Jusqu'à ce que la mort nous unisse

Couverture du livre « Jusqu'à ce que la mort nous unisse » de Karine Giebel aux éditions Pocket
  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266214001
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

La montagne ne pardonne pas. Vincent Lapaz, guide solitaire et blessé par la vie, l’apprend aujourd’hui à ses dépens : la mort vient de frapper, foudroyant un être cher. Simple accident ? Vincent n’en croit rien : la victime connaissait le parcours... Voir plus

La montagne ne pardonne pas. Vincent Lapaz, guide solitaire et blessé par la vie, l’apprend aujourd’hui à ses dépens : la mort vient de frapper, foudroyant un être cher. Simple accident ? Vincent n’en croit rien : la victime connaissait le parcours comme sa poche. C’est un meurtre. Avec l’aide d’une jeune gendarme, Vincent mène l’enquête, de crevasses en chausse-trappes, déterrant un à un les secrets qui hantent cette vallée. Et Lapaz non plus n’est pas du genre à pardonner…

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Karine Giebel répond à nos questions ! (07/10/2011)

1) Qui êtes-vous ? ! Je ne sais pas. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Une quête de vérité dans une nature d'une beauté à couper le souffle et où la montagne, souveraine, à la fois amie et ennemie, sert de révélateur à la nature humaine, dans ce qu'elle a de plus beau et ce qu'elle a de plus sombre... Vincent, un guide de haute de montagne, mène l'enquête sur la mort d'un proche. Aux yeux de tous, il s'agit d'un simple accident. Mais Vincent, lui, est persuadé qu'il s'agit d'un assassinat et va tout faire pour le prouver. Mais sa quête éperdue de vérité va déterrer des secrets profondément enfouis dans cette paisible vallée et faire de lui une cible. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Il se surprit à haïr celle qu'il aimait tant. Celle qu'il aimerait toujours. Elle qui venait pourtant de dévorer un de ses enfants.» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? ‘L'hiver' dans ‘les quatre Saisons' d'Antonio Vivaldi 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Ma passion d'écrire.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Avis(15)

  • Colmars-les-Alpes, petite commune des Alpes-de-Haute-Provence, est située au confluent du Verdon et de la Lance. L’Ancolie des Alpes, fleur endémique des Alpes, mais également le nom du chalet de Vincent Lapaz, guide de moyenne montagne.

    Vincent vit seul, depuis le départ de sa femme avec un...
    Voir plus

    Colmars-les-Alpes, petite commune des Alpes-de-Haute-Provence, est située au confluent du Verdon et de la Lance. L’Ancolie des Alpes, fleur endémique des Alpes, mais également le nom du chalet de Vincent Lapaz, guide de moyenne montagne.

    Vincent vit seul, depuis le départ de sa femme avec un touriste parisien ; Il n’a pas compris ce geste, le désespoir l’a envahi, et cette plaie ne le quitte jamais, nuit et jour.

    Mais un jour, son ami d’enfance trouve la mort dans la montagne. Accident, suicide voire un meurtre ! Début d’une longue quête de la Vérité. Le monde est petit dans cette vallée, les animosités, les secrets de famille, les arrogances existent dans ce microcosme humain.

    Pour faire face, aux questions qui le hantent, il va obtenir l’aide d’une jeune gendarme, Servane, avec laquelle une relation ambiguë va naître afin d’élucider cette affaire.

    Une enquête haletante - Karine Giebel le fait très bien -, qui va mener dans la montagne, dans des panoramas grandioses, avec des sentiers bordés de fruits sauvages, d’animaux alpins...Des lieux que Vincent affectionnent afin de s’offrir un sentiment de plénitude avec « Sa » montagne, seul moment de calme dans ses noires pensées.

    On ose espérer que les derniers rayons de soleil apparaissant sur les cimes, illumineront la victoire de la vérité sur la cruelle bêtise humaine…

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Roman policier efficace qui nous embarque dans une enquête bien ficelée

    Roman policier efficace qui nous embarque dans une enquête bien ficelée

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est de pire en pire , j'ai commencé par lire Juste une ombre certes qui traînait un peu en longueur mais la fin m'avait surprise puis Satan est un ange là on partait dans un autre genre mais je lui ai donné la moyenne par contre ce livre ne l'aura pas . Un guide beau parleur qui attire toutes...
    Voir plus

    C'est de pire en pire , j'ai commencé par lire Juste une ombre certes qui traînait un peu en longueur mais la fin m'avait surprise puis Satan est un ange là on partait dans un autre genre mais je lui ai donné la moyenne par contre ce livre ne l'aura pas . Un guide beau parleur qui attire toutes les femmes, une femme gendarme avec qui il va se lier d'amitié voir plus mais manque de chance elle est homosexuelle, un meilleur ami qui se suicide et de sa mort que le guide ne va pas vouloir accepter on va trouver les méchants . Bref effectivement comme lu dans certaines critiques (après avoir lu le livre je me base pas sur les critiques pour acheter un livre car je suis pas souvent d'accord comme vous pouvez le constater pour ceux qui me suivent ...) j'ai eut aussi l'impression de regarder un vieux téléfilm policier de surcroît sans surprise puisqu'on sait tout en cours . A souhaiter que le prochain Giebel que je lirai ne fera pas pire dans l'inaction . A ceux qui ont lu plusieurs de ces livres je vous laisse mettre votre préféré que je sache vers quel livre me tourner je demande un prends de suspens tout simplement , a vos claviers !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « Jusqu’à ce que la mort nous unisse » est le deuxième roman que je lis de cette auteure. Et c’est encore avec un énorme plaisir. Celui-ci est beaucoup moins angoissant que l’était « juste une ombre ». C’est un roman très diffèrent mais encore très réussi.

    Le plus grand talent de Karine...
    Voir plus

    « Jusqu’à ce que la mort nous unisse » est le deuxième roman que je lis de cette auteure. Et c’est encore avec un énorme plaisir. Celui-ci est beaucoup moins angoissant que l’était « juste une ombre ». C’est un roman très diffèrent mais encore très réussi.

    Le plus grand talent de Karine Giebel c’est la création des personnages, on s’y attache, on les voit parfaitement comme si c’était une personne juste devant nous. On a peur pour eux et quand on connait l’auteure on a vraiment peur pour nos héros, personnes n’est a l’abri avec elle, jusqu’à la dernière minute tout peut arriver.

    Dans ce roman elle a même réussi a me faire aimer la montagne, a travers la vision de Vincent c’est le plus bel endroit au monde. On se projette complètement dans ces lieux.

    Le seul point négatif s’il en fallait un, ça serait le suspens, car j’avais deviné les intrigues bien trop tôt. Mais c’est tellement bien écrit que même si on enfonce des portes ouvertes on ne peut lâcher ce livre avant la fin.

    Et la fin, comme d’habitude, on angoisse a mort, on est tenu par une tension presque palpable…

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions