Journal d'un amour perdu

Couverture du livre « Journal d'un amour perdu » de Éric-Emmanuel Schmitt aux éditions Albin Michel
  • Date de parution :
  • Editeur : Albin Michel
  • EAN : 9782226443892
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

« Maman est morte ce matin et c'est la première fois qu'elle me fait de la peine. » Pendant deux ans, Eric-Emmanuel Schmitt tente d'apprivoiser l'inacceptable : la disparition de la femme qui l'a mis au monde. Ces pages racontent son « devoir de bonheur » : une longue lutte, acharnée et... Voir plus

« Maman est morte ce matin et c'est la première fois qu'elle me fait de la peine. » Pendant deux ans, Eric-Emmanuel Schmitt tente d'apprivoiser l'inacceptable : la disparition de la femme qui l'a mis au monde. Ces pages racontent son « devoir de bonheur » : une longue lutte, acharnée et difficile, contre le chagrin. Demeurer inconsolable trahirait sa mère, tant cette femme lumineuse et tendre lui a donné le goût de la vie, la passion des arts, le sens de l'humour, le culte de la joie. Ce texte explore le présent d'une détresse tout autant que le passé d'un bonheur, tandis que s'élabore la recomposition d'un homme mûr qui n'est plus « l'enfant de personne ». Éric-Emmanuel Schmitt atteint ici, comme dans La nuit de feu, à l'universel à force de vérité personnelle et intime dans le deuil d'un amour. Il parvient à transformer une expérience de la mort en une splendide leçon de vie.

Donner votre avis

Avis(3)

  • "Maman est morte ce matin et c'est la première fois qu'elle me fait de la peine"

    C'est ainsi que commence le dernier roman d'Eric-Emmanuel Schmitt, il nous parle du deuil et de la disparition de sa maman.

    Un roman rempli d'amour pour la femme de sa vie, sa maman, pour qui il portait un...
    Voir plus

    "Maman est morte ce matin et c'est la première fois qu'elle me fait de la peine"

    C'est ainsi que commence le dernier roman d'Eric-Emmanuel Schmitt, il nous parle du deuil et de la disparition de sa maman.

    Un roman rempli d'amour pour la femme de sa vie, sa maman, pour qui il portait un amour incommensurable, fusionnel. Il vivait sa vie pour lui mais aussi pour elle, à travers elle.

    Depuis toujours il en était très proche et vivait dans la peur de la perdre, la peur de l'accident tant cet attachement était fusionnel et essentiel.

    Lorsqu'il apprend le décès, il ne comprend pas pourquoi il n'a rien senti. Et c'est tout le processus du deuil qu'il nous raconte.

    Il est mélancolique et se penche sur ses souvenirs, ses découvertes. C'est sa maman qui lui a donné l'amour du théâtre par exemple, il avait dix ans lorsqu'il a vu sa première pièce, Jean Marais dans le rôle de Cyrano. En sortant il avait dit qu'il voulait un jour lui aussi devenir comédien.

    Il revient sur ses souvenirs, ses relations avec son père, sur sa vie, sur l'écriture de Madame Pylinska, sur la tournée de "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran"..

    Nous avons tous nos disparus, nos deuils et l'on ne peut s'empêcher d'éprouver de l'empathie pour l'auteur, de la compassion.

    Cette plume salvatrice est touchante de justesse, de sincérité et d'amour. L'écriture de ce journal à sa mère était indispensable pour avancer, pour faire son deuil, parler de ses souffrances avant d'arriver à la lumière.

    Un récit touchant qui nous parle aussi de la dualité des émotions, en effet les sentiments vont toujours par deux ; la tristesse et la joie, l'espoir et le désespoir, la foi et le doute, l'angoisse et la confiance.

    C'est lumineux, ce journal d'un fils à sa mère, il lui permet de quitter son ancien moi pour en découvrir le nouveau. Contente de renouer avec la plume de cet auteur. Un récit émouvant avec des mots justes.

    Ma note : 9/10

    Les jolies phrases

    Séparés ? Si peu. J'ai d'abord vécu en elle, puis collé à elle une fois sorti de son ventre; ensuite, parce qu'elle me parlait, parce qu'elle me lavait, parce qu'elle me posait dans mon lit, parce que j'enlaçais ses bras, ses genoux, parce qu'elle m'effleurait d'un baiser ou d'une caresse, j'ai constaté que nous constituions deux personnes.

