Karine Giebel

Karine Giebel
"Karine Giébel est née en 1971 dans le Var, où elle vit toujours. Son premier roman, Terminus Elicius (Editions la Vie du rail, 2004) reçoit le Prix Marseillais du Polar en 2005. Suivront Meurtres pour rédemption (Editions la Vie du rail, 2006, et réédité au Fleuve Noir en 2010) qui a été sélecti... Voir plus
"Karine Giébel est née en 1971 dans le Var, où elle vit toujours. Son premier roman, Terminus Elicius (Editions la Vie du rail, 2004) reçoit le Prix Marseillais du Polar en 2005. Suivront Meurtres pour rédemption (Editions la Vie du rail, 2006, et réédité au Fleuve Noir en 2010) qui a été sélectionné pour le Prix Polar Cognac, Les Morsures de l'ombre (Editions Fleuve Noir, 2007) tour à tour lauréat du prix Intramuros, du Prix SNCF 2009 et du Prix Derrière les murs, Chiens de sang (Editions Fleuve Noir, 2008) et Jusqu'à ce que la mort nous unisse (Fleuve Noir, 2009), Lauréat du Prix des Lecteurs au Festival Polar de Cognac. Juste une ombre a reçu le Prix Marseillais du Polar et le Prix Polar de Cognac. Purgatoire des Innocents est son dernier roman paru au Fleuve Noir. www.karinegiebel.fr"

Articles (5)

Voir tous les articles

Avis (229)

  • Couverture du livre « Meurtres pour rédemption » de Karine Giebel aux éditions Pocket

    Mel Richard sur Meurtres pour rédemption de Karine Giebel

    Coup de ❤ !

    Marianne est une jeune femme de 20 ans incarcérée et condamnée à perpétuité pour meurtres. Désormais, son quotidien et sa vie vont se dérouler derrière les barreaux, au rythme de l’institution, où elle va connaître l’enfer de la prison et côtoyer les humiliations, la violence et...
    Voir plus

    Coup de ❤ !

    Marianne est une jeune femme de 20 ans incarcérée et condamnée à perpétuité pour meurtres. Désormais, son quotidien et sa vie vont se dérouler derrière les barreaux, au rythme de l’institution, où elle va connaître l’enfer de la prison et côtoyer les humiliations, la violence et la mort. Un enfer duquel elle va s’évader au détour d’un rail de coke, d’un voyage en train jusqu’au jour où la lumière naturelle va s’offrir à elle. Une liberté rêvée mais à quel prix?

    Encore une fois, Karine Giébel frappe fort! Presque 1000 pages et pas une longueur!
    Un roman qui nous plonge entièrement dans le milieu carcéral avec tout son côté sombre, dur, violent.
    D’une plume rythmée et maîtrisée, l’auteure nous tient en haleine jusqu’aux derniers chapitres : rebondissements, suspense, dénouement inattendu. Tensions et frissons garantis!
    Dans cet ouvrage, Karine Giébel joue avec le temps et l’action en utilisant l’analepse, ce qui permet au lecteur de faire connaissance avec les personnages et de comprendre leur histoire.

    Une claque, un choc!
    J’ai adoré ce roman. J’ai été, tout au long de ma lecture, mitigée entre vouloir le terminer rapidement pour connaître la fin et ne pas vouloir le finir car angoissée d’arriver à la dernière page et de ne pas savoir quoi lire ensuite.

    Je conseille cet ouvrage qui aurait le mérite, à l’instar de Maman à tort de Michel Bussi actuellement, d’être adapté en série ou en film.

  • Couverture du livre « D'ombre et de silence » de Karine Giebel aux éditions Belfond

    Aurélie Blanche sur D'ombre et de silence de Karine Giebel

    Ces nouvelles mettent chacune en lumière les travers de notre société, la misère, la perversion, le harcèlement, la détresse, et d'autres maux très actuels.
    Des nouvelles noires, émouvantes et parfois surprenantes, qui démontrent que même les histoires courtes peuvent marquer.

    Brillamment,...
    Voir plus

    Ces nouvelles mettent chacune en lumière les travers de notre société, la misère, la perversion, le harcèlement, la détresse, et d'autres maux très actuels.
    Des nouvelles noires, émouvantes et parfois surprenantes, qui démontrent que même les histoires courtes peuvent marquer.

    Brillamment, Karine Giebel aborde le poids du silence, des non-dits et leurs conséquences, parfois bien plus terribles que certains mots.
    Une lecture fluide et captivante.



    http://www.faimdelire.com/2018/11/dombre-et-de-silence-de-karine-giebel.html

  • Couverture du livre « Terminus Elicius » de Karine Giebel aux éditions Pocket

    Margot Drochon sur Terminus Elicius de Karine Giebel

    Un roman de plus de lu de Ma Karine Giebel. Et encore un fois pas déçue. Je l’ai lu dans le cadre du Black November Challenge (article plus bas).

    Jeanne, l’héroïne du roman, prend le train quotidiennement pour se rendre au commissariat de Marseille, où elle travaille en tant que secrétaire....
    Voir plus

    Un roman de plus de lu de Ma Karine Giebel. Et encore un fois pas déçue. Je l’ai lu dans le cadre du Black November Challenge (article plus bas).

    Jeanne, l’héroïne du roman, prend le train quotidiennement pour se rendre au commissariat de Marseille, où elle travaille en tant que secrétaire. Elle y est invisible pour certains, et sujet de moqueries pour les autres. Un jour, elle trouve une lettre dans le train, sur le siège passager à côté de sa place habituelle. Une lettre d’amour? Au début c’est ce qu’elle croit. Puis elle comprend que c’est le tueur de l’enquête justement en cours qui lui écrit…. Comment va-t-elle réagir? Que disent ces lettres?

    J’ai lu très rapidement ce roman. Découpé par plusieurs petits chapitres, qui nous plongent dans l’histoire et fait qu’on ne veut plus refermer le livre. Très bien écrit comme toujours

Voir tous les avis

Vidéos (3)

  • #TopduLibraire spécial mois du polar

Voir toutes les videos

Discussions autour de cet auteur