs. On y découvre un peuple pleins de contradictions. Que ce soit sur ce thème ou un autre, nous sommes toujours surpris par le comportement des américains, et cette faculté qu'ils ont à prendre les leçons de leurs échecs. Trente ans plus tard, un maire de couleur est élu, quanrante ans plus tard c'est un président de couleur qui l'est.

    Le récit est bien construit et nous fait découvrir les différents procès de Whitmore, mais aussi la montée en puissance des mouvements pour les noirs comme le Black Panther Party. On y découvre les personnages qui ont façonné l'histoire contemporaine de New-York et des Etats-Unis mais qui ont été façonnés aussi par cette ville destructrice. Quelques anecdotes parsèment les pages. L'une des dernières concernent la série Kojak. Cette période et particulièrement George Whitmore ont influencé l'amérique d'aujourd'hui. Et l'amérique d'aujourd'hui influence le monde.

    Un récit historique surprenant qui se lit facilement et avec plaisir, instructif.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !