Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

"Chambres noires", un recueil de nouvelles noir et bouleversant

Des histoires différentes mais qui jamais ne nous laissent indifférents

"Chambres noires", un recueil de nouvelles noir et bouleversant

Kamiyu-chan, un des membres du cercle livresque nous donne son avis sur Chambres noires de Karine Giebel.

 

Une jeune maman qui cumule les petits boulots, dévalorisés et très mal payés, pour essayer d’offrir un toit à sa fille. Un couple et leur fils qui voient leurs vacances tourner au cauchemar. Une vieille dame, dans un Ehpad, qui se remémore sa jeunesse dans la Résistance, alors que la Covid-19 menace. Un homme, enfermé dans une cave, en punition d’un crime… Chambres noires est un recueil de nouvelles bouleversant et très engagé.  

 

En peu de mots, Karine Giebel parvient, au travers de ce recueil de nouvelles à créer des personnages qui marquent l’esprit. Aucun de ses protagonistes ne m’a laissée indifférente. Comme souvent chez l’auteure, la frontière entre victime et bourreau est mince, chaque histoire nous plongeant dans plusieurs nuances de Noir. Chacune des nouvelles est connectée à notre mode et est, à sa manière, engagée. Elles mettent en avant les plus faibles, les indésirables, les sans grades, les victimes, les personnes de l’ombre, dans des récits sombres et durs. Les intrigues sont variées, avec parfois des nouvelles très originales et différentes de ses romans. D’autres sont plus « classiques », mais ne se dévorent pas moins. Les sujets sont multiples, ce sont des histoires de vengeance, de prison, de vieillesse, de génocide...  L’auteure, dans ces différentes histoires, parvient à effrayer, émouvoir, faire réfléchir… mais jamais ne nous laissent indifférents.  

 

J’ai adoré ce nouveau Karine Giebel et l’ai lu en un week-end. Cela ne fait pas très longtemps que je lis cette auteure, mais je ne m’en lasse pas. A chaque nouvelle lecture, elle parvient à capter mon attention et à me surprendre. J’ai eu deux gros coups de cœurs dans cet ouvrage. Le premier est « L’armée des ombres », qui met en scène ces femmes de ménage qui œuvrent la nuit, invisibles et exploitées, qui ne peuvent offrir une vie décente à leurs proches, avec toutes les tragédies qui en découlent. J’ai été particulièrement touchée par cette chronique d’un drame annoncé. Deuxième coup de cœur pour « Au-revoir les enfants ». Cette nouvelle parle de la crise sanitaire de la Covid-19, et de nos aînés sacrifiés dans les Ehpad. J’ai adoré suivre les souvenirs d’Yvonne, du temps où elle était dans la Résistance, à mesure que la situation se dégradait autour d’elle. La fin m’a beaucoup émue.  

 

Pour conclure, je recommande chaudement Chambres noires, alors que je n’aime même pas le genre de la nouvelle.  

 

© Kamiyu-chan

 

Vous avez aimé cette chronique qui vous a donné envie de lire Chambres noires ?

N’hésitez pas à suivre ce membre du Cercle livresque, pour découvrir de nouvelles lectures.

Retrouvez, aussi, toutes les chroniques du Cercle livresque dans  Voir plus d'articles "Cercle livresque"

 

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Cercle livresque"

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Commentaires (3)