Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Éric-Emmanuel Schmitt

Éric-Emmanuel Schmitt
Dramaturge, romancier, nouvelliste, essayiste, cinéaste, traduit en 40 langues et joué dans autant de pays, Eric-Emmanuel Schmitt est un des auteurs les plus lus et les plus représentés dans le monde. « Le poison d'amour » est le deuxième volet de « L'élixir d'amour » paru en mai 2014.

Vidéos relatives à l'auteur

  • Conversation virtuelle avec Eric-Emmanuel Schmitt

      Auteur incontournable de la littérature française, Eric-Emmanuel Schmitt s'est prêté au jeu d'une conversation virtuelle avec Stéphanie, lectrice compulsive à propos de son roman "Les perroquets de la place d'Arezzo". Découvrez...

Articles en lien avec Éric-Emmanuel Schmitt (9)

  • Pour faire sa nuit blanche sans quitter son lit, mode d’emploi
    Pour faire sa nuit blanche sans quitter son lit, mode d’emploi

    Des lectures pour tromper l'obscurité...

  • Musique et littérature : l’accord parfait
    Musique et littérature : l’accord parfait

    Littérature et musique furent longtemps étroitement liées. Pour preuve, dans la Grèce antique, un terme commun désignait la forme d’expression artistique qui les réunissait : mousikè. Depuis, chacune de ces deux disciplines a pris sont autonomie, mais pour mieux revenir vers l’autre. Ainsi la littérature se fait parfois la muse inspiratrice de la musique,  tandis qu’il arrive que dans certaines oeuvres littéraires la musique ait parfois le premier rôle. Sans oublier l’opéra, le théâtre lyrique et la comédie musicale qui marient art littéraire et musique dans une envolée lyrique puissante.

  • La 32 ème foire du livre de Saint-Louis
    Un rendez-vous culturel devenu incontournable

    Cette 32 ème édition de la foire du livre de Saint-Louis qui se déroule du 24 au 26 avril s'annonce sous les meilleurs auspices avec une programmation riche et très éclectique.

  • Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014
    Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014

    Comme toute rentrée littéraire de septembre, pointent quelques titres qui d'emblée laissent supposer le succès à venir. Parmi eux, des auteurs incontournables qui semblent une fois de plus très inspirés, des auteurs qui confirment leurs talents. Une rentrée foisonnante où les personnages historiques ont encore breaucoup de choses à révéler, des enchevêtrements familiaux aux sources inattendues, de quoi surprendre et satisfaire la curiosité des lecteurs !  

Avis sur cet auteur (351)

  • add_box
    Couverture du livre « Le sumo qui ne pouvait pas grossir » de Éric-Emmanuel Schmitt aux éditions Lgf

    Claforiane sur Le sumo qui ne pouvait pas grossir de Éric-Emmanuel Schmitt

    Une lecture courte, fluide, intéressante.
    On découvre ce jeune adolescent, livré à lui même, mais qui trouvera sur sa route un personnage vaut en couleur qui sera là pour l'aider.
    Un sujet sur la communication, sur l'amour de ses parents, sur la famille.
    Un bon moment de lecture

    Une lecture courte, fluide, intéressante.
    On découvre ce jeune adolescent, livré à lui même, mais qui trouvera sur sa route un personnage vaut en couleur qui sera là pour l'aider.
    Un sujet sur la communication, sur l'amour de ses parents, sur la famille.
    Un bon moment de lecture

  • add_box
    Couverture du livre « Félix et la source invisible » de Éric-Emmanuel Schmitt aux éditions Albin Michel

    Bouquinovore sur Félix et la source invisible de Éric-Emmanuel Schmitt

    Il est difficile de dire que je sois impartial, lorsqu’il s’agit d’un roman d’Eric-Emmanuel Schmitt. Et une fois encore, je suis tombé sous le charme autant de la plume que de l’histoire que nous propose une fois encore l’auteur.

    Félix et la source invisible intègre le cycle de l’invisible...
    Voir plus

    Il est difficile de dire que je sois impartial, lorsqu’il s’agit d’un roman d’Eric-Emmanuel Schmitt. Et une fois encore, je suis tombé sous le charme autant de la plume que de l’histoire que nous propose une fois encore l’auteur.

    Félix et la source invisible intègre le cycle de l’invisible qui comprend déjà sept (Milarepa, Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran, Oscar et la Dame en rose, L'Enfant de Noé, Le Sumo qui ne pouvait pas grossir, Les Dix Enfants que madame Ming n'a jamais eus, Madame Pylinska et le secret de Chopin). Ces huit romans ont un point commun, tous traitent du même thème la spiritualité.
    Avec Félix et la source invisible, Eric-Emmanuel Schmitt nous parle de l’animisme et ses mystères a travers le regard de Félix, 12 ans, petit Parisien de Belleville, d’origine sénégalaise par sa mère Fatou et Antillaise par son père le Saint-Esprit.

    Félix part pour la première fois en Afrique avec son père Saint-Esprit qu’il connaît à peine pour sauver sa mère Fatou, tombée dans une dépression qui semble malheureusement incurable. La réponse est peut-être dans le passé de cette mère qui a perdu sa joie de vivre. C’est en renouant avec leurs origines qu’elle retrouvera le goût à la vie.

    Félix et la source invisible est largement à la hauteur de romans comme Monsieur Ibrahim ou les fleurs du coran ou bien encore Oscar et la Dame en rose.

    Je ne peux faire autrement que de vous invite à découvrir ce nouveau et magnifique roman

  • add_box
    Couverture du livre « Journal d'un amour perdu » de Éric-Emmanuel Schmitt aux éditions Albin Michel

    Sophie Wag sur Journal d'un amour perdu de Éric-Emmanuel Schmitt

    Le roman sur la mère de l'auteur, écrit après son décès.
    De la représentation de Cyrano de Bergerac à Lyon, où sa mère l'avait emmené car il avait dit qu'il n'aimait pas lire et dont il était ressorti ému aux larmes. C'est d'alleurs ce soir-là qu'est née sa vocation:" je veux être comme le...
    Voir plus

    Le roman sur la mère de l'auteur, écrit après son décès.
    De la représentation de Cyrano de Bergerac à Lyon, où sa mère l'avait emmené car il avait dit qu'il n'aimait pas lire et dont il était ressorti ému aux larmes. C'est d'alleurs ce soir-là qu'est née sa vocation:" je veux être comme le monsieur sur l’affiche”, pointant du doigt non pas le personnage au long nez, mais son auteur, Edmond Rostand.Jusqu'à ses écrits après la mort de sa mère, sa sidération et sa tristesse immense. Un livre bien écrit et assez touchant!

  • add_box
    Couverture du livre « Les dix enfants que Madame Ming n'a jamais eus » de Éric-Emmanuel Schmitt aux éditions Lgf

    Elizabeth Neef-Pianon sur Les dix enfants que Madame Ming n'a jamais eus de Éric-Emmanuel Schmitt

    Un court conte philosophique très sympathique.

    Un court conte philosophique très sympathique.