Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Karine Giebel

Karine Giebel
"Karine Giébel est née en 1971 dans le Var, où elle vit toujours. Son premier roman, Terminus Elicius (Editions la Vie du rail, 2004) reçoit le Prix Marseillais du Polar en 2005. Suivront Meurtres pour rédemption (Editions la Vie du rail, 2006, et réédité au Fleuve Noir en 2010) qui a été sélecti... Voir plus
"Karine Giébel est née en 1971 dans le Var, où elle vit toujours. Son premier roman, Terminus Elicius (Editions la Vie du rail, 2004) reçoit le Prix Marseillais du Polar en 2005. Suivront Meurtres pour rédemption (Editions la Vie du rail, 2006, et réédité au Fleuve Noir en 2010) qui a été sélectionné pour le Prix Polar Cognac, Les Morsures de l'ombre (Editions Fleuve Noir, 2007) tour à tour lauréat du prix Intramuros, du Prix SNCF 2009 et du Prix Derrière les murs, Chiens de sang (Editions Fleuve Noir, 2008) et Jusqu'à ce que la mort nous unisse (Fleuve Noir, 2009), Lauréat du Prix des Lecteurs au Festival Polar de Cognac. Juste une ombre a reçu le Prix Marseillais du Polar et le Prix Polar de Cognac. Purgatoire des Innocents est son dernier roman paru au Fleuve Noir. www.karinegiebel.fr"

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Karine Giebel (6)

Avis sur cet auteur (358)

  • add_box
    Couverture du livre « Ce que tu as fait de moi » de Karine Giebel aux éditions Belfond

    RIVERA sur Ce que tu as fait de moi de Karine Giebel

    Ecriture de qualité. La première page lue, il me tarde de connaître le dénouement. J'ai lu plusieurs ouvrage de cette auteure. Chaque livre me donne cette sensation de m'emporter, de vivre chaque page, chaque ligne, chaque mot. C'est une rencontre entre deux fonctionnaires de police. Un homme et...
    Voir plus

    Ecriture de qualité. La première page lue, il me tarde de connaître le dénouement. J'ai lu plusieurs ouvrage de cette auteure. Chaque livre me donne cette sensation de m'emporter, de vivre chaque page, chaque ligne, chaque mot. C'est une rencontre entre deux fonctionnaires de police. Un homme et une femme. Une guerre psychologique s'engage entre eux deux. Chacun à ses armes et chaque coup est rendu.

  • add_box
    Couverture du livre « Glen Affric » de Karine Giebel aux éditions Plon

    Veronique Donard sur Glen Affric de Karine Giebel

    Un nouveau roman dans la lignée de l'écriture de Karine Giebel. La vie de Léonard, ado de 16 ans, trouvé dans un fossé lorsqu'il avait 6 ans par Mo. Son demi frère Jorge, qui se trouve emprisonné pour deux meurtres qu'il n'a pas commis. En toile de fond, une jeune femme abusée et enfermée par...
    Voir plus

    Un nouveau roman dans la lignée de l'écriture de Karine Giebel. La vie de Léonard, ado de 16 ans, trouvé dans un fossé lorsqu'il avait 6 ans par Mo. Son demi frère Jorge, qui se trouve emprisonné pour deux meurtres qu'il n'a pas commis. En toile de fond, une jeune femme abusée et enfermée par son oncle dans une maison sordide. Au fil des chapitres, assez court, on suit la trajectoire de ces personnages que la vie n'épargne pas. Ici on retrouve des attitudes ignobles et racistes , des idées reçues, des opinions toutes faites qui autorisent certains à la violence et à la maltraitance , la peinture d'une société , hélas, réelle et réaliste. C'est triste et cela renvoie à des dysfonctionnements de tous les jours : le milieu carcéral qui engendre des personnalités violentes sans aucun souci de réinsertion, la protection de l'enfance, la justice ou plutôt l'injustice qui peut frapper tout un chacun sans discernement.
    Glenn Affric qui nous transporte , vers l'Ecosse et ses paysages de montagnes et de lac à couper le souffle. C'est noir, c'est glauque mais difficile de lacher ce livre tant le rythme en est soutenu .
    Les sentiments sont là, bruts, décrits sans mièvrerie, la vie et les malheurs qui peuvent toucher certaines personnes, le ressenti et la violence pure qui en découlent. A méditer, certainement.

  • add_box
    Couverture du livre « Ce que tu as fait de moi » de Karine Giebel aux éditions Belfond

    PALLAS QUINT sur Ce que tu as fait de moi de Karine Giebel

    Une abominable histoire d'amour et de mort qui tient pourtant en haleine de bout en bout ! Amateurs de romance à l'eau de rose passez votre chemin, pour les autres plongez dans les abîmes de la passion destructrice !

    Une abominable histoire d'amour et de mort qui tient pourtant en haleine de bout en bout ! Amateurs de romance à l'eau de rose passez votre chemin, pour les autres plongez dans les abîmes de la passion destructrice !

  • add_box
    Couverture du livre « Glen Affric » de Karine Giebel aux éditions Plon

    Mimosa sur Glen Affric de Karine Giebel

    Waouh!que d'émotions:préparez les mouchoirs!Bêtise et méchanceté humaine sont le noyau de ce polar plus que "dark",et,pourtant l'amour suinte à presque toutes les pages.On peut se dire :"c'est un roman,"se dissimuler derrière la vraisemblance,presque tous les jours les faits divers illustrent...
    Voir plus

    Waouh!que d'émotions:préparez les mouchoirs!Bêtise et méchanceté humaine sont le noyau de ce polar plus que "dark",et,pourtant l'amour suinte à presque toutes les pages.On peut se dire :"c'est un roman,"se dissimuler derrière la vraisemblance,presque tous les jours les faits divers illustrent ces horreurs qui paraissent sans fond.Chapeau bas Mme Giebel,quel talent,quelle science de la psychologie!Heureusement,certains personnages de ce roman addictif font preuve d'humanité.