    Une mort brusque offre du miel à celui qui se retire, un poison à ceux qui restent.

    Une tombe. Qu'est-ce qu'une tombe ? Une trappe qui ne conduit nulle part. Une porte qui ne s'ouvre sur rien. Une surface qui veut nous persuader de sa profondeur. Un leurre.

    L'amour existerait-il si l'on n'y croyait pas ?

    Ce qu'il y a de beau dans un mystère, c'est le secret qu'il contient et non la vérité qu'il cache.

    Le manque pèsera-t-il toujours plus lourd que le plein ?

    Quand un enfant vient au monde, une mère aussi vient au monde. Chaque naissance est une double naissance.

    Ce qu'on peut faire de mieux pour ceux qui nous aiment, c'est encore d'être heureux.

    Vouloir être heureux et l'être ne vont pas simultanément. Cependant, on ne peut le devenir sans l'avoir décidé.

    On occupe sa jeunesse à se préparer à vivre, sa vieillesse à se souvenir d'avoir vécu. Ce faisant, on rate le présent qui seul existe en tombant dans deux pièges, celui de l'avenir qui n'existe pas, celui du passé qui n'existe plus. Que de temps perdu ! Ou plutôt : que de présent perdu !

    Les morts sont des vivants qui nous ont faits.

    L'angoissant de 'angoisse, c'est qu'elle n'a pas d'objet. La peur désigne un ennemi. L'angoisse non.

    https://nathavh49.blogspot.com/2019/09/journal-dun-amour-perdu-eric-emmanuel.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Cette première phrase.

    « Maman est morte ce matin et c'est la première fois qu'elle me fait de la peine. »

    Lire cette première phrase et peut-être en trembler un peu … Sentir déjà l'émotion qui va nous étreindre tout au long de ce livre.

    C'est le journal d'une histoire d'amour. Un amour...
    Voir plus

    Cette première phrase.

    « Maman est morte ce matin et c'est la première fois qu'elle me fait de la peine. »

    Lire cette première phrase et peut-être en trembler un peu … Sentir déjà l'émotion qui va nous étreindre tout au long de ce livre.

    C'est le journal d'une histoire d'amour. Un amour fou. Celui d'un fils à maman, sans ironie aucune. C'est le journal d'une perte immense. Une perte folle. C'est la force d'un homme qui va devoir vivre sans. L'itinéraire d'un enfant gâté, par cet amour de celle qui l'a mis au monde. Et qui le quitte. Et cette vie à venir. Sans celle qui a été là à chaque seconde de son existence.

    Sa maman.

    C'est le journal d'un deuil. Jour après jour. de cette vie qu'il faut continuer à vivre. de l'église au cimetière, de la maison à vider jusqu'aux idées noires. Un journal où l'homme règle un peu ses comptes avec l'enfant. le journal d'un deuil qui en rappelle d'autres.

    Le journal d'une vie à venir. A travers elle mais, sans elle. C'est le journal, pourtant, du bonheur d'être là, de vivre fort. La force de l'ouvrage tient dans le fait qu'il est rempli de vie et d'amour et de résilience.

    Mélange du quotidien, de ces jours qui viennent après elle, de courtes réflexions et de souvenirs d'enfance. C'est aussi le journal d'un homme empli de cet amour et qui va pouvoir continuer son chemin. Un livre qui fait du bien, qui offre de belles phrases à noter sur des petits cahiers pour se soulager de vivre, pour avoir quelques mots auxquels se raccrocher si jamais …

    Vous l'aurez compris, je sors un peu ému et rempli d'amour.

    Je profite de ces quelques mots, glissés ici, pour dire à ma maman combien je l'aime, combien elle me porte et combien je suis fort de cet amour. Car je sais qu'elle me lit ici, plus que quiconque… Comme lorsqu'elle me portait dans ses bras. Sauf que maintenant, je suis bien trop grand! Attention, bien trop grand et non bien trop gros, j'y tiens.

    Il faut dire parfois. C'est trop important.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je suis mitigée sur cet ouvrage qui se lit bien, avec une histoire touchante ... mais je n'ai pas accroché.

    Je suis mitigée sur cet ouvrage qui se lit bien, avec une histoire touchante ... mais je n'ai pas accroché.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